Partager

Les fileyeurs du Nord invitent le Président Emmanuel Macron à Boulogne-sur-Mer

Partager :

Jeudi 11 octobre, Stéphane Pinto, Vice-Président du Comité régional des pêches et représentant des fileyeurs des Hauts-de-France, a adressé une invitation au Président de la République Emmanuel Macron afin qu’il vienne à Boulogne mesurer le désarroi de la profession face à la pêche électrique. Cette requête intervient une semaine après une réunion de négociation européenne au cours de laquelle une proposition de compromis scandaleuse, visant à maintenir les dérogations pour pratiquer la pêche électrique, a été rejetée.

Les fileyeurs seuls face à leur détresse

Dans sa lettre, Stéphane Pinto dénonce ce compromis comme un abandon des fileyeurs à leur sort. En effet, la pêche électrique a des effets destructeurs non seulement sur la ressource mais également sur les emplois de la pêche artisanale. Il convie ainsi le Président « dans l’espoir que la prise de conscience [le] mène à éviter une faillite collective » des fileyeurs. Plusieurs témoignages d’artisans sur les réseaux sociaux alertent sur ce triste constat.

En juillet dernier, sept députés européens français avaient invité à l’initiative de Yannick Jadot le Commissaire européen Karmenu Vella à bord des navires des pêcheurs artisans. Ce dernier a décliné l’invitation. Ce refus illustre bien l’attitude de la Commission européenne dans ce dossier : elle refuse d’interagir avec les pêcheurs artisans mais rencontre régulièrement les lobbies industriels.

Les Néerlandais continuent leur lobbying… jusqu’en France !

Peter van Dalen – eurodéputé néerlandais qui défend férocement la pêche électrique – et Pim Visser – représentant de la flotte industrielle néerlandaise – étaient conviés vendredi 12 octobre à Boulogne-sur-Mer pour un séminaire. Ils ont été accueillis par Frédéric Cuvillier, maire de Boulogne et ancien Ministre en charge des pêches, alors que les pêcheurs artisans n’étaient pas invités. Ce jeu trouble des élus locaux ajoute de la colère au désarroi des pêcheurs artisans.

Si le thème portait officiellement sur le Brexit et le commerce, la pêche électrique n’a pas été exclue des discussions : Peter van Dalen a même annoncé dans une vidéo qu’il avait eu une réunion avec l’un des membres du cabinet du Président de la République pour convaincre la France des avantages de la pêche électrique.

Alors que les dernières négociations européennes ont fait émerger un compromis scandaleux permettant de continuer la pêche électrique, BLOOM appelle le Président à répondre favorablement à l’invitation des fileyeurs. Un refus serait un signal grave compte tenu de la détresse des pêcheurs artisans, de l’engagement du Président de la République à faire interdire la pêche électrique en Europe, et du dernier épisode boulonnais d’un lobbying industriel néerlandais qui est puissant à la fois politiquement et économiquement. BLOOM a également lancé une pétition adressée au Président de la République afin de l’inviter à tenir fermement la position française pour une interdiction totale de cette technique destructrice.

> Signez la pétition

Partager :