Partager :

INITIATIVE CITOYENNE BLOOM

Danger sans précédent pour l’océan : la France s’oppose au seul remède universel à la surpêche !

En cette journée mondiale de l’océan, le gouvernement de M. Macron est en passe de porter une responsabilité inédite dans la destruction du milieu marin.

Le 18 juin prochain, La France va entériner sa position officielle au Conseil de l’Union européenne sur une mesure d’une importance absolument capitale : l’élimination des subventions publiques encourageant la surpêche.

En 2015, l’ensemble des nations s’est accordé à l’ONU sur un objectif commun : éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche.

Mais la France a choisi de renier ses engagements internationaux en se positionnant pour la réintroduction d’aides néfastes encourageant la surcapacité des flottes et la surpêche !

La France s’est alliée à l’Espagne, première flotte industrielle européenne, et à l’Italie de M. Salvini pour flécher l’argent public vers l’augmentation de la capacité des flottes de pêche alors que 69% des stocks de poissons européens sont encore surexploités.

Le triumvirat contre-nature France-Espagne-Italie n’ignore pas que la position européenne déterminera l’issue d’un accord multilatéral sur le seul remède universel à la surpêche : l’interdiction des subventions.

Si la France ne change pas radicalement sa position pour soutenir ENFIN les citoyens face aux appétits destructeurs des lobbies, M. Emmanuel Macron portera la responsabilité de l’échec de tout l’agenda 2030 et des objectifs de développement durable au niveau international car il sera alors établi que les objectifs de développement durable n’étaient qu’un voeu pieu des nations devant l’ONU, une occasion de plus de faire de beaux discours sans rien changer aux actes.

Cette position honteuse de la France, déterminée dans l’opacité des institutions, n’a fait l’objet d’aucune consultation ou communication publique.

BLOOM appelle les citoyens à se mobiliser massivement pour faire barrage à la position de la France qui déshonore notre pays et piétine notre avenir.

Nous avons jusqu’au 18 juin pour obtenir que la France change sa position et s’allie à la Suède et à l’Autriche contre les subventions nocives.

Dites NON à cette nouvelle trahison du gouvernement français qui mènera à la surpêche et à vider l’océan de ses ressources et de ses pêcheurs artisans !

Merci de votre mobilisation. Elle fait parfois des miracles.

***

Pour en savoir plus :

Le Conseil de l’Union européenne doit se prononcer sur le prochain Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP), qui couvrira la période 2021-2027. Doté d’une enveloppe de plus de 6 milliards d’euros, ce programme a vocation à soutenir financièrement les secteurs de la pêche et de l’aquaculture mais également la protection et la connaissance du milieu marin.

La position du Conseil, actuellement négociée entre les Etats membres, doit aboutir à un accord le 18 juin prochain. La position que défend la France actuellement comprend un trio cynique de :

1) des financements pour le renouvellement et la modernisation des flottes,

2) une volonté d’élargir la définition de la pêche artisanale[1] et

3) un amoindrissement des obligations en matière de transparence et de contrôle des fonds.

[1] Correspondant actuellement aux navires de moins de douze mètres et n’utilisant pas d’engins traînants

Nous devons tous agir pour faire pression sur la France et qu’elle change sa position inacceptable. Nous ferons ensuite remonter vos commentaires aux décideurs politiques.

 


 

Le gouvernement a déterminé sa position indéfendable dans l’opacité et contre l’avis des scientifiques et la volonté des citoyens.  Exprimez-vous ici, vos messages seront transmis aux décideurs politiques ! Merci.

Rédiger un commentaire

Les commentaires

4560 commentaires

dimitri lanes

Il est plus que temps de faire passer l'intérêt des populations, citoyens, électeurs, avant celui de quelques puissants acteurs économiques, et de protéger notre qualité de vie.

Laurence Victor

Je suis scandalisée par la position de la France sur ces subventions à la pêche industrielle, Nos élus ne résonnent encore qu à court terme ménageant leur électorat, c est bien décevant encore une fois! La crédibilité de l Europe va encore en prendre un coup si rien ne s oppose à ces mesures !

Pierre Gillen

Encore une fois, la démonstration que les hypocrites égocentriques qui gouvernent le bon peuple de France après avoir été élu notamment grâce aux généreux donateurs ayant financés leur campagne électorale n'agissent que pour le bien des puissances égoïstes et destructrice de l'avenir de la planète qui ne pensent qu'aux profits immédiats tout en se targuant d'éléments de langage pour divertir et berner les autres...

Pierre Gillen

Encore une fois, la démonstration que les hypocrites égocentriques qui gouvernent le bon peuple de France après avoir été élu notamment grâce aux généreux donateurs ayant financés leur campagne électorale n'agissent que pour le bien des puissances égoïstes et destructrice de l'avenir de la planète qui ne pensent qu'aux profits immédiats tout en se targuant d'éléments de langage pour divertir et berner les autres...

Claire Lioult

La biodiversité s'écroule, les océans meurent sous des monceaux de plastiques, et les poissons survivants sont pêchés par milliards... Il ne restera pas grand chose de nos océans et de notre belle planète. Nous aurons tous cela sur la conscience mais vous plus que d'autres ! N'avez vous pas d'enfants et de petits enfants ? Prenez vos responsabilités MAINTENANT !!!

Jean-Pierre Blanc

Alors Manu, encore une fois pris en flagrant délit de gros mensonge ? Ca va finir par se voir ...

Thierry Desurmont

La protection de l'environnement jetée une nouvelle fois aux oubliettes par ce gouvernement.

Agathe G

Le déni de la part de notre gouvernement concernant notre environnement doit cesser. Il devient urgent d'arrêter de détruire nos océans dont dépend notre survie à tous. Quand toutes les espèces marines auront disparues, il sera trop tard et la terre sera inhabitable. Il faut laisser les stocks de poissons se reconstituer.

Charlotte Hug

M. Macron, vous avez défendu un programme tourné vers l'écologie aux dernières élections européennes. Respectez votre parole et vos engagements. Protégez nos océans et ne cédez pas à la pression des lobbys. Interdisez les subventions favorables à la surpêche !

Anne-Laure MARCHE

S´il vous plaît, soyez courageux, et suivez le conseil de bloom et des scientifiques. Ce n'est pas facile d'être dans une position de pouvoir : le pouvoir corrompt, et il faut etre tres fort pour résister. Mais vous voyez, ca vaut le coup d'être du bon côté de la barrière dans le cours de l'histoire... etre fier de ce député européen qui a su renverser la vapeur des lobbies de la pêche. Pour votre famille, vos enfants, fiers de vous et des actions menées pour leur planète. S'il vous plaît, on a besoin de croire que la démocratie fonctionne encore. Vous pouvez le faire et nous le peuple, on saura vous en remercier. En cas de coup dur, faites appel à nous, on est là... et ne nous laissez pas tomber.

Odile Luguern

Je demande à la France de revoir sa position et de - ne pas financer la modernisation des flottes qui impulserait encore plus de surpêche et d'épuisement des ressources. - maintenir la définition actuelle de la pêche artisanale, - maintenir au moins les obligations actuelles pour la transparence et le contrôle des fonds, - utiliser les fonds européens pour améliorer la connaissance et la protection des fonds marins

Julien BLOCH

Le gouvernement qui se targue de prendre un virage en faveur de l'écologie DOIT juste respecter les engagements pris et stopper les subventions néfastes au milieu marin.. Les citoyens veulent du vrai, du rationnel, pas de bidouilles politiciennes aux mains de quelques industriels argentés. #LaTerreYEnAPasDeux..

Senda Baccar

Vous serez un jour jugé par nos enfants et aurez à répondre de vos actes. Honte à vous. Vous n’incarnez rien et ne représentez certainement pas le peuple.

estelle nollet

Non, non et non ! C'est le go à la destruction entière des océans (ouh que les lobbies industriels doivent être contents et fiers de bien avoir fait leur boulot). C'est le go à une augmentation des effets du dérèglement climatique (les océans absorbent une quantité importante de dioxyde de carbone et une très grande quantité de l’excès de chaleur. En outre, l’océan est le plus grand et l’un des plus importants systèmes de soutien de la vie sur cette planète). C'est le go à l'instauration d'un climat malsain au sein de la communauté internationale qui voient les beaux discours et les engagements de notre pays balayés d'un revers de la main. C'est encore une trahison envers les attentes citoyennes. Ce gouvernement ne tient aucune promesse, où en est-on de "make the planet great again" ?? C'est une véritable aberration, et une honte. Je souhaite que la France change sa position et s’allie à la Suède et à l’Autriche contre les subventions nocives.

PERRINE GAMBART

Honte à ce gouvernement qui ne pense en aucun cas à la nature, au vivant. L'argent ne sauvera pas la planète il ne fait que la détruire.

Marie Helene FILIPPI

Cet absence de prise en compte de l'épuisement des ressources est Infiniment triste. Quelle hypocrisie et quelle faiblesse de la part de nos gouvernants.

Aurelie Lopasso

Honteux mais on pourrait presque dire "comme d'habitude"..ils ne connaissent que la rentabilité et non la magie de l'océan. Un jour, ils auront honte, c'est certain..

Laurence Lefrancq

Il faut arrêter la sur exploitation de l' océan, en n' encourageant pas le sur-equipement des pêcheurs ! La France a unu grande responsabilité dans la preservation de la bio-diversité, il faut arrêter la sur-pêche et aider les marins-pêcheurs à mieux gerer la ressource !

DOMINIQUE GALLI

Lamentable...la seule urgence absolue à l heure actuelle est de mettre tout les moyens pour essayer de limiter la catastrophe planétaire qui est en route !!! et nos dirigeants continuent à alimenter les demandes des lobbys dont le seul objectifs est le toujours plus de finance (et surement pas le bien être de la population!) quand il n y aura plus de poissons dans les océans, plus d oiseaux dans nos ciels ( cela c est déjà parfaitement visible ici même en France quand on se baigne avec palmes et tubas où quand on écoute le "silence " de nos campagnes et je ne continue pas l énumération... mais dans les fauteuils des dirigeants , il y a peu de temps pour la contemplation de ce qui faisait la beauté du monde) et ce n est pas de moi.....on s parcevra que l' argent quelque soit son support ne se mange pas et ne calme pas la désespérance.....................

michelle delcourt

C'est fou, de la part du gouvernement, d'ignorer ce que disent les scientifiques et grave de décider contre la volonté des citoyens; Le gouvernement dépend de qui? de quoi?

patricia GAL

Qu'allons nous laisser à nos générations futures ……..??????

Jimmy Jouninet

Dominique Péan

NON A LA SURPECHE, NE VIDONS PAS LES OCEANS DE VIE; QUE LAISSERONS NOUS AUX GENERATIONS FUTURES. LA TERRE, LES OCEANS NOUS LES EMPRUNTONS A NOS ENFANTS ET PETITS ENFANTS.

Isabelle Doury

L'océan est à la base de la vie sur Terre. En finançant la surpeche, on coulera avec panache avec l'ensemble du vivant!! Drôle de faconn de penser la résilience et la survie pour les prochaines générations...

Gladys TERRY

Creusons notre tombe.

Frédérique Gillet

Quand la communication est fallacieuse, forcément elle sème le doute et le doute vis à vis de nos représentants politiques est déjà bien installé. Aussi les discours de notre président concernant l'écologie ne peuvent plus se contenter d'être "bifaces". C'est pourquoi j'apporte tout mon soutien à l'association Bloom dans sa lutte pour la défense du monde marin et afin que l'état français cesse de jouer sur les deux tableau : en faveur de l'écologie pour la com. et légiférant à la faveur des groupes de pressions économiques. Les subventions européennes doivent désormais soutenir les initiatives qui permettront la préservation d'un milieu marin déjà que trop sollicité et abîmé.

Maud Bommartin

La position tenue par la France est inacceptable. Elle doit immédiatement en changer et adopter une position protectrice des océans des ressources et des petits pêcheurs.

Florent Techer

Cette position de l etat visant à favoriser de manière détournée un type de pêche impropre au maintien ou à l augmentation des stocks de poissons ne mènera qu à une destruction plus rapide et complète de la vie marine. Continuer à avoir des beaux discours de façade devient une habitude intolérable de nos gouvernants. Que quelque chose soit légal ne veux pas dire que ce soit légitime et juste...

PIERRE FOURNIER

La position de la France, de l'Espagne et de l'Italie sont un véritable déni du désir des citoyens de sauvegarder la biodiversité et l'équilibre des fonds marins. Etant plongeur (loisir) j'ai, malheureusement l'occasion de voir de près les dégâts causés par la surpêche. Disparition d'espèces, fonds dévastés, nombre de bateaux de pêche impressionnant. Mais quand nos gouvernants vont-ils joindre la parole aux vrais actes ?

Nicole BRISAC

j'ai vraiment du mal à comprendre, alors que les Français demandent dans leur grande majorité que l'on prenne soin de la biodiversité, que nos gouvernements s'obstinent à vouloir toujours plus et font "alliance" avec les lobbies. Décidément c'est toujours le profit au lieu de la raison et du changement de société !

Anne Mazard

Un gouvernement qui fait la guerre au vivant et ne conçoit que les espèces bien sonnantes au fond du porte monnaie ! Nos enfants et petits enfants se souviendront de Mr Macron comme d'un grand destructeur qd ils étudieront l'histoire en classe. Quelle honte !

rudy FORCE

1 pas en avant fait par les associations 2 pas en arrières par nos dirigeants !!!

Fabien Rougier

Cette décision est vraiment une catastrophe écologique ! Je suis effaré !

Thierry Lalondrelle

Étant, régulièrement au bord de l'océan en pêche amateur aux leurres, je suis consterné ( mais pas surpris) de voir la position de la France. Car en huit ans de pratique régulière de ce loisir, je ne peux que constater la raréfaction du poisson en bord de mer. Certains professionnels n'hésitant pas à œuvrer à l'intérieur des baïnes à moins de 300m du rivage, de véritables carnages sont effectués au sein de certaines espèces comme le bar. Un des remèdes serait d'en informer les consommateurs et de boycotter l'achat de ce type de poisson.

sarah bret

J'ai honte de notre politique. J'ai honte de la France aujourd'hui face aux décisions terribles que vous prenez pour nous et les générations futurs. La surpêche est un fléau terrible qui nous impact tous et à toutes les échelles. J'ai honte de la France plus que jamais.

Brigitte Jeanson

Mais qui donc a bien pu dire « Make our planet great again » ? J’ai honte des décisions que prend mon pays en mon nom ...

Marie Baudouin

10 jours après la journée mondiale de l'océan, quelle désillusion ! Alors que les votes aux élections européennes ont montré une volonté du peuple de voir un avenir plus vert, ou plus bleu pour l'océan plutôt que gris et vide, alors que nous nous devons de protéger les océans par obligation morale... Quelle difficulté après ça de "make our planet great again" ! Ce n'est clairement pas la bonne direction, et il n'y a plus à se moquer de la gestion environnementale outre-Atlantique après ce genre de position. Il y a par ailleurs des directives à respecter, notamment la Directive Cadre Stratégie pour le Milieu Marin, où des scientifiques s'évertuent à alerter sur la non atteinte du bon état écologique (qui devait être l'objectif 2020) voire sur sa dégradation... C'est le monde à l'envers. On peut pas plaire à tout le monde mais on peut essayer de plaire à la majorité. Vous avez choisi la minorité des industries ! Et merci pour nos enfants qui portent une lourde responsabilité : payer les conséquences et rattraper les pots cassés !

Antoine Rouillé

Stop aux subventionnements non environnementaux

florence orillard

Il n'est plus possible de continuer à encourager la surexploitation de l'océan, alors que tous les stocks s’effondrent et que quelques grands industriels s'accaparent une ressource pourtant bien commun.

Alexis LAGON

Ce gouvernement est une honte absolue, il est contre la vie, ne voit qu’à très court terme au grand périple du vivant et donc de nous humains y compris.

Chloé DUBOST

C'est une honte ! Vous devez immédiatement réagir pour l'avenir de l'humanité...

Thibault Le Minoux

Je n'ai plus de mots pour exprimer mon dégoût et désaccord TOTAL avec la politique gouvernementale et européennes. Les alertes urgentes de la communauté scientifique sont pourtant claires... Juste quand nous ressortons d'une exposition sur les Océans au Muséum d'Histoire Naturelle de Paris nous alertant sur les dangers de la surpêche (entre autres) sur les océans, quelle ironie.... Je croise les doigts pour que ces décideurs fassent machine arrière, pour la planète...

eric lamblin

Je suis écoeuré d'être à ce point trahi. Honte à vous Mr Macron et autres corrompus. Vous représentez une vieille génération nombriliste qui ne comprend pas le mot Nature

Alexandre Azzalini

Ils iront jusqu'au bout. Jusqu'a la derniere miette. Ils detruiront et boufferont tout.

HUGO VERLOMME

La surpêche est le pire fléau pour l'océan

Clarisse Requena

Que la France participe à la destruction de la faune marine, qu'elle subventionne avec l'argent public la catastrophe écologique déjà bien amorcée au nom d'intérêts économiques à court terme est tout à fait déplorable. Je demande au gouvernement français de protéger les océans, la faune, l'équilibre écologique, de se montrer exemplaire, et accessoirement humaine avec les animaux et les humains.

Anne Feruglio

L'écologie exige d'être cohérent, honnête et au-delà de tout conséquent. Je suis écœurée qu'elle se limite à une vulgaire campagne de Com'

laetitia geneau

Il est important je crois d’enfin effectuer des actions en cohérence avec les discours et les votes des personnes dont vous êtes le représentant. Votre incohérence générale est insultante et le déni de nos opinions est une insulte, vous qui devez nous représenter aux yeux du monde. S'il vous plait, pensez un peu à notre honneur et à l'image de la France que nous essayons de défendre. Pensez à notre avenir et non pas à une rentabilité à cours terme qui n’intéresse plus personne. Ecoutez vos administrés et ces scientifiques, spécialistes dans des domaines que vous en maîtrisez pas. .Dites non aux subventions et aux mesures qui l'accompagnent. Merci

Martine AZZANO

"kafkaïennes qui a dit "kafkaïennes"!!! comment décrire autrement les décisions qui sont annoncées par le gouvernement, et qui - ça en devient un mode de fonctionnement - vont à l'encontre des discours encourageants, et amplifient le danger qui nous menace toutes et tous. Ce serait à en pleurer si la colère ne dominait pas par rapport à toutes ces incohérences, et ces duperies. Est ce encore " le sempiternel argument de l'emploi menacé" qui va être "brandit" quand la France va subventionner des flottes nuisibles? N'est-on pas au courant des dangers qu'elles représentent, des lieux maritimes qu'elles piétinent et dévastent? Ceux qui prennent ces décisions ne sont-ils pas satisfaits de manger des poissons, pêchés correctement par les artisans pêcheurs? Apprennent-ils à leurs enfants que saccager l'environnement de diverses façons est un acte positif? Ne vivent-ils pas dans de jolies demeures verdoyantes, à se nourrir de produits de qualité? Et à oublier ou ignorer le désastre qu'ils cautionnent. Oui, devant le triste constat de l'état des zones maritimes, encourageons plus que jamais la pêche artisanale. Et tout le monde y gagnera... même les nantis! Martine

Françoise DOYEN

Quand le dernier poisson aura été pêché, ils s'apercevront que l'argent ne se mange pas ...

Colette Aït-Menguellet

STOP !!! Stop aux mensonges, à l'hypocrisie,à la lâcheté,à l'irresponsabilité. Votre position concernant les subventions à la pêche est inacceptable. Respectez les engagements que vous avez pris au nom des Français devant les instances internationales.Dites non aux subventions et aux mesures qui l'accompagnent.D'avance merci.

Sandrine BARDET

Si la France ne change pas radicalement sa position pour soutenir ENFIN les citoyens face aux appétits destructeurs des lobbies, M. Emmanuel Macron portera la responsabilité de l’échec de tout l’agenda 2030 et des objectifs de développement durable au niveau international car il sera alors établi que les objectifs de développement durable n’étaient qu’un voeu pieu des nations devant l’ONU, une occasion de plus de faire de beaux discours sans rien changer aux actes.

Etienne Emery

Sauver les poissons de cette pêche aberrante c'est sauver notre planète, remuer l'Europe à ce sujet est encore autre chose. Bravo pour votre action Très respectueusement

Agnes Gautier

Bonjour ; après une campagne européenne ou les «  grands partis «  donnait à l Europe ,au travers des nouveaux parlementaires à élire , cet espoir unique de changer radicalement de politique ; un virage radical pour répondre à l urgence climatique et la destruction de la biodiversité ....l Europe va réguler les abus et faire valoir l environment comme priorité . Au final :L’ Europe n’existe que pour le libéralisme ,elle subventionne à outrance pour maintenir une économie industrielle, elle nie les territoires ,détruit les économies locales et le travail des petits paysans et petits agriculteurs ( subvention/hectares)par la main appuyée de notre gouvernement ... « Eh bien » !!!!!on se demande pourquoi les citoyens deviennent anti européen et populiste . il ne suffit pas d opposer les populistes et les progressistes ... pure tromperie . IL CONVIENDRAIT PLUTÔT de se rendre compte que ces politiques économiques libérales appauvrissent les gens .... depuis 40 ans c est le cas ..... En conclusion Le monde politique s étonne de l abstention mais il est regrettable d aller voter pour s apercevoir qu ‘au travers des promesses des politiques français ( le gouvernement actuel et les responsables politiques européens ) l état français manque gravement aux combats maintenant nécessaires . je reste dépitée ,je doute de la démocratie et du vote dit démocratique. je peux comprendre la déception des mes concitoyens quand ils ne votent plus . C est l écœurement qui prévaut et le risque populiste qui persiste ......évidemment Agnes Gautier

Christophe Renard

L'art de manier le "en même temps" : repeindre le gouvernement en vert et en même temps détruire les océans avec l'appui des lobby...

Pierre Muret

Encore un acte destructeur de notre planète à mettre à l'actif de Monsieur Macron, qui illustre l'irresponsabilité des hommes politiques quant aux sujets qui engagent notre avenir à long terme. Je souhaite que mon avis lui soit transmis et je répondrais à toute demande d'explication de sa part !

JEAN-MARIE FAUCHE

Monsieur Macron, Faire le buzz à grand coup de "Make our planet great again" est très certainement bon pour votre image mais malheureusement nettement moins pour l'environnement qui semble pourtant devenu votre nouvelle (et subite) passion ! Il est plus que temps de mettre en cohérence vos actions avec la communication qui vous sert plus à amasser des voix qu'à réellement changer le destin funeste de notre fragile planète...

laura sevino

On continue dans le SORDIDE et l' AVEUGLEMENT ! Nos représentants sont- ils donc dénués de bon sens?

zoe quillasi

Non aux aides néfastes encourageant la surcapacité des flottes et la surpêche !

renée gaulier

de l'action, pas des bobards

noemie quillasi

Make our planet great again. Allez vas-y !

Jean-Paul LIGNELET

Pensons un peu aux générations futures !

Marie PIOT

Merci de penser à nos enfants et à l'avenir!

Georges Libralesso

Non aux subventions toxiques ! Non à la surpêche! Protégeons notre planète.

Bernadette Libralesso

Bonjour Je suis scandalisée par la position de la France par rapport à la surpêche et à la destruction des Océans et des pêcheurs artisans. Merci à Bloom

Michèle-Anne DAVID

Que sont devenus le "Grenelle de l'environnement", la "COP 21 ? passés aux oubliettes après avoir été l'occasion de tant d'auto-satisfaction-célébration et vantardise... Quand nos "décideurs" politiques ouvriront-ils leurs yeux et leurs oreilles et recouvreront-ils un brin de raison ? Pourquoi avons-nous élu ces gens-là ? Pourquoi supportons-nous que le ministre de l'environnement soit un pâle figurant inconsistant ? Quelle tristesse !

ALIX ROUSSEAUX

VOUS DEVEZ PROTÉGER LES OCÉANS, PAS LES VENDRE

Janin Lambert

Bonjour, Comment est il possible d'entretenir encore une économie non soutenable Comment est il possible de mettre en œuvre un politique qui s'en prenne aussi sauvagement au bien commun, à notre environnement? il est grand temps que les décideurs politiques établissent un vrai projet politique, qu'ils honorent leur mandat et les engagements qu'ils ont pris envers la population et le monde. Nous ne sommes pas dupes. Et votre comportement irresponsable sera bientôt sanctionné, d'une manière ou d'une autre. Vous devez vous reprendre en main, et protéger notre environnement, favoriser un exploitation durable et artisanale des océans. Proposer et mettre en place des solutions de dépollutions efficaces. financer la recherche...

Aurélie Bonhoure

Merci à Bloom pour toutes ses initiatives. Non à la surexploitation de l'océan, non aux subventions qui l'encouragent. Non aux beaux discours de façade suivis d'actions complètement contradictoires. Quand nos dirigeants ignoreront-ils enfin les lobbies et écouteront-ils scientifiques et citoyens?

Anette Fauche

Je souhaite que la France adopte une position responsable et digne d'elle en demandant la suppression les subventions qui favorisent la surpêche.

Michel Daix

Mesdames et messieurs les députés n'oubliez pas que la planète est maintenant entre vos mains Alors stop aux folies de la pêche industrielle. Merci

Catherine Villeroy

Soutenir la pêche artisanale véritable. Aider à la recherche pour une pêche raisonnée et la surveillance des océans. Nous aurons et avons besoin de nourrir les hommes de la planète de façon saine. Il faut fixer des subventions en rapport avec des objectifs de sauvegarde des océans et des recherches de solutions qui permettront aux différents systèmes de pêche de ne pas disparaître et aux hommes de vivre de leur travail.

Pierre-Yves Guilbaud

Stop à la surpeche.

Josette Borgne

non à la pèche industrielle, non au saccage des fonds et de la ressource qui diminue déjà beaucoup trop.

pascal gallin

nous voulons des actes.stop aux subventions de la peche industrielle

Francois Resslen

Pourrions nous enfin espérer que les beaux discourts des décideurs politiques concernés ne soient pas chimères et mensonges permanents, écoutez les mises en garde, allez dans le sens de l'intérêt commun, de l'intérêt de la pérennité des ressources, de l'intérêt d'une exploitation raisonnée et maîtrisée des ressources, faites que vos votes et décisions reflètent les espérances des citoyens de la planète entière, soucieux de leurs avenir de l'avenir de leurs enfants et principalement de l'avenir de leur maison commune et de toutes ces composantes animales indispensables à notre survie!!!!!

Delphine Berson

Il est nécessaire d'agir en écoutant les scientifiques et non plus les industriels. Seule la gestion durable des océans est soutenable. Le courage et l'exemplarité se situent là et non pas dans la course au profit et au gaspillage qui est, elle, mortifère. C'est ce genre d'actions qui peut donner aux Français la fierté de l'être et de vouloir agir ensemble.

Veronique Laplane

Protégeons nos mers et nos océans. Recréons un maximum de réserves afin de protéger toutes les espèces marines et leur reproductions. La mer se meurt ! Il est inadmissible d'encourager la pêche de cette façon ce qui entraîne un véritable massacre et énormément de gaspillage. À quand une véritable politique écologique? N'avez vous pas honte? Je vois les fonds marins s'appauvrir chaque année...Reéagissez je vous en supplie.

SYLVIE MONTANELLI

Merci de supprimer définitivement les subventions pour la surpêche et le surcapacité de flotte. L'océan se meurt (manque d'oxygène, pollution, disparition des espèces marines (faune et flore). L'urgence est là. L' INTERDICTION DES SUBVENTIONS est une nécessite

maurice parmantier

les beaux discours et les actes

Bernadette DE RUYCK

non à l'élargissement de la pêche artisanale non à, l'élargissement de la définition de la pêche artisanale , non à l'amoindrissement des obligations, non aux subventions pour la surpêche destructrice des fonds marins.,

Jean Marc Sabathé

La cupidité doit être le propre de l'homme,l'argent vite,plein,plus...Je me découvre misanthrope;;;Désespérant de nos gouvernants je me surprends à espérer que la nature se révolte et supprime l'espèce humaine de la planète...

Annick Ortiz

Pour la première fois, agissez réellement pour la préservation de la biodiversité. Montrer que votre discours de politique générale n'est pas un enfumage de plus.

claire Bonneville

Je ne veux pas alimenter avec mes impôts la calamité de la surpêche, je veux que les personnels politiques se laissent attraper comme des poissons dans les filets de la pensée productiviste et consumériste qui met ma planète dans un état lamentable. Je demande instamment aux personnes en situation de décider, de voter des décisions qui mette en danger l'avenir de la vie sur cette planète de choisir résolument de protéger la vie et non le commerce ultra libéral.

Maxime Gilot

L'acte deux du gouvernement a été présenté par Édouard Philippe il y a quelques jours, devant les députés de l'assemblée nationale commençant son discours par l'écologie ... ce ne sera sûrement qu'un discours. Sans rien dire ils défendent l'indéfendable: ils autorisent la surpêche, qu'elle belle supercherie! Je dit non à cette politique, à la pêche industrielle qui détruit nos écosystèmes aquatiques! En espérant un retour en arrière du gouvernement français.

Nicolas Maguet

Il est grand temps de prendre soins de notre planète, temps d'agir, nos enfants nous le réclame, nous leurs devons... Nous exigeons des actions fermes et conséquentes de la part des gouvernements pour la protection de notre planète et contre les pollueurs-destructeurs qui s'enrichissent au détriments des générations futur et du bon sens!

Vincent-Marie Bouvot

Zéro subventions à la destruction du vivant. Je refuse que mon argent de contribuable aille à la subvention de la pêche industrielle, au détournement envisagé du statut d'artisan pêcheur par les grands groupes de la pêche industrielle. Cessez de mettre les profits des lobbys au dessus de la vie, de nos vies. Vous êtes incapables de gérer nos ressources communes. Vous êtes irresponsables. Surtout: La terre ne vous appartient pas. Elle est notre bien commun. Vous nous la volez. Nous ne sommes pas d'accord avec votre gestion de cette planète qu'il vous faut avant tout préserver à présent, car c'est pour cela que nous vous avons élus! Pour stopper le massacre dû à vous erreurs dantesques et vos aveuglements passés. Je ne veux pas être le complice - en tant que contribuable - de vos crimes contre la nature et le vivant. Des crimes qui sont de surcroit - à mes yeux - autant de crimes contre l'humanité.

Emmanuelle Tourasse

L’ecologie a fait près de 14% aux européennes et doit être représentée dans les décisions prises prochainement et il faut donc s’opposer à la surpêche pour protéger les générations à venir pour leur laisser un océan en capacité de les nourrir

Alain CAVALIER

Contre la pêche industriel destructrice des stocks de poissons et des emploies. Pour la pêche artisanale qui fait vivre le littorale et préserve les ressources. Ce fond (FEAMP) pourrait être financer par la taxation des importations ne respectant les critères de l'union européen

Arnaud Roblet

Make our planet great again !

Bernard Braydabrun

Tous ensemble pour sauver les océans

monique kaiser

6 milliards d'euros pour moderniser et renouveler la flotte industrielle : l'Europe ferait mieux de mettre de telles sommes dans des projets sociaux et écologiques. Cà ne manque pas !!!!

JEAN LOUIS CHUILON

voila encore un bel exemple du décalage entre le discours et les actes...le scandale du marcionisme..."en marche"...droit dans le mur

Jean Girault

Il est URGENT que la France montre l'exemple et promeut enfin une politique des océans et de la pêche qui soit DURABLE, et au bénéfice des pêcheurs artisanaux et non au profit de quelques armateurs et grande distribution. Si notre gouvernement "verdit" son discours, qu'il passe aux actes et, comme dit Edouard Philippe, il sera jugé sur ses actes

Didier DEBAILLEUX

C’est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain ne l’écoute pas. Victor Hugo Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson pêché, alors seulement vous vous apercevrez que l’argent ne se mange pas.

Gilles Arnaud

Je souhaite que ce gouvernement cesse de revendiquer des aspirations écologiques tout en continuant à promouvoir des actions contre l'écologie.

PASCALE PERSEVAL

Je demande l'arrêt immédiat des subventions européennes aux lobbys de la pêche industrielle, totalement responsable de la surpêche et de l'exploitation extrême des fonds marins Il est URGENT que tout cela cesse dans les meilleurs délais

Emilie Dumont-Dayot

Mon avis de citoyenne, de scientifique (biologiste), d'apprentis marins et de voyageuse: poursuivre sur la voie des subventions qui encouragent la surpeche est une erreur. Cela ne réglera aucun des problèmes des marins pêcheurs qui ont déjà des équipements modernes. Le problème se situe dans le surequipement des navires qui permet de piller des bancs de poissons entiers, de ratisser tout ce qui vit de la surface aux abysses. La France doit montrer l'exemple, à l'heure où des nations puissantes et incontrôlables comme la Chine s'en vont piller les mers du monde entier. Stop!

ANNE LAUTIER

De même que l'état français et l'Europe dans sa majorité, continuent à soutenir et subventionner l'agriculture intensive, ils cautionnent la pêche industrielle.

christine kasparian

Quelle misère d'avoir à défendre la simple vie, voir la survie des hommes sur terre auprès de personnes politiques qui prennent des décisions en tant qu'homme ? Cela est fort peu probable ! La responsabilité est partagée, à chacun de nous à prendre sa part !

Emilie Fauvel

On aimerait être dirigés par des représentants intéressés au bien-être collectif, pas par des clients des lobbys, aidés par une construction européenne qui sous couvert de "liberté" permet surtout la destruction des écosystèmes, humains et animaux. Commençons par retrouver notre souveraineté sur notre territoire, montrons l'exemple de l'autonomie décisionnelle, et arrêtons de nous accommoder des soucis de nos partenaires européens : Quittons l'UE ! Frexit ! Cela divisera les lobbys, pour qui il est évidemment beaucoup plus complexe de convaincre 27 pays indépendants qu'1 seule entité anti-démocratique et dont les textes fondateurs disent clairement que leur but est de permettre le libre-échange et la maximisation des profits privés, et pas du tout d'améliorer la qualité de vie de ses populations. UPR, Frexit !

Marie-Christine Zabala

Je soutiens la pêche artisanale, la seule capable de préserver nos fonds marins avec toute sa diversité faune et flore et leur durabilité

marie-hélène robineau

j'aimerais bien que mes impôts ne financent pas la destruction du milieu marin, des poissons, donc des oiseaux marins (qui n'ont plus assez de nourriture, et que j'aime particulièrement), et aussi ... des humains !

Danielle Dutheil

Et vivre c'est encore autorisé...

Clotilde Bernard

stop à la surpêche industrielle. je ne veux pas que les impots que je paye servent à détruire les océans et leurs ressources en finançant la surpêche par des subventions. il vaudrait mieux subventioner les pêcheurs artisans qui en vivent et ne détruisent pas les ressources des océans alors que le but de la pêche industrielle est financier. merci de voter dans le bon sens.

Josyane Quere

Je suis scandalisée par cette décision d’apport de subventions qui irait à l’encontre de la préservation des océans et également de la pêche . Restons cohérents dans nos décisions .

Anne-Laure Troublé

Comment la France peut-elle défendre une telle position ? Je ne pas voté pour vous Monsieur Macron pour être à la solde de ces lobbyistes industriels. Honte à la France. La mer se meurt et vous lui tenez la tête sous l’eau. Vos double discours me révoltent et me désespèrent. Quelle immense déception.

patricia julien

Arrêtons de vider les océans et de subventionner la surpêche avec des navires de plus en plus démesurés et grotesques, soit disant modernes.

Jérôme Barde

Macron trahit encore la France! L'immigration, l'islamisation, l'écologie, le libéralisme à outrance! Ces abus mènent la France au chaos!

Jeanne Girard

> Zéro subvention pour le renouvellement et la modernisation des flottes ! > Oui à la pêche eco responsable donc pas de redéfinition de la pêche artisanale ! > Obligations sévères en matière de transparence et de contrôles des fonds OUI à l'élimination d'ici 2020 des subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité des flottes !

Karine FLACHER-PERRIN

Pour que la France s'engage enfin pour le respect des ressources halieutiques et s'allie à des pays responsables comme la Suède et l'Autriche.

EDITH CHEMIN

Il est très urgent d'agir pour rendre l'ensemble de la pêche plus durable au niveau mondial.

Julie PINKUS

C'est inacceptable et honteux !

jacques raguin

il est temps encore de sortir des ambiguiétés;il se passe la meme chose avec la taxation du kerorene,grand discours et le contraire a l'assemblée nationale;jusqu'a quand ce marché de dupe?

CHRISTELLE BORDET

Agissez Monsieur le Président pour que nos propres enfants ne nous haïssent pas demain lorsqu'ils comprendront que nous avons laissé notre environnement se dégrader et menacer leur propre survie!

Claude Le Guitton

Les stocks de poissons sont menacés d'effondrement à court terme. La politique de subvention menant à la surpêche ne peut se poursuivre. Le bon sens et des vues économiques à moyen et long terme portent à investir du côté des méthodes de prélèvement différenciées, donc de la pêche artisanales et non du côté des unités industrielles prélevant une énorme biomasse et/ou utilisant des engins destructeurs de l'habitat.

Catherine Mollière

ai je déjà signé ?

Florence Fox

Monsieur le Président Croyez-vous que les enfants de votre famille(même si vous n'en avez pas vous même) apprécieront votre complicité dans la destruction de la planète ? Pouvez-vous mesurer les conséquences de vos décisions ou l'argent est-il si irrésistible ?

Constance Desloire

Stop surpeche

Nicolas PIOT

M. le président, vous qui cherchez des économies pour réduire nos impôts (à ce qu'il parait), et bien en voilà une toute trouvée, et qui semble assez populaire.

Sinéad Thomas

A l'adresse de nos dirigeants français, pour une fois ne soyez pas lâches : opposez vous aux subventions qui entretiennent la surpêche et la destruction des écosystèmes présents dans les mers et océans.

Camille Dupont

Monsieur le President, Je m'associe à la démarche de Bloom et vous exhorte à renoncer à votre position inacceptable en faveur des subventions de la surpêche. Ecoutez les scientifiques et les citoyens, qui plaident pour une exploitation raisonnée des ressources et pour la protection de l'environnement. Tenez vos engagements : "Make our planet great again !" La population francaise vous a accordé un mandat, ne la trahissez pas en reniant les engagements internationaux de la France.

Romain Rastoin

Monsieur le président, La politique de la France actuelle en matière de subventions à la pêche va à contre-courant des mesures nécessaires pour protéger et prospérer nos ressources halieutiques. Merci de prendre conscience de l’urgence écologique et de protéger notre patrimoine commun en supprimant ces subventions mortifères, en gardant une définition restreinte de ce qui est appelé pêche artisanale et en conservant une haute exigence de transparence face au exploitant de notre milieu naturelle qui ne nous appartient que sur le papier. Respectueuse considération.

Marie-Laure CHANET

L'argent n'est pas un produit consommable, on n'a jamais vu de billets de banque se manger en salade... Alors préservons les ressources naturelles de la planète et arrêtons d'aider financièrement des industriels qui, si leur entreprise est viable, ne doivent pas avoir besoin d'aide extérieure. Mon électricien n'en a pas et s'il est mauvais, il met la clef sous la porte... Pour vivre en zone rurale, je connais aussi certains paysans incompétents qui vont d'aide de la PAC en aide de la PAC... Peut-être que les aliments sont moins chers pour le consommateur mais si la qualité n'y est pas, c'est la sécu qui va être obligée de payer pour tous les malades des suites d'une mauvaise alimentation (ah oui, pardon, si on va par là, on touche aux industries pharmaceutiques qui apprécient particulièrement cet afflux de nouveaux et nombreux malades). BREF DU BON SENS SVP !!!!!!!!!!!

Corinne Dauphin

le seul remède universel à la surpêche : l’interdiction des subventions.

Pierre Poisson

Moi, j'y comprends rien : les subventions, c'est pas un truc d'assistanat ? Monsieur Macron , soyez un vrai libéral et arrêtez de subventionner vos copains les lobbys qui détestent l'assistanat. Et arrêtez de nous prendre pour des veaux, on est des poissons !!!

Jean Luc Dubouis

Comme trop souvent les actes contredisent les paroles. « Make the sea full of fish again « 

Antoine Rastoin

Monsieur le président, La politique de la France actuelle en matière de subventions à la pêche va à contre-courant des mesures nécessaires pour protéger notre patrimoine halieutique. Si MR Edouard Philippe et vous même avez réellement pris conscience de l’urgence écologique, alors le simple fait d’accorder encore des subventions au secteur de la pêche permettant d’accroitre les capacités est une faute grave. Merci de protéger notre patrimoine commun en supprimant ces subventions mortifères. Respectueuse considération.

clement launay

Pas besoin de longs discours pour constater qu'on se fout de notre gueule! en permanence…. réveillez-vous!!! merci

xavier milhaud

Contre l'avis des scientifiques s'insurgeant de la dégradation alarmante des terres, de la mer, de la biodiversité, il est criminel de continuer la mise à sac de notre planète. Arrêtons!!!

DIDIER PONTY

Un peu de bon sens général nous permettrait de voir aisément que le profit d'aujourd'hui tue celui de demain en appauvrissant exagérément nos ressources naturelles. Même sans considération éthique, ce qui semble bien être le cas, ce simple constat devrait prévaloir. Arrêtons d'être une nuisance pour notre planète, et en l’occurrence, pour nos océans, ou ce qu'il en reste.

Olivier Heintz

Messieurs, il est très important d'éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. Toutes subventions se doit d'être transparente et avoir des objectifs écologiques. Actuellement le seul remède universel à la surpêche : l’interdiction des subvention.

Michelle Camelin

Faudra-t-il qu'il n'y ait plus que du plastique à pêcher pour que les politiques enfin prennent conscience des dégâts que leur négligence entraine ??? Faudra-t-il qu'il n'y ait plus de marin pêcheur, comme il y a tellement moins d'agriculteurs pour le même genre de raisons, pour qu'enfin un peu d'humanité et de respect puisse réaliser la maltraitance et les injustices qu'ils imposent ??? Triste monde, et triste humanité politique !

Yvette Bureau

Messieurs les décideurs, à longueur de journée vous nous parlez écologie, vous nous culpabilisez et quand viens le moment de faire quelque chose à VOTRE NIVEAU, plus personne. Je dis non à la sur pêche, arrêtons de vider les océans, pensons à nos enfants et petits enfants, laissons les océans propres, laissons les poissons et autres se reproduire,plutôt que de tout détruire.

Vincent Marty

J'estime que les choix faits par le gouvernement français pour subventionner la pêche industrielle sont une erreur, et vont à l'encontre des engagements pris envers le développement durable, la transition énergétique et le respect de la biodiversité. De fait, le gouvernement ne respecte ni sa parole, ni ses électeurs, ni les citoyens qu'il représente. C'est inadmissible.

Mélanie Dubost

Mesdames et Messieurs les décideurs politiques, Je vous demande de voter contre les subventions nocives. NON à l'élargissement de la définition de pêche artisanale. Si vous ne prenez pas des mesures pour protéger les océans et la vie qu'ils contiennent, je cesserai d'acheter du poisson, et j'encouragerai tout le monde autour de moi à faire de même. Je ne crois pas que ce soit dans l'intérêt des pêcheurs français de voir de + en + de gens boycotter le poisson... Mélanie Dubost

Eric Verdin

Je demande avec vigueur à nos décideurs de PRENDRE SOIN DE L'OCEAN pour de vrai (comme disent les enfants) Tout proche du port de Boulogne sur Mer j'apporte mon soutien total aux pêcheurs artisanaux qui nourrissent directement leurs familles et l'économie locale. Sur le plan local, des associations de la côte d'Opale font un travail admirable pour apporter une information éclairée au public et préserver la ressource en guidant celles et ceux qui veulent manger du poisson vers des espèces locales et durables. C'est les honorer en faisant le choix d'un programme de subventions qui soutient la pêche artisanale et supprime tout financement de la surpêche.

Raymonde Groult

QUITTE A SUBVENTIONNER: POURQUOI PAS LES PECHEURS QUI VONT DANS LE BON SENS? IDEM EN AGRICULTURE!

Jean-Luc Pierres

L'écologie avec macron, ce n'est que du discours et jamais AUCUN ACTE , toujours dans le pire. C'ed'ailleur le pire président en matière d'écologie que la France est pu porté.

Nicolas Piette

Je dit NON à la surpèche arrêtez de vider les océans, avec des navires énormes qui vident les océans

Raymond Node

Ras le bol de tous ces politiques! (ENA: Ecole Nationale des Anes) Faudra-t-il lancer un Boycott géant contre la consommation de poisson?Faire comme les Anglais se mobiliser pour un Frexit ? Je pense que le futur est déja là : chaque individu doit commencer sa propre politique de non-consommation et lancer sa propre campagne autour de lui ; une simple boule de neige peut créer un avalanche .

Magali Lapouge

"Madame, Monsieur, La France possède la deuxième Zone Economique Exclusive la plus importante du monde et de ce fait, elle se doit d'afficher une position exemplaire en vue d'atteindre l' Objectif de Développement Durable 14.6 des Nations unies. La position actuelle défendue par la France pour la définition du prochain FEAMP (i.e. ré-ouverture des subventions à la modernisation des flottes, élargissement de la définition de pêche artisanale et diminution des obligations de transparence) est inacceptable et constitue une honte à l'heure ou l’érosion de la biodiversité mondiale s’accélère. Au vu des changements environnementaux actuels, seule une position courageuse allant progressivement vers une élimination totale des subventions néfastes permettra au secteur des pêches Européen de perdurer sur le long terme en s'appuyant sur des ressources bien gérées. Je demande à Mr Macron de respecter les engagements préalables de la France lors des discussions de 2015 aux Nations Unies car faire le contraire ne ferait qu'affaiblir la crédibilité de la France en matière d'environnement tout en menaçant la préservations de nos océans. Cordialement. Magali Lapouge Chercheuse

Rastoin Etienne

Madame, Monsieur, La France possède la deuxième Zone Economique Exclusive la plus importante du monde et de ce fait, elle se doit d'afficher une position exemplaire en vue d'atteindre l' Objectif de Développement Durable 14.6 des Nations unies. La position actuelle défendue par la France pour la définition du prochain FEAMP (i.e. ré-ouverture des subventions à la modernisation des flottes, élargissement de la définition de pêche artisanale et diminution des obligations de transparence) est inacceptable et constitue une honte à l'heure ou l’érosion de la biodiversité mondiale s’accélère. Au vu des changements environnementaux actuels, seule une position courageuse allant progressivement vers une élimination totale des subventions néfastes permettra au secteur des pêches Européen de perdurer sur le long terme en s'appuyant sur des ressources bien gérées. Je demande à Mr Macron de respecter les engagements préalables de la France lors des discussions de 2015 aux Nations Unies car faire le contraire ne ferait qu'affaiblir la crédibilité de la France en matière d'environnement tout en menaçant la préservations de nos océans. Cordialement. Etienne Rastoin, Ingenieur Agro-Halieute.

Sandra Zuniga

i Nous avons jusqu’au 18 juin pour obtenir que la France change sa position et s’allie à la Suède et à l’Autriche contre les subventions nocives.

Marie-Aurore Garavagno

Honte à vous Monsieur le Président ! Concentrez-vous sur le sauvetage des océans et non sur leur destruction massive. Il est urgent de faire marche arrière et d’inciter les autres pays à en faire autant. Donner l’exemple, ne soyez pas le fossoyeur de ce qu’il reste de notre nature.

Roger Cappello

Je dit NON à la surpèche arrêtez de vider les océans, avec des navires énormes qui vident les océans, la Chine et le Japon on déjà des reserves de thon et d'autres gros poissons dans leur enormes congélateurs, ils ont vidés presque tous les océans et mers ! Déjà il n'y a plus de thon en méditerranée !!!

Solene Guillot

Il est temps que l'argent cesse d'être le moteur de toutes les décisions, la nature se remettra de nos bêtises à long terme, mais qu'en sera t il de nos enfants et petits enfants ?

Jean PECOUT

Qu'attend on pour stopper la pêche industrielle qui a transformé les côtes en désert ? Un peu de courage et de vision à long terme ! Créons des réserves naturelles plutôt que de poursuivre aveuglément sur une voie sans issue. Quelle hypocrisie !

Philippe Menguy

A quand le respect des engagements internationaux (ODD 14.4 et 14.6, il me semble en effet que la France semblait être d'accord) et une politique sincère de long terme ?

Jean-Luc FLAHAUT

Bonjour, Nous ne voulons pas que l'argent publique soit utilisé par les Lobbyistes pour épuiser les ressources des fonds marins ! Nous devons tous impérativement nous soucier de ce que nous laisserons à nos enfants et petits enfants ! Soyons des Lobbyistes du Bien commun ! il faut viser une rentabilité non pas à court terme mais plutôt mettre en place des Projets politiques auxquels une grande partie de la population Européenne pourra adhérer et permettant de vivre en harmonie les uns avec les autres en partageant les ressources plutôt que d'avoir cette démarche actuelle de prédation du "toujours plus" jusqu'à épuiser toutes les ressources de la planète ! L'éducation est également très importante : éduquer pas seulement les enfants mais aussi les Parents ! accepter les règles, les lois, donner des lignes conductrices, des tuteurs pour que les enfants puissent devenir des adultes qui puissent faire du tri dans leur vie d'adulte afin de choisir ce qui est bon pour eux : Cette société dans laquelle les gens sont abrutis dans leur travail, société dans laquelle on stimule sans cesse les gens à la consommation, dans laquelle on crée des peurs, ou on entraîne vers toujours plus de plaisirs profite à ces quelques pour-cents de la Planète qui détiennent 70 % de la richesse total de la Terre ! : :"Pendant que vous citoyens avez l'esprit sans cesse stimulé à des choses futiles, nous nous affairons à faire des profits sans que vous vous en aperceviez ! "Ne pensez pas, on le fait à votre place en disposant de votre argent Frauduleusement ! " Cordialement,

Isabelle Poisson

Notre planète est un système complexe qui repose sur un équilibre établi depuis des millions d'années. L'Homme bouscule et perturbe cet équilibre et, à force d’en exploiter ses ressources, de polluer, il accélère la disparition de nombreuses espèces végétales et animales. La surpêche ne peut que vider nos océans.

Virgil Prudhomme

Non aux subventions qui permettent la surpêche, nous n'avons qu'une planète, dans un état très critique, et toute action politique doit être faite dans un but de préservation, non d'exploitation de ressources épuisables et presque épuisées !

marie-hélène Bordaberry

Je n'ai rien à ajouter à ces commentaires ou tout est déjà dit, mais je tiens à exprimer que je suis entièrement d'accord avec tout ces avis et très en colère contre la politique actuelle qui, plutôt que de créer des zones protégées pour que la biomasse puisse enfin se renouveler, distribue de l'argent afin de mieux la détruire.

Olivier Despouys

Macron, la main sur le coeur, prétend avoir réalisé sa conversion écologiste : ce gouvernement prouve, une fois de plus, qu'il est du côté du profit et donc au service de la déréglementation.

Claire THÉODOLY-LANNES

On ne peut pas continuer de détruire l'écosystème océanique pour le profit de quelqu'uns sous prétexte qu'on ne le voit pas ! Les scientifiques et les citoyens n'en peuvent plus de voir le monde tourner à l'envers alors qu'on sait ce qu'il y a à faire. Oui il faut du courage, c'est vraiment le moment de prouver que vous en avez et de faire bloc contre les lobbies de la pêche industrielle. De mon côté je n'achète presque plus de poisson et plus du tout de gros poissons et j'en suis bien triste car j'adorais ça dans mon assiette.

Anne Flipo

Non à la pêche industrielle qui détruit les mers et oui à une pêche VRAIMENT artisanale. Que le gouvernement français protège enfin notre environnement contre les prédateurs et destructeurs de tous poils !

JOCELYNE JACQUIOT

Arrêtons de piller et de détruire les océans il en va de notre survie. Les discours lénifiants ne sont plus de mise il faut agir Stop aux financement des industriels de la pêche qui détruisent une ressource vitale. Les crédits européens doivent aller aux petits pêcheurs artisanaux et à la recherche pour développer la pisciculture. La protection de l’environnement nécessite des actes et des engagements fermes et cohérents. Les subventions européennes que nous abondons par nos impôts doivent être utilisées dans l’intérêt collectif et pas pour satisfaire les lobby de quelques industriels motives par leur seul profit et dont la rapacité menace notre planète .

Laurène Burnet

Je suis enseignante et ai du inclure une séquence sur la dégradation de l’environnement par l’homme dans mes cours. Mes élèves sont passionnés par le sujet car ils savent qu’ils sont les premiers concernés. Quand allez vous vous montrer à la hauteur des enjeux auxquels nous faisant face, pour nous, pour eux ?

Anne-France VERDENAL

La surpêche vide les océans irrémédiablement. Il est irresponsable de continuer à détruire nos ressources. Monsieur le Président, cessez de subventionner la pêche industrielle, c'est vital !

Laurent Mérienne

Les océans meurent rapidement. Pour la plupart des gens, ça ne se voit pas (pas encore). Quelques industriels comptent là-dessus pour en tirer profit à court terme... Un profit qui serait bien maigre s'il était partagé... Penser à demain et agir en conséquence exige de la lucidité et le courage de reconnaître nos responsabilités, pour nous, pour les gens qui décident, pour tout le monde.

Frédérique pratte

Pouvons nous rêver qu 'un jour les gouvernements et les politiques arrêtent de prendre systématiquement les mauvaises décisions .... Pouvons nous imaginer que les gouvernements et les politiques soient des gens doués de sensibilité et de coeur, d intelligence et d' humanisme ???? Le pouvoir rend t'il inhumain ,ou bien sont t 'ils inhumains ceux qui veulent le pouvoir ???? AU SECOURS ,AU SECOURS ,URGENCE, STOP AUX LOBBYS ... EXISTE T IL PLUS BEAU PROJET PERSONNEL ET COLLECTIF QUE DE TOUT METTRE EN OEUVRE POUR SAUVER LE MONDE MERVEILLEUX QUI NOUS A ETE DONNER ET QUI EST BIEN MAL EN POINT . LES POLITIQUES N ONT JAMAIS RIEN FAIT DANS CE SENS ET J AI BIEN PEUR QU ILS NE FASSE JAMAIS RIEN A MOINS D UN MIRACLE .....

Madeleine LUNEL

JE SUIS CONTRE CETTE TRAHISON DU GOUVERNEMENT! NON à la surpêche! NON à la pêche industrielle avec des filets dérivants! NON à la politique du court terme ! Protégeons les océans et de réduisons notre impact sur le milieu naturel, il y va de la survie de nos enfants et petits-enfants! Que les subventions, versées grâce à nos impôts, servent à une pêche raisonnable, respectueuse de la biodiversité marine.

sophie lavorel

SVP Suivez les recommandations d' experts comme BLOOM qui connaissent l' engrenage infernal de pêches industrielles . Les lobbies surpuissants de la pêche ne travaillent pas pour l' avenir des océans mais pour l' enrichissement d'un minorité sur le court terme. La Planète et sa biodiversité vont mal et ces pratiques ne sont plus admissibles

Beatrice DARCAS

Agissons pour les générations futures

nguyêt Landragin

Ceux que nous avons élu ne sont là que pour prendre des décisions pour le bien commun .La Mer et les océans sont notre héritage et vous le dilapidez avec vos combines -décisions . Vous ne nous représentez plus et saurons nous souvenir de cette position indéfendable pour toutes les élections à venir ,puisqu'il n'y a que cela qui compte pour vous : le pouvoir et l'argent

Christiane Carrier

Nous devons lutter contre la surpeche et défendre l'environnement

Claude Bérard

Les paroles noud endorment -essaient- mais nous jugeons sur les actes. "Make our planet great again !" Eh bien c'est au pied du mur qu'on voit le maçon... On n'en a qu'une, de planète. Elle est en danger comme jamais... et nos lois nationales, européennes, mondiales, doivent à présent la protéger, sans chipoter sur les moyens. Sans temporiser. Sans passe-droits

EVELYNE PETIT

Il est urgent de protéger les océans et de réduire l'impact de l'homme sur le milieu naturel. Nous ne pouvons pas vivre sans la nature ....La protéger y va de notre survie collective: Non à la surpêche ! Il est évidemment possible de vivre en mangeant moins de viande et de poissons.

Vincent Laval

Mr Macron, pour avoir passé 6 mois cette année en Suède je connais le rapport de ce pays à l'environnement. 16% du territoire forestier européen se situe en Suède et chaque habitant en est très fier. L'affirmation d'une opposition contre ces subventions nocives et aussi une volonté d'être dans une avancé économique saine. Les choses sont possibles et il suffit de prendre position en écoutant la parole des français. Enlevé vos oeillères centrés sur les lobbies et osez enfin voir que la France ne veut pas de ces subventions autorisant la surpêche!!!

Loïc Dequidt

M. Macron, soyez à la hauteur de votre titre de "Champion de la Terre", que vous n'avez jusqu'à présent pas bien mérité... Que vous, votre Premier Ministre et votre Gouvernement puissiez montrer à l'Europe et au Monde que nous devons agir dès maintenant. Il en va de la survie des océans, et, par conséquent, de l'Humanité. Agissons avant d'atteindre le point de non-retour. Les intérêts économiques de quelques-uns ne doivent plus passer avant les intérêts de la Terre entière. Sauvons la planète en nous engageant - entre autres choses - pour une pêche durable !

Elena Valdivieso

NON à cette nouvelle trahison du gouvernement français qui mènera à la surpêche et à vider l’océan de ses ressources et de ses pêcheurs artisans !

DANIELLE COLLOMB

Arretons les subventions nefastes à la sauvegarde des océans. Démocratie respect des engagements non a la trahison des politiques. La France devrait être un modèle ! une bande de dégueulasses qui font la loi !! Luttons encore et toujours pour les vraies valeurs.

Yvon Thomas

Je suis contre les subventions favorisant la surpêche et la surcapacité des flottes de pêche

Joël LUNEL

Arrêtons de subventionner une surpêche destructive pour nos mers et océans. Que les subventions, versées grâce à nos impôts, servent à une pêche raisonnable, respectueuse de la biodiversité marine. Interdisons la pêche industrielle !

Nicolas PORTAIS

Bonjour, Il serait bon de se mettre à la hauteur d'enjeux supérieurs à ceux qui nous occupent la plupart du temps (et je m'inclus dans ce "nous"). Cela serait une bien plus belle leçon aux Français que celles que vous leur avez assénées à plusieurs reprises par le passé, et cela vous honorerait me semble-t-il. Je ne suis aucunement politisé, ni militant pour l'écologie par ailleurs. J'essaie seulement d'être conscient. Puisse votre conscience personnelle vous guider dans une autre voie sur ce sujet.

Olivier Chirouze

Halte à la politique du court terme !

Mathilde FACON

Bonjour, Il est atterrant de voir que derrière les beaux discours publics, la France n'est pas capable d'agir de façon responsable et courageuse. En 2019, il est totalement incompréhensible et inacceptable de continuer à soutenir les subventions à la surpêche. Il serait temps d'être crédible et efficace !!

Brendan Guillamot

Messieurs Macron et Philippe, voulez-vous vraiment offrir une nouvelle preuve de votre malhonnêteté concernant le développement durable et la protection de l'environnement ? Ayez le courage et l'intelligence politique de donner un démenti à vos détracteurs, auxquels j'appartiens. Vous avez tellement à perdre et si peu à gagner en tenant de telles positions rétrogrades et incohérentes. Un petit effort pour redorer votre blason terni de progressistes !

fabienne molle

Mesdames et Messieurs....Haïssez vous autant vos enfans pour leur faire cela....

Julien Norwood

Madame, Monsieur, Votre regard uniquement porté sur le profit devrait pourtant vous montrer que la pêche commerciale est une industrie qui va s' auto détruire par elle-même à court terme; anéantie par son trop grand appétit... Accessoirement, elle détruira aussi l'équilibre naturel des océans et de notre biosphère, mais cela n'a pas l'air de vous inquiéter. Pourquoi continuer à la soutenir? Si le gouvernement n'est pas assez adulte et responsable pour prendre les bonnes décisions, qui le fera à votre place? Merci d'agir en faveur de tous les êtres vivants...dont notre espèce fait partie.

Karine Marion

Je ne comprends pas que d'un côté, la France exprime sur la scène internationale sa volonté de protéger la biodiversité, et de l'autre soutient des positions comme celles-ci, qui bénéficient à la pêche industrielle au détriment de la pêche artisanale, et ne correspond pas à la volonté des citoyens de protéger les ressources naturelles. J'attends de nos représentants qu'ils agissent dans l'intérêt des citoyens et conformément à leurs engagements, et non qu'ils cèdent à la pression des intérêts privés incompatibles avec les objectifs de développement durable.

Monique LAURENS

NON A LA SURPECHE. PAS DE SUBVENTIONS TOXIQUES !

Estelle CARREYVE

Bonjour, Pour moi pour perpétuer le renouvellement des espèces marines et préserver le métiers de marin-pêcheur, je pense qu'il est urgent et primordiale de revenir à un type de pêche artisanal faite par de petit bateau avec des techniques de pêche qui cible les espèces de poissons et limitent les dommages collatéraux chez les tortue, les requins, les raie... Nous devons aussi éviter que les cotas de pêches soient détenus par quelques grosses compagnies de pêches au détriment des petits pêcheurs. Pour une pêche durable qui fait vivre les hommes tout en respectant les éco-systèmes.

GUILHEM BELLANGER

Salut, Il est triste qu'au XXIème siècle l'être humain en soit arrivé à ce tel niveau de consumérisme et de non respect d'autrui avec en premier lieu l'affaiblissement de la planète dans tous ses états. Arrêtons les agissements uniquement centrés sur l'économie court terme, les stratégies individualistes d'enrichissement qui sont de plus en plus néfastes pour l’environnement ainsi que pour nous même. Vivons plus simplement, plus écologiquement et surtout prenons soin de tout ce qui nous entoure. Utopisme ou réalisme ?

Marjorie Marjorie

A QUAND UN GESTE RESPONSABLE, DES FAITS CONCRETS AFIN D'ÉVITER LA DISPARITION DE NOTRE FAUNE MARINE ET DE TOUT SON ÉCO-SYSTÈME ??? FAIRE ENFIN CE QU'IL FAUT CONTRE LA SUR-PÊCHE, LA POLLUTION ET TOUT CE QUI MET EN DANGER NOS MERS ET NOS OCÉANS. BOUGEZ-VOUS BON SANG, CE N'EST PAS VOTRE FOUTU ARGENT QUI SAUVERA NOTRE PLANÈTE, MAIS BIEN VOS ENGAGEMENTS ENVERS NOTRE BONNE VIEILLE TERRE. ET C'EST MAINTENANT QU'IL FAUT BOUGER, DEMAIN IL SERA TROP TARD...

Jean-Claude MAUCLAIRE

On ne lache rien face à l'argent!

Emmanuel Gorin

Au moment de l'accélération écologique, c'est le moment de sortir du virage.

Cedric Bérard

Madame, monsieur. Il est temps de cessez les enfantillages et les petits jeux. Les enjeux dépassent le passe-monaie, ils vous dépassent, la France et l'Europe aussi. Vous avez l'occasion d'être rappelé dans l'histoire comme celles et ceux qui auront défendu le bien commun ou bien d'être oubliés dans la masse des incompétents qui auront encore une fois laisser les choses à l'abandon. Ce n'est aux autres de le faire, ce n'est pas à la prochaine génération. C'est à vous. Vous êtes responsable personnellement de se qui est sur le point d'être décidé. Et vous serez personnellement responsable de la survie ou de la mort du milieu marin à court ou moyen terme. Pensez-y.

Claudine Renard

PAS de subvention pour la pêche industrielle destructrice des océans. La pêche durable ne peut passer que par la réduction de la quantité de poissons pêchés.

marie ortiz

pour une planète vivante!

Daniel Wolff

Les constats scientifiques sont sans appel ; les enjeux pour le futur (nos enfants) sont énormes ; l’heure est au politique: agissez, s’il vous plaît !

LAURENCE DELORE

Madame, Monsieur, Compte tenu de l'urgence de sauver le patrimoine maritime pour nous, nos enfants et petits-enfants, afin que tout le monde puisse un jour manger du poisson sans créer un océan MORT, merci de signer la subvention de 6 milliards ! Arrêtons la surpêche, c'est indécent de vivre comme des hommes qui saccagent continuellement la nature !! Monsieur Macron, prenez vos responsabilités, on a voté pour vous y compris pour l’écologie, vous serez encore moins crédible si vous êtes pour les lobbys pro-pêche ! Soyez progressiste !!!!! Notre pays est en danger et l'écosystème marin aussi !!!!!!!!!

Hélène Roelens

non à la surpêche et interdiction des subventions. Il est URGENT de protéger les océans.

Romain Gril

Nos industries ont déjà détruit la majorité des écosystèmes marins, il est urgent de mettre fin à ce suicide programmé. La vision à court terme des intérêts économiques ne devrait avoir rigoureusement aucune importance face aux enjeux à moyen et long terme de nos activités mortifères.

Chloé Gaudy

Contre une politique rétrograde pour l'environnement et donc pour l'Homme. Il y a tant à faire pour préserver cette richesse que représente la mer et sa biodiversité. En plus d'être asphyxiée par le plastique, elle sera à cause de politique toujours portée sur le plus d'argent, de quantité à moindre coût et perturbée par des méthodes de pêche toujours plus intensives. Oui aux petits pêcheurs, aux méthodes de pêche et d'elevage traditionnelles et respectueuses de l'environnement, à La valorisation et au soutien des circuits courts, à la limitation (ou taxation ?) des importations issus d'élevages ou de pêche sur intensives et très éloignées... La mer est notre mère, préservons là.

Hervé Le Bars

La France ne peut continuer ainsi sa route irresponsable au seul profit court termiste,..il est grand temps de prendre enfin conscience que d'autres générations nous succederont et auront aussi besoin des ressources de notre planète...

NADIA SCHAAD

Voir des poissions malmenés , surpêchés m'hérisse au plus haut point. J 'adore la mer et je veux que les poissons aient le temps de se développer avant d'être pêchés. Oui je soutiens cette association. Native de CASABLANCA (MAROC): il est Hors de question de maltraiter les poissons de l'océan.

Marie-Françoise VOINOT

Encourager le pillage des mers est inconcevable, il est plus que temps de cesser cette politique du " après moi le déluge " !... Nous savons que c'est maintenant ou jamais que l'on peut rattraper ce qui peut l'être encore, alors Messieurs les Elus c'est à vous qu'en revient la responsabilité !...

Eva Zimmer

Sujet : surpêche Quelle ridicule idée que voila, continuer d'exploiter nos écosystèmes lors même qu'ils sont au bord de la rupture. Sachez que les océans retiennent quelques 20 % de carbone capturé par les phytoplanctons. Je ne crois pas vous l'apprendre mais perturber ne serait-ce qu'un élément d'une chaîne alimentaire et d'une biosphère détruit des populations entières d'une biomasse... C'est ce que l'on appelle le sens de la raison et je vous prie de fonctionner avec. Alors que la jeunesse multiplie ses interventions, tourner le dos au problème ne le fera pas disparaître au contraire, le coût de l'inaction est supérieur à celui de l'action, alors qu'attendez-vous ? Mettez votre cupidité et vos us de côté: pensez à l'humanité Merci Eva Zimmer

Sebastien DIZIER

Non à la surpêche et interdiction des subventions. Il est URGENT de protéger les océans.

KarineFanny Delance

Il y a URGENCE à agir pour sauver notre nature , notre planète . Un NON ferme à la surpêche dans toutes les eaux mondiales !

Hélène Combes

Stop à la surpêche et aux subventions qui l'encourage. Svp prenez de réelles orientations en faveur de l'environnement. L'océan est précieux, considérons-le comme tel. Pour nous, nos enfants...

Micheline Hubert

Je rejoins la détermination du mouvement BLOOM: la surpêche engendre des problèmes de destruction de l'océan, notamment de pollution par les navires -->avaries et rejets de pétrole, rejet des déchets durant les déplacements des bateaux: moins d'1 bateau sur 6 ramène ses déchets à terre; les autres les jettent tout simplement en mer ! Politiciens: on vous a donné notre voix, c'est pour servir le bien de tous et pas le profit de quelques-uns; alors, votez CONTRE la réintroduction de ces subventions!

Alexa Maubernard

La sauvegarde de l'emploi n'a pas été avancée pour empêcher les fermetures de mines ou d'usines. Pourquoi l'est elle pour sauver la pêche ou l'agriculture intensives? Une fois l'écosystème perdu rien ne pourra plus s'opposer à notre extinction, avoir un job ne nous sauvera pas! Comment pouvez vous ne pas le comprendre? La consommation de viande et de poissons doivent être limitées et non étendues et les pesticides immédiatement interdits! Sauvez nous de cette apocalypse annoncée plutôt que de nous y précipiter!

Téha Galliano

Il semble que la demande des citoyens est claire.... arrêter d'encourager le pillage de nos mers. Inutile d'en expliquer les raisons, vous les connaissez. Vous nous représentez et c'est de votre responsabilité de faire le maximum pour limiter les dégâts et respecter la décisions des citoyens, leur vie et celle de leurs enfants.

Emmanuelle Grange

Il semble évident qu'il faut laisser les stocks de poissons se reconstituer plusieurs années avant d’éventuellement envisager ouvrir la boite de Pandore, et qu'il faut dans les années à venir une meilleure protection et une meilleure connaissance du milieu marin afin de pouvoir affirmer que la situation se stabilise. A contrario le renouvellement et la modernisation des flottes n'est en aucun cas une urgence. Il est encore temps pour que nos élus changent leur position par rapport à ces subventions inappropriées, conformément au principe de précaution inscrit dans notre constitution. Une prise de décision contraire à l'objectif fixé par les membres de l'ONU en 2015 sur les subventions contribuant à la surpêche serait incompréhensible. La volonté d'élargir la définition de la pêche artisanale et de diminuer les obligations en matière de contrôle des fonds ne peut se prévaloir d'une quelconque utilité publique. La politique européenne en matière d'environnement ne doit plus mener à de telles concessions en faveur d'intérêts privés. Les jeunes générations, très conscientes des enjeux, ne nous pardonneront pas ces erreurs.

Estelle Dixsaut

Comment pouvez-vous avoir perdu toute humanité, tout intérêt pour la vie sur terre, celle des animaux qui y vivent mais aussi celle de nos enfants, de nos familles, de nos amis, et des vôtres ! Faudra-t-il une révolution, un soulèvement pour que vous arrêtiez de ne penser qu'au pouvoir et à l'argent et que vous disparaissiez pour laisser enfin la place à des personnes humaines et dignes de notre planète.

Morgane Le Campion

Une position honteuse face au constat de l'effondrement de notre biodiversité.

SOPHIE BUREAU

La surpêche vide les océans irrémédiablement. Il est irresponsable de continuer à détruire nos ressources. Monsieur le Président, cessez de subventionner la pêche industrielle, c'est vital !

ISABELLE CHAVETIAS

Non à la surpêche et interdiction des subventions. Il est URGENT de protéger les océans.

Olivier Laffond

Représentants du peuple et pas des grands groupes agro-industriels, vous avez pour devoir de valoriser les comportements respectueux de l'environnement et non pas les comportements prédateurs, court-termiste. Vous êtes les garants de notre futur. Nous savons où cela nous mènera si vous persistez dans cette direction. L'effondrement des espèces a commencé, il est temps de pensez le monde différemment.

Loïc LANG

La politique de l'UE et de la France en faveur de la surpêche industrielle n'est pas seulement néfaste pour la biodiversité. C'est aussi une aberration économique qui tue les petits artisans pêcheurs qui sont financièrement asphyxiés et muselés.

ghislaine duval

que faudra-t-il faire pour arrêter ce massacre? ces pollueurs n'ont-ils pas d'enfant pour que l'argent et le profit passent avant la sauvegarde de notre planète terre?il faut aussi que tous les pays du monde prennent conscience et aident les pays émergeant à gérer leur plastique.

Frédérique Matignon

Nous souhaitons que nos océans respirent, des ressources renouvelables. Nous savons tous que l'océan est largement surexploité, malmené par la polution et le réchauffement climatique. Preservons sa biodiversité déjà mise à l'épreuve. Pour la plupart des populations occidentales que nous sommes, le poisson n'est pas une ressource alimentaire indispensable et globalement nous en mangeons trop. Protegeons les petits pêcheurs et la biodiversité.

marielle Guerard

Non aux subventions pour la surpêche ! Protégeons notre planète

Daniel Lamarca

je soutient l'analyse et la position de Bloom

Mylène FERRY

La transition écologique c'est maintenant. Le gouvernement doit agir pour le bien être des citoyens et cesser de prendre des décisions nocives pour notre environnement et notre futur. La protection des océans est primordiale pour notre survie et celle de la planète. Encourageons une pêche artisanale, raisonnée et locale.

Sébastien Pinchon

A l'heure d'un enjeu écologique sans précédant, la durabilité de notre civilisation intrinsèquement liée à la biodiversité, à la nature, à sa résilience, il est temps de couper avec des pratiques des siècles derniers où l'on penser la nature inépuisable.. non elle ne l'est pas, les poissons dans tous les milieux en sont un exemple parmi tant d'autres. Donc, pour ne pas avoir des océans remplis uniquement de méduses.. non au subvention publique pour la surpêche!

Taiana Lemarchand

Je suis pour éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche.

Christophe Bonnet

Deg. Mais DEG.

Christophe TOURASSE

Nous avons, en une génération, par notre boulimie dévorante, des choix politiques tracés sur le court terme et influencés par les lobbying, vidé les océans. Comment, sans avoir honte, raconter aux nouvelles générations les farandoles de chalutiers côtiers aux cales remplies de poissons que l’on allait voir rentrer au port. Comment leur expliquer qu’à cause de nous, ils ne verront plus ça. S’il reste une chance de réparer nos erreurs, prenons là ! Que l’état se montre digne et responsable dans ses prochains choix et respecte notre volonté avec l’argent de nos impôts.

Olivier Braynas

Stop à la pêche au thon dans l'océan Indien à l'aide des radeaux flottants qui ne permettent que de pêcher des juvéniles de thon et des espèces non ciblées et qui de plus ne sont pas biodégradables... tout ça financé par notre argent...et par nos flottes européennes. Stop aux pêches qui tuent les dauphins... Stop à la pêche électrique. Stop aux pêches qui laissent des filets en mer non biodégradables. Stop aux pêches des juvéniles dans les eaux européennes comme les civelles, les soles... Oui à la pêche côtière à la ligne ou aux casiers non aux filets ! C'est notre argent respectez nos positions !

carmela faure

monsieur Macron nous a menti et continue à faire le contraire de tous ses beaux discours sur la protection de la l'environnement , mais comme on dit , les promesses n'engagent que les idiots qui les écoutent et veulent y croire

Christiane RIHET

L'avenir de la pêche, en France comme ailleurs, est dans la pêche artisanale qui ne détruit pas la ressource et assure des revenus corrects aux pêcheurs des littoraux qui peuvent alimenter les habitants des territoires plus lointains des côtes grâce à des réseaux de distribution adaptés aux besoins. Je soutiens pleinement la démarche de Bloom.

Antoine Tourasse

Je vois les petits ports de pêche français se vider et la biodiversité disparaître dans des proportions sidérantes sur tout le littoral depuis 20 ans. Quand on fonce dans le mur, il faut appuyer sur le frein pas sur l'accélérateur. C'est au niveau européen que se jouent ces grands enjeux dans l'opacité la plus totale. Soutien total à Bloom pour sa démarche.

Catherine Valadier

Je soutiens l'analyse et la position de Bloom .

jean-pierre anglas

Empêchons nos irresponsables politiques de faire le jeux des fossoyeurs. STOP à la surpêche, aux subventions criminelles qui aident ceux qui n'en ont pas besoin et qui massacrent les océans et soutenons nos artisans de la pêche et les "petits métiers".

Reynald Joris

Bonjour, Faites que la France ne contribue pas un peu plus à dégrader les océans, par pitié! Il en va de notre avenir sur Terre, à tous! Partout dans le monde, des prières s'élèvent, des citoyens se réunissent, et demandent un plus grand respect de la biodiversité! Si nous ne préservions pas nos écosystèmes, nous risquerions de ne plus pouvoir assurer la permanence de la vie humaine sur Terre. Entendez notre appel! S'il vous plaît.

Guillaume Le Cléac’h

Non au retour des subventions européennes néfastes encourageant la surcapacité des flottes et la surpêche !

Myriam Cellier

Arrêtez la surexploitation des ressources marines. Dans l'intérêt commun, protégez les océans et les pêcheurs artisans. Les subventions ne devraient pas servir les intérêts de quelques uns au détriment de l'environnement et des citoyens. C'est votre responsabilité d'y veiller. Nous comptons sur vous.

Patrick Chaimovitch

Refus des subventions européennes à la surpêche. Preservation du milieu aquatique et marin, défense des artisans-pecheurs

Véronique DUBOST

Sans commentaire

Philippe Carminati

Non à la sur pêche, protégeons nos océans , pas de double discours.

caroline Delaunay

Arrêter d'appliquer une politique arriérée. Nos océans se vident de leurs poissons et ces subventions sont équivalentes à de l'auto-destruction. Morbides et mortifères. Nous n'en voulons plus car nous n'avons qu'une planète. Réveillez vous, vous agissez de façon complètement irresponsables!

Chantal Lacombe

Il est urgent de préserver nos richesses les plus précieuses: la biodiversité, les ressources naturelles, la qualité de l'air et de l'eau, la vie. Non aux subventions néfastes qui déséquilibrent nos écosystèmes et en conséquence notre santé et notre économie. En effet la dégradation de l'environnement, de la santé engendrent des coûts exorbitants dont on a pas conscience. Donnons des subventions pour développer des modes de productions durables et respectueux de l'environnement. Il n'y aura pas d'économie sans écologie. A quoi servira l'argent si nous ne pouvons respirer l'air qui nous entoure?.......

Anne Peytavin

Messieurs les élus, Nous n’avons qu’une seule planète terre, et sa survie et la nôtre, dépendent de la bonne santé des océans. La surpêche et les techniques pêche industrielles mettent en péril l’avenir des océans. Notre devoir de citoyen est de les protéger. Votre devoir, messieurs les élus, est de les protéger pour nous et les générations futures; et d’enrayer la catastrophe qui est annoncée par tous les scientifiques, si nous n'arrêtons pas de prélever toujours plus, plus vite que le renouvellement des espèces. Merci de votre écoute.

BERTRAND DELAMARE

Bonjour. Messieurs les décideurs politiques, respectez vos engagements de supprimer les subventions néfastes, destructrices des océans et des pêcheurs artisans (ne dit-on pas que l'artisanat est la première entreprise de France). Subventions distribuées de façon opaque à quelques industriels de la surpêche,obtenues grâce à des millions d'€uros dépensés en lobbying. Entendez et appliquer les souhaits de ceux qui vous ont mis en place. Salutations. B.Delamare

Axelle Fonta

Le but n'est pas d'avancer à reculons. Quand il y en a un qui baisse les bras, les autres le soutiennent et l'encouragent pour continuer d'y croire. Protégez les océans.

anne marie mugnai

Je soutiens les positions de Bloom, non aux subventions néfastes.

Noémie STALDER PECHEUR

Les océans sont à protéger, au même titre que la forêt tropicale ou les pôles. Stop à la surpêche, à la destruction des fonds marins et à la pollution. Oui à la sanctuarisation de zones et à la pêche artisanale, avec un label fiable (méthodes, filière et respect de la saisonnalité de pêche). Courage Bloom et merci pour votre action incessante.

Marie-Pascale Fichez

J'ai attendu le discours de Monsieur le Premier ministre afin de connaître ses propositions en matière d'écologie. Résultats sans consistance .Un quasi rien. En coulisse, des millards pour achever de vider l'océan. On marche sur la tête. Ne pourrions-nous pas utiliser cet argent (le nôtre!) à des fins plus intelligentes?

Sarah Goettelmann

Stop aux subventions néfastes !

Jean-pierre Frizon de Lamotte

Insupportable...Un gouvernement si mal basé qu'on en vient à l'anti-valeur...Il y a quelques chose de pourri voir démoniaque derrière toutes ces opacitésur...Quelle honte

Francois Blanchet

_

Josselyne Guiraud

Non a la surpeche

Lucie M.

Signé

Isabelle PETIT

Comment pouvez vous nier à ce point les effets néfastes et irréversibles de la surpêche!! Vous qui êtes décideurs, conscients de l'état déjà catastrophique de nos eco-systèmes, il vous revient de prendre des décisions courageuses en faveur de l'environnement et de l'avenir de nos générations futures .Êtes vous aveugles? êtes vous sourds? En tout cas,vos décisions rendent notre terre,celle que l'on partage avec l'ensemble du monde animal,végétal,minéral et bien plus encore peut-être, désert et muet....et je ne vous en remercie pas. En souhaitant un sursaut de sagesse de votre part !

Bruno COMPARET

Comment des femmes et des hommes tel que vous, conscient de l'état déjà catastrophique de nos eco systèmes,peuvent ils s'abaisser à des prises de positions aussi criminels que celles la ? Êtes vous aveugles? êtes vous sourds? En tout cas,vos décisions rendent notre terre,celle que l'on partage avec l'ensemble du monde animal,végétal,minéral et bien plus encore peut-être, désert et muet....et je ne vous en remercie pas. En souhaitant un sursaut de sagesse de votre pars,je vous souhaite une belle et agréable journée.

Chantal DUVERGER

Le gouvernement français doit tenir ses engagements et supprimer avant 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. Nous devons tous protéger nos mers, nos océans et tout notre environnement.

Bertrand Letendard

Je demande au gouvernement Français de tenir ses engagements et de supprimer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. A quoi bon continuer à financer une industrie destructrice de notre environnement si nos mers et océans se vident de leurs ressources.

isabelle TARDY

Respectez votre accord de 2015 à l’ONU d'éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche. Vous n'avez pas le droit de revenir en arrière alors qu'il y a une urgence planétaire. Vous ne pouvez pas faire semblant d'être sensible à l'écologie et utiliser nos impôts pour vider les océans au profit de quelques uns. C'est du vol et c'est criminel pour les générations futures!

François Lebouteux

La France doit y regarder à deux fois avant de trahir aussi froidement ses déclarations et engagements antérieurs.

Geneviève Rouchette

Il est scandaleux que l'Europe qui tient un discours environnemental subventionne en même temps des pratiques de pêche désastreuses pour la vie des océans . Halte au double discours et au clientélisme. Il n'y a pas d'Océans de rechange

claude freslon

Vous êtes tenus en tant qu'élu(s,es)de mener une politique qui aille dans le sens de la préservation des ressources naturelles,c'est une question de survie de la faune et de la flore aquatique.Alors arrêtés de vous faire "lobbyisés" et de faire une politique contraire à la volonté des citoyens!!

Jean-Luc Da Lage

La politique du gouvernement détruit la pêche artisanale en soutenant une pêche industrielle avide et déficitaire. Elle détruit plus d'emplois qu'elle ne prétend en créer, et ce, au prix de la destruction des fonds marins, de la raréfaction dramatique de nombreuses espèces marines. Tout en racontant le plus tranquillement du monde que le gouvernement fait tout son possible pour la préservation de la biodiversité. Quel cynisme.

Elisabeth Esquerre

Stop aux aides à la pêche industrielle qui détruit le potentiel halieutique pour les années futures et tue la pêche artisanale plus respectueuse .

Magali BLENET

Il est impensable que la France promeuve des systèmes de pêche qui vont à l'encontre de ses engagements en termes de défense de la biodiversité et de l'environnement. Je souhaite que le gouvernement Français, le 18 juin, poursuive le programme engagé avec l'Agenda 2030 et modifie sa position concernant le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche. N'encourageons pas la surpêche et la destruction de la vie en milieu marin.

Etienne DE BONY

Quel mépris pour les générations à venir

Véronique Ollivier

Cette attitude du gouvernement est honteuse. A l'heure où il prétend avoir pris conscience de l'urgence écologique et le clame bien fort, le gouvernement agit de cette manière... L'action écologique doit être une réalité et non une posture à des fin électoralistes... Renoncez à ce projet, monsieur le Président !

Isabelle Bernier

La pêche industrielle est une aberration, massacre des fonds marins etdes poissons ! Arrêtez Svp !

Camille Mahé

Le gouvernement ne peut pas avoir de belles paroles et ne pas les transformer en acte. La priorité absolue est d’arrêter de massacrer la Terre et ses co-habitants au nom d'un profit illusoire.

Aurélien Perol

Stop à l’hypocrisie et au cynisme : parler à longueur de temps d’ « urgence écologique », tout en aggravant les choses ce n’est plus acceptable.

Sébastien Magnen

Il faut réguler, dès maintenant, la pêche. Pour le mer, pour la biodiversité, pour les générations futures, pour les pêcheurs et pour les générations futures de pêcheurs.

francoise gagliardini

Nous savons que la Terre n'est pas sans limite, nous savons que nous ponctionnons plus que de raisons sur ses ressources et que faisons-nous ? Nous accélérons les prélèvements de toutes sortes (poissons, eau douce, minerais, pétrole, charbons...). Voulons-nous arriver plus vite à l'effondrement ?! Il est temps d’arrêter ce comportement mortifère et de prendre des mesures drastiques contre ceux qui croient que la Terre appartient à l'Homme.

Sébastien Gramm

Aux décideurs politiques : ne restez pas sourds aux revendications des citoyens ! L’obscurantisme du gouvernement face aux avis des scientifiques est inadmissible. Reveillez-vous et prouvez à tous votre détermination à sauvegarder ce qui reste de NOS océans !

Samuel Renault

Messieurs les politiciens. Merci d'oeuvrer pour la sauvegarde des océans et non pour les intérêts financiers de quelque industriels. Non aux subventions toxiques !

Geraldine Lemarchant

Merci de tenir compte les recommandations de l'association Bloom quant à la sur pêche dans un principe de respect de l'intérêt général.

Antoine CARRILLO

La France doit donner l'exemple en appuyant cette initiative. Il faut tout faire pour sauver la diversité dans les mers et les océans. Il faut revenir à une exploitation maîtrisée de la pêche.

Elisabeth Moreau

Pour sauver la planète il ne faut pas des beaux discours. Mais des actes. Pas des actes qui sauveraient les finances de qq gros pêcheurs. Mais des actes qui sauvent les poissons. MERCI.

Clara Bourel

je demande au gouvernement de maintenir son accord avec l'ONU sur l'élimination des subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche.

Gilbert COJONDE

Messieurs les politiciens Faites preuve de bon sens, travaillez pour l'avenir de tous. Je dis Stop au subvention néfaste et à la pêche industriel. Je soutiens totalement la position de BLOOM.

Krishna Wallez

NON au soutien de renouvellement des flottes industrielles de pêche NON à l'élargissement de la définition de pêche artisanale OUI à une meilleure et transparente gestion des fonds

Roxane PARDON

Je soutiens les positions de Bloom. Je demande l’élimination des subventions publiques encourageant la surpêche.

Françoise Gaillard

je demande au gouvernement de maintenir son accord de 2015 avec l'ONU sur l'élimination d’ici 2020 des subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. je fais ma part en tant que citoyenne, j'attends des politiques qu'ils agissent de façon cohérente pour que l'on puisse croire à l'avenir durable qu'ils nous promettent

MARIE PASCALE TOURNIAIRE

Monsieur le Président, Vous qui êtes toujours prêt à donner des leçons aux autres pays et qui lors des élections européennes nous avez présenté un programme très "vert", comment pouvez-vous défendre une telle position et vous regarder chaque jour dans la glace ? La politique rend t-elle aveugle à ce point ? N'oubliez pas que vous serez comptable des décisions désastreuses que vous prendrez !

Franc de Grenier de Latour

Le 18 juin, sachez prendre la seule bonne décision pour donner quelques chances à votre descendance (et à la nôtre) de connaître un monde qui soit encore vivable !

Marc GIROMINI

Ne pas tenir ses engagements, c’est moche ! Mais que peut-on dire quand on fait le contraire ! Dégoût et colère

Victor Meyer

Non aux subventions publiques qui alimentent la surpêche néfaste pour les océans La France doit arrêter ses aides publiques qui favorisent la disparition des poissons dans les mers pour les générations futures. Non à la destruction des océans et à la disparition des pêcheurs artisans

Gisèle Giovannetti

Non aux subventions publiques qui alimentent la surpêche néfaste pour les océans La France doit arrêter ses aides publiques qui favorisent la disparition des poissons dans les mers pour les générations futures. Non à la destruction des océans et à la disparition des pêcheurs artisans

Julien Cothenet

Bonjour, Citoyen et votant assidu et actif, je refuse que la parole de la France et ses engagements soient bafoués par ces retours en arrière intéressés. Je vous demande d'honorer les engagements précédemment pris pour l'intérêt de notre nation et surtout de ses citoyens. En effet, l'intérêt des citoyens doit être le premier point de votre réflexion politique. Je pense que le rétablissement de ces aides inadéquates est loin de servir le citoyen, pêcheur artisanal mais aussi le citoyen consommateur. Merci pour votre engagement à la défense des citoyens et de la nation Française, belle, fière et morale.

marie-claude cassirame

l'habitude du double langage si chère aux politiciens ne devrait pas leur faire oublier que la destruction de l'océan sera notre perte, et donc la leur.Messieurs Dames, l'argent ne vous sauvera pas plus que les autres membres de notre espèce. Entre nous, vous vous croyez malins en dupant votre peuple, vous êtes juste soit mal informés,soit suicidaires.En vous donnant le pouvoir pour 5 ans, vos électeurs ne vous ont pas donné le droit de les éliminer, Ceux qui vous ont fait confiance ont été trompés, or, même si vous avez été élus,, ce n'a pas été un vote de confiance, franc et unanime, juste un second choix pour bien des gens. J'espère qu'ils s'en souviendront.

Fabienne BINETRUY

Je refuse de laisser prendre des décisions conduisant à l'appauvrissement continu des océans. Je demande à nos élus qui représentent la France au niveau européen d'avoir suffisamment de discernement pour mettre en place des aides financières qui favorisent des modes de pêche non destructeurs des richesses de l'océan. Est-ce si difficile que cela ? Un peu de courage mesdames, messieurs !

Damien Léveillier

La vie vient des océans, la surpêche et les chaluts trainants tue la vie aquatique sur des surfaces impensables, Avant qu'on ait pêché le dernier poisson, on atteindra un point de bascule irréversible. Par notre cupidité. Ce serait dommage, non? J'aime la mer, j'ai envie que mes petits enfants la connaisse.

Dominique Berland

Bonjour, En 2015, l’ensemble des nations s’est accordé à l’ONU sur un objectif commun : éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. Par conséquent, veuillez changer votre position actuel et faites respecter au niveau européen cette décision et assurer vous que ces subventions soient utilisés uniquement pour la durabilité des océans et une meilleure connaissance de ces océans. Cordialement D.Berland

Marie Huot

Quand il n'y aura plus rien, plus de vie, il n'y aura plus de décideurs politiques non plus. Ce qu'ils font, c'est la marche au suicide. S'ils se suicident seuls, ce serait leur choix, mais pourquoi entraîner la planète entière ? En fait, leur but dans la vie, c'est le fric et la puissance! Egoïstes, sourds, aveugles, mais puissants et riches, quelle honte pour notre humanité ! Mais quel poids sur leurs épaules face à nous, aux générations futures, face à la vie animale et végétale qu'ils sacrifient à leurs intérêts, face aussi à Notre Créateur qui les jugera un jour... Nul ne connaît ni le jour ni l'heure de notre mort, mais nous aurons des comptes à rendre. Avec leurs décisions, ils hâtent la venue de ce jour pour nous tous, mieux encore que les régimes totalitaires qui nous ont précédés.

Corinne Mineur

Les politiques sont censés avoir une vision à long terme mais ils ont la vue basse, c'est désolant ... On espère que le gouvernement changera de cap, M Macron les citoyens vous observent et n'oublieront pas.

Catherine Le Grand

Oui à la défense de la pêche artisanale respectueuse de la ressource, des personnes et des territoires! Non à la surpêche, aux lobbies et à la destruction de l'océan!

HELENE ILLAIRE

Les subventions (notre argent) doivent être utilisées de manière à préserver notre futur.

jacques lafon

Une modernisation n'est pas forcément une incitation à la sur-pêche, pour peu que cette activité soit convenablement encadrée en vue de la préservation de la ressource alieutique. Information, formation des acteurs, contrôle par des institutions paritaires.

claude bertsch

stop à la cupidité; la protection des océans contre la surpêche est une obligation pour le futur et soutient aux petits pêcheurs et démantèlement des bateaux industriels. Si ce gouvernement défend les enjeux de l'écologie il doit changer sa position

Emmanuelle PÉTOT

D'accord avec vous. Voir aussi Cash Investigation sur la surpêche du Thon (rouge) en méditerranée. N'y a-t-il pas une pétition ?

MICHELE DULOQUIN

Nous continuons à nous acheminer vers un monde qui méprise le vivant, un monde déserté d'espèces animales , un monde cruel tourné uniquement vers l'intérêt financier, honte au gouvernement Français qui cautionne cela , vide nos océans (et nos terres aussi) , qui refuse toute vision à long terme ne s'intéressant qu'à l'argent .

laetitia lecomte

Encore une fois, que de mauvais choix court-termistes et si néfastes pour l'avenir de nos enfants et de l'Océan. Il faut avoir le courage politique de dire non aux subventions publiques qui permettent la surexploitation des océans afin de préserver la biodiversité marine, les petits pêcheurs, les stocks de poissons et in fine la capacité de l'humanité à se nourrir demain. Les citoyens vous regardent...

Sophie Misson

Nous devons protéger et respecter toutes les formes de vie sur terre car elles garantissent la biodiversité et la résilience de notre environnement dont nous dépendons pour vivre. Les océans sont à la terre, le sang qui coule dans nos veines et nos poumons qui nous permettent de respirer un air pur. Nous devons vivre plus en harmonie avec la nature et préserver la vie sur la planète.

Martin Diziere

Vous serez juger sur les décisions que vous prenez. Pensez au long terme et à la mise en œuvre d'une pêche durable. Résistez aux sollicitations du court terme et de satisfaire une frange de la population. Gouverner c'est décider pour le bien commun. Stopper les subventions pour la surpêche

Bérengère Huvey

Il est fondamental de protéger et respecter la vie - sur la terre comme dans les océans - , de respecter les animaux, les plantes, la nature, dont nous humains, faisons partie intégrante. La dégradation que nous faisons à notre environnement, nous nous la faisons à nous-même. Donc, cessons toutes les pratiques destructrices (surpêche, raclage des fonds marins, pesticides, herbicides, déchets plastiques...). A tous les niveaux, devenons vertueux pour créer une manière de vivre plus consciente et responsable, en harmonie et en coopération avec la nature.

Patrick BUREAU

NON aux subventions pour la modernisation et le renouvellement des flottes de pêche NON à l'élargissement de la définition de la pêche artisanale

isabelle péguin

La défense des océans fait partie des priorités pour maintenir notre planète dans un état acceptable pour la survie de l'humanité et des espèces végétales et animales. Le 18 juin prochain, La France va entériner sa position officielle au Conseil de l’Union européenne sur une mesure d’une importance absolument capitale : l’élimination des subventions publiques encourageant la surpêche. En 2015, l’ensemble des nations s’est accordé à l’ONU sur un objectif commun : éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. Mais la France a choisi de renier ses engagements internationaux en se positionnant pour la réintroduction d’aides néfastes encourageant la surcapacité des flottes et la surpêche ! La France s’est alliée à l’Espagne, première flotte industrielle européenne, et à l’Italie de M. Salvini pour flécher l’argent public vers l’augmentation de la capacité des flottes de pêche alors que 69% des stocks de poissons européens sont encore surexploités. Ces mesures sont à rejeter pour protéger les océans

Myriam Tadessé

petit rappel : l'océan n'est pas votre propriété et les êtres vivants de seuls produits consommables. mais peut-être êtes-vous déjà trop morts pour le comprendre…

Claire ALLEGRET

Protégez les océans, c'est votre devoir d'humain et d'élu !

Nathalie Dubié

Ayons le courage de prendre des décisions qui seront positives sur le long terme : halte à la surpéche, oui à la sauvegarde des océans et de la biodiversité. Non aux profits à court terme ! Nos enfants seront fiers de nous, de vous !

Coralie Vermenot

L’état a mis en place une politique visant à faire mourir la petite pêche afin de récupérer des KW pour mettre encore de gros chaluts en mer. C’est tellement évident du coup ce positionnement... C’est pathétique le discours devant les OM et les décisions mises en place en interne.

Jean Luc BARON

Comment être surpris ? C'est comme pour l'agriculture Peut espérer un changement de position suite aux élections européennes et au virage vert annoncé par le premier ministre à l'assemblée nationale ce 12 juin ?

Colette LAPEYRE

J'ai honte d'être française

Pierre Hureau

Ma prière aux représentants européens: Il est grand temps de prendre soin de l'avenir de nos ressources de pêche, pour le plaisir de voir de la vie sur terre et pour l'avenir des enfants qui nous suivent.Merci d’élever vos considérations, d'être courageux et lucide...tant pis pour l'argent et tant mieux pour le plus grand nombre. Avec espoir et urgence Pierre H.

Catherine ROYANNEZ

Je suis heureuse que la France se soit positionnée pour éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. Je suis outrée et catastrophée qu'elle puisse revenir sur cet engagement, entre autres. Faut-il attendre que les océans soient vides, que nous n'ayions plus ni à manger ni à boire pour que ceux qui nous "gouvernent" réalisent que ni les lingots d'or, ni la monnaie ne sont comestibles ? Bien à vous. Catherine Royannez

Monique Royer

Cela ne cessera donc jamais... Honte à notre gouvernement pour cette nouvelle trahison

Loïc Girod

Politicien.ne : Personne à très grand pouvoir et à toute petite responsabilité Ahlala, chers élu.e.s, chers gouvernements, il serait bon de sortir de la court de récré et de devenir un être humain, un vrai, qui sait voir ses erreurs et qui comprend les répercutions de ses actes. Je veux bien cotiser pour vous acheter un miroir, de l'éducation, et de la compassion. Je n'ai, pour ma part, pas d'action dans les somnifères et n'ai que peu d'intérêt à vous voir si endormi, avec si peu de convictions et si peu d'énergie à les défendre.

Jean-François PIETTE

Encore une fois les intérêts des grands groupes industriels passent avant les préoccupations écologiques des populations. Et nos dirigeants osent encore parler de développement durable ?

Anne FOUSNAQUER

Aidons le vivant à vivre.. contre la finance et les fossoyeurs,défendons les victimes,animales,végétales,humaines..

Michel LEGRAND

Comment peut-t'on envisager un océan sans poissons, une atmosphère sans oiseaux ni insectes, des continents sans plantes ni animaux, un ciel sans étoiles ? C'est une TERRE sans êtres humains qui nous est préparée et organisée par les actuels décisions des politiques ! ALORS C'EST NON A CES DÉCISIONS ! NOUS, CITOYENS DE CETTE PLANÈTE, REFUSONS QUE NOS DIRIGEANTS CONDUISENT NOTRE VIE ET CELLE DE NOS DESCENDANTS VERS LE NÉANT !

Florence LAPOUILLE

De grandes déclarations mais dans les faits... M. Macron et son gouvernement renient leurs engagements internationaux en se positionnant pour la réintroduction d’aides néfastes encourageant la surcapacité des flottes et la surpêche. Sans consultation des citoyens. Non à la surpêche! Il faut que la France revienne à une réelle position de défense de l'océan

Jocelyne Bonnefond

Stop au pillage des océans et de la planète !

Julie Pereira

No à la proposition du Conseil : - No aux financements pour le renouvellement et la modernisation des flottes, - No à l'élargissement de la définition de la pêche artisanale - Non un amoindrissement des obligations en matière de transparence et de contrôle des fonds - Globalement non aux subventions des pêches! Surtout indstrielles OUI au financement - de la recherche - pour la multiplication des espaces es espèces protégées Oui - aux petits pêcheurs et pêcheurs traditionnels

Marc Touret

Un grain de sable en plus, le mien.

Julie Primon

Il serait temps que le gouvernement fasse passer l'ecologie avant l'argent.

Christina Baumhoff

En 2015, l’ensemble des nations s’est accordé à l’ONU sur un objectif commun : éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. Mais la France a choisi de renier ses engagements internationaux en se positionnant pour la réintroduction d’aides néfastes encourageant la surcapacité des flottes et la surpêche !

Anne Vernet

Et quand il n y aura plus de poissons ?

NATHALIE GIRAUD

Protégeons la mer pour que nos descendants puissent encore manger du poisson dans 50 ans

patricia Paboeuf

Non à cette politique, qui détruit les océans.

Anaïs Brunel

Assez de beaux discours, il est urgent de passer aux actes ! Il faut supprimer totalement et définitivement les subventions contribuant à la destruction des océans. L'argent public doit être utilisé pour protéger l'environnement et le vivant.

Dominik Bouvier

L'argent de nos impôts doit aller à la santé, à l'éducation, aux services publics, pas à la destruction des océans.

Olivier MATARESE

Quand est ce que nos dirigeant arrêteront de répéter les erreurs du passer concernant la protection de nos océans et plus généralement l'écologie. La prise de conscience citoyenne n'est pas suivie pas les élus.

Marithé Masson

Le gouvernement actuel dit placer l'écologie au coeur de sa politique....et ne fait rien contre la pollution des mers et des océans, ni contre le massacre de la vie sous-marine ! Encore des promesses qu'ils ne veulent pas tenir...pas de lien entre les paroles et les actes ! Pourtant,les rapports scientifiques alertent depuis longtemps déjà et sont de plus en plus alarmants ! Vous, décideurs politiques français, pensez à vos enfants et petits-enfants avant de poser des choix irréversibles ! Ne vous salissez pas les mains en soutenant les lobbys industriels qui ne pensent qu'à l'argent, et à leurs propres intérêts ! Soutenez et rejoignez les pays responsables ! Que vos noms soient gravés dans l'histoire de l'Humanité, comme ceux d'hommes responsables qui ont agi dans le respect de la Terre, de la Mer et du Vivant et pour le bien des hommes, et de leurs ressources !

Mathias Bonal

Hors de question de vivre dans un monde où les océans n'auront plus de poissons et ne serons plus peuplés que d'organismes tels les méduses ! C'est toute la chaîne alimentaire, la biodiversité, l'équilibre fragile entre la biosphère et l'hydrosphère et par extension notre propre existence qui est en jeu, et tout cela peut s'accélérer jusqu'à atteindre un point de non retour en quelques années seulement ! NON aux subventions nocives !

PAULINE REYBIER

Make our oceans great again ! Les Océans oui = les lobbys non. c'est pourtant simple comme équation ? J'aimerais que notre gouvernement assume un peu ses responsabilités , qui sont si grandes face aux défis auxquels nous sommes confrontés.

Tanguy Giraud

Agissons.

Helene Roussel

On ne peut qu'être horrifié par la destruction systématique des écosystèmes naturels, en toute conscience. Vous serez jugés sans aucune aménité par les générations qui viennent pour votre inertie et votre totale incompétence sur tous les sujets vitaux. Je soutiens sans aucune réserve les recommandations de Bloom.

Vincent ROYER

Les subventions de la pêche industrielles mettent l'humanité en périr . C'est un fait reconnu . Il serait , non seulement honteux , mais aussi extrêmement dangereux , de ne pas permettre un avenir décent à nos enfants et ceux à venir . Il est du devoir des décideurs politiques ,de réformer ce qui s'est clairement avéré délétère pour la pêche artisanale comme pour l'équilibre écologique dans son ensemble . De plus , vu l'état actuel de nos connaissances , tout autre décision ressemblerait à des arrangements inavouables .

Sandra Le rouzic

Lucie Baudrion

L'argent de nos impôts doit aller à la santé, à l'éducation, aux services publics, pas à la destruction des océans.

Joëlle DONIN

OUI à la "surpêche" des déchets plastiques qui corrompent l'OCEAN ! NON à la démesure déraisonnable des flottes guerrières ! OUI à la valse colorée des bateaux des marins-artisans sur la mer! NON aux gros dragueurs d'argent européen! QUE SE PASSE-T-IL?

Jean-François Spricigo

Bonjour, merci de tenir compte des conseils salutaires et nécessaires de l'association Bloom quant à la surpêche. Bien à vous, Jean-François Spricigo.

zack karel

Il y a les grandes "émotions" des discours officiels, les phrases choc et la réalité ... Oui, je suis en colère lorsque je constate l'état de la planète, lorsque je vous entends : quand vous déciderez-vous à agir pour le bien de tous ? Riches ou pauvres, lorsque ce sera le désert ? Ce sont des actions urgentes qu'il faut mettre en place. Qu'attendez-vous ? Que cette planète soit exangue, ? Et vous présenterez alors à nous, la larme à l'oeil, nous dire "je ne savais pas". Vous SAVEZ ce qui se passe aujourd'hui mais refusez de mettre en oeuvre les politiques nécessaires.Trop d'intérêts en jeu qui pourraient mettre votre confort en danger.

Jean-Sébastien MONDY

le profit à cours terme ,pour une frange de la population par la destruction du milieu naturel et au mépris de la pêche artisanale par la dérégulation et la perversion des institutions nous conduira à des tensions géopolitiques qui dépasseront de loin notre simple assiette...

Jean-Jacques Boudy

Quand donc nos dirigeants mettront-ils leurs actes en cohérence avec la COP21...et la logique ???

loic denis

Quand les pauvres seront morts, les riches seront maigres et ils mourront également. L'homme est appelé à disparaitre mais la nature elle, reprendra ses droits.

Hélène SAUVY

J'imaginais que le but de l'Union européenne était de soutenir les intérêts communs de l'ensemble de ses citoyens. Je suis très surprise que ses choix en matière de pêche tendent à orienter la pêche artisanale vers la pêche industrielle alors que nos mers et océans souffrent déjà d'une diminution du nombre et de la variété des poissons. L'insuffisance de renouvellement des poissons est déjà une menace pour le maintien de l'activité des pêcheurs. Je pense qu'il serait judicieux, pour des derniers comme pour les consommateurs, d'adopter une pêche artisanale véritable qui limite les volumes de pêche et sauvegarde les fonds marins. Cela garantirait aussi aux consommateurs de pouvoir manger modérément mais durablement du poisson.

Marc Touret

Un grain de sable en plus, le mien.

Jocelyne YVON

Il faut croire que nos politiques n'ont pas d'enfants. Ils ne pensent pas à eux. C'est lamentable. Il faut absolument défendre la mer et arrêter le massacre et la pollution. Tenez vos promesses.

Léa POUVREAU

Je suis outrée, encore une fois, du retour en arrière que peut promulguer la France en insistant pour le retour des aides européennes incitant à la surpêche, au détriment de la biodiversité sous marine, base de l'équilibre de l'écosystème planétaire. Encore une fois je constate que les lobbyings financiers ont la part belle face à l'urgence écologique globale qui n'est plus à prouver. Quand nous aurons coupé le dernier arbre, pêché le dernier poisson et pollué les derniers espaces ''épargnés" (je ne suis pas sûre que cela existe encore...) et bien nous nous rendrons compte que l'argent ne se mange pas. Alors nous ''pauvres'' irons manger les riches!

Delphine MARIE

A qui profite le crime? ...

Denis PLAIS

Non à la sur pêche! Protégeons les mers et les océans.

Frédérique Merle

NON à la surpêche et à l'appauvrissement des Océans.

Marc VEYRET

Je demande aux décideurs publics français compétents dans le domaine de la pêche océane de ne pas renier les engagements internationaux pris par la France en 2015 devant l'ONU et de renoncer à la réintroduction d’aides néfastes encourageant la surcapacité des flottes et la surpêche. Ces subventions sont l'exact contraire de ce qu'il faut faire pour sauvegarder les stocks de poissons en voie de raréfaction.

mathilde sebag

Je m'oppose a la connivence du pays dont je suis ressortissante, la France, avec des mesures qui encouragent la baisse de la regulation de la peche industrielle, l'assouplissement des criteres qui definissent la peche artisanale, et je l'encourage fortement a prendre les mesures appropriées pour limiter la peche qui vide nos oceans.

Vincent goffoz

C'est juste incroyable que la France joue un tel rôle sur une décision aussi grave. J'ai honte de mon pays et ses représentants qui n'ont juste aucune valeur...

francis magnon

la mer est un capital de base pour la survie de l'humanité; on le voit déjà (si ce n'est pas trop tard..) avec le réchauffement climatique.

ERIC PRONGET

ET OUI !!! La encore ce vieil adage "fais ce que je dis et ne fais pas ce que je fais" est toujours d'actualité. Venant de nos élus il y a de quoi s'interroger de la crédibilité leurs propos et de leurs comportements. Il est temps d'avoir enfin des décideurs politiques capables de dire avant les élections "Je dis ce que je ferai et je ferai ce que je dis" il en va de la vie de notre planète que personnellement je préfère aux lobbies, Mesdames Messieurs il en va de votre CREDIBILITE....

Rémi Klein

NON à cette nouvelle trahison du gouvernement français qui mènera à la surpêche et à vider l’océan de ses ressources et de ses pêcheurs artisans !

Jessica Marsigny

Quelle honte ! Un pas en avant, 20 pas en arrière. Quand est-ce que l'intérêt général primera ENFIN sur les intérêts individuels !?! NON AUX SUBVENTIONS qui vident les océans.

Audrey Guitteaud

Bonjour, Par notre mode de consommation, notre société est en train de vider les océans de toute forme de vie. Nous devons réagir ! Notamment parce l'Océan est le deuxième poumon de la Planète et joue un rôle important dans la lutte contre le réchauffement climatique. La France s'est engagée publiquement à mettre en œuvre des politiques pour limiter la hausse des températures et l'érosion de la biodiversité. Il faut aujourd'hui que ça se traduise par des actes concrets. Je demande donc à ce que la France respecte ses engagements pris devant l'ONU (et aussi face aux Français) et se prononce CONTRE les subventions favorisants la surpêche.

Guy BOURDIL

Il est honteux et particulièrement inconscient que vous (démocratiquement élus !) ne respectiez pas vos engagements pris devant l'ONU et engagiez , sans concertation ni information , la responsabilité des Français qui vous ont élus , ...et de tous les "petits" que vous méprisez ! Stop au "blabla" , prenez très vite les BONNES décisions , sinon...prenez garde aux retours de bâton, votre impunité n'est pas éternelle !

isa mer

on marche sur la tête, la France doit donner l'exemple ainsi que L'Europe !

Martine Sebag

L'écologie vient d'etre inscrite comme priorité de la constitution : mettez les décisions européennes en accord avec les paroles. Votre position, Monsieur le président, Mesdames et Messieurs les députés, conditionnera notre vote lors des prochaines élections.

Déborah Lamy

CRI D'ALERTE : Chassons le plastique de nos océans ! Pour ça il faut réduire notre consommation.

Lucette Wilkens

Non à la pêche industrielle. Oui à la défense des océans. Non aux subventions destructrices. Oui à une exploitation durable.

CATHERINE PALLIER

L'océan est notre maison-mère . Quand vous ne respectez pas vos promesses , c'est votre maison que vous détruisez et aussi haut que vous pensez être , vous serez mouillé quand même !

Margot Dalimier

Ce genre de décision est incompréhensible, c'est courir à sa perte que de promouvoir ce genre de comportement...

Pierre Crahes

[Je partage complétement le commentaire de Sophie Vallette] Je suis profondément choquée que le gouvernement français puisse souhaiter la réintroduction des subventions européennes ainsi que l'assouplissement des contrôles en faveur de la pêche industrielle à un moment où les effets désastreux de celle-ci sur le renouvellement des stocks de poissons et les fonds marins sont bien connus. Il est grand temps d'opposer à cette décision une vision à long terme, pleine de sens pour la préservation des stocks de poissons et de la biodiversité marine en général, et de prendre en considération le désastre écologique que l'effondrement de ces stocks occasionnerait. Ne laissez pas le souvenir d'une décision aussi malheureuse !

Perrine Barray

Une politique totalement contraire à une gestion intelligente des stocks. Un pécheur retraité

Manon Boucand

Il est temps que le gouvernement arrête de donner des subventions qui favorise la surpêche. Nous ne voulons pas que nos impôts payent pour dégrader encore plus nos océans. Mr Macron et votre gouvernement vous devez écoutez les Français.

éric Soiche

Dans ce gouvernement, comme dans le précédant d'ailleurs, beaucoup d'intentions mais très peu de réalisations dans le domaine de la protection de l'environnement, des océans, seuls les intérêts économiques et industriels comptent. Je me demande quel jugement porteront sur eux, leurs enfants et petits enfants quand ils constateront l'état dans lequel leurs propres décideurs ont laissé notre belle planète.

sabine ougier

Je ne connais pas la mécanique économique sous-jacente qui peut pousser un gouvernement à soutenir ces subventions (il y a forcément un intérêt géopolitique, mais lequel ??), mais par principe moral et citoyen, je m'oppose à ce que notre état soutienne les subventions permettant une pêche accrue dans nos espaces maritimes déjà si fragilisés par la pollution (entre autre).

Baptiste Collas

Bonjour, Les ressources naturelles sont un bien commun, qui engage notre responsabilité envers les génération futures... Dans ce marasme écologique ou nous semblons courir droits dans le mur, au mépris des alertes des scientifiques de tous bord, nous continuons à surexploiter nos ressources, nous conduira à plus ou moins long terme à une crise sans précédent, et une extinction de la vie... L’humanité cours vers le chaos que va engendrer la course à la sur-exploitation de nos ressoures, pour toujours plus de rentabilité. Uns fois taries, point de baguette magique pour faire machine arrière. La guerre nous guette si nous continuons dans cette voies, pour toujours plus de bénéfices à une petite frange de l'industrie. Privilégions les petits producteurs, la pêche à la ligne sélective, et arrêtont le massacre et l'enrichissement permanent des plus grosses entreprises, qui s'apparente à une mafia (cf la pêche les thoniers de Sète). Bouteille à la mère en espérant que les

claudie leroux

comment continuer à faire confiance à un gouvernement, qui dit entendre l'urgence écologique, et qui poursuit une politique agricole et environnementale principalement tournée vers les plus gros exploitants et les plus gros pollueurs ? Quelle future catastrophe pourra créer une onde de choc suffisante dans l'esprit des hommes politiques pour que leur instinct de survie dépasse leur désir de pouvoir et leur donne le courage de se battre efficacement contre tous les lobbies dont la cupidité est sans fond ???????

Christiane Ranchon- Cohade

Ce gouvernement n'aime décidément pas la vie, il soutient les lobbies de la chasse et de la surpêche industrielle, il continue à défendre les intérêts financiers contre l'avis d'un nombre croissant de citoyens, non à ces choix mortifères, bravo à la Suède et à l'Autriche qui ont choisi la voie de la sagesse.

hele Ren

qu'est ce qui est mieux: beaucoup pour quelques uns ou un peu à chacun? pour ma part, je préfère la 2ème solution ...à bon entendeur , réfléchissez + loin que vos propres intérêts personnels, car nous vivons en société et un jour ou l'autre vous serez rattrapé par vos actes.

Jean-Marc Vandergooten

Arrêtons le massacre de l'écosystème marin et retournons à une pêche très raisonnée. On ne peut continuer à détruire ce patrimoine de la sorte. Quand nos enfants ne verront plus de poissons vivants, il sera beaucoup trop tard pour avoir des regrets. Vous assassinez l'avenir des très jeunes générations. C'est irresponsable et inacceptable.

Sophie Vallette

Je suis profondément choquée que le gouvernement français puisse souhaiter la réintroduction des subventions européennes ainsi que l'assouplissement des contrôles en faveur de la pêche industrielle à un moment où les effets désastreux de celle-ci sur le renouvellement des stocks de poissons et les fonds marins sont bien connus. Il est grand temps d'opposer à cette décision une vision à long terme, pleine de sens pour la préservation des stocks de poissons et de la biodiversité marine en général, et de prendre en considération le désastre écologique que l'effondrement de ces stocks occasionnerait. Ne laissez pas le souvenir d'une décision aussi malheureuse !

Valérie CASAROMANI

Non à la surpêche ! Laissez des poissons dans les océans ! Sinon il n'y aura plus que des poissons d'élevage pour les générations futures. Laissez un peu de bio diversité pour l'avenir, laissez du sauvage. Si toutes les espèces disparaissent : animaux sauvages, poissons insectes, oiseaux nous disparaîtrons aussi et la terre s'en remettra...

Claude Berton

NOn à la surpêche et à l'appauvrissement des Océans.

jeanne le chartier

aux "décideurs", au gouvernement, à Macron, et à vos amis les chefs d'entreprise: vous ne bénéficierez pas toujours de l'impunité. arrêtez de prendre les gens pour des imbéciles qui ne pensent qu'au "pouvoir d'achat". mettez fin aux subventions à la pèche industrielle. prouvez que vous n’êtes pas totalement nuisibles.

Nathalie Penella

Cette information capitale est â relayer dans tous les médias notamment audiovisuels car la majorité des français ne le savent pas!!

Alexandre Kuhn

Il est plus que temps de soutenir des initiatives viables sur le long terme, bénéfiques pour tous, plutôt que de la rentabilité à très court terme visant l'enrichissement d'un très petit nombre. De cette dernière politique ne peut résulter qu'instabilité et tension dans un futur proche. Je vous prie de soutenir une pêche durable ayant un impact faible sur l'environnement aquatique.

Jeanine Jeanine Fradin

À l'eau l'écologie ? À l'eau l'avenir des jeunes ? À l'eau les discours grandiloquents sur la protection de notre environnement ? À l'eau , vide de ses poissons ? À l'eau les résistances face aux pressions des plus forts , riches , mortifères ? À l'eau l'écoute des gens normaux , travailleurs , vrais fournisseurs de richesses , dont la gratification est la suppression de tout avenir ? Messieurs du gouvernement refusez , les financements pour le renouvellement et la modernisation des flottes,n'élargissez pas la définition de la pêche artisanale , n'amoindrissez pas les obligations en matière de transparence et de contrôle des fonds. En attente citoyenne .

Amy Lupart

Non à la surpêche et à l’utilisatation de nos impôts pour des aides néfastes pour l’humanité toute entière !

François Le Saint

Quand est ce que le gouvernement français cessera de nous mentir au sujet de la pêche industrielle en proposant une écologie de salon dans laquelle les grosses fortunes se moquent éperdument de notre planète ? On nous prend vraiment pour des cons!

catherine DENTZER

J'ai vraiment la sensation d'être dans un énorme cercle vicieux de mensonges. Ce gouvernement et son président sont totalement dans une attitude qui privilégie les plus gros pollueurs et les plus riches qui sont les mêmes. C'est incroyable et pourtant nous sommes dedans, j'espère que les électeurs qui n'ont pas voté aux dernières présidentielles vont se réveiller et pas en faveur du FN bien sûr.

Sébastien LEBONNOIS

Comment peut-on être aussi sourds et continuer à massacrer les océans sans tenir compte de l'avenir funeste que cela engendre ? Décideurs, vous ne pourrez vous cacher derrière des paravents. VOUS êtes responsables des positions que vous prenez et nous saurons vous rappeler celles qui sont CRIMINELLES.

xavier baud

L'argent public doit être réservé exclusivement au développement et au maintien du service public. Aider les industries qui tendent à détruire l'environnement pour le profit est condamnable. Peut-être pourrait-on suggérer aux membres de notre gouvernement d'aller voir sur la planète Mars si les Terriens peuvent y emménager ? En cas de succès, l'avenir de la Terre importe peu, sinon...

marie Florence Dispa

que le gouvernement français soit le garant de la protection de océans qu il renonce a la vision a court terme de la peche industrielle au nom de nos enfants laissons leur une planete viable , messieurs les décideurs il est temps de vous ressaisir ne plus jouer le jeux des lobbies renoncez a leur accorder des subventions toxiques, prenez exemple sur l Autriche et la Suede

Degrumbkor Nadejda

Préservons les ressources qu'il nous reste avant qu'il ne soit trop tard.

Frank Freudiger

Arrêter pêche industrielle, chinoise notamment Moratoire sur les prises d’espèces sensibles pour réévaluation dans 5 ans Les prises ne servent qu’à faire des farines !! Faire cesser le Grind criminelle des îles Féroé

Catherine fourdrain

Stop à la surexploitation de l'océan

Agnès PEGURET

Il faut que cesse les doubles discours. Et bravo aux personnes actives dans Bloom pour leur travail.

Danièle Schuh

Tout faire pour redonner une vie normale aux océans

Andrée Lordonné

Il est urgent d'agir pour tenter de maintenir la biodiversité du milieu marin. Il faut absolument interdire la surpêche !

Laurence Grande

Stop lobbies ! Stop pratiques opaques ! Respectez les souhaits des citoyens et supprimez les aides aux aides publiques qui détruisent les fonds marins. Cette lutte contre la surpêche devrait être une priorité. Où sont vos engagements ? Assez de discours, des actes, prenez position en faveur de l'océan et d'une pêche durable et tenable. Vous répondrez de vos actes devant les générations futures.

Julia ZIMMERLICH

Non à cette décision qui mettrait en péril tous les efforts pour soulager la pression sur les milieux marins. Investissez ces subventions dans l'économie de la transition au lieu de nous précipiter toujours plus vite vers l'épuisement de notre environnement

Françoise Kerninon

Pas de sur pêche ! Protégeons nos océans.

robert CHOUKROUN

Impensable de ne pas respecter les océans , les mers et les secteurs de la pêche traditionnelle.

sylvaine durand

Continuons le combat !

Jean-Louis VIRAT

Comment faire confiance à des dirigeants qui affichent une volonté écologique ET EN MÊME TEMPS veulent faire plaisir aux lobbies de ceux qui détruisent la planète?

Olivier Borel

Après les forêts, les océans sont le deuxième poumon de la planète. Quand aucun des deux ne fonctionnera plus, ce sera l’asphyxie.

Ghislaine Baugue

Ou s'arrêtera t'on ? Que faites vous de la vie. Que ferez vous de l'argent quand vous ne pourrez plus respirer, ni mangez ?

Christian Barraud

Pour l'instant il y a du plastique et des poissons dans les océans, bientôt il ne restera plus que du plastique, continuons, détruisons

Raphaël Audeguis

Je soutiens Bloom depuis leurs débuts. Je me suis membre d'une association de défense des ressources marines et j'apporte mon total soutien. Quand on lit des livres de Philippe Curry ou bien Daniel Pauly qui rappellent quelques chiffres catastrophiques, on ne peut que souligner l'abondance sans précédent de ces immenses subventions servant la pêche des gros de manière significative et loyale. Les technologies de pointes de bateaux, des moteurs trop puissants, des filets trop grands, trop de subventions, favorisant une pêche industrielle, non sélective, avec des prises accessoires qui avoisinent les 75% pour certaines espèces de poissons. Arrêter les subventions est une masse juridique énorme, la juridiction est lente, trop lente à mon goût qui favorisent toujours plus de la part de l'UE la Surexploitation des océans. Nous avons porté aux plus hautes juridictions un projet de bande marine sans filet, les repoussants à 2MN pour favoriser la zone de nourriceries et de repeuplement. Ce qui serait synonyme d'essort de la pêche artisanale valorisant mieux les poissons au détriment de la pêche industrielle. J'espère vous rencontrer à climax prochainement à Arcachon Claire Nouvian

Jean Claude Brageot

La destruction des mers, des océans,mais aussi de la terre est inadmissible .tant que nous resterons dans cette option de toujours plus de profits.toutes les politiques à court terme sans aucunes réflexion sur "l'après" .BASTA ! J'en veux pour preuve le nucléaire et ces déchets,la conquête spatiale et maintenant nous commençons à penser à nettoyer l'espace!......... Le tout pour le profit ! Pour les emballages vrac et papier recyclé obligatoire point barre bon j'arrête je vais me mettre en colère

patricia hoste

il est urgent de sauver nos mers et océans ainsi que la biodiversité qui y vit. c'est une plus grande richesse que tout cet argent amassé par les grandes multinationales !

Valentin Noble

STOP !

Delohine Porte

Bonjour Il est temps d agir maintenant et la sur pêche/ la pêche électrique .... doit être interdite ! C est dur de lutter contre l argent des industriels? l Europe et les états ont les moyens et surtout le devoir de protéger les ressources de la planète envers et contre tout! Vu l urgence relative à la protection de notre planète et de notre survie sur terre , toute inaction qui aurait des conséquences néfastes sur l’ocean Devrait être traité de crime contre l humanité! La protection de la nature et par conséquence des océans doit être inscrit dans la constitution européenne comme française comme principe essentiel de toute vie sur terre! Toute atteinte volontaire et même involontaire par omission ou inaction : un crime contre l’humanite

Tinnta Bei

Grace aux Océans nous respirons! Respectons !!!

Émeline Pettex

Mettons fin aux subventions responsables de la destruction des océans ! L'argent public ne peut plus servir à financer les lobbies au détriment de la nature et de notre futur à tous.

Antoine Guéron

Pas en mon nom; pas avec mes impôts; pas contre mon consentement; pas contre les océans; pas contre la planète Macron doit faire preuve d'un minimum de cohérence et ne plus être aux ordres des grands lobbys s'il veut devenir crédible .

Jean-Louis Buard

Eliminer la surpêche et donc supprimer les subventions qui encouragent cet état de fait.

Guillaume Fougeret

Aujourd'hui j'ai 26 ans, je vois l'état de notre environnement se détériorer à vu d’œil. Je n'ose plus manger de poisson, de viande j'évite les produit sur-emballé. Je ne crois plus à la politique car elle passe sont temps à me décevoir. Alors je ne demanderais qu'une chose, pour une fois essayé de faire preuve de bon sens, car si l'histoire se rappelle de vous ce sera comme étant les responsable des catastrophes que nous connaissons déjà avec les réfugiés climatiques et la 6ème extinction de masse. Redescendez sur terre, cette planète ne vous appartient pas, vous êtes des passager pour une courte durée et rien ne vous autorise à mettre en péril le futur de ma génération comme vous le faites depuis trop longtemps. Il ne tiens qu'à vous de devenir des héros mais dépêcher vous, chaque jour amplifie la catastrophe dont vous êtes complices.

Caroline Vanneste

Ce mois-ci j'ai acheté des bracelets fait avec les déchets plastiques des océans, si c'est pour des océans sans poissons sans vie quel intérêt ? Vous les politiques quand allez vous agir dans l'intérêt de tous et pas de l'argent ? Vous qui êtes élus pour et par le peuple quand allez vous prouver que vous ne nous méprisez pas plus que ce qu'il y a de collé sous vos chaussures.MARE DE VOS BELLES PAROLES AGISSEZ AVEC RESPECT!!!!!

CE CILE ROBIN

- Non à la surpêche! - sauvegardons ce que nous pouvons encore sauvegarder

Emilie Elzière

Pour la sauvegarde des écosystèmes marins. Non à la surpêche !

BLANDINE MINOT

L'arrêt de la surpêche par l'arrêt des subventions est un devoir impérieux vis à vis des générations futurs et pour le respect de la vie des océans. Honte aux humains qui refusent de prendre conscience de la portée de leurs décisions et de leurs actes!

Judith GODEBERGE

Pensez à nos enfants et aux générations futures. La vie, c'est du long terme. NON aux subventions publiques encourageant la surpêche. Merci.

claude forest

Soyons responsables et cohérents!

Anne Saint-Martin

Haut les coeurs!

lenaig le chapelain

Je souhaite des actes en accord avec les propos tenus concernant le développement durable. La terre ne nous appartient pas, elle appartient à nos enfants d'aujourd'hui puis à leurs enfants de demain. Je vis ce qui se passe au niveau de la biodiversité, du climat, comme un génocide des décideurs et des financeurs des pays riches envers l'ensemble de l'humanité. Ayez le courage de financer des actions respectueuses des hommes et du maintien du vivant sous toutes ses formes. Ayez le courage de croire en un changement de perspective, en la mise en place d'actes, qui enrichira l'humanité en qualité de vie et non en niveau de vie.

Marie GALLIEN

Tant que les citoyens feront confiance, à travers leur vote, à des dirigeants SANS COURAGE, alors le "poisson" sera accroché dans notre dos et les lobbies, soldats de l'ombre au service de l'argent, RIRONT

Marie-Joëlle MERLIN

La planète se détruit par toutes les décisions qui déshonore la France, arrêtez de subventionner la surpêche. Les océans s'abîment. Interdisez toutes ces aides néfastes pour le bien de l'humanité tout entière

Jacqueline NORMAND

ARRÊTEZ la SURPECHE !!! Elle détruit les océans et leurs habitants et, in fine, l'espèce humaine devra en payer le prix.

Nadine Champrou

Stop à l’exploitation irresponsable des océans qui génère des profits financiers uniquement pour les industriels Il faut favoriser une pêche artisanale et raisonnée préservant la ressource ainsi que les circuits courts

Philippe BALLU

Un peu de cohérence entre les paroles et les actes. Pour le bien de l'océan et du vivant, y compris l'homme, ne réintroduisez pas, dans l'opacité, les subventions à la pêche industrielle, Monsieur Macron. La pêche industrielle vide l'océan de sa faune, asphyxie les marins pêcheurs qui essaient de survivre par leur travail et qui ne mettent pas la ressource en péril, eux.

Sylvie RHODES

Arrêtez de détruire nos océans, nous ne sommes pas d'accord et vous êtes à notre service et non l'inverse.

Marie Soler

contre l’élargissement des définitions de la pêche artisanale, contre l’augmentation des navires de plus de 12 mètres et absolument contre les engins traînants

Jean-Claude Engival

Quand allez-vous prendre les mesures permettant d'éviter la surpêche ? Quand aurez-vous le courage de résister à tous ces lobbies ? Quand sortirons-nous de ces politiques européennes insensées ? De cette opacité, de cette technocratie qui nous est néfaste et qui nous coûte cher ? Il y a urgence pour la planète, pour nos enfants et petits-enfants.

Mélanie Guellier

Il n'est pas acceptable que nos impôts servent à subventionner des pratiques destructrices pour les océans. Que ferons-nous lorsque nous aurons épuisé toutes nos ressources? Assez des discours qui ne sont que greenwashing. Vivons-nous seulement sur la même planète?

martine ormaechea

non aux subventions néfastes contribuant à la surpêche!

camille buard

voici ce que dit Greenpeace: "La surpêche prive ces pays de précieuses ressources. Pour des centaines de millions de personnes, les produits de la mer sont le seul apport en protéines animales. La surpêche affecte les économies locales et les équilibres sociaux. Les premiers touchés sont les populations les plus pauvres et les femmes en particulier, notamment en Afrique de l’Ouest (en Mauritanie et au Sénégal, par exemple), où 1 % des navires réalisent 50 % des prises à eux seuls ! Ils sont donc peu nombreux à faire de gros dégâts. Par leurs politiques de subvention, par leurs choix aux niveaux national ou international, les gouvernements ont les moyens d’agir. Ils doivent réformer les conventions internationales des pêches. Pour parvenir à cela, tous les acteurs de la pêche ont un rôle à jouer. Les Organisation régionales de gestion des pêches (ORGP) doivent adopter des mesures de conservation et de gestion, les armateurs doivent aller vers des pratiques plus durables, les États doivent avoir une vision de long terme et non plus défendre les intérêts à court terme d’une poignée de propriétaires de bateaux. Quant à nous, consommateurs, nous avons également un rôle à jouer en ne choisissant que du poisson pêché durablement et en le consommant avec modération."

Laurent JEANMART

Des actes ! non à la surpêche.

Pascale Le Gallès

Mesdames et Messieurs les politiciens. Votre arrogance à vouloir tout à tous prix est écoeurante. Respectez la nature au moins pour vos propres enfants. De tout coeur avec Bloom et son combat pour mettre à genoux les voyous de la politique et du pouvoir.

élodie doteau

Je trouve scandaleux la position du gouvernement au sujet des subventions à la pêche! Je constate que vous n'arrivez toujours pas à saisir les enjeux environnementaux ! C'est une vision court termiste qui ne mène nulle part, va à l'encontre de la volonté des citoyens et finalement ne sert que les lobbies de la pêche industrielle. Nous vous voyons M. Macron et nous n'oublierons pas ce décalage permanent entre les intentions affichés et la réalité plus que molle de votre politique en matière d'écologie !

Patrick Massary

M. Le Président Macron Vous êtes et serez dans les années qui viennent, soit le pourfendeur dès lobbys qui ne tiennent qu’aux profits immédiats et à la destruction de notre écosystème marin ou alors leur premier représentant. Alors soyez digne et courageux, à la hauteur de votre de votre fonction. La France a besoin de ses ressources et ne pourra les conserver sur le long terme qu’en refusant de s’associer à l’Espagne et l’Italie. Elle doit rejoindre la position de la Suède et de l’Autriche pour soutenir un monde qui a tout moment peut basculer dans le gouffre du capitalisme du 20 ieme siècle

Benjamin BUARD

Seulement 15% du budget pour la collecte, le suivi et le contrôle des données. Un élargissement de la définition de la pêche artisanale. Il serait temps que les "pouvoirs publics" pensent au bien commun et à leur peuple et non aux intérêts de quelques partisans et financiers.

Indira Wedell

Il faut revoir à la baisse, et ce dès maintenant, les aides à la surpêche, avant d'avoir épuisé de façon définitive nos ressources. Arrêtez l'hypocrisie: défendez les milieux marins et restreignez la pêche industrielle tout en lui imposant plus de transparence.

yves verrier

inadmissible l'opacite continue quand il n'y aura plus de poissons il y aura toujours le plastique a pêcher

Eve Hagendorf

Pour une pêche artisanale, raisonnable et durable, je dis non à la politique de subventions défendue par les politique français.

Christophe Toupy

Arrêtons le massacre, il n’y aura bientôt plus rien à pêcher. Revenons à une pêche artisanale, moins de poissons sur les étalages demain, mais encore du poissons pour nos enfants et nos petits-enfants... Agissons maintenant, il est encore temps.

Claire Bera

S'il vous plaît, soyez raisonnables, préserver au mieux notre écosystème.

Colette Jobez

Jusqu'à quand les profits glauques guideront-ils les décideurs de notre planète? Ces décideurs -chefs d'état et de gouvernement, Pdg de grandes entreprises ou chefs de puissants lobbys - n'ont-ils pas de conscience, pas d'enfants et de petits-enfants qui déploreront dans quelques années leur gouvernance complètement folle

marie delétang

Pas de ça, merci.

Chloé CREPIN

Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas. Géronimo est mort il y a 110 ans, qu'avons nous fait depuis ? La révolution industrielle avec ses graves conséquences pour nos vies et celles de nos enfants. La 3ème révolution est en marche de gré ou de force la Terre nous fera savoir qu'elle n'a pas besoin de nos crimes. Honte à l'humanité si nous ne sommes pas capables de stopper notre folie collective au nom de l'argent et réparer nos exactions. Personne ne sera épargné même les plus riches, la santé, l'amour et la paix ne s'achètent pas. Osez l'ambition de mesures inédites et drastiques, déjouez les lobbies et leur raisons économiques sans lendemain. Osez la vision d'un avenir tout court pour vous et votre famille.

Luc Delva

Ecoeurant... Mesdames et Messieurs les politiques, mettez vos actes en cohérence avec vos discours! Comptez sur nous pour vérifier ce que vous aurez décidé le 18 juin, et s'en souvenir!!

Nelly Vaïsse

Mesdames et messieurs les gouvernants votre dignité, votre conscience et l'amour de vos enfants ont bien peu de prix.

jean michel foucher

La résilience de la nature et de la mer a -n'est pas sans limite.... Pensons à nos enfants et petits enfants plutôt qu'à des profits à court terme ! Nous soutenons l'action de Bloom et enjoignons les élus nationaux et européens à nous écouter et à écouter les associations qui sont nos portes parole

Agnès Merlet

En 1974, 10% des populations de poissons étaient déjà surpêchées et 50% avaient atteint leurs limites d'exploitation. En 2016, ce sont 31,4% des populations qui sont surexploitées et 58,1% qui ont atteint leurs limites d'exploitation. N'avez-vous pas honte de participer à ce désastre ? Avec 11 millions de km2 de zones maritimes françaises dans le monde vous avez la responsabilité de montrer l'exemple en commençant par agir de manière responsable lors des décisions prises par l'UE !!! Cette responsabilité vous ne la portez pas seulement pour tous les français mais aussi pour toutes les populations à travers le monde qui vivent d'une pêche artisanale et responsable. Les économies ou les avantages que vous tirez à court terme de telles décisions, en protégeant une industrie dangereuse pour le bien de l'humanité, ne sont qu'éphémères. Vous en paierez le prix fort plus vite que vous ne le pensez.

Jacques Bobin

Non à la surpêche, non aux subventions de la pêche industrielle. Oui aux aides pour les pêcheurs locaux artisanaux. Donnons leur les moyens de pêcher responsable en gérant les stocks. Non aux trafics des quotas et en particulier ceux des thoniers industriels.

Eva Gril

Assez de cette politique vaseuse !

Eva Gril

Assez de cette politique vaseuse !

amelie saillard

Pour un discours cohérent et une exploitation durable des ressources!

Patricia Elliot

Il n'est pas question de donner des subventions aux industriels de la surpêche. Je suis contre !

Jean-Daniel GIROUX

Je remercie vivement l'association BLOOM pour la qualité de son travail et je m'associe sans réserve à cette campagne. Il est effectivement hors de question de laisser nos impôts favoriser la destruction des océans et de la pêche artisanale via des subventions publiques qui devraient au contraire, concernant la mer, servir à protéger et à restaurer la faune et les fonds marins ainsi qu'à soutenir la pêche artisanale (sans prendre les français pour des idiots en redéfinissant celle-ci pour le bénéfice des industries de la pêche)! Les impôts doivent servir l'intérêt général: c'est quand même le strict minimum!!

Héloïse GERMAIN

Il n'est plus possible de continuer à hypothéquer le futur et à massacrer l'océan... De fait, le soutien de l'aquaculture (qui consomme énormément de poisson) et de la pêche industrielle n'est plus possible. Stop à la surpêche et aux actions publiques néfastes à une gestion réellement durable !

Michèle Joubard

Mr Macron, tenez vos promesses, agissez enfin pour la protection des ressources naturelles qui sont le bien et l'avenir de tous et surtout de nos enfants. Votre position est honteuse. Non à la surpêche, Oui aux subventions vers la pêche artisanale

Vincent Le Cam

Il est temps Monsieur le Président d’arrêter de dire votre attachement pour la nature, les océans et de ne pas agir en conséquence. Agissez pour le bien des Océans et non pour quelques lobbyistes qui n’ont d’autres intérêts que de faire encore plus de business sur le dos de dame nature. Il est temps d’arrêter de financer ceux qui nous détruisent à petit feu. Je refuse que mes impôts enrichissent ces profiteurs d’un système que vous cautionnez. Il est encore temps, Monsieur le Président, de mettre en œuvre vos beaux discours effectués devant la communauté Internationale. Haut les cœurs un peu de courage !

Frédéric SUREAU

OUI à l'augmentation de la pêche au plastique ! mais c'est plus difficile et ça rapporte moins d'argent... certains sont "en marche" pendant que d'autres rament pour sauver ce qui peut l'être, je me demande si il n'est pas déjà trop tard =(

Elisabeth POISSON

Pour vos enfants, pour la terre et pour l'humanité, rejetons toute politique irresponsable ou déloyale. Non à la surexploitation de nos mers, Non à la marchandisation de la Nature.

Martine Rovetta

Continuer à se mobiliser pour la préservation de la faune et flore marine et éviter la pollution des fonds et la multiplication des algues toxiques se multipliant par déséquilibre de la faune

rené Tronche

Faisons connaître les bénéficiaires des subventions et boycottons leurs produits

Christian MALIVERNEY

Comme dans le cas de l'agriculture, je m'oppose à ce que des subventions soient allouées aux industriels de la mer comme de la terre, destructeurs des ressources en bien mauvais état de conservation. Non à la surpêche des navires usines, oui à la pêche artisanale et respectueuse. Oui au bio et à l'élevage extensif, non aux fermes usines. Que la France s'allie à la Suède et à l'Autriche contre les subventions nocives, non à l'Espagne et à l'Italie. En 2015, l’ensemble des nations s’est accordé à l’ONU sur un objectif commun : éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche, alors un peu de "courage", tenez parole !

Claude Dutordoir

Un peu de cohérence est le minimum du politique honnête. La ressource en poissons a-t-elle un intérêt pour ce gouvernement ?

Philippe Humbert

Certains pensent pouvoir agir en toute ignominie contre l'intérêt du plus grand nombre et des générations futures, contre la biosphère qui est l'écrin précieux de la vie, et ceci au nom d'intérêts financiers de court terme. Ils ignorent qu'un jour ou l'autre ils auront à rendre des comptes et à subir les conséquences de leurs actes. C'est ce qu'enseignent toutes les traditions spirituelles. L’athéisme et le matérialisme sont le fléau de notre société dite moderne car plus aucune valeur n'encadre les choix des hommes.

Pascale SAMMARTANO

la maison Terre brûle, les océans étouffent et la faune et la flore n'en peuvent mais et disparaissent sous nos yeux. L'aveuglement et la politique à courte vue nous mènent droit dans le mur. Je dis STOP! Assez de ces décisions opaques, destructrices de l'environnement marin, des pêcheurs artisans qui ont le droit de gagner leur croûte en respectant la ressource, assez de toute cette duplicité! Non, non, et non! Que la France fasse preuve d'un vrai courage politique et renonce à cette position inacceptable, et en totale contradiction avec la soit-disant volonté du chef de l'état de "make our planet great again' !

Sandrine Cornut

Non à l'exploitation sans limite de nos mers et de nos océans ! Il est encore temps d'agir mais cela demande un peu de courage !

Laëtitia Lallouët

Il est plus que temps que le gouvernement français et les décideurs politiques prennent leur responsabilité et agissent en faveur d'un futur durable pour tous. Cela nécessite de préserver tous les écosystèmes, dont celui de la mer. La pêche industrielle destructrice des milieux marins ne peut plus durer : laissons la place aux pêcheurs artisans, passionnés par leur métier, et non à la recherche continue de profits des pêcheurs industriels !

HENRI CLIQUE

Les subventions ne doivent être réservées qu'aux artisans pécheurs et non à la pêche industrielle .il faut interdire les chaluts de plus d'un km

Cécile Richter

Pourquoi ? Pour qui ? Pas pour nos enfants, c est certain !

laurence souriau

Effectivement,nous n'en pouvons plus d'être dirigés par des politiques qui ne pensent qu'aux finances qui les maintiennent au pouvoir. Ne laissons pas l'avenir de l'humanité se décider sans tenir compte des scientifiques qui alertent depuis plusieurs décennies sur la ligne rouge que nous avons déjà franchie en matière de sauvegarde de la biodiversité et donc de l'humanité.Mesdames et Messieurs les politiques faites preuve d'intelligence plutôt que de nombrilisme.

elisabeth bernal

Arrêtez de détruire la planète !

jean quintard

stop à la pêche de masse

Pierre Foucras

Mettre en conformité les paroles et les actes. Pas de subvention avec mon argent pour la surpêche. Préservez la biodiversité.

Daniel SABATHE

Si la position française indéfendable concernant les aides néfastes à la surpêche n'est pas modifiée....alors il faudra faire savoir à tout le pays l'hypocrisie , l'inconséquence , l'inconscience , les mensonges et la capitulation de nos élus face aux lobbies.

Nadine Hiard

Dans un contexte d'effondrement de la biodiversité et des espèces marines Il est criminel d'envisager des mesures Favorisant encore et encore la pêche Non a toutes formes de subventions Laissons les espèces marines se régénérer !

Dominique Mathieu-Vérité

Pourquoi vouloir élargir la définition de la pêche artisanale si les objectifs sont de défendre une pêche durable ? Pourquoi être moins regardant quant à l'utilisation des fonds alloués ? Est-ce cela une politique responsable lorsque l'on sait dans quel état sont les océans et leurs habitants ?

Nathalie Renault

La course éhontée au profit à travers la surpêche se fait au détriment de la biodiversité, de conditions de travail décentes, de l'intelligence avec le milieu, de la raison scientifique, et nous assisterions impuissants aux décisions des politiques élus ? Il nous reste la voix, l'émotion face aux gâchis immenses des générations qui nous ont précédé, après l'explosion des bombes atomiques il est vrai, les populations ont été durablement réduites au silence. Continuer à subventionner les bâteaux usines râtisseurs de fond revient à désertifier nos océans et à entériner le jeu d'une finance déconnectée du respect de la planète dont nous sommes consbstantiels. A entériner la tumeur et la maladie au détriment de la santé du corps de la Terre, je vous demande de prendre vos responsabilités car vos décisions nous concernent mais aussi les générations futures. D'autant que les poissonneries jettent à peu près autant qu'elle ne vendent !

Mathilde Cazes

« Make our planet great again. » ??? C’est une honte. Une honte !!! Le gouvernement actuel n’aura jamais mon soutien idéologique, mais qu’il utilise l’argent de mes impôts pour détruire, piller, anéantir, je ne le tolérerai pas. Mensonges sur mensonges... Impunité... Quand est-ce que les lobbys et Macron comprendront que l’argent n’est pas comestible ? Pourquoi vouloir tout détruire ? C’est de la folie, purement et simplement.

Marie-Hélène Dussau

Encore et toujours de mauvais choix !!!

Philippe Cognault

La folie de ce gouvernement, me laisse sans voix.

aude consigny

Ce n'est même plus une question de respect du mileu de vie, c'est une question de survie : celle des poissons, celle des pêcheurs, celle de nous tous. Aidons les "sur-pêcheurs" à changer d'orientation plutôt que de soutenir leur geste criminel pour la planète, ne soyons plus suicidaires. Mesdames et messieurs les décideurs, si vous êtes assez vieux pour vous sentir à l'abri, une pensée pour la fille et le fils de votre propre enfant...

Maxime Lagardère

Il faut plus de transparence. Ce n’est pas l’intérêts d’un homme ou d’un parti. C’est une prise de conscience collective, humaine. Qui pourra protéger notre terre, notre maison.

Atlantine Boggio-Pasqua

Position inacceptable de la France sur la scène politique internationale, une fois de plus. Arrêtons de subventionner la pêche industrielle et de manière générale les méthodes de pêche non durables ! Je boycotte et continuerai à boycotter tout produit de la mer qui n'est pas pêché dans le respect de l'écosystème d'origine et des hommes qui en dépendent. Si la France ne revoit pas sa position et se prononce en faveur de telles pratiques, elle se rendra responsable de la destruction de nos océans et des conséquences dramatiques qui en découleront.

Nathalie Riguet

Urgence ! si l'océan meurt nous mourrons de Paul Watson "Imaginez un monde sans vers, sans phytoplancton, sans zooplancton, sans abeilles mellifères, sans bactéries, sans baleines, sans herbe, sans arbres, sans poissons. Imaginez un monde sans hommes. Car sans les autres, l'homme ne peut exister. Nous avons besoin d'eux. Ils n'ont pas besoin de nous." Financements abjects, saccage des océans...BASTA!

François Xavier Morillon

On constate encore une fois que nos dirigeants nous mentent... Ils s'habillent en vert pour les éléctions mais dans l'ombre font tout le contraire de ce qu'ils promettent. Quid de "la montagne d'or"?

Sarah Blanchard

Il est aberrant d'allouer des fonds européens afin de développer davantage la pêche industrielle. Encore une fois seules la croissance et l'économie comptent dans les décisions prises par nos gouvernements. Les stocks de poissons s'épuisent comme les autres ressources, quand il n'y aura plus rien il sera trop tard (si ce n'est pas déjà le cas). A quand des décisions logiques basées sur des faits scientifiques pour une meilleure gestion des ressources et de notre environnement ? Ces subventions devraient au contraire défendre des techniques de pêche durables, non destructrices de l'environnement et de taille réduite ! Et on fait tout l'inverse ! Scandaleux !

Bérengère Galliano

Consommateurs, boycottons la sur pêche.

Antoine Quintard

Non à la surpêche ! Il faut protéger les océans et son eco-système, c'est le devoir et la responsabilité de tous.

maryse deudon

Ecoutez et respectez les scientifiques ! Aucun argument économique ne peut prévaloir sur la qualité des océans et l'avenir de l'humanité.

Jean-Paul PALACIO

Les aides financières destinées à accroitre et favoriser la surpêche pratiquée par les grands armateurs est incompréhensible. Elle vont à l'encontre de la protection du milieu marin. Les résultats des dernières élections européennes devraient vous faire réfléchir mesdames et messieurs les députés de Bruxelles. Nous ne sommes pas dupes, les lobbistes agissant dans l'ombre ont convaincu nos dirigeants. Arrêtez !!! Cela suffit !!! Nous perdons de plus en plus la confiance que nous devrions vous accorder. Arrêtez vos beaux discours de façade. Je suis particulièrement déçu par cette mesure mais surtout révolté. ATTENTION NOUS RESTONS VIGILANTS.

THIERRY PERES

Un scandale de plus ! NON à ces subventions qui vont favoriser la sur pêche ! Non à la destruction du milieu marin ! NON aux pratiques de pêche destructrices de la ressource marine! NON la mort des océans !

Marie-Christine MEUNIER

Nous vivons dans un voilier en méditerranée ... qui est vide !!!! Comme les cales des centaines de petits bateaux de pêche qui essaient de rapporter de quoi faire vivre leurs propriétaires et leurs familles. L'île d'Efstratios se dépeuple peu à peu car ses eaux nourricières sont ratissées, écorchées, détruites par les gros bateaux de pêche industrielle qui laissent derrière eux le chaos. Tout un symbole. Messieurs nos décideurs, que nous avons élus car nous avions confiance dans vos mots, il est urgent de passer à l'action, d'être cohérents. Ne favorisons pas le seul pouvoir de l'argent. Notre argent !!!!

Annick Castelan

Nous demandons à nos dirigeants le courage nécessaire aux nouvelles orientations qui s'imposent. L'histoire jugera . Nos enfants nous jugeront et porteront le poids de nos irresponsabilités. Les discours séducteurs et faux comme tant d'hommes politiques nous en ont servi ont conduit à l'actuelle défiance légitime des citoyens. Cette fracture met en danger nos démocraties . Faites que la confiance soit restaurée entre le peuple et ses dirigeants en tenant vos engagements.

Dominique BOURGEOIS ROMAIN

Mais bon sang n'avons nous pas envoyé des députés verts au parlement européen ? Que font ils ?!!!!

Cyril Guinard

Non à la surpêche ! Nous souhaitons des mers et des océans pleins de poissons, des techniques de pêche respectueuses de l'environnement et des fonds marins. Utilisée plutôt vos gros bateaux pour aller repêcher le plastique !

jean marc quiblier

Malgré tous les signaux d'alerte connus de chacun, nous continuons pied au plancher notre fuite vers le mur, juste pour des intérêts personnel au détriments d'intérêts communs......pour l'instant tout va bien....... Dans les océans il ne restera bientôt aucun poisson.

Sylvia Promio

Quelle honte de continuer à détruire notre planète!! Quelle hypocrisie incessante de la part de nos dirigeants!! Quel avenir préparez vous, Messieurs les politiques, à nos descendants?? Comment pouvez vous avoir la conscience tranquille face à ce désastre que vous nous soumettez?? Et notre avis à nous citoyens qu'en faites vous? C'est avec notre argent que vous osez faire de mauvais choix. C'est abominable!! Changez de position par pitié!

Hélène Lacourt

L'urgence est à l'écologie! Non à la surpêche!

Michel Bourgeois

C'est du Macron tout craché : on dit quelque chose qui fait bien on fait tout l'inverse pour satisfaire les lobbys de tout poil.

uran luc

Un message à transmettre à des nuisibles ? Pour leur laisser croire que j'ignore qu'ils se torchent avec ?

Brigitte Le ny

Non à la sur pêche qui détruit les océans OUI à l'aide de la pêche artsanale

Julie RIBAUTE

Stop aux subventions contribuant à la surpêche. Ecoutez vos citoyens et votre raison, plutôt que les lobbies....

Boyd Vincent

La réintroduction des subventions publiques va inévitablement conduire à la poursuite des pratiques de surpêche si néfastes pour nos océans. Cette façon de faire n'est tout simplement pas tenable, les stocks sont déjà assez surexploités comme ça ! Non à cette proposition soutenue par la France !

Françoise Martin

J'ai le mal de mer de lire toutes ces infos qui nous mènent droit dans le mur...

Nina Hubinet

...

Danielle boucher

Non aux subventions pour la pêche industrielle et protégeons la pêche artisanale. Non à la destruction de la vie

Olivier PERON

L ' aval à la surexploitation consciente et réfléchie de l'Océan NOTRE RESSOURCE DURABLE EN PERIL est un non-sens absolu et acter une telle décision revient à ANEANTIR Le Futur du VIVANT dont nous ne somme qu'un maillon ..Puissions-nous INFLECHIR la Courbe de notre AVENIR menacé par des decisionnaires hors Sol ...

helene creste

CELA ME DEGOUTE. L'argent, toujours l'argent..

Michel DURAND

Mettez fin aux subventions de la peche industrielle en Europe. Respectez vos engagements. La COP21 ne doit pas être qu'un vague souvenir. Notre avenir est lié à celui des océans. Stop aux subventions !

Colline Guérid

NON !!!!

Regis DETAMMAECKER

Il faut arrêter de subventionner le pêche industrielle.la ressource marine est déjà beaucoup trop menacée.respectons enfin l'écologie de la mer.

Marthe CHENU

Quelles sont les motivations pour expliquer la position de la France ? La concurrence est rude entre pays certes pour développer la part de la pêche dans l'économie. N'est-ce pas une vision à court terme. Mobilisons les énergies pour une limitation accrue des flottes de pêche et surtout un arrêt progressif de la pêche industrielle, Ne vaudrait-il pas mieux utiliser cet argent pour une vraie stratégie à long terme de réhabilitation et protection des espèces !

Liliane Lugol

Je demande instamment au gouvernement français de respecter ses engagements internationaux et donc d’arrêter immédiatement les subventions aux sociétés de pêche industrielle qui dévastent les océans. La situation est extrêmement grave, vous le savez. Votre responsabilité est totale.

Françoise Dauphinot

Position inacceptable de la France. La honte, ça continue. Quand les citoyens pourront-ils avoir la parole, être entendus ?

Fabienne Mares

Merci d'arrêter d'urgence et ne plus subventionner la pêche industrielle, destructrice des fonds marins, et constituer des réserves marines, afin de préserver l'avenir de nos enfants...

marie-laurence de chauvigny

Un seul mot BRAVO ! Les coulisses frauduleuses de nos gouvernants sont innadmissibles Mais que faire ? comment agir ? comment faire cesser tous ces mensonges ? Depuis le temps que nous savons ........

Pierel Duval

À part un enrichissement sur le court terme de quelques inconscients, la position du gouvernement français quant à l'élimination des subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche est indéfendable, arrogante (ô combien !), inconsciente, et atterrante.

Delphine Zigoni

On sait depuis plusieurs décennies que les Océans se vident. Parce qu'on pêche plus de "stock" de poisson que le taux de renouvèlement des espèces, à cause d'une pollution liée au fait qu'on a trop longtemps pris les océans pour les poubelles du monde, et aussi bien sûr à cause du réchauffement climatique. Je ne comprends pourquoi le gouvernement français, encore aujourd'hui, en 2019, prend des mesures liées à encourager la surpêche. Je rappelle que les océans qui recouvrent la plus grande surface de notre planète sont aussi les plus grands fournisseurs d'oxygène pour nous humains. Merci à ceux qui décident de prendre enfin conscience de tout ça et d'agir en conséquence !!!

philippe GUERIN

NON A LA SURPÊCHE

Bertrand Boyer

Et si vous, décideurs politiques, vous mettiez à réfléchir et décider pour le long terme .... C'est compliqué et difficile sans doute mais ça nous donnerait une petite chance de survie !

Marie Remande

M. Le président, Je vous fais une lettre que vous lirez peut-être, si vous avez le temps. Et pourtant le sujet est d'importance majeure. Il s'agit de la question du financement des flottes de pêche qui favorise la surpêche. Ces financements devraient revenir plutôt à la pêche artisanale. Je vous demande Monsieur le président de cesser ce soutien scandaleux à la surpêche et ainsi de rejoindre le groupe vertueux emmené par la Suède et l'Autriche. Merci de votre écoute et de votre changement de cap rapide. Autrement vos positions affichées sur l'écologie, risque fort de ne se révéler une fois de plus que des affichages! Nous comptons sur vous! Salutations respectueuses,

Annette GUERIN

Interdire les subventions favorisant la surpêche, au contraire prendre toutes les mesures favorisant la vie des océans nécessité absolue face à l'évolution climatique. La France doit être cohérente avec ses engagements écologiques

Laurent RICHIN

Élargir la définition de la pêche artisanale pour que des grosses flottes rentrent dans cette catégorie : du grand art... C'est vrai finalement, il est plus facile et rapide d'agir sur le langage que d'agir véritablement. Décidément, tout continue d'aller pour le mieux dans le meilleur des mondes possible... Et si on pratiquait la pêche électrique pour les vrais "gros poissons" de la politique nauséabonde ?

THEZIE VANPOULLE

Le business mène le monde et les politiques sont à ses ordres hélas . Nous simples citoyens qu'avons-nous pour nous faire entendre? On nous sert des déclarations, des promesses mais les actes ne sont jamais à la mesure. Dommage que la révolution n'ait jamais tenu ses promesse, sinon on l'appellerait de nos voeux; il nous faut espérer maintenant ,après ce sursaut des élections européennes relançant le sentiment d'urgence écologique, que les jeunes générations sauront se mobiliser et se former aux diverses formes de militantisme non-violent comme l'organise bientôt Alternatiba.

Joël COMBAZ

Bonjour, Nous vivons un moment important où les décisions que nous prenons ont un impact permanent. Les dernières élections (européennes) nous ont montré l'importance que les européens portent à la sauvegarde de la planète. Que ce soit sur terre ou dans les océans nous devons cesser impérativement de surexploiter nos ressources. C'est possible. Nous nous devons donc de le faire pour nous et pour les générations futures. Ce que nous attendons de nos gouvernants c'est qu'ils prennent de décisions courageuses qui aient un sens pour l'avenir et donc de privilégier d'aider les petits exploitants plutôt que la pèche industriel. Quelques soit nos choix ce sont nos enfant qui nous jugerons!

Hervé Busidan

Je supporte cette action et demande la suppression des aides. Il serait néanmoins judicieux de dédier une partie des fonds supprimés à la reconversion de la filière pêche afin de ne pas mettre au chômage des gens qui vivent de la pêche

Annabelle Acquaviva-Juls

Je suis contre toute exploitation outrancière de la nature. Il est temps de prendre de réelles décisions pour éviter le déclin des espèces. La pêche industrielle est une catastrophe pour les espèces marines et leurs écosystèmes. Tout le monde le sait mais les lobbies ont la main mise sur la politique. Messieurs les décisionnaires, ayez le courage de prendre les bonnes décisions pour notre avenir...

Hubert Guilbert

Honte à nos hommes et femmes politiques inconscients ! Il faut savoir à qui profitent ces subventions pour la surpêche !!!

Monique DOLEATTO

Hommes et Femmes politiques écoutez les citoyens plutôt que les lobbies . Nous VOULONS la protection de la biodiversité sur toute la planète et nous REFUSONS que notre argent soit utilisé pour défendre l'indéfendable, c'est-à-dire dans le cas présent la surpêche qui ravage les espèces et les fonds marins. L'alarme a été lancée depuis longtemps, qu'attendez-vous pour interdire ce type de pêche qui ne rapporte qu'aux gros exploitants et provoque, en Europe comme dans le monde, la mort inutile de beaucoup de poissons, tortues, requins, dauphins, etc... AGISSEZ vous êtes là pour écouter nos demandes et y répondre au plus vite avec bon sens.

MA Barrois

Comme vous l’écrivez c’est une ineptie... ici pour la pêche, là pour le glyphosate, ... l’urgence est à l’écologie et la sauvegarde du vivant mais nos décideurs semblent avoir du mal à changer le système dans le bon sens... sans doute quand il sera trop tard ils proposeront tout l’argent du monde pour recréer des océans, je fais ici le parallèle avec le triste sort de notre dame de Paris qui avait du se battre des années durant pour réunir le financement de quelques millions d’euros nécessaires à la restauration de sa flèche et qui le lendemain de son incendie se voit dotée de centaines de millions d’euros pour sa reconstruction :-(

Michèle Tarit

Mais qui êtes vous donc Mesdames et Messieurs les politiques pour vous moquer complètement de ce qui adviendra à vos enfants et petits enfants , après la mise à sac et la destruction massive des océans et des mers par ces industriels de la pêche aux méthodes criminelles , motivés par des intérêts financiers insatiables . Êtes- vous conscients que les mers sont sources de vie et que vous mettez en danger l'espèce humaine par votre inconséquence ou votre lâcheté devant des lobbies toujours plus puissants ? Que faut-il faire pour vous convaincre puisque vous ne tenez aucun compte de l'avis et des désirs de la majorité des peuples qui vous ont conduit aux postes où vous êtes et vous devriez avoir à cœur de faire le nécessaire pour le bien de l'humanité.

JOSETTE BA

Dans le cadre du Grand Débat National les Français ont placé la question écologique au cœur de leur préoccupation. Les politiques durant la campagne des élections européennes ont saisi ce sujet pour rallier des suffrages. L'eau, sous toutes ses formes dont les mers, les océans est la source vitale de la vie. Tout le monde doit s'engager en priorité dans sa protection. La pêche industrielle est nocive pour le milieu marin et aggrave les injustices sociales. La pêche artisanale plus respectueuse des ressources maritimes doit être protégée des lobbys. Les décideurs politiques ont le devoir d'écouter les scientifiques et la société civile avisée comme l'Association BLOOM

Alain BONNET

non à la surexploitation des ressources naturelles ,non à la surpêche .

Stéphane BESNOIST

Les dernières élections européennes l'ont démontré, avec plus de trois millions de voix en France pour le principal parti écologiste, les français rappellent au gouvernement de M. Philippe sous la présidence de M. Macron, qu'il est urgent d'agir et vite. Cela tombe bien, leur ministre de la Transition écologique et solidaire, M François de Rugy dans un entretien paru dans le Ouest-France du 8/9 juin le dit lui-même:" Commençons d'abord par travailler ensemble au parlement européen, dès maintenant, pas dans six mois!..." Moralité, si il veut que le premier parti écologique de France travaille aussi avec eux aux parlement européen, il va bien falloir qu'il produise de son côté un appel fort. Ce 18 juin, j'espère, nous montrera ce que la France est capable de proposer pour réduire la surpêche, destructrice de la réserve halieutique. Halte aux subventions d'Etat pour les industriels de la pêche!!! OUI aux subventions pour la préservation des ressources terrestres et maritimes!!!

Valérie Mullat

Bonjour, Je suis pour les petits pêcheurs, les artisans, qui respectent mers et océans et ne prélèvent pas en saccageant. Je suis contre les gros groupes industriels de pêche. Je ne veux pas que mes impôts alimentent ces gros groupes. Je ne veux pas que mes impôts deviennent des subventions nocives. Je ne veux pas que mes impôts participent à la destruction du monde marin. Merci de tenir compte de l'avis des citoyens.

Anne Bottos

"C'est la cathédrale du vivant qui brûle...". Aurélien Barrau, astrophysicien. Stop aux décisions politiques qui permettent qu'on continue à détruire la planète en toute impunité. Stop au désastre ! Nous voulons des océans vivants, une planète qui respire ! On se réveille, il y a urgence ! Non aux subvention de la pêche industrielle et de la surpêche, protégeons la pêche artisanale. Merci Bloom.

Fernande Heidegger

bravo pour votre initiative

CHANTAL GABILLON

c'est notre dernier espoir .......l'humanité est en danger....mais tous les responsables s'en foutent totalement. bougez vous nom de Dieu

Arlette Busidan

Que la France revienne sur cette position absolument indéfendable

ANNE MAZERAN

Stop à la défense des lobbies

Jean Audrain

"Notre" argent ne doit pas financer la destruction des océans, mais préserver l'avenir des nos enfants/ petits enfants etc. .... Il ne doit pas favoriser des profits à court terme, mais planifier la sauvegarde du poumon de la planète.

Eva ANDRES

Les politiques sont vraiment décevants. Ce genre de magouilles ne peut que creuser plus intensément le fossé de méfiance entre les français et la "classe politique".

Sophie Ghadban

Stop aux subventions destructrices, cet argent doit être massivement investi dans la protection des océans et leur nettoyage de tous nos déchets. La pêche artisanale redonne ses lettres de noblesse à un produit qui se doit d'être protégé, et non considéré comme une vulgaire ressource. Interdisons plutôt les bateaux-usines géants, qui ravagent la biodiversité indistinctement. Notre argent, mon argent n'a pas à subventionner les industriels toujours plus gourmands et avides de profits sur le dos de la nature et de nos impôts.

laurence lapree

Je ne suis pas d'accord avec la position que prend la France

Christine MAGDELAINE

Non aux subventions qui mènent à la surpêche et protégeons la pêche artisanale. Nous vous avons élus pour nous protéger pas pour nous détruire. Soutien à l'initiative citoyenne de Bloom

Ismaël BOULICOT

STOP à la destruction des océan, on ne cautionne pas la surpeche, cela nous révolte. Toujours plus, le peuple va se souder face à la loi des marché

Lucien Bosch

Pour un meilleur respect et une vrai conservation des ressources et écosystèmes marins, l'argent issus des impôts des citoyens européens ne doit pas financer l'annihilation des océans mais leur protection

Dominique Chincholle

Ras-le-bol de la clique d'agissements méprisants à l'égard de la faune et la flore marine. Ça suffit les avantages cachés sous le mot "lobbying". Une utilisation des fonds financiers pour favoriser la vie aquatique, faites entrer le message ! Allez, oui c'est maintenant !

Anne pascale Duret

Arrêtez de subventionner la pêche industrielle et la surpêche! Nous voulons des océans vivants pour nous, nos enfants et les générations futures!

ANNIE DEL CORSO

NON aux subventions de la pêche industrielle et à la surpêche !!

Sylvain Tardy

STOP à toutes les subventions à la pêche.

Lolita BARBIER

Je suis effarée de constater que les décisionnaires se foutent royalement de l'environnement, de la santé publique et de la volonté grandissante des citoyens de respecter notre environnement. C'est inadmissible de piétiner les gens comme ça!! Les produits de la mer ont une valeur, il faut aider le monde de la pêche a revenir à des pratiques respectueuses et à valoriser le fruit de leur travail : mes proches, mes amis et moi-même consommons peu de poisson, mais du poisson issu d'une pêche artisanale respectant l'environnement, quitte à y mettre un prix élevé. Ainsi nous dégustons un produit de qualité (mmmh !), qui n'est pas nocif à notre santé (économie future car je n'aurai peut-être pas à payer des frais de santé à cause d'un cancer que m'auront gentiment servi sur un plateau les décideurs et lobby pourris!) , et qui est en accord avec mes pratiques que je souhaite durables. Il est temps que la France s'engage au côté de l'environnement et cesse de brosser les poils hirsutes des "distributeurs de billets". Sinon elle va droit au mur ! Car ce n'est pas mon imagination : les gens sont de plus en plus nombreux à se mobiliser pour leur planète et leur santé, tous horizons confondus, je le constate chaque jour à travers mes réseaux. Voilà !

Graciane Lesage

Mesdames et Messieurs, si vous désirez que votre engagement public en faveur de l'écologie ne figure pas au tableau des nombreuses arnaques électoralistes, dites non aux financements favorisant la surpêche. D'autre part, l'amoindrissement, défendu par la France, des obligations en matière de transparence et de contrôle des fonds ne me paraît pas être le meilleur moyen de convaincre les Français de votre intégrité. Vous avez le pouvoir d'agir dans le sens d'une pêche durable et respectueuse des mers et océans. N'hésitez pas !

Caroline JOLY

Arrêtez de subventionner la pêche industrielle et la surpêche! Nous voulons des océans vivants pour nous, nos enfants et les générations futures!

Nicolas Le Roux

Merci de respecter les millions de français qui par les urnes, par leur choix de consommation et par leur participation à des manifestations de plus en plus pour la préservation de la planète ne cessent de signifier leur indignation et leur résistance face à un régime politique toujours plus barbare, vulgaire, déconnecté et criminel. En attendant la chute de cette mafia qui pour quelques euros de plus menace de mort tous nos enfants...

Blanche Casanova

Ça devient tellement horrible qu il va vraiment falloir faire passer le message haut et fort...on ne peut plus dire qu on ne savait pas (surpêche, pêche électrique, plastique, destruction des forêts, pesticides, dioxines,.....) alors pourquoi agir et prévoir des nouvelles lois qui ne vont pas dans le bon sens...ce n est plus une révolution qui nous attend mais un tsunami de citoyens désabusés...

Hélène Defrétière

Alors que l'on sait par consensus scientifique que nous sommes en train de piller la planète et ses océans et que cela va avoir (et a déjà )des conséquences catastrophiques sur la biodiversité et l'humanité, comment se fait-il que des décisions à contre - sens écologique soient prises ? Ah oui, c'est vrai, j'oubliais : après nous le déluge et tant pis pour les suivants.

gaelle guiton

STOP,la communication, le principe du green washing de l'image ça suffit ! Le bien commun est à protegé, et l'océan est un bien commun. Tous les scientifiques sont d'accord pour dire l'importance de la sortie des subvention nocives qui soutiennent la surpêche, alors pas de pass pass juridique et technicienne, basta on arrête. Et de la même manière les autres étapes de la démarches décroissances seront à suivre à la lettre, pas de planète B alors c'est effort et restrictions collectives ... d'ailleurs la plupart des plus des 7 milliards d'habitants de cette planète savent pleinement ce que cela veut dire... il n'y a qu'une poignée d'enfants capitaliste gâtés ( qui malheureusement possèdent et les biens et les pouvoirs) qui continuent de nier

jacqueline colnel

Non à la pêche industrielle qui stérilise' les fonds marins et met en danger notre survie et celle' de nos enfants et petits enfants .Non à la sur pèche aux chaluts gigantesques et au rejet à la mer de poissonS indûment pêchés mais moribonds . Oui à la pêche artisanale qui donne du travail . Non à la consommation à outrance des produits de la mer aux prix bas des enseignes de la grande distribution qui ne respectent ni l'environnement ( poissons du bout du monde) ni les pêcheurs et font des promotions sur des produits d élevage nourris dans des conditions déplorables ( saumon norvégien et crevettes d Asie) Non aux PROFITS d'un petit nombre oui à une VIE SAINE et au respect de L EN?VIRONNEMENT et des SAISONS

Sarah Dué

Non aux subventions pour la surpêche. S'il vous plait, réagissez afin que nos enfants ne subissent pas nos erreurs et nos choix. Changeons nos consommations. Démondialisation

Valeris perrot

Non aux subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. Non à l'industrialisation des moyens de productions de denrées alimentaire. Non à la concurrence déloyale des industrielles tout puissant, peu enclin à la sauvegarde des écosystèmes et des emplois face aux pêcheurs artisanaux. Non à la névrose obsessionnel sur l'argent, la surproductions, la surconsommation, la croissance des grosses industries et multinationales conduisant à la destruction des écosystèmes, à l'esclavage moderne de femme, d'homme et d'enfant dans le monde, prenant en otage les citoyens et dont les gouvernements sont complices.

Philippe CARRE

Je refuse que mes impôts soient utilisés pour financer la surpêche, la pêche électrique, la pêche en eau profonde et tout ce qui contribue à la destruction du milieu marin. Je refuse les aides que l'Europe s'apprête à accorder au secteur de la pêche industrielle. Je vous rappelle au passage, Mr Macron, vous avez souvent tendance à l'oublier, que vous avez été élu par des citoyens qui ne voulaient pas du Front National et n'avez pas carte blanche pour tout vos "projets"... Merci à Claire Nouvian et à l'association Bloom pour leur combat !

isabel pakciarz

non a la surpêche non aux subventions aux industriels. oui à l'aide au développement de la pèche artisanale respectant la biodiversité. Merci BLOOM pour votre combat

Erwan CASTEL

Encore des subventions qui iront à la pêche industrielle au dépent de la petite pêche côtière et artisanale. Quelques uns vont se partager le gâteau comme ce qui s'est passé en Méditérannée pour le thon rouge avec la bénédiction des comités des pêches noyautés par ces quelques uns...Etant moniteur guide de pêche en milieu marin, je constate la raréfaction de certaines espèces et l'appauvrissement général de la ressource halieutique. Il faut bien comprendre que tout le monde ne peut pas manger de poisson : c'est une ressource sauvage. Existe-t-il une chasse industrielle ? Pourquoi donc ?

Nicolas Bon

Ne cédez pas à la pression des lobbies dont l’unique but est le profit à court terme! La sonnette d’alarme a été sonnée il y a déjà longtemps, la situation des océans est catastrophique les études scientifiques le montrent! En cédant aux lobbies vous serez les uniques responsables de la catastrophe écologique, économique et sociale qui s’annonce.

sotter Martine

Comme l'agriculture biologique(c'est à dire "normale") la pêche artisanale protège non seulement les ressources halieutiques mais aussi les emplois et les savoir faire technique éprouvés de longue date et validés par l'équilibre écologique qu'ils assurent. Comme l'agriculture "normale", la pêche artisanale donc elle aussi "normale" échappe à la financiarisation et préserve le libre arbitre des citoyens. Ce qu'il fallait démontrer, mais ce qui ne peut être admis par la finances et ses lobbies.

sotter Martine

Comme l'agriculture biologique(c'est à dire "normale") la pêche artisanale protège non seulement les ressources halieutiques mais aussi les emplois et les savoir faire technique éprouvés de longue date et validés par l'équilibre écologique qu'ils assurent. Comme l'agriculture "normale", la pêche artisanale donc elle aussi "normale" échappe à la financiarisation et préserve le libre arbitre des citoyens. Ce qu'il fallait démontrer, mais ce qui ne peut être admis par la finances et ses lobbies.

Déborah Poulvelarie

Quand est-ce que les puissances mortifères de l'argent roi cesseront leur harcèlement du vivant ? Oui à la vie, oui à la vie pour tous en harmonie avec l'ensemble des êtres vivants de cette planète. Ne laissons pas faire une poignée d'êtres égoïstes et malfaisants nous mener à l'abîme. Les Etats sont l'un des derniers remparts contre ces forces, ils doivent agir, ils le peuvent. La surpêche prive les petits pêcheurs d'une ressource qui leur est vitale, elle tue les océans et bouleverse un écosystème qui participe notamment à la régulation du climat et la fabrication de notre oxygène. Il faut agir vite !

Chantal FORÊT

Depuis que je soutiens l'action de Bloom, j'ai l'impression que le combat est une sorte de tonneau de Danaïdes et j'admire les membres de l'association pour leur ténacité. Combien de temps encore pour faire comprendre à nos gouvernants que nous n'avons plus le choix que le système libéral qu'ils protègent est à bout de souffle ?

Juliette Molle

Vous êtes nos représentants, vous avez le pouvoir de décider et de changer les choses, mais vous avez également un devoir. Celui de nous préserver en agissant en faveur de notre planète. Trouvez le courage d'aller à l'encontre des lobbies et de mettre fin à ces subventions qui détruisent et épuisent toute source de vie. Nous n'avons plus de temps, il faut changer maintenant ou il n'y aura plus de retour en arrière

Nicolas Guimier

Il est grand temps de lever les yeux, et d'arrêter de gaspiller l'argent public pour détruire notre environnement au profit d'une minorité de privilégiés. Notre Terre est un bien commun. Ceux qui décident ont la responsabilité de la partager et de la préserver, et non pas de l'exploiter.

Olivia Hoen

Le systeme capitaliste ne peut plus gouverner sur le souhaite d’un système harmonieux. Le capitalisme est l’antipode de l’harmonie. Pensez aux générations futures, pensez à l’ethique, pensez respect. Stop à la pêche intensive.

Dominique GORIAUX

Les connaissances sur le dépeuplement des océans, la diminution des tailles des poissons sont formelles; la vie dans les océans dépend des décideurs politiques; Les beaux discours et les engagements sur l'environnement sont là pour endormir et tromper les citoyens. Ils faut interdire la surpêche et supprimer les subventions . Une consommatrice qui a du mal à faire son choix sur les étales des poissonniers.

Anne Gleize

Les subventions doivent si besoin permettre de mieux connaitre la dynamique des milieux marins; d'affiner la connaissance des effets des pollutions chimiques, sonores et autres sur les organismes marins. Elles doivent aussi permettre aux artisans pêcheurs de poursuivre leur activité; et aux sauveteurs en mer d'exercer leur métier dans des conditions optimales. En aucun cas, les subventions ne doivent aller dans le sens d'un pillage ou d'une destruction des ressources maritimes. Nous faisons tous partie de la même terre. Agissons pour nous, pour notre avenir ! La situation alimentaire européenne ne nécessite en rien le pillage de la mer.

Olivier EMILY

merci à Bloom de nous informer, et à la fin c'est nous qu'on va gagner!

Morgane Mansion

Il est temps que l'Union Européenne et ses élus comprennent que sans des écosystèmes aquatiques en bonne santé, l'espèce humaine ne survivra pas longtemps.

Marie-Hélène Gomès

Il est urgent que les lois et les financements soient au service d'une pêche vraiment artisanale et durable dans le respect des engagements de notre pays. Merci de courageusement tenir nos engagements

Steve Lionet

Je suis de tout coeur avec vous et soutiens votre combat, ne lâchez rien.

Annie Vallon

Protégeons les mers et les océans, bravo pour votre action et votre persévérance !

Pierre-Yves Nédélec

Non aux subventions contribuant à la surpêche .

bernard Felix

Je vous en prie, réagissez, regardez votre conscience, vos enfants, ne laissez pas vos ambitions submerger votre engagement citoyens pour le bien commun !

Nicolas Raoult

Bonjour, Je suis consterné de voir que nos dirigeants politiques n'ont pas la clairvoyance de comprendre que les océans ne sont ni une poubelle à ciel ouvert, ni une source inépuisable de poissons voués à la consommation humaine. Il est urgent de prendre des décisions avec une vision au long terme et d'éduquer nos populations à consommer mieux et moins. "Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors le visage pâle s'apercevra que l'argent ne se mange pas." Sitting Bull (1831 - 1890)

Marc Zavard

Je soutiens totalement

Luc Houssard

Non aux subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. Non à l'industrialisation des moyens de productions de denrées alimentaire. Non à la concurrence déloyale des industrielles tout puissant, peu enclin à la sauvegarde des écosystèmes et des emplois face aux pêcheurs artisanaux. Non à la névrose obsessionnel sur l'argent, la surproductions, la surconsommation, la croissance des grosses industries et multinationales conduisant à la destruction des écosystèmes, à l'esclavage moderne de femme, d'homme et d'enfant dans le monde, prenant en otage les citoyens et dont les gouvernements sont complices.

Violaine Did

Une vraie transition écologique demande du courage politique : prenez enfin votre courage à deux mains pour initier des actions véritablement impactantes ! Changer la position de la France vis à vis des subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche, en est une ....Ce serait également un message fort à envoyer à la population française pour dire "oui, nous nous nous sentons concernés par le développement durable, et nos actions sont cohérentes (et pertinentes) avec nos propos"...car ce n'est pas le cas aujourd'hui.

CHRISTEL FAVERIE

NON à la surpêche et à vider l’océan de ses ressources et de ses pêcheurs artisans ! Respecter les engagements pris et penser au futur de la planète de de vos enfants également !

emeline leclair

Merci de mener ce combat. Vous avez tout mon soutien et je suis vos actions et leurs effets.

Dominique laubignat

Avec de ce genre de projet, Mon Seigneur MACRON n'est pas sa place et mérite se faire remplacer au plus vite par des représentants conscients, respectueux de nous tous, et, moins avides de pognons. J'ai du mal à faire un commentaire, j'ai plutôt du dégoût envers ces décideurs qui disposent de notre argent sans compter, et qui, même très informés des conséquences, (plus que nous) ferment les yeux sur le futur.

Matthieu Couzon

Depuis des années la France oscille entre la volonté des citoyens à se faire entendre sur le développement durable et la protection de la mer, et la pressions des lobbys néfastes faisant la promotion de méthodes destructrices... Heureusement pour tous, les dernières avancées sont allées dans le sens de l’intérêt général, notamment grâce à l’implication d’associations comme Bloom. Malheureusement, il apparaît à nouveau que certains décideurs politiques sont toujours alliés aux lobbys qui encouragent les subventions néfastes responsables notamment de la surpêche ! Je compte sur vous en tant que citoyen français pour porter la parole des français et françaises qui vous ont élus et faire un choix digne de la place de la France dans la défense du climat, de la protection de la biodiversité et la protection de ces mers qui fournissent la majorité de notre oxygène. Aussi le 18 juin, faite en sorte de clarifier la position de la France et engagez vous contre les subventions responsables de la surpêche et de la perte d’emploi des artisants pêcheurs!

Séverine Crouzy

Préserver la vie, notamment dans les océans, est essentiel, cela passe par l'arrêt de la surpêche, les décideurs politiques doivent prendre leurs responsabilités et arrêter de l'encourager en la finançant ! Merci de faire confiance aux experts, biologistes, océanographes et autres scientifiques et économistes et de considérer leurs rapports et propositions. Agir pour l'avenir est notre devoir à tous. Consommer moins et mieux est un premier pas mais nos représentants politiques doivent également s'engager pour l'océan.

Béatrice GABRIEL

Non aux subventions qui alimentent la surpêche au détriment des petits pêcheurs. Oui pour favoriser une pêche artisanale, respectueuse des travailleurs, des consommateurs et de leur environnement. Soyez à la hauteur des espérances de notre jeunesse qui manifeste pour le climat partout dans le monde: préservez nos océans!

christelle baud

Stop à la destruction du milieu marin. Stop à la surproduction et à la surconsommation. Changeons nos habitudes de vie pour sauvegarder notre environnement et permettre aux générations futures de vivre décemment.

Suzanne Pouech

STOP à la surpêche , aux tonnes de poissons déversés dans les hypermarchés et INVENDUS ! Quel gâchis ! STOP aux énormes chalutiers qui encombrent nos petits ports ( ex. AG DE ) râclent les fonds de notre petite méditerranée et polluent à outrance . OUI à une protection du milieu marin OUI aux petits pêcheurs artisans respectueux de la mer NON AUX SUBVENTIONS POUR LA PÊCHE INDUSTRIELLE NON AUX

Nathalie Laulé

Tout le monde doit être mobilisé à présent pour éviter la pire catastrophe la fin de l’humanité alors arrêtez les subventions nocives à la pêche intensive vous êtes responsables de notre avenir commun

Mathilde Dupré

Un nouveau flagrant délit de double discours inacceptable ! Merci Bloom pour ce travail. Et pourvu que le gouvernement change d'avis grâce à cette action.

Gisèle ZANDER

Messieurs nos représentants, prenez un sac plastique, placez le hermétiquement sur votre tête, respirez et expirez à plusieurs reprises et constatez les dégâts sur votre bien-être. Merci de nous entrainer dans une pareille galère au niveau de la planète. Continuez à soutenir les intérêts capitalistes, vos enfants et petits-enfants vous dresseront une statue à la gloire de vos incompétences. La sauvegarde de la planète passe également par une gestion saine et durable de nos mers et océans.

Dominique BON

Je suppose que les décideurs, politiques et les dirigeants d'entreprises sont aujourd'hui conscients que la nature, dont font partie les océans, c'est eux. En agressant sans cesse la nature c'est eux-mêmes qu'ils agressent. En l'assassinant au lieu de vivre avec elle en bonne intelligence, c'est eux qu'ils assassinent et leurs enfants avec. Mais "après moi le déluge" est le fond de leur pensée, s'ils en ont une. Lançons un mot d'ordre "Cessons de manger du poisson pendant une semaine" pour commencer, puis une autre semaine etc jusqu'à ce qu'ils adoptent une pratique vertueuse. Bon courage à BLOOM dans son travail de Sisyphe...

Mathieu Chaillat

Rappelez-vous que vous devez oeuvrer pour le bien commun et l'intérêt de la population. Eh bien notre intérêt est de restaurer la planète, ce qui implique évidemment de cesser immédiatement de la détruire. Donc cesser de prélever plus que ce qu'elle est en capacité de donner, c'est une première étape : on se calme sur les ressources minières, surtout s'il y a des impacts environnementaux (destruction de forêts ou autre), on se calme sur les ressources de la mer, on se calme sur l'agriculture ! Pour la mer comme pour l'agriculture d'ailleurs, il est d'intérêt général de faire passer en priorité la santé des animaux marins et des fonds marins sur la satisfaction de notre envie de poisson (ça n'est pas un besoin impératif, nous avons d'autres options !). Donc stop à la surpêche, stop le subventionnement des méthodes destructrices des fonds marins et donc de la capacité même des mers à se remettre même si on arrêtait de pêcher. On devrait même interdire ces méthodes séance tenante !!! Quel qu'en soit le coût financier et pour notre "industrie" de la pêche, il faut revenir aux méthodes de pêche artisanales, à taille humaine. Il faut tout réorienter en faisant en sorte que la préservation des milieux sauvages soit la priorité absolue, et la satisfaction de nos "caprices", secondaire. De toutes façons à ce rythme il n'y aura plus rien à pêcher d'ici quelques années et l'industrie de la pêche industrielle mourra de toutes façons, mais après avoir tué la mer. Mieux vaut qu'elle se stoppe AVANT d'avoir détruit la mer, non ?

Hervé COQUILLART

Comment agir pour la préservation de la biodiversité et des écosystèmes en particuliers marins si les prises de positions publiques de nos gouvernants ne sont pas suivis des faits lors des proses de décisions internationale ? Pourquoi toujours imposer le modèle industriel le plus destructeur, en investissant des fonds publiques alors qu'un notre modèle est possible, respectueux de le biodiversité et générateur d'emplois ? Ces positions incompréhensible n'auront qu'un effet nous enfoncer encore plus dans la crise environnementale, mais aussi socio-économique.

Habib JULIEN

Osez, prenez ce petit risque, pour faire de grandes choses pour la Terre-Mère / Mer-Terre, passez à l'action ! Les autres suivront ! les Trusts feront leur Green Washing... et vous brillerez avec d'autant plus d'éclat. Il y a danger de mort, non assistance à personne en danger est un délit. Beaucoup d'espèces ont disparues Nous nous tirons une balle dans le pied, c'est tout à fait immature et irresponsable ! Que voulons nous laisser à nos enfants ? Inversez la tendance ! stoppons la surpêche ! MAINTENANT

philippe Philippe humbert

Le courage politique passe par l'education .Y compris l'impopularité.. ref le combat exemplaire pour l'arrêt de la peine de mort...

JACQUELINE LE GRAND

La nature était si bien faite , tout était équilibre , harmonie ... Au lieu de s'en inspirer , on détruit tout , on saccage tout , en dépit du bon sens ? sans penser aux générations futures . ELLE EST OU L'INTELLIGENCE HUMAINE ? La Terre va devenir un gigantesque désert par notre faute ...

catherine GIL

Arrêtez de subventionner les lobbies de la pêche . pensons d'abord au développement durable , seul moyen de préserver nos océans pour les générations futures.

Marc CARVIN

Non à ce que nos impôts servent à subventionner des flottes de pêche responsables de la destruction des réserves halieutiques et de la grave dégradation des écosystèmes marins.

Sylvie EDOUARD

Je citerai une phrase d’Aurélien Barrau qui m'a retourné tellement elle sonne juste : nous avons fait de la terre un enfer pour les animaux!!!

Philippe Faure

Non aux subventions néfastes qui encouragent la surpêche et détruisent la ressource halieutique ! Ayez un discours ecologique cohérent !

Stéphanie Suby Lesy

Je ne soutiens pas un gouvernement qui affiche officiellement des convictions et qui fait totalement le contraire officieusement. Depuis plus de deux ans, Emmanuel Macron et son gouvernement accordent des blancs seings aux lobbies industriels, agroalimentaires ou aux différents groupes qui les ont soutenus et financés pendant la campagne des présidentielles (comme les chasseurs, les banquiers, etc...). A chaque cadeau que M. Macron fait à ces lobbies, je constate qu'une loi écologiste, sociale ou économique est détricotée au profit d'une autre qui ne va ni dans le sens des citoyens, ni dans celui de la planète. Je condamne le choix de la France de vouloir revenir à l'attribution de subventions qui favoriseront la surpêche. Et j'appelle nos dirigeants à revenir sur leur décision.

Céline Deltort

Protégeons nos océans ! Protégeons nos ressources marines ! En 2015, l’ensemble des nations s’est accordé à l’ONU sur un objectif commun : éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. La France ne doit pas aujourd'hui renier ses engagements internationaux en se positionnant pour la réintroduction d’aides néfastes ! La France doit changer sa position et s’allier à la Suède et à l’Autriche contre les subventions nocives. La France doit soutenir ENFIN les citoyens face aux appétits destructeurs des lobbies. La France doit se positionner officiellement au Conseil de l’Union européenne sur cette mesure d’une importance absolument capitale : l’élimination des subventions publiques encourageant la surpêche!

NORBERT ZANDER

Monsieur le Président de la République, Mr Macron vos derniers discours en faveur de l'écologie nous avaient permis de penser que la France serait à la pointe pour la sauvegarde de notre environnement, nous voilà à nouveau déçus par la position de vos représentants au sein de l'Union Européenne. Réveillez-vous pour le bien-être de nos descendants.

nathalie aidan

Nous, les citoyens, consommateurs, électeurs, n'avons que peu d'armes pour lutter : consommer en responsabilité et voter en conscience Monsieur Macron, vous et votre gouvernement qui prétendez défendre l'environnement, serez sanctionnés dans les urnes !

guillaume Lesage

plus de transparence, moins de subvention doivent accélérer la transition vers une pêche durable. Halte au lobby et aux groupes historiques. Promouvons les petits pêcheurs non délocalisable et rendons les responsables de leur ressources.

cyrille tedaldi

Il est temps d'allier les actes aux discours et mettre fin à l'extermination de la vie dans les océans .

Monique SYLVAIN-Huet

Il m'apparaît de plus en plus évident que nos gouvernements et quasiment tous les puissants de ce monde ont sciemment décidé de ne rien faire qui puisse enrayer la course aux profits qui nous précipite de plus en plus vite vers notre fin. Quitte à périr, que ce soit en favorisant les lobbies capitalistes ... et tant pis pour les peuples ! Tant pis pour notre belle planète. Aujourd'hui la caractéristique majeure des puissants est de n'avoir ni morale ni courage ... encore moins de vision. Et pour cause, à leurs yeux, les carottes sont cuites ... voilà pourquoi nous soutenons BLOOM ! Courage ! De centaines nous sommes devenus des milliers ... demain nous serons des millions !

Eric Manevy

Stop à la surpêche!

Benoît Vanier

Stop aux subventions nocives et à la surpeche. Prenez vos responsabilités, soyez un peu honnêtes en alliant vos actes à vos propos et pensez un peu à notre futur à tous...

Christian CORNILLON

Je m'associe pleinement à l'initiative citoyenne BLOOM de protection des océans et dénonce la position du gouvernement défavorable aux petits pêcheurs artisanaux.

evelyne chimot

La France doit respecter ses engagements mais s' il y a subventions elles doivent être orientées vers la petite pêche artisanale moins destructrice du milieu marin et non vers de gros navires qui ratissent les fonds

Bérengère Meulle

STOP À LA SURPÊCHE ! STOP À LA PÊCHE INDUSTRIELLE ! STOP À L'ÉLARGISSEMENT DE LA DÉFINITION DE "PÊCHE ARTISANALE" ! Aujourd'hui, nous savons. Nous savons que les espèces disparaissent à une vitesse jamais vu. Nous savons que les océans se réchauffent et que cela impacte les courants marins et les espèces végétales et animales sous-marines. Nous savons que les océans s'acidifient. Nous savons que le phytoplancton meurent alors qu'il produit la majeur partie de l'oxygène que nous respirons. Nous savons tout cela. Et vous aussi. Alors agissez.

Dominique Schaad

Non à la surpêche, oui à la pêche artisanale. Non aux subventions aux pêcheurs industriels. Aidons les pêcheurs locaux et protégeons les fonds marins! Soyezà la hauteur des enjeux ! Soyez à la hauteur des espérances de notre jeunesse qui manifeste pour le climat partout dans le monde !

Jean-Yves MACE

Non à la surpêche. Défendons la pêche artisanale.

Anne Maubuisson

Non à cette décision irresponsable du gouvernement qui favorise la sur-pêche! C'est au contraire l'occasion pour lui de montrer son souci de l'environnement, au risque de se décrédibiliser complètement.

Théo Giraud

M. les décideurs, un peu de courage pour notre avenir et l'intérêt commun, contre l'intérêt de quelques uns qui ont déjà eu bien trop de largesses !

Pierre Brissonnet

Halte à la surpêche,soutient à BLOOM.

Marie-Cécile Calmelet

NON à cette nouvelle trahison du gouvernement français qui mènera à la surpêche et à vider l’océan de ses ressources et de ses pêcheurs artisans !

Armel Thoumelin

Fournir aux pêcheurs des tronçonneuses pour scier la branche sur laquelle ils sont assis ne les aidera pas... (d'autant qu'en l'occurrence on propose aux industriels de leur fournir de quoi tronçonner les branches sur lesquelles les petits pêcheurs peinent à se tenir en équilibre).

Leïla Denis

Monsieur le Président, Des décisions ont été prises en 2015 à l'ONU pour mettre fin aux aides publiques encourageant la surpêche, qui décime nos océans. Cela a été fait après que de nombreuses citoyennes et de nombreux citoyens se sont mobilisés, notamment des pêcheurs artisans, mis en grande fragilité par ces pratiques. Nos océans ne sont-ils pas suffisamment en dangers ? Quel monde souhaitons-nous laisser à nos enfants et petits-enfants ? Comment les intérêts de quelques uns peuvent-ils régir le sort de tous ? Est-ce raisonnable ? L'heure est très grave. Nous vous demandons de faire cesser ces pratiques qui consistent à défaire dans le secret des couloirs de Bruxelles ce qui a été patiemment construit par ceux qui tentent de préserver l'équilibre instable de notre monde. Il est temps de revenir à la raison. L'urgence est extrême. Nous avons besoin de vous. Make the planet great again ! Merci. Leïla Denis

Bruno GAHERY

Halte à la surpêche ! Non aux nouvelles définitions de subventions européennes pour la pêche. Respectons les normes que nous avons établi dans le passé avec l'aide des experts. Nous voulons respecter la ressource pour que nos enfants puissent encore manger du poisson demain.

Laureline VALLAT TINGAUD

NON à cette nouvelle trahison du gouvernement français qui mènera à la surpêche et à vider l’océan de ses ressources et de ses pêcheurs artisans !

pierre Fourasté

Madame, Monsieur Je ne vous apprends rien en vous rappelant que l'argent des impôts, payé par chaque citoyen, est destiné à l'épanouissement de la société et de l'ensemble personnes qui la composent. Les subventions qui en sont issues sont crées depuis toujours pour aider les personnes et les entreprises les plus en difficultés. Les subventions pour la pêche sont aujourd'hui, comme vous le savez sans doute, massivement détournées par les géants de la pêche industrielle, cela même qui pillent, sans aucun scrupule depuis des décennies, les ressources naturelles des océans pour alimenter les rayons des hypermarchés. Cela même qui, sous prétexte de nous proposer un large choix jettent, chaque semaine à travers la France des dizaines de tonne de poissons invendus! Comment peut on encore nommer démocratie, un état qui permettrait voire voterait pour de tels détournements, pour ne pas dire escroquerie, de l'argent public et une telle destruction organisée de notre planète? Je fais confiance à votre bon sens, à votre honnêteté et à votre courage politique pour vous opposer et combattre fermement toute forme de lobbying, qui, nous le savons vous et moi n'ont d'autre but que de s'enrichir à l'extrème au détriment même de la vie sur terre et de nos propres enfants.

Bruno Grandjean

Quand se décidera-t-on à enfin prendre en compte les problèmes de long terme sans céder au lobbying à courte vue ? C'est maintenant qu'il faut agir pour une pêche durable, pas quand les poissons auront été remplacés par des méduses et du plastique.

bertrand roullier

Pour un poisson arrivé dans l'assiette, combien d'autres poissons tués inutilement?

ALAIN COIFFARD

Encore une fois il nous faut lutter pour établir la démocratie citoyenne participative , seule façon non-violente de stopper ces lobbies industrialo-financiers dans leur course à la perte de notre planète.

Marie-Claude Mcdonnell

La sauvegarde de l'océan est un objectif vital pour l'avenir de la planète. Non aux subventions qui alimentent la surpêche au détriment des petits pêcheurs. Oui pour favoriser une pêche artisanale, respectueuse des travailleurs, des consommateurs et de leur environnement. Vous qui représentez la France, de grâce, respectez vos engagements!

Françoise Wadel

Protégeons nos océans, nos mers et nos générations futures ! A bas les lobbies qui tuent et le gouvernement français, les politiques actuels qui se moquent de la santé, de la Vie et ne respectent rien ! Il faut que nous citoyens et citoyennes nous levons et empêchons ce carnage perpétré contre l'environnement, la nature et les animaux. Pour l'avenir de notre planète !

Lea De Siran

Nous sommes censés être un pays moderne tourné vers l'innovation, digne héritier des lumières, et pourtant nous cédons à l'argent facile qui détruit jour après jour notre environnement. Il n'en restera plus rien demain. Nous ne devons pas accepter cet appel des subventions sales et nous ne devons pas céder devant les sirènes de la sur-pêche. Il existe d'autres moyens de consumer durable alors mettons-les en place et finançons-les correctement.

Geraldine Meller-Barrel

Nous marchons sur la tête, à quand nos dirigeants vont enfin prendre leurs responsabilités!!!! ARRÊTONS de détruire les océans et leur magnifique biodiversité ! ARRÊTONS la surpêche ! ARRÊTONS les pollutions !! Quelle planète et quel avenir laissons-nous à nos enfants ?? STOP à la bêtise !! Orientons les FEAMP vers la PROTECTION du milieu marin !

Catherine legendre

Les dernières élections Européennes ont montré au gouvernement Français qu'une grande partie de sa population est alerté par les questions environnementales. Si leur seul intérêt est leur pouvoir et leur réélection, il devrait écouter et agir en faveur de notre planète et non plus pour faire plaisir aux Lobbys...

myriam pivardiere

La politique de la surpêche est indéfendable.

Marie Wullen

Notre pays est mené et menacé par une bande de malfaisants, guidé par leur idole : l'argent. Il faut que cela cesse car la France, c'est NOUS.

Pauline CARDIN

Stop à cette mascarade politique !! Beaucoup de mots et malheureusement très peu d'actes écologiques et durables... NE RECULONS PAS FACE AUX GRANDS DEFIS ECOLOGIQUES ET SOCIAL DU 21eme SIECLE ! Protégeons cet océan si important pour la vie de tous les habitants de notre belle planète BLEUE.

Stéphanie DE POIVRE

Notre argent doit contribuer à la protection des océans, et non aux industriels qui le détériorent. Que les actes et les positions de la France en matière d'écologie soient un peu courageux.

Vincent Adolphe

Je suis contre la subvention donnée aux secteurs industriels de la pêche.

Monique Croze

Honte à la France qui se prétend pour La Défense de l environnement et qui dans ses actes fait le contraire. Ce gouvernement ne pourra pas dire qu il ne savait pas qu il faut sauver nos ressources en mer.j espère que nos nouveaux députés de place publique arriveront à se faire entendre. Nos bulletins de vote et nos choix de consommation, nous savons lire des étiquettes sont des armes non agressives mais efficaces...si on s y met tous ensemble...merci à claire nouvian de nous éclairer.courage à elle.

gilbert pascal

depuis longtemps maintenant la france n'offre d'autres réponses aux enjeux mondiaux qu'une réponse économique ; avec la réponse des députés européens aux enjeux maritimes ( augmentation des constructions de navires et opacité quant aux financements) la position française est dans le déni écologique et c'est un vrai dégoût

Roseline CALDIERO

L'océan et ses habitants sont indispensable à la survie de tous ! Protégeons le !

Nicole Waechter

Puisque nos dirigeants ne pensent qu'à l'exploitation au mépris de la vie, à nous d' agir. Arretons d'acheter du poisson issus des pêches industrielles! D'autant plus que les poissons aujourd'hui, deviennent dangereux pour la santé (pollution, particules de plastiques...)

Marie-laure PETUAUD-LETANG

Notre argent doit contribuer à la protection des océans, et non aux industriels qui le détériorent. Que les actes et les positions de la France en matière d'écologie soient un peu courageux.

Martine ANDRIEU-HUGON

Merci de protéger efficacement les océans et par extension la vie de la faune aquatique et par là même la vie de l'humanité, il y a tant à faire, c'est un travail énorme, faites le en pensant aux générations futures et veillez à ce que les fonds dégagés soient utiles plutôt que nuisibles

Julien Laurent

Quelle honte de voir le pays de la COP21 effectuer ainsi un tel retour en arrière ! Il faut mettre un terme de toute urgence à la surpêche qui vide les océans au profit de quelques uns (avec une très faible valorisation de la ressource) et revenir à une pêche plus artisanale. Nous seulement c'est le seul moyen de permettre aux stocks de se reconstituer mais aussi de partager équitablement la richesse du secteur. Quand on voit par exemple la population de bars mise à mal par quelques gros bateaux qui pillent les frayères l'hiver pour débarquer des tonnages indécents de reproducteurs dont personne ne veut à ce moment de l'année, empêchant par la suite les pêcheries artisanales de vivre correctement, ainsi que la pêche récréative et toute l'économie qui va autour : on voit bien que c'est aberrant écologiquement ET économiquement. Messieurs les décideurs vous êtes responsables devant les générations futures ! La France premier pays dans l'engagement de la transition écologique ??? Il est plus que temps de joindre les actes aux belles paroles...

Didier MECKERTR

Je souhaite ardemment que vous, les "décideurs" délinquants qui piétinent l'avis des peuples et la préservation de la planète, ainsi que tous vos comparses, vous viviez encore au moins centenaires et en conditions physiques décentes. Ainsi, les générations qu arrivent et héritent de ce désastre pourront vous faire payer vos crimes. Je suis assez âgé pour penser ne pas faire partie de vos juges,mais je vous assure que si c'était le cas je serais très inventif quant aux punitions. Parce que n'en doutez pas, il arrivera le moment du grand clash!

Steve Pereira

Non à la surpeche, préservons notre terre.

Gruau Loïc

Mais quand s'arrêtera donc cette manière de penser, nos ressources ne seront pas durables avec une façon de penser aussi primaire.L'argent ne se mange pas !!! le peuple européen et Français en particulier à montrer par son vote écologiste aux européennes cette volonté d'être plus en adéquation avec son environnement et le durable. Messieurs les grands décideurs, merci de prendre en compte le vote de ces millions de gens sinon le retour de bâton risque d'être lui durable,et si vous voulez graver vos noms dans l'histoire pour l'éternité arrêtez de subventionné ces grands groupes qui ne pense qu'à engranger de l'argent sur le court terme, la planète n'à plus le temps d'attendre et nous non plus. Engagez vous réellement vers le changement, écoutez et regardez autour de vous, qu'allez vous laisser à nos enfants à vos enfants ??? Make our planet great again... de qui se moque t'on, nous attendons maintenant un vrai tournant écologique des prises de décisions fortes, des faits établis et surtout du bon sens. Merci d’œuvrer pour un vrai futur pour les nouvelles générations. Arrêtez de pensé que la terre mère va pouvoir continuer ainsi à absorber votre bêtise et votre stupide course aux profits. REVEILLEZ VOUS QUE DIANTRE !!!

Mathilde GASTON

Arrêtez le massacre de nos ressources naturelles, ne pensez-vous donc pas à vos enfants et petits-enfants dont vous tuez aujourd'hui toutes les chances de survie ?? Stop à la politique du pognon et faites les vrais bons choix pour tous !

MONTSERRAT AYMAMI VIADE

Si Bruxelles a trop d'argent il serait plus intelligent de l'utiliser à nettoyer les mers (en particulier les plastiques) plutôt que les vider de leurs poissons.

Anna CLOSA

Arrêtons de subventionner la pêche industrielle, sinon il n'y aura bientôt que du plastique dans les océans!

Françoise Jacquet

Il est scandaleux que les petits pêcheurs ne soient pas protégés des dévastations sans précédent et de la violence de la pêche industrielle. Notre argent doit aller à la protection des océans, des animaux qui la peuplent et qui sont en train de disparaître.Dès les années 1930 Anita Conti l'avait signalé dans son livre "Racleurs d'océans" Nous devons privilégier ceux qui respectent notre patrimoine naturel, pas à ceux qui le pillent.

Jean-Claude LOUIS

Non aux subventions qui alimentent la surpêche au détriment des petits pêcheurs. Arrêtons les dépenses inutiles et toxiques au profit de quelques industriels.

Philippe DONNIO

Pour que la France tienne ses "engagements" internationaux et pour que les industriels destructeurs arrêtent de piller : et les océans, et les contribuables, et les pêcheurs artisans. Que nos politiques aillent prendre des leçons d'honnêteté et arrêtent de nous prendre pour des c...s.

Raphaele Demandre

si on pouvait donner un répit complet de dix ans à l'océan et oeuvrer au nettoyage de nos déchets humains en mer se serait la meilleure solution Au moins arrêter tous les navires usines et l exploitation industrielle des poissons est urgent... comment peut on vouloir protéger l'environnement tout en tuant ses habitants et en polluant aveuglement les 2/ 3 des la planète que restera t il à nos descendants ....

renaud pierre

Les positions de la France dans les instances européennes concernant la pêche vont à l'encontre de toutes les considérations écologiques mais aussi sociales, notamment mises en lumière par l'association bloom. Nous vous prions de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour infléchir ces positions dans un sens diamétralement opposé, et qu'enfin, l'effondrement écologique en cours, notamment au niveau des mers et des océans, suscitent des actes à la mesure de l'urgence.

Olivia Fontaine

Je suis scandalisée qu'on ai encore à se battre et se justifier pour demander à ce qu'au moins on honore les engagements nécessaires à la survie et la bonne santé de notre nature, des espèces qui peuplent la terre, dont nous les humains ! On en est vraiment là... c'est aberrant !

Thomas Loussouarn

Stop aux subventions pour la pêche industrielle, l'avenir est dans la pêche artisanale et les circuits courts ! Ouvrez les yeux, vous êtes au XXIème siècle plus au XXème siècle ! Regardez devant pas derrière !

anton Jongejans

Merci à Bloom de dévoiler ces mensonges d'état. Il faut absolument arrêter ces subventions insupportables. Quelle hypocrisie...Nous sommes en lobbycratie !!!!

Tom Sank

Qu'attendre du gouvernement le plus néolibéral que nous ayons jamais eu ? Tout ce qu'il fait va dans le sens de la privatisation et de la destruction des services et biens publics (dont l'environnement) dans une vision de profits à très court terme. Peu lui importe la destruction inévitable de l'environnement à court ou moyen terme si ses partisans obtiennent des postes influents ou des rétributions rapides, quelle que soit la filière. Les mesurettes sociales ou environnementales ne sont rien face au reste de la démarche marcronienne. Nous sommes encore dans un semblant de démocratie, il est temps pour chacun d'assumer ses choix, pour le profit de quelques uns ou pour la vie de tous.

Joa MARC

Non aux subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. Protégeons la biodiversité, svp.

Christiane Oliviéro

Je suis contre les subventions accordées pour la surpêche

Thierry ALLEAU

Cette idée de favoriser ces subventions nocives est irresponsable! Il serait très intéressant de connaitre les arguments mis en avant pour justifier cette position!

MENEGAT Sylvain

Pour une pêche durable, pour que la pêche reste un bien commun, il est crucial que la France arrête de vendre notre avenir aux lobbies. Vu l'état des océans et de la pêche, nous ne pouvons plus nous permette d'être aussi irresponsables. La réintroduction de ces subventions serait une véritable aberration!

Tatiana de Khovrine

Pour une pêche plus respectueuse de l'environnement

Daniel Niquet

Je suis absolument contre cette mesure; la planète est déjà bien assez malade de toutes les bêtises humaines

François Baret

Face à la surpêche qui met en danger la ressource halieutique pour les générations à venir, il est indispensable de maintenir et renforcer la pêche artisanale au détriment de la pêche industrielle. La disparition des morues sur les plateaux de saint Pierre et Miquelon nous en donne une évidente leçon.

françoise truffert

Evitons les géants des mers!

Olivier Poé

Vous avez le devoir d'utiliser notre argent pour l’Intérêt Général, conformément aux préconisations de BLOOM

chantal wenisch

ça suffit de dire en façade qu'il faut sauver la planète et que par derrière le gouvernement veut subventionner la surpêche. C'est DE L'HYPOCRISIE !!!!!!

pierre charraix

Je suis contre la subvention donnée aux secteurs industriels de la pêche.

Eva lambrinidis

Pourquoi pénaliser les pêcheurs? Limiter la quantité d’achats des distributeurs Limiter la présence de produits marins dans tous les restaurants!! Quel est le pourcentage de poissons d’élevage dans cette surpêche ? Mieux acheter son poisson? Pourquoi ne pas limiter drastiquement sa consommation perso? Plus difficile à faire que de signer une pétition...

Sylvain Rubenthaler

Il faut arrêter de subventionner la surpêche.

Aurore Bernard

Je suis contre la subvention donnée aux secteurs industriels de la pêche.

Jacqueline Derrien

Stop à ces positions politiques criminelles qui mettent notre avenir en danger, puisque humains et nature ne font qu'un GRAND TOUT. Nous attendons de nos élus des positions courageuses.

armelle dudret

Pauvre planète

Daniel De Gabaï

Arrêtons de subventionner la destruction de la planète: - surpêche aveugle - kérosène et frais de déplacements - transports routiers - commerce extérieur Ceux qui aimeraient vivre longtemps vous remercient.

Christophe Renner

Haltes au subventions destrucrtices et contre-productives !

Charlotte Normand

La France doit s'engager à éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche et non pas, comme le gouvernement entend le faire, reculer sur de tels objectifs. L'océan est le poumon de la Terre, la surpêche fait déjà des ravages... si nous y tuons la vie, l'Homme n'y survivra pas. Suivre les lobbys et la loi de l'argent est suicidaire et va totalement contre l'intérêt général !

Annaïg Cury

Comment des hommes intelligents comme vous, censés l'être de manière constante, puissent manquer de clairvoyance et choisissent de s'aveugler pour répondre à des besoins économiques immédiats ? Comment à ce stade critique où nous en sommes pouvez-vous continuer à nous laisser tous engloutir par la machinerie économique ? Comment pouvez-vous oublier la priorité numéro 1, la sauvegarde de notre environnement sans laquelle toute vie deviendra inexistante ? Comment pouvez vous raisonner à l'envers d'une logique si évidente aux yeux de tous ???? Comment encore aujourd'hui manquer du cran nécessaire afin d'agir en faveur de l'humanité et de l'opinion du plus grand nombre ? Comment être insensible à l'immense beauté indescriptible de notre planète ? Expliquez-nous s'il vous plait.

Stefano Evangelisti

NON à cette nouvelle trahison du gouvernement français

lucille chedru

Pensons pendant qu'il en est encore temps à l'avenir de notre planète et de nos enfants. L'écosystème se gère tout seul en une harmonie que nous ne comprenons pas ou ne voulons voir, nos interventions doivent aller dans son sens sinon, à long terme, c'est la fin de notre espèce que nous allons voir. Ecoutez vos citoyens qui en France ont envie de s'exprimer et besoin d'être écouté.

Vincent Peyronnet

Bonjour, Voilà comment notre gouvernement et notre bonne vieille Europe gère les océans et leur ressource de la seule lorgnette spéculative : attitude irresponsable et criminelle. On en attendait pas moins d'un modèle ultra libéral pseudo démocratique déconnecté des réalités environnementales et sociales. Oui un autre modèle existe, un modèle basé sur le respect et l'équilibre des écosystèmes humains et naturels qui en réalité n'en font qu'un. Réveillez vous et agissez pour l'avenir de cette planète, de vos, de nos enfants! Vous en êtes responsables!

Pierre Chapuis

Mesdames et Messieurs du Gouvernement, je suis jeune et plongeur depuis que j'ai 8 ans. En tant qu'observateur privilégié de la vie sous marine, je suis bien placé pour voir à quel point elle souffre, et à quel point elle est fragile. Je refuse que mes impôts servent à vider l'Océan de sa vie, que je souhaite pouvoir continuer d'observer dans toute sa richesse et sa beauté encore pendant de nombreuses années. Il est temps de passer aux actes concrets et de stopper la surpêche qui assassine l'Océan, en supprimant ces aides publiques néfastes et en privilégiant la pêche artisanale et durable. Merci.

Catherine Feissel Simon

Stop à la sur-pêche !

Jérémy Sergent

Chers décideurs politiques, s'ils vous plait remémorer vous les instants magiques que vous avez passez en famille et entre amis dans un cadre environnementale merveilleux. Depuis quelques décennies cet environnement se vois mutilé par vos choix de quette de pouvoir. s'ils vous plait mettez fin à ce drame et rentrez dans votre ligne de mire la sauvegarde plutôt que le profit ! Nos enfant ne sont pas vos moutons et ne le deviendrons jamais. Dans un futur très proche vous serez certainement jugés pour non pas des crimes de guerre mais des crime contre notre planète. S'ils vous plait pensez au futur de notre planète avant de penser au au résultat de vos profits !!!

thibaut durr

Le 18 juin prochain, La France doit se positionner officiellement en faveur de l’élimination des subventions publiques encourageant la surpêche, car notre pays doit: être un moteur des avancées environnementales nécessaire à la survie de l'humanité; respecter ses engagements internationaux et l'objectif commun de l'ONU défini en 2015; ne pas faire honte à notre génération; respecter l'avis d la majorité des citoyens; ne jamais céder face aux lobbys des intérêts privés ; résister au cynisme, rester idéaliste; ne pas encourageant la surcapacité des flottes et la surpêche; encourager une pêche artisanale, respectueuse des travailleurs, des consommateurs et de leur environnement; ne pas continuer sur la pente dangereuse des aides néfastes; orienter l'argent public vers les politiques durables; concrétiser les discours par des actes; faire vivre l’agenda 2030 de développement durable; encourager l'étude te la protection de la nature en générale et du milieu marin en particulier. Pour tout cela il FAUT soutenir l'élimination des subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. :

Louis LE LOET

La préservation des océans et ce qu'il en reste de ses ressources et richesses est indispensable, capitale. Il faut lutter contre le poids des lobbies qui n'ont en vue que leurs intérêts immédiats. L'argent, que l'on nous dit manquer, doit être utilisé seulement à tous les investissements et œuvres tournés vers la préservation de la planète, notre bien commun, notre unique "logis". Toute décision qui ne va pas dans ce sens est une forfaiture.

Alexis romanet

NON à la surconsommation

Thomas Menut

Plus de clarté, de décisions liées à des résultats et analyses scientifique, et pas associées à des lobby. Soyons raisonnables et à la hauteur d'une humanité responsable

Olivier Chiron

Stop à la corruption !

Géraldine Dubot

Madame, Monsieur, A force de tout exploiter dans une optique de profit, nous allons tout détruire et nous n'aurons plus rien. J'ai 18 ans, j'aime la mer, je veux avoir la mer toute ma vie, je veux qu'elle soit belle, je veux qu'elle soit propre, je veux qu'on la respecte, je veux que mes enfants aient cette mer, je veux qu'on admire les poissons et qu'on puisse en manger; je veux qu'on arrête le grand n'importe quoi, je veux une réelle prise de conscience de ce qu'on fait depuis des années et je veux qu'on arrête enfin de penser à court terme. Et je ne suis pas la seule à le vouloir. Arrêtez ces subventions!! Merci

Catherine Bahl

Il est grand temps de mettre en priorité la préservation de nos ressources naturelles, et donc d'arrêter les subventions qui encouragent la surpêche et la surcapacité de pêche. Que les élus soient courageux !!!

marc Decoust

NON

Noémie Metzinger

Mesdames, Messieurs du Gouvernement, C'est honteux de toujours vouloir répondre aux lobbies... Je vous demande s'il vous plait de renoncer à ce projet qui encourage la surpêche... A l'heure actuelle, il faut porter des mesures écologiques avant tout, avant le lobbying !

Nicolas d’Ortoli

Sans commentaire. POINT

Marie-Laurence Mazure

"Défendre notre planète” ce n’est pas juste une expression dans un programme électoral, que l’on s’empresse d'oublier dès les élections passées. “Make our planet great again”, un vrai slogan commercial. Et ensuite ???? L’urgence est telle, défendre notre planète, c’est une obligation de chaque instant. Il faut garder ce cap coûte que coûte, il n’est plus temps de systématiquement reculer face aux lobbies. Pour nos enfants, petits enfants, tous ceux qui viendront après nous, respectez l’océan et la vie qu’il abrite. Donc, DEFINITIVEMENT STOP A LA SURPECHE !

Eric ROBIN

En tant que citoyen européen et français, je m'oppose farouchement à ce que l’État français et le Conseil de l'UE subventionnent (c'est à dire financent avec de l'argent public) des pratiques de pêche destructrices pour les écosystèmes marins et aillent, de façon assumée donc responsable, à l'encontre de la préservation de la biodiversité et en conséquence , à l'encontre des intérêts des citoyens... cela dans pour le seul intérêt financier de quelques industriels de la pêche qui pratiquent une pêche destructrice qui ne survit que grâce aux subventions publiques.

joelle palasie

Madame Monsieur Je vous demande de renoncer à votre projet d’élargissement de la pêche artisanale et de renforcer l’obligation de transparence et de contrôle des fonds sous-marins. Afin de privilégier une pêche durable et un éco système viable. tenez vos promesses concernant l'écologie !

Sandrine MANOURY

La cause écologique n'a visiblement pas sa place au sein de ce gouvernement

Pascal DONNART

Les décisions politiques doivent permettre des actes forts dans l'intérêt du bien commun. Les conditions d'exploitation des océans et des mers doivent être revues pour permettre le renouvellement des ressources et aussi la pêche artisanale avec des prélèvements raisonnés mais aussi une plus grande attention aux poissons prélevés. Ainsi, il serait plus judicieux d'éviter de prélever des femelles, mais également des mâles lorsque ceux-ci ne sont pas encore en âge de se reproduire. Je pense qu'il existe plusieurs solutions pour permettre une cohabitation responsable entre le milieu aquatique et les humains. Aux politiques de faire les bons choix pour l'avenir de tous.

Christèle Costa

Alors que la terre, la nature, les ressources sont en danger, les pouvoirs publics, les décideurs et législateurs peuvent-ils encore ignorer ce qui permettraient de maintenir une pêche soutenable, dans le respect d'une vraie pêche artisanale ? Pas de fausse solution, écoutez ceux qui savent, oubliez vos intérêts personnels et politiciens, ne cédez pas aux lobbies. Soyez grands !

Veronique Maisiere

Madame Monsieur Je vous demande de bien vouloir renoncer à votre projet d’élargissement de la pêche artisanale et de renforcer l’obligation de transparence et de contrôle des fonds sous-marins. Afin de privilégier une pêche durable et un éco système viable. Pensez à nos enfants Merci

Damien CAREME

Ce gouvernement n’est que dans les mots et les déclarations vides. Il ne pose jamais d’acte ambitieux en matière écologique et de sauvegarde de la biodiversité, trop affairé est-il à permettre aux lobbies et aux plus nantis d’engranger toujours plus ! Il portera à jamais une immense responsabilité devant les générations futures, de n’avoir rien fait alors qu’il savait pertinemment.

Christian SEIGLE-FERRAND

A chaque nouvelle décision de ce gouvernement français, nous découvrons pire que nous ne l'imaginions.

Jacky LAFAGE

Que vont faire les lobbies de la pêche de tout cet argent qui leur est distribué une fois que les océans seront vides de tout vie ils iront probablement à la pêche aux pauvres ? De toute manière lorsque nous faisons une réclamation à macron il nous demande de quoi nous avons besoin pour mieux nous expliquer comment nous en passer !!! Une minorité qui décide à l'encontre d'une majorité et qui nous amène dans le mur !! c'est la nouvelle démocratie !! la première chose à faire à mon avis est de faire en sorte que l'argent ne soit plus la valeur fondamentale dans notre vie ainsi je pense que nous pourrons aborder la vie autrement !!

Christelle Guilleux

Arrêtons de nous prendre pour Dieux et de nous octroyer des droits que nous n'avons pas ! La mer est notre mère originelle à tous, pour preuve nous sommes constitué à 80% d'eau. En pillant les ressources naturelles de l'océan, sur pêche, forages pétroliers... Nous nous Détruisons ! La nature restera quoi qu'il advienne, elle restera vivante, mais l'humanité l'avenir de l'homme ???? Quand le dernier arbre sera abattu, quand le dernier poisson sera mangé, alors vous comprendrez que l'argent ne se mange pas.

Veronique Lamare

Je veux des poissons dans la mer! Faudra t il que les citoyens refusent de manger du poisson pour arreter cette peche industrielle? Faudra t il sacrifier AUSSI la peche artisanale? Le gouvernement ne laissera pas le choix car il ny aura plus assez de poissons pour que les pecheurs vivent decemment.

Matthieu Mas

La mer est devenue un désert jonché de déchets et de micro plastiques et la vraie pêche artisanale croule sous les contraintes. Halte à la surexploitation des mers qui est néfaste à tout point de vue!

Pierre-Jean Mendez

Je suis contre la réintroduction d’aides et de subventions néfastes qui encouragent la surcapacité des flottes et la surpêche. Je souhaite que la France change sa position et s’allie à la Suède et à l’Autriche contre les subventions nocives.

Calvin Paladini

Toujours pareil, des paroles qui ne sont vont jamais avec les actes Mr Macron!! La destruction des habitats marins doit cessé! Et c'est pas en subventionnant les lobbys de pêche que la France ira dans ce sens ! Marre, marre, marre !

Hena Tbag

Ras le bol de ces lobbys industriels qui polluent notre monde actuel tant au niveau environnement tant au niveau financier et sociétal laissant une majeure partie de personnes dans la misère. Et ces lobbys sont soutenus par les politiques d'Etat. STOP

Anne Baudouin

Protégeons les océans pour nos enfants

Michèle Caine

Une seule planète Terre pour nos enfants. Ne soyons pas des prédateurs...

Jean-Michel LE PRIELLEC

Pour en finir avec les subventions nocives

Evelyne Leroy

Il est insupportable que avenir des océans soit aux mains de mafieux, de politiques, de lobbyistes. Il faut continuer ce combat digne.

Thomas Degoix

Ça suffit....

Patrick POULLAIN

Essayez de plonger et vous allez voir le désert. Il ne reste plus de poissons que dans les zones protégées. J'habitais à Carry Le Rouet où il y avait une zone protégée et cétait superbe, tous ces poissons qui nageait avec vous puis, dès qu'on sortait de la réserve, plus rien..Alors, arretez de protéger ces gros chalutiers en leur donnant toutes les subventions, laissez la pêche normale et subventionnez les petits marins pêcheurs. Souhaitez vous laisser à vos enfants des océans sans poissons ? Pensez-y !!!!! Quand on veut défendre la faune, la flore et les poissons, c'est aujourd'huii. Demain il sera trop tard.

Bernard GAY

Et les décideurs, très compétents en sciences de la décision, après avoir écouté, un peu, beaucoup, ou pas du tout, les avis des scientifiques compétents en sciences des poissons dans l'océan, décidèrent de faire fi de l'avis de ces scientifiques, parce que tout à fait incompétents en sciences de la décision. Et que croyez-vous qu'il arriva ?

Marie-Christine JANNIN

Irresponsable et criminel de favoriser la surexploitation des espèces par l'augmentation de la capacité des bateaux et l'allègement des contrôles alors qu'on a constaté leurs effets catastrophiques sur la ressource halieutique. Sans compter que cela aboutit à diminuer encore et toujours le nombre de pêcheurs artisanaux. Modèle qui malheureusement s'exporte alors que le Conseil et les états-membres de l'UE devraient agir pour une régulation mondiale efficace contre la prédation industrielle !

Camille Metin

Chaque jour je plonge et j'observe les conséquences néfastes de la pêche industrielle. Le gros est parti. Croiser un requin est devenu un évènement, les prédateurs se font rares. N'oubliez pas, M. Macron et Messieurs/Mesdames les décideurs politiques représentant la France à L'Union Européenne. N'oubliez pas que sans les prédateurs, l'écosystème marin est bouleversé, les disparitions d'espèces s'enchaînent et ça concerne aussi le phytoplancton. Qui, lui, produit 70% de l'oxygène sur Terre. Alors dites, vous préférez nous asphyxier ? NON aux subventions pour la pêche industrielle. Ce n'est plus une décision politique, c'est une question de survie. Ce qui se passe dans l'océan nous affecte tous. Comment pouvez-vous soutenir un texte avec de telles conséquences ?! NON aux subventions qui détruisent la mer, et la terre. RESPECTEZ VOS ENGAGEMENTS POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE.

Murielle Dubuffet

Ça suffit! Qui est l’homme pour se permettre de tout souiller et ravager? Un virus qu’il faut contrecarrer

Julie Urbain

Cela ne peut plus continuer comme ça se passe actuellement, nos océans se vident de poissons et se remplissent de déchets... Quand allez-vous agir pour la sauvegarde des océans? Agissez maintenant, pour les générations présentes et à venir.

catherine steghens

En 2015, l’ensemble des nations s’est accordé à l’ONU sur un objectif commun : éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. Mais la France a choisi de renier ses engagements internationaux en se positionnant pour la réintroduction d’aides néfastes encourageant la surcapacité des flottes et la surpêche ! Honte à ce gouvernement, comme dans d´innombrables autres domaines....ils n´ont pas encore compris les enjeux.....de quoi devenir dépressif............................................................

William AMBERT

Mais ils se prennent pour qui, tous ces décideurs ?... Montrons-leur que nous sommes présents au-delà du jour des élections. NON à la surpêche ! NON aux subventions qui la permette ! NON à la destruction de la mer !

Marie Laure Peyremorte

Tenez vos engagements s'il vous plait. Respectez les accords et paroles données. Le respect vous sera donné si vous êtes les dignes représentants de vos électeurs . Merci.

Catherine Goulhot

J' ai entendu M; Pauly l'autre soir à 28 minutes expliquer que nous avions vidé les océans d'une bonne partie de leurs occupants, juste parce-que nous en avions les moyens techniques ... Après avoir écumé nos côtes, nous avons été dévaster les c^tes des autres continents, privant en même temps les populations locales de leurs moyens de subsistance ...Je ne comprends pas comment QUELQU'UN peut envisager de continuer de la sorte ...Nos élites auto-proclamées ne savent-elles donc pas lire ? écouter ? regarder ? Je suis un citoyen lambda, et il suffit d'ouvrir un peu les écoutilles pour SAVOIR qu'on doit revoir en profondeur TOUT notre modèle de société si on veut avoir une chance de laisser une planète habitable à nos enfants ...Ou ne savent-elles que compter, et s'imagine-t-elles que l'argent les sauvera? IL FAUT SE REVEILLER !!! Subventionner la mort des océans : comment peut-on même l'envisager ?!?

Anne Compte

La mer est en danger. Je demande d'arrêter la surpêche qui épuise les mers ; pour cela il faut cesser de donner des subventions car l'augmentation des capacités de pêche contribue à l'accélération de la surpêche. Ce n'est pas la peine de s'aligner sur les plus gros : c'était l'accord passé avec l'ONU pour éliminer ces subventions d'ici 2020 donc l'an prochain...

christiane MURAT

la surpêche est un drame. On en parle depuis des années et chacun sait que c'est la destruction programmée des ressources marines…. alors pourquoi la favoriser??? quand il faudrait au contraire l'encadrer pour sauvegarder les ressources sur le long terme

Nicole Gouttenoire

Une fois de plus la population est prise en otage par un gouvernement qui n'a plus rien de démocratique et dont les décisions ne servent que les intérêts financiers des plus riches qui sont également, de fait, les plus puissants. A quoi donc leur servira tout le fric qu'ils auront amassés en saignant les plus pauvres, quand ils seront morts ? ...car ils finiront bien par crever, comme nous tous, empoisonnés par un environnement qu'ils auront contribué à détruire. Jusqu'à nouvel ordre, l'argent ne rend pas immortel...

Michel SAINT-PIERRE

Que ceux et celles qui représentent la France adoptent, avec courage, le remède à la SURPÈCHE !

Electre Balafas

En tant que citoyenne, je suis prete a ne plus consommer de viande, a changer mes habitudes de consommation pour permettre a l’augmentation de la biodiversite. Nous sommes nombreux a le penser. Je regrette la vision a court terme qu’ont choisi nos représentants politiques.

Claude Jouot

finis les discours et les paroles mensongères , passons aux actes .

Céline Bakyaz

Parlons également de la dépossession par le gouvernement Macron/Philipe des pouvoirs de la Commission Nationale du Patrimoine Naturel pour donner son avis lors de tout projet de construction quant à l'impact sur la bio diversité et des dégâts qu'elle engendrerait Cf Notre Dame des Landes.

Delphine Aeberhard

Les océans sont des écosystèmes fragiles, qui sont d'une importance vitale pour la survie de la vie sur terre. Vous aviez pris des engagements en ce sens. Comment osez-vous revenir dessus? Comment osez-vous mettre encore plus en péril les générations futures et notre milieu de vie? Quand il y a un consensus scientifique depuis plus de 20 ans sur une question de ce genre, la question n'est pas de suivre leurs recommandations, mais de savoir à quel point vous aurez le courage d'aller encore plus loin...

Christian Cocaign

Bonjour, Stop à la surpèche, un autre crime contre la biodiversité...

marie daheron

La position de la France est inacceptable en ce qui concerne les prochains fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP). La France ne peut pas avoir seulement un discours écologique, elle doit aussi avoir des actes forts, ce vote en fait partie. La France doit soutenir la protection du milieu marin et non le contraire. Elle doit stopper les subventions nocives. Marie Daheron

Pernelle Gautier

Chers Hommes et Femmes politiques (pas tous, mais presque), vous passez votre temps et notre argent à chercher des solutions pour continuer comme avant. Vous n'avez aucune idée nouvelle, aucune envie d'aller de l'avant, de changer de direction. Les temps changent, mais pas vous... Nous avons besoin d'esprits tournés vers l'avenir, vers l'innovation et la recherche. Il ne s'agit pas de faire de plus en plus de profit, il s'agit de sauver le monde ! N'êtes-vous pas inquiets pour vos enfants, pour leur avenir ? Votre seule ambition est-elle de suivre comme un mouton les directives imposées par un parti, par des lobbyistes ? Est-ce pour cela que vous êtes entré en politique ? Vous ne savez plus ce qu'est la vraie vie. Vous êtes indifférents à l'inquiétude, au stress des citoyens que vous êtes censés représenter et aider... Je vous plains d'être ce que vous êtes...

francois goreaud

La sauvegarde des océans est essentielle à notre survie !

Benoit BLANC

L'océan doit être protégé, les lobbys combattus.

Anne ROCHETTE

L'irresponsabilité du gouvernement français est sans excuse, supprimer les subventions aux flottes industrielles est une mesure de bon sens, qui représenterait un vrai pas en avant,et en plus permettrait de rediriger des subventions vers des projets écologiquement viables...la position de la France est à se cogner la tête contre les murs!

Marie Ey

La sur-pêche a des conséquences catastrophiques. Il est temps que le gouvernement écarte les lobbies de ses décisions, il en va de l'avenir des océans.

Vincent Saladin

Si encore nous pouvions dire "Mon dieu, pardonne leur car ils ne savent pas ce qu'ils font". Mais non, ils savent très bien ce qu'ils font. Leur avidité sans borne les aveugle et leur seule règle est "Après moi le déluge". Mais ces gens ont-ils des enfants? Ont-ils une conscience ? Pensent-ils à ce que l'Histoire retiendra d'eux ? Il semblerait que non.

Patrice Faure

La position défendue par Bloom est la seule tenable. Il faut impérativement s'y rallier.

Carole Behr-Kohser

Nous devons protéger l'océan et ses ressources que nous avons déjà largement surexploités. Et cela ne se fera pas de cette manière ni avec ce genre de subventions. Renoncez aux subventions nocives, si ce n'est pour la biodiversité, faites-le pour la survie de nos artisans pêcheurs !

Nathalie Jambon

L’océan n'est pas la propriété de l'homme . Cette terre nous a accueilli comme toute les autre espèces et notre appétit de puissance nous pousse vers toujours plus de maitrise de la nature. La sur-pêche est un des nombreux dégâts que l'homme inflige a son environnement ! Quels seront les perspectives d'avenir pour ces générations qui non content de ne plus trouver de poissons dans l'eau de nos océans, mers, ne pourront également plus cultiver les sols arasés par tous les traitements de l'industrie agro-alimentaire ? C'est ça le progrès de la science ? Le monde, 7 milliard d'individus mangeraient ils tous a leur faim grâce a cette industrie du pillage du vivant en marche depuis plus de 40 ans ? Merci de laisser en paix les être vivants, même les plus petits nous aideront a survivre, nous avons besoins des poissons dans leurs milieux naturels, comme des insectes dans les airs et des vers dans la terre !

Christian MOSER

Arretez vos CONNERIES

nicole champion

Quand donc nos gouvernants auront-ils le courage de s'opposer aux lobbies de la pêche industrielle et défendre la survie des humains et celle des océans dont nous dépendons ? Cette vue d'une économie à très court terme n'est pas celle pour laquelle nous vous avons élus. Pour privilégier la vie d'un petit nombre de citoyens, elle mène la majorité d'entre nous à la catastrophe. L'urgence de protéger la planète et ses mers est connue de tous sauf de vous, gouvernants ? Faut-il une révolution pour qu'enfin vous compreniez ? Vos jolis mots ne suffisent plus. La colère gronde face à une telle légèreté, à un tel cynisme .

Fabienne KUNG

va-t-on marcher encore longtemps sur la tête!!! En épuisant ainsi les ressources de poissons nous scions la branche sur laquelle nous sommes assis. La mer est une ressource importante de protéines qui doit être préservée pour les populations dont c'est la principale ressource ainsi que pour les générations à venir, sans parler du déséquilibre de la biodiversité dont on souffrira aussi à terme si on continue à privilégier le profit immédiat à la survie de l'humanité

Flora Lapalu

Je me joints aux associations pour exprimer ma préoccupation concernant la sur pêche et les conséquences catastrophiques du renouvellement des subventions . Il est temps que le gouvernement fasse des choix politiques courageux et écarte les lobbies de ses décisions, il en va de l'avenir des Français, il en va de l'avenir de l'Humanité.

Gaspard Dubois

Je suis laissé sans voix quant aux positions et agissements de la France, qui se revendique comme étant le premier pays à faire les efforts d'une transition écologique, mais qui pourtant n'hésite point à laisser l'appât du gain prendre le dessus. Pourquoi devons-nous en aller jusqu'ici? Le messages n'est-il pas asser clair? Il faut agir et réagir en tant que représentant politique d'une population volontaire d'un changement de comportement.

Charles DE CHARGERES

Non je ne suis pas d'accord que l'argent public aille alimenter, par le biais de subventions, les pêches les plus destructrices des écosystèmes marins en favorisant la surpêche et les pêches non discriminantes et abrasives des fonds marin. Non je ne suis pas d'accord pour que les lois favorisent la pêche industrielle. Favorisons les pêches qui respectent l'environnement marin dans son entier.

Elisabeth Guilhem

La France doit changer radicalement sa position pour soutenir ENFIN les citoyens face aux appétits destructeurs des lobbies. Si elle ne le fait pas M. Emmanuel Macron portera la responsabilité de l’échec de tout l’agenda 2030 et des objectifs de développement durable au niveau international car il sera alors établi que les objectifs de développement durable n’étaient qu’un voeu pieu des nations devant l’ONU, une occasion de plus de faire de beaux discours sans rien changer aux actes. Nous devons dire NON à cette nouvelle trahison du gouvernement français qui mènera à la surpêche et à vider l’océan de ses ressources et de ses pêcheurs artisans !

Juliette Gossart

Après avoir détruit leurs vies et leurs habitats pendant des années, il est temps pour vous d'écouter ceux qui n'ont pas de voix pour exprimer leur détresse, il est plus que le moment de comprendre le danger qui pèse sur les poissons et les océans. Ce même danger qui pèse sur vous-même et vos enfants, par extension. N'en doutez pas, notre survie est intimement liée à celle des océans: il est l'heure de faire la paix et de leur rendre justice. Si ce n'est par altruisme faites le donc par égoïsme, qu'importe le motif, seul le résultat comptera. La Vie vaut plus que la grosseur de vos portes-monnaies. Laissez les océans à leurs habitants, offrez-nous l'espoir d'un avenir meilleur. C'est pour cela que vous êtes au pouvoir aujourd'hui.

david lefebvre

comment peut on , meme juste penser dans ce sens , le sens de la balance qui pousse la surconssomation et qui ne sert que les interets des plus riches en enfonçant le clou de la destruction de notre planete , le monde entier a connaissance des degats qu'occasionnerait une telle peche sur l'echosysteme marin , alors pourquoi s'acharner a rechercher le profit plutot que la raison et la logique . pour un interet a cours terme au lieu d'investir dans le long terme ...

Éric Defert

À quand la fin des magouilles ? vous nous trahissez, ceux qui vous ont élu, vous nous mentez sans tenir compte des générations futures.

Jean-François DUBOST

Monsieur le Président, A supposer que le droit ne soit pas un sujet pour vous, considérez au moins le respect de la nature et de la Terre comme un impératif.

Marie FAURE

M. Macron / messieurs les élus, ne nous décevez pas. Rendez nous fiers de vos actes en faveur de l'environnement.

Francis BERRUBE

Honte sur la politique et ENCORE UNE FOIS, sur les POLITICIENS FRANÇAIS! Ce double discours devrait impliqué des renvois/démissions des responsables !

Christine Gourlet

Stop à la surpeche et aux intérêts strictement financiers et politiques ... vous tous mesdames messieurs qui avez des familles , quels océans voulez vous laisser à vos enfants et descendants ????

ERIC HERMOUET

Privilégions la pêche responsable locale des petits artisans L''industrialisation détruit , la mer n'est pas inépuisable respect des périodes de reproduction ,pêche sélective : ligneur , maillage des filets ,casiers = économie de pétrole + emplois locaux et circuits cours

dominique comby

La primauté demeure aux acteurs dits " économiques", les seuls auxquels les gouvernements continuent d'accorder du crédit (à tous les sens du terme): fuite en avant garantie, bienvenue à quoi que ce soit qui ressemble à de l'investissement, quand est-ce qu'on sort de cette posture mortifère, vaine et sans une once de réflexion?

Johann Péneau

On a besoin de responsables politiques représentant l'intérêt du plus grand nombre, pas de quelques magouilleurs en cheville qui ne mesurent que l'argent !

Anne-Claire Yemsi

Bonjour Impossible d'accepter que des politiques décident de l'avenir de nos mers et océans. Impossible de se résigner à voir les fonds marins saccagés et des espèces menacées d'extinction. Je soutiens l'initiative de BLOOM, stop aux subventions pour les gros pêcheurs destructeurs. Oui a une pêche artisanale, plus onéreuse pour les consommateurs mais plus juste et plus durable. Car ce qui se joue là, c'est l'avenir de nos enfants et petits enfants, non?

Noémie Saut

Les océans seront bientôt vides de poissons si nous n'agissons pas. Arrêtez la surpêche: vous en avez le pouvoir! Merci

Nicolas DRUOT

L'écologie est au coeur plus que jamais de l'actualité, il y a urgence Mr Macron! Mais que vous a-t-on promis pour accepter une telle chose? N'en avez vous pas assez de vous mettre le peuple à dos ? Vous ne servez aucun autre intérêt que le vôtre et ne faite aucunement attention à la volonté et des besoins de l'humanité. Cette décision est plus que grave, ouvrez les yeux! Avec de telles décisions vous compromettez la biodiversité des organismes aquatiques et les métiers d'artisans pêcheur.

Fleur Janet

Il est inadmissible que La France, sous l'influence des lobbies de l'industrie de la pêche, réintroduise des subventions pour soutenir encore une fois ces gros industriels (cf reportage Cash investigation - Pêche industrielle : gros poissons en eaux troubles : https://www.youtube.com/watch?v=GRvNZ5OqQac). Merci au gouvernement de mettre ses actes en conformité avec ses promesses!

Claude Leclerc

La sauvegarde de l'océan est un objectif vital pour l'avenir de la planète. Les ressources de celui-ci ne sont pas illimitées comme semblent le penser les politiciens qui soutiennent la pêche industrielle. Il faut développer et soutenir financièrement une pêche durable, respectueuse des cycles de reproduction et des écosystèmes.

Betty Leonhart

Stop!!! Pour les générations futures!!!!!

Claire Serbit

Bonjour, Arrêtons de piller les océans svp !

Jeanine SARKISSIAN

Respect de la pêche et de la mer

patricia REI

Je suis pour l'arrêt de la surpêche et l'interdiction des subventions pour augmenter les flottes de pêche. Je suppose que ces subventions viennent de nos impôts et en tant que contribuable française, je refuse que mes impôts servent à financer la destruction des océans. La France doit donner l'exemple et respecter l'environnement.

Pascale Truck

Arrêtez l'incohérence et l’hypocrisie! Alimentez la durabilité des océans, supprimez les subventions infâmes.

jacques chouffot

pour que les espèces et la pèche perdurent ne pas autoriser des moyens incompatibles avec la peche durable pas de démagogie

Françoise Fontaine

Les politiciens n'ont-ils pas des enfants ? On peut se poser la question ! Que vont ils léguer à leurs petits enfants ? Comment peut on être aussi courtermiste aussi nombriliste aussi mercantile. On fonce droit dans le mur...Le monde se désagrége. Ce manque de dignité, de respect, de compassion envers le monde de l'océan me désespère. Cette industrialisation à outrance des océans me terrifie. Toute cette faune que l'on massacre me terrifie. Toute cette faune que l'on torture me terrifie. Toute cette faune que l'on dilapide me terrifie. Il ne faut plus consommer de poissons. Le pouvoir est dans notre assiette!

Elisabeth Werner

Monsieur Macron ne sait pas que la planète Terre n'en peut plus de notre harcèlement permanent à vouloir la détruire, il ne sait pas que l'argent ne se mangera jamais, il ne sait pas que reconnaître son erreur et changer d'opinion grandit la personne, Monsieur Macron ne VEUT pas savoir.Depuis qu'il a été élu il est en représentation permanente tant son ego est démesuré. L"ego n'a ni intelligence, ni discernement, ni compassion.Et surtout, Monsieur Macron décide tout SEUL.Comment peut-il se croire au-dessus des scientifiques éclairés et compétents qui tirent la sonnette d'alarme? Pourquoi le parlement européen tolère-t-il les agissements de ce petit chef? Alors que cette coalition Espagne-France-Italie est la signature de l'arrêt de mort de nos océans? ce n'est pas un problème que quelques milliers de pêcheurs en Europe perdent leur emploi ! Non! Monsieur Macron s'en fout, il dirige le monde c'est son hobby.

Benoit Germain

Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais un certain nombre de personnes, dont je fais partie, digèrent beaucoup mieux le poisson que le plastique. Même si ce n'est pas votre cas, je vous prie donc de bien vouloir arrêter ces conneries et de vous décider à agir en pensant à autre chose qu'à brosser quelques électeurs dans le sens des écailles pour sécuriser votre prochain mandat et les émoluments qui l'accompagnent.

François Marie Grall

La mer, plus encore que la terre ferme, est internationale, malgré les zones "territoriales". Les poissons le savent mieux que nous. Alors si les pays de l'UE du sud pêchent moins ou ne modernisent plus leurs flottes, pensez vous que les Russes, les Britanniques, et combien d'autres, vont laisser passer l'opportunité de renforcer leurs prises ? La Nature a horreur du vide. Et pourtant, oui, c'est vrai nous mettons en danger les espèces dans les océans. Je pense que la "rapacité prédatrice" des humains finira par vider les mers de leurs poissons et, comme pour le bétail ou les volailles, ce sera l'élevage qui s'imposera. Une façon de sortir de l'impasse ? Comme pour la viande, consommer moins de poisson et privilégier le "frais" et le "naturel avec arêtes " (contre les plats préparés). L'idée de "bloquer" la taille des bateaux de pêche artisanale est sympathique mais il va falloir changer les mentalités des techniciens de l'Ifremer concernant les filets ! Ce sont eux les moteurs du productivisme que suivent certains marins-pêcheurs. L'argent, le nerf de la guerre, dit-on. Plus que jamais. J'ai entendu des patrons de pêche dire : 10 ans de ce foutu métier et après, hop, la belle vie. Pourquoi les boulangers pourraient-ils le faire et pas eux ? C'est regrettable mais c'est ainsi : on ne trouvera plus personne pour faire ce difficile métier pendant 40 ou 45 ans. Je soutiens BLOOM dans le sens de son message mais je trouve qu'à force de saucissonner les actions pour obtenir un résultat, vous ne nous proposez pas un sens "clair" sur des dossiers complexes. Dire la position du gouvernement "indéfendable" est peut-être vrai, mais jouer aux détenteurs de LA vérité dans ce cas précis ne me paraît pas très probant. Ce n'est peut-être qu'une impression fausse de ma part et je ne suis pas spécialiste comme vous. Mais puisqu'il est possible de donner un avis, j'en profite. J'ajoute que, habitant dans un port de pêche, j'ai beaucoup aimé manger du poisson et des crustacés ou coquillages. Maintenant que j'ai atteint un "grand âge" je suis "victime" de démangeaisons et boutons qu'une consommation (réduite) de ces produits n'arrange pas, au contraire. J'ai depuis longtemps supprimé les produits crus (huitres et coquillages, le poisson cru et autres sushis n'ayant jamais fait partie de ma culture culinaire). Mais avec ce que nous racontent les spécialistes sur les micro-particules de plastique ingérées par la faune sous-marine il y a de quoi s'inquiéter, même pour le poisson cuit à l'eau (dont je ne mange plus les œufs non plus). Comme on nous parle beaucoup d'un développement des algues dans notre alimentation , n'y a-t-il pas là de quoi s'inquiéter un peu plus (pas pour moi, pour les jeunes générations) ? Ce serait bien que BLOOM nous parle de l'état sanitaire des algues "consommables" alors que les algues vertes toxiques et le dinophysis continuent de proliférer. Tant que nous mangerons autant de viande, il y aura du lisier en pagaille, c'est une question économique, hélas.

thibaut madelaine

Arrêtez de penser court terme : agissez pour que vos petits enfants profitent de la terre et de la mer !

Marie-Pierre LAMY

Allons-nous laisser aux générations suivantes une terre et une mer dépeuplée de ses habitants naturels ? Réfléchissez avant de donner vos voix aux lobbies industriels. Ce n'est pas d'argent dont la terre et les humains ont besoin, c'est de bon sens, d'humanité, d'entraide et de perspectives plus heureuses que celles que les gouvernements insensés actuels nous réservent. Ecoutez votre CONSCIENCE avant qu'elle ne vous rappelle ce que vous avez fait contre l'Humanité et la Nature.

Jean-Luc Bonnet

Un jour, il y avait la mer d'Aral. Le forcing des décideurs en ont fait une flaque. Je ne doute pas de la capacité du consensus entre les décideurs actuels, à produire une aussi grande catastrophe, et même plus grande encore. Les scientifiques alarment : "Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu'on enchaîne" ? Le peuple s'indigne : "Aux Armes Citoyens !". Qui peut se prétendre encore français, s'il n'entend les cris des uns et des autres ? Notre pays, c'est la Mer et la Terre. La préservation des milieux naturels, notre combat. Aux armes Élysée et Matignon, Sénateurs et Parlementaires. Nous devons dans l'instant triompher du lobby de l'industrie de la pêche.

françoise chataigner

je demande l'interdiction des subventions nocives qui encouragent la surpêche et contribuent à la destruction des océans

maryanick bouvier

Non à la surpêche ! Nous voulons un monde respectueux de l'environnement! L'avenir des générations futures en dépend! La France ne doit pas revenir sur sa position de 2015! C'est grave!

Bénédicte LANTOIN

Au rythme où nous allons, les poissons n'ont pas le temps de se reproduire. La surpèche menace la biodiversité marine.Bientôt, il n'y a plus de poissons ! Quand nos dirigeants vont ils ouvrir les yeux et cesser cette hypocrisie ?

julie bertaud

C'est un véritable scandale de proférer de belles paroles devant l'ONU et de ne pas tenir ses engagements, cela me choque... Chaque fois que l'on pense faire un pas en avant cela donne la sensation de reculer de dix. A quel moment les politiciens vont-il enfin porter leurs couilles et respecter la volonté des citoyens, ceux qui les ont fait élire quoi à la base? Mr Macron j'espère de tout cœur que vous allez faire machine arrière, nous ne voulons pas de ces subventions néfastes qui participent à la destruction de l'océan, de la planète et de nous mêmes par conséquent, tout ça pour que des lobbies se remplissent encore plus les poches! C'est à vomir.

Pierre-François VAQUIE

Cette politique poussant les capacités de pêche, vidant de son sens la notion de pêche artisanale, faisant obstacle à la transparence, et encourageant la sur exploitation des fonds marins est incompréhensible, inique et honteuse. Elle ne devrait plus exister face à l'effondrement de la biodiversité. Comment un gouvernement qui annonce une position éco-responsable peut-il prendre une position à aussi courte vue ? Pierre François Vaquié

Jean-Paul LASQUELLEC

Pratiquant la pêche en mer en bateau en tant que plaisancier et ce, depuis 1982 et ayant pratiqué également de la plongée bouteille, j'ai vu combien, année après année, comment le poisson se raréfiait mais, depuis les années 2000, cela s'est considérablement aggravé et à ce jour, ce n'est plus drastique mais catastrophique ! La mer est presque devenue un désert. Même les espèces sans grand intérêt commercial, telle le tacaud qui foisonnait encore dans nos eaux il y a de cela deux ans est aujourd'hui presque totalement absente ! Si j’énumère chronologiquement celles qui ont disparu de nos eaux depuis le début des années 2000, il y a l'anguille, le cabillaud, le turbot, le lieu noir, le lieu jaune, la dorade, espèces que je pêchais assez souvent. Mais, il y en a d'autres !!! Chez nous, les artisans pêcheurs locaux sont maintenant contraints d'acheter du poisson fourrage ailleurs, afin de pouvoir appâter leur casier à crustacés. C'est dire où on en est ! L'Europe à sa création, a ''donné'' la grande pêche professionnelle majoritairement à l'Espagne et à la Hollande. Et aujourd'hui, elle accorde des fonds qui vont anéantir le peu qui reste ! Les dégâts qui ont déjà été causés, et ils sont considérables, ne font cependant pas le poids face au profit financier et au lobbying de gros groupes et, au diable les générations futures ! Que dire de plus ? Ah oui ! S'il y a moins de poisson, c'est parce que les plaisanciers en pêchent trop d'où des restrictions ubuesques à leur encontre ! Cherchez l'erreur !

Alexandre CARUANA-CHATAIGNER

Ras le bol que des raisons politiques et/ou financières prennent toujours le pas sur des positions désormais évidentes à adopter. A quand une prise de conscience réelle de la part de nos politiques ? A quand une fermeté et une rigueur de leur part ?

Franck Sarrabas

On ne peut pas décemment laisser faire Macron et sa clique si on espère un monde plus écologique, et plus respectueux de la bio diversité

David Richin

Notre "cher" président Macron est décidément inénarrable. Qu'il ait pu être affublé du titre pompeux de "champion de la planète" pour son soi-disant engagement écologique pourrait faire sourire si ce n'était juste dramatique... Encore une fois, seul le paraître est récompensé, les actes concrets tout le monde s'en fiche dans les "hautes sphères". Il est également comique de voir notre président s'allier pour le coup à M. Salvini, alors qu'il pourfendait avec la plus extrême vigueur les "populistes" lors de la campagne des Européennes... C'est tout simplement affligeant. Cela montre surtout que nos "élites" politiques, générations après générations, vieux ou jeunes comme M. Macron, n'ont strictement rien compris (façon de parler, ils comprennent très bien mais ne veulent pas déranger le "gros business") quant aux véritables enjeux actuels, ceux qui conditionnent la survie de l'espèce humaine... Car quand il n'y aura plus rien à boire ni manger (deux épées de Damoclès qui se rapprochent toujours un peu plus de nos têtes, conséquence de notre fuite accélérée en avant), toutes les spéculations financières du monde ne vaudront plus rien. C'est effectivement une très lourde responsabilité que notre bon président aura à porter, doublée de celle de l'hypocrisie la plus éhontée... Après cela, ces gens poussent des cris d'orfraie en "voyant" la montée des populismes, la crise de confiance dans les élites, les "théories du complot" qui fleurissent ?!! Mais ce sont eux précisément, au travers de leur vision ultralibérale destructrice pour les humains et la planète, qui ont joué au Docteur Frankenstein ! Et leur créature leur échappe... Alors un peu de dignité, d'intégrité, de résistance aux lobbies, de vision à long terme, s'il vous plaît. Sinon, je crains fort que nous n'allions pas bien loin (et vous non plus, nos "dirigeants" : comment croyez-vous vous en sortir ?!!!). Les seuls pêcheurs qui doivent être encouragés sont les petits pêcheurs artisans : emplois non délocalisables et ressource préservée en raison de moyens de capture limités. Et surtout pas d'affaiblissement de la notion de "pêcheur artisan" ! C'est assez simple à comprendre... Une dernière question me turlupine : pourquoi ces gens-là font-ils des enfants, puisqu'ils savent pertinemment que leurs décisions vont conduire à leur laisser un non-avenir ?!!! C'est le summum de l'égoïsme, tout de même...

Marc Lelievre

Éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche est le minimum qu'il faille faire pour avoir une chance de reconstituer les stocks de poissons... La position des pays qui ne suivent pas cette voie est "après nous le déluge..." Je ne suis pas d'accord ! Arrêtez ces visions court-termistes qui nous mènent a notre perte ! Des actes , pas des discours !

Anne-Laure CÉZARD

Mon fils de 14 ans est passionné de monde marin. Il va à l’école avec pour seul objectif de devenir océanologue. Observer les fonds marins, apprendre à connaître la faune et la flore. Mais s’il ny a plus rien à observer que fera-t-il ? Comment un garçon aussi passionné depuis toujours pourra-t-il être heureux ? La sur pêche est un fléau absolu. J’apprends à mes enfants à être droit dans leurs bottes. À faire des choses, à poser des actes, à tenir des propos cohérents. Je voies que mon gouvernement n’a pas cette rectitude. Comment leur apprendre la confiance dans ce système qui détruit leur habitat, leur espérance de vie ? Il faut tenir ses engagements. Tenir ses discours. Stop aux subventions novices

Valéry COUTURIER

Gageons qu'un jour les représentants politiques respecteront la démocratie en défendant les intérêts des peuples et non ceux des lobbies. Pour l'instant, les politiques nationales sont inféodées au dictât européen. Quand il sera trop tard, il nous restera les yeux pour pleurer et personne pour assumer. Comme d'habitude...

laurent perier

Un enfant de 5 ans comprend que le nombre de bonbons qu'il a dans sa poche est défini, et que quand y'en a plus, y'en a plus ! Il semblerait que ce ne soit pas le cas de certains adultes...

Bénédicte Gazounaud

Je ne comprends pas que les décideurs aient toujours des visions à court terme. Vous êtes les représentants des peuples, et pas des intérêts de quelques uns au détriment de l'ensemble de la planète. Assez de ces navires usines qui raclent le fond des océans et qui polluent ! J'ai trois enfants, et je suis vraiment inquiète pour leur devenir.

Philippe Plane

Non seulement ils font disparaître les poissons mais ils étranglent les petits pêcheurs.

Bernard DELAVAULT

Quand je vois notre gouvernement agir en faveur de la surpêche je suis attéré, je revois le film d'anticipation "Soleil vert" où la seule ressource reste le plancton. J'espère que ça restera de l'anticipation, mais pas sûr ... déjà des colonies de manchots sont mortes de faim en Antartique du fait de la pêche industrielle du plancton en mer de Weddell. Quand, nous humains allons nous commencé à mourir de faim comme dans "Soleil vert" ... Je suis pessimiste, mais la réalité est là et nos politiques, ni gauche, ni droite, sont toujours soumis aux lobbys !!!

Frédéric Delaporte

Il paraît que ce gouvernement est libéral, mais c'est tout l'inverse.Le libéralisme, c'est normalement laisser faire le marché par défaut mais réglementer et contrôler en réaction aux excès et abus. Là, on a dirigisme économique combiné à du laxisme, pour le moins, face aux violations des réglementations existantes, notamment en matière de pêche. Et après nos politiques s'étonnent de n'avoir plus aucune crédibilité...

Romane Fouquet

Les océans ne vont pas se repeupler une fois qu'on les aura vidés ! Les présidents ne pensent qu'aux petits chiffres de leur quinquennat sans penser à la France et à son avenir.

Yves Markowicz

L'écologie, ça n'est pas de la com, ce sont des actes ! Et pour commencer, la France doit soutenir la décision mettant fin aux subventions à la surpêche !!!

Patrick HUGON

Le capitalisme et la finance ne reposent que sur l’exploitation des ressources, c’est un mauvais système qu’on ne peut pas changer à notre niveau, mais si le rôle des gouvernements est d’être en tête du peloton, ont-ils pour autant raison d’accélérer en vue du mur ? Le choix n’est pas que d’augmenter le nombre de gilets jaunes, il faut être ferme pour d’autres solutions soient recherchées, il n’est que temps...

Eric Brugier

Non à la surpeche ! Oui à la pêche artisanale et contrôler. et- surtout à l'aquaculture. interdisons la pèche industrielle et les chaluts

Marie-Claore Peeters

C'est ni plus ni moins de NOTRE SURVIE qu'il s'agit à terme. La pêche industrielle détruit de plus en plus d'espèces, et l'océan se vide de sa vie, et nous n'aurons bientôt plus de poisson dans notre assiette. Et ne dites pas que ceci est ridicule, c'est vers cela que l'on va. Même si ce seront nos enfants qui le verront, quel héritage honteux leur laissons-nous ?

Hélène Legendre

NON à la surexploitation des océans et des mers ! Nous devons les SAUVER pour NOTRE avenir ! Que n'avez-vous pas compris ??? C'est pourtant simple et clair.

Christian Labonne

Non aux subventions nocives ! Faites un peu d'écologie ailleurs que dans les soirées pleines de journalistes mollassons.

Marie-Hélène Lagarde

C’est difficile de commenter tant d’hypocrisie devant l’urgence de sauver les océans (et le reste) et tant d’absence de vision politique. Face aux pressions des acteurs économiques prédateurs, n’ayant pas d’autre buts que l’accumulation de « richesse » en sacrifiant l’avenir de l’humanité et en l’exploitant au passage , c’est NON, On va droit dans le mur, tous les scientifiques le disent, et on le voit déjà très bien, réagissez enfin, gouvernez!!!!

Françoise Cohen

J'attends que la France tienne les positions les plus fermes pour une exploitation durable des océans et arrête de bafouer ses engagements. Avec Bloom nous suivons les votes de la France à l'Europe et releverons tous les manquements. Les citoyens attendent les comptes que le gouvernement doit rendre. Nous ne resterons pas passifs et muets entre les élections.

Sylvestre Jonquay

La pêche doit protéger sa ressource qu'est l'océan.

johann larrieu

c'est vraiment n'importe quoi de faire cela ils pensent pas a la nature malgré qu'ils le dise ils pensent qu'a leurs bénéfice

Pierre Lecocq

Absurde, choquant, stupide. Totalement en contradiction avec les valeurs de la France, sa crédibilité internationale dans la cadre de la promotion de l’accord de Paris, les souhaits des citoyens et les valeurs affichées par la République En Marche. Comment s’étonner que les électeurs se tournent vers les partis populistes après cela ? Pour que nous ne nous disions pas « mais c’était tellement évident » dans quelques années, revenons sur ces subventions mortifères.

Samia Mouffak

Chers membres du gouvernement, chaque jour nous essayons de comprendre, nous essayons d’etre patients, nous essayons de rester positif, et surtout nous essayons de transformer la rage et l’injustice qui nous envahi à chaque annonce de trahison de notre confiance, et d’abandon de notre planète. Mais quand allez-vous réagir ??? Nous ne parlons pas de sciences fiction, mais d’echéances à très court terme... mais vous savez tout cela... et c’est là que je ne comprends plus... Attendez-vous que l’humanité soit rentrée dans le mur pour réagir ? Que peuvent vous promettre ces lobbies industriels pour vous dissuader d’agir ?? De quoi vous menacent-ils ??? Qu’est-ce qui peut être pire que la destruction massive et bien entamée de nos écosystèmes, qui conditionne notre survie à tous ? Les scientifiques annoncent la fin des ressources marines pour 2050.. toutes les générations actuelles et futures sont en danger !!! Aujourd’hui, par votre volonté de soutenir la pêche industrielle qui surexploite les ressources de nos océans, vous trahissez tous ceux qui vous ont permis d’accéder à vos fonctions, et qui vous ont fait confiance pour parler en leur nom. Soyez à la hauteur des enjeux de notre époque et respectez-ceux qui se sont battus pour notre démocratie. Écoutez-nous !!!!

Isabelle ESCOURROU

Stop aux subventions qui détruisent notre environnement.

Gyo SEED

Le monde à l'envers... Il est de coutume que le pouvoir revienne aux plus avertis, en tous cas à des personnes capables de préserver l'intérêt du plus grand nombre. Mais notre époque se distingue essentiellement par le fait que les grandes décisions, celles qui concernent l'ensemble de la population, sont prises par les plus inconscients d'entre nous, et donc les moins capables de prendre ces décisions. Notre technique étant devenue très puissante, entre les mains d'inconscients elle met en jeu la survie de l'humanité. La question à se poser est : qu'avons-nous à apprendre de cette situation ? Sans doute que l'enjeu primordial, actuellement, est de gagner en conscience, à commencer par soi-même.

Marie Hélène Davin Pellegrineschi

Décidément le cynisme politique n’a pas de limites. Opposition totale à la sur pêche , c’est du simple bon sens!

Guillaume Ogereau

Non à la surpêche, il est grand temps de laissé les mers et les océans en paix !

Herlé Quinquis

Toutes les mesures visant à soutenir la surpêche sont indéfendables ! Honte aux politicards qui encouragent ces pratiques débiles et écologiquement irresponsables.

Danièle Monier

Par peur d'envisager les réformes nécessaires, Louis XV s'est écrié (paraît-il) : "Après moi, le déluge ! " Près de 200 ans plus tard, la France par lâcheté est en voie de renier sa parole. Quelle terre et quelle mer allons-nous laisser à nos enfants ? Après nous, l'extinction des ressources et la débâcle !

Yvette Lambersens

Avec la mort de l'océan , la notre est inéluctable et ce ne sera que juste ; si nous y échappons ce ne sera pas de votre fait ……….

Marie Wintrebert

Non à la surpeche ! Oui à la pêche artisanale et contrôler.

Olivier GILLET

Non à la course illimitée au profit qui le plus souvent pille les ressources de la planète et va mener l'humanité à sa perte, autant écologique que sociale. Oui au travail artisanal, digne, respectueux de la vie des autres. Non à la surconsommation de masse, oui à une consommation raisonnable, voire frugale mais dans le respect de la nature et de soi-même ! Si notre pays cherche des moyens de réduire son budget, commençons tout de suite en réduisant non-seulement les subventions les moins utiles, mais surtout les plus nuisibles : aides publiques à la sur-pêche comme aux investissements basés sur des énergies fossiles ! Même si je soutiens globalement les objectifs de ce Gouvernement, je garde ma liberté de penser, d'agir, de critiquer et de le faire savoir : il faut toujours penser "contre-pouvoir", c'est une garantie de démocratie.

Éric Kermarrec

Un peu de cohérence entre les discours et les actes.

Pascal Clauzel

Quand il n'y aura que de l'argent, vous mangerez quoi? Nous on aurait toujours notre jardin, sans pesticide !? Et nous serons fières d’être des gueux en vous voyant vous étouffer en bouffant vos cartes de crédit....

philippe Wacquiez

C’est inadmissible. Les scientifiques tirent la sonnette d’alarme et on ne fait rien.

Françoise guicherd

Nous voulons que soient soutenus les petuits artisans de la pêche, et ceux qui pratiquent une pêche respectueuse des milieux marins et littoraux, et respectueux des ressources marines. Protéger les petites entreprise de pêche est une priorité, faciliter la fromation et la sensibilisation aux impacts des divers types de pêxche afin de favoriser la pêche qui permet une régénération des milieux et des populations marines et associées pour maintenir un biotope sain et fécond. Je refuse que les fonds alloués aillent ailleurs que dans ces directions, je refuse les passe-droits et l'élargissement au profit d'industriels de la définition de "pêche artisanale". Les gens ne sont plus trompés par vos labels mensongers, l'heure est à la rectitude et à la protection de nos ressources et de notre environnement. Les consommateurs veulent de la qualité, et les petits artisans veulent vivre de leur travail.

Nicolas PIERRU

Gouverner c'est prévoir.

C Soheila

La France ne peut renier ses engagements internationaux, c'est l'avenir de nos océans qui est en jeu ! Il est impératif d'éliminer les subventions contribuant à la surpêche qui vide l’océan de ses ressources et condamne les pêcheurs artisans.

Maryse Allard

Si nous voulons sauver les océans et les poissons pour en trouver encore dans le futur, il faut limiter la capacité de pêche des bâteaux et flottes actuels, ne pas élargir la définition de la pâche artisanale, en y incluant des bâteaux industriels; Il faut sauvegarder les obligations en matière de transparence et de contrôle. des subventions pour les industriels de la pêche, ce n'est pas aceeptable car cela aboutirait à vider irrémédiablement les océans. Attention, les citoyens sont en veille et peuvent faire leur choix aussi bien aux élections que par leurs achats !

mylene QUINTARD

au secours!!!!encore du grand n'importe quoi!

DIANE RADOLA

Les Français mangent deux millions de tonnes de poissons de mer par an, et avec une population qui ne cesse de croître au niveau mondial, nous sommes littéralement sur le point de vider les océans. Des études ont d'ailleurs estimé qu'il n'y aura plus de poissons en mer d'ici 2050 si rien ne change aujourd'hui. En effet, nous en prélevons davantage que l'océan ne peut nous en offrir. Et pour causes, une surexploitation qui empêche la reproduction des espèces marines car leur croissance et leur cycle de reproduction ne sont pas respectés, et une surpêche qui n'est même pas utile : à divers endroits, les quotas de pêche sont largement dépassés. Si nous continuons à tout faire selon les envies des lobbies, nous détruirons de manière irréversible toute vie marine, perturbant les réseaux trophiques et les cycles de vie biologique jusqu'à atteindre l'Homme. Subventionner pour contribuer à la surpêche et à la surcapacité de pêche est tout simplement insensé. C'est une arme de destruction massive, alors que des manières simples de vivre en harmonie avec notre environnement sont de réduire notre consommation et/ou de privilégier des espèces qui profilèrent plus facilement que d'autres. Une pêche raisonnée pour un avenir moins sombre.

Marie-Pascale MIGNON

Je refuse que mes impôts servent à financer la pêche industrielle et la destruction des océans. J'exprime ma colère contre les pratiques irresponsables et prédatrices que dissimulent les discours vertueux et pontifiants de notre président et de son gouvernement. Je les mets en garde contre la reconnaissance pénale du crime d'écocide dont - malgré les efforts qu'ils déploient pour l'éviter - ils pourraient un jour avoir à répondre.

Raphaël Lesne

Quand il n'y aura plus de poissons à pêcher, on fera quoi : frire les bateaux devenus inutiles à la sauce béarnaise ?

georges gonzalez

Un jour, je vous souhaite de prendre conscience de ce que vous faites et détruisez, mais il sera peut-être trop tard. Alternative: j'espère que nous serons assez nombreux (avec assez de citoyens en droit de voter...) pour vous inciter à réagir.

Heidi Vitrier

Après l'initiative de trump d'abattre les ours polaires la vôtre d'exterminer les loups(pourtant très utiles)....maintenant les poissons et encore quoi. Dieu est le créateur vous êtes les destructeurs .... comment peut-on élire des gens comme vous...nous allons tous crever et vous,la gueule la première j espère

Genevieve LAURENCIN

Ne reniez pas vos engagements ! Interdisez la surpeche et donc les sudventions Protégez l ' OCEAN

Marika Nicolino

Arrêtez le carnage

Isabelle Truchet

Comment peut on continuer à soutenir le développement de la pêche industrielle au détriment des petites entreprises! ! C'est honteux. D'autant plus que l'on connaît les méfaits de cette pêche au niveau ecologique

ANNE MARIE JOUIS

Voici un très moche exemple du "en même temps". Un coup à droite, un coup en arrière. Curieux capitaine de la France.Navigation qui ne tient pas compte du cap. Quel manque de mâturité !

André Bablon

Quelle insoutenable obscénité que ce mépris de l'avenir de la planète ! Devant le désastre écologique majeur annoncé , il est urgent de s'engager à protéger par tous les moyens la biodiversité , toute forme de vie terrestre et marine : priorité absolue !

Gilles Milan

Ne faite pas n'importe quoi pour de l'argent svp. J'aimerai que mes enfants puissent vivre sans masque à gaz et en voyant des animaux vivant hors d'un zoo.

Sonia Marrec

Soyez courageux M.Macron et votez contre les subventions nocives afin de bannir la surpêche !

Guy CHARLES BORLETEAU

L'histoire nous regarde, les citoyens VOUS regardent. Zéro poisson ne peut en aucun cas constituer un objectif politique quelques soient les intérêts à court terme. Effet pervers de la démocratie les responsables comme Claire ne sont pas aux responsabilités ...

Armel Grandjean

Politiciennes, politiciens...il n'est désormais plus possible de reculer! Il faut agir....les générations futures ont leur destin entre vos mains..............nous comptons sur vous... Non à la course au profit qui pille les ressources de la planète et va mener l'humanité à sa perte. Oui au travail artisanal, digne, respectueux de la vie des autres.Non à la surconsommation de masse, oui à une consommation raisonnable, voire frugale mais dans le respect de la nature et de soi-même!

René surpêche

Stop a la pêche electrique et a la surpêche et tout mon soutien d'ancien marin a Bloom

Audrey Arbogast

NON aux subventions nocives de l'Union Européenne pour vider nos océans et anéantir la biodiversité !!! C'est une honte d'agir ainsi et de se prétendre "favorable" voire "engagé" dans l'écologie alors que les actes sont bien écocides ! Stop à la toute puissance des lobbies. L'UE pourrait utiliser cet argent de manière bien plus réfléchie : protection des océans et de la faune et flore, aide aux petits pêcheurs responsables. Avec 6 milliards, il y aurait sûrement de quoi aider d'autres causes chères aux européens et dans l'éthique (si ce mot est connu dans les institutions européennes) : agir pour garantir de meilleure protection des animaux, les grands absents de la politique européenne (stérilisation de chats/chiens en France et en Roumanie qui sont dans l'inaction totale, stopper la corrida et la chasse sous toutes ces formes, vidéos dans les abattoirs, création de refuges soutenus par un fonds européen et gérer par des associations de protection animale pour éviter le détournement comme en Roumanie, création d'une police européenne contre la maltraitance animale, formation des juges et de la police, création d'un fichier européen de délinquance sur les animaux, etc. etc.) Il y a de quoi faire, il manque simplement comme dans ce projet de surpêche nocif, de la VOLONTE POLITIQUE. Les citoyens européens ont peu de marge sur les politiques européennes, c'est vraiment dommage. A force de faire passer en douce de telles lois absurdes, il ne faut pas s'étonner que les décideurs politiques participent au naufrage de l'Union européenne auprès des citoyens européenns qui sont de plus en plus anti-UE à cause de ce système non démocratique dirigé par des lobbies et des politiciens pro-lobbies.

Maryse Ladiesse

On continue à marcher sur la tête!

Claire Moreau

Politiciennes, politiciens...il n'est désormais plus possible de reculer! Il faut agir....les générations futures ont leur destin entre vos mains..............nous comptons sur vous...

Marie-Geneviève Zuchowski

Non à la course au profit qui pille les ressources de la planète et va mener l'humanité à sa perte. Oui au travail artisanal, digne, respectueux de la vie des autres.Non à la surconsommation de masse, oui à une consommation raisonnable, voire frugale mais dans le respect de la nature et de soi-même! Marie-Geneviève Zuchowski

Marie THEVENIN

Nous ne pouvonsnous abstraire de la destruction des espèces animales qui,à terme, mènera à la destruction de l'animal-homme. La surpêche, pêche industrielle, pêche électrique, ces aberrations dont l'objectif économique mène à notre perte, sont un suicide collectif.Nous sommes déjà bien avancés dansle processus de destruction massive de la vie sur Terre, plantes, animaux, air, mer,terre, Pourquoi continuer ce crime contre l'Humanité ?

Nathalie Le Sueur

Avez-vous réfléchi à toutes les conséquences de vos choix ? Vous en porterez la responsabilité...

Michel ROY

À l'attention des élus français et des élus européens : L'engagement politique demande une haute exigence de cohérence entre les paroles et les actes ! Souvenez-vous des nobles exigences politiques d'un Pierre Mendès-France ! Arrêtez donc de tenir des discours officiels devant les organismes internationaux contre la surpêche tout en favorisant (ou en laissant faire) l'attribution de subventions toxiques en direction de la pêche industrielle. Arrêtez de vous laisser influencer par des lobbyistes qui veulent redéfinir la notion de "pêche artisanale" pour que les industriels de la pêche intègrent cette catégorie "artisanale" en diminuant la taille de leur flottes de pêche tout en multipliant le nombre de faux pêcheurs artisans (voir les flottes de pêcheurs de thons à Sète) ! Vos responsabilités sont énormes vis à vis de la population française, des générations futures comme de l'avenir de nos océans ! Soyez à la hauteur de la confiance que nous mettons encore en vous lors des élections, sinon vous détruirez les océans et la démocratie consultative "en même temps" !!! Les dernières élections ont montré la défiance des électeurs vis à vis des politiciens ! Ne l'alimentez pas une nouvelle fois par vos trahisons sinon elle débouchera tôt ou tard sur des actions violentes. Les océans sont un bien commun dont vous devez être les garants !Les subventions sont notre argent. Utilsez-le pour sauver la planète et non pour satisfaire un productivisme suicidaire ! Ressaisissez vous en tenant compte des conseils des associations vigilantes telles que BLOOM ! Il est encore temps !

Clarisse Stérin

Ne subventionnons pas la surpeche. C'est irresponsable !

Pépin Anne-Emmanuelle

Evitons le saccage de notre planète. Agissons de façon responsable !

Denis FERRY

Quel cynisme, quelle absence de vision. Continuer activement à vider notre planète de manière toujours plus intense et inhumaine et à concentrer les richesses pour quelques-uns. Aller jusqu'à dévoyer la notion de pêche artisanale et locale pour masquer leurs méfaits. Un gouvernement méprisant du bien commun avec de vieilles idées de richesses et de pouvoirs concentrés dans des corps de jeunes. Quel gâchis.

Christophe Lejosne

Les subventions doivent servir à promouvoir une pêche durable, artisanale, respectueuse des écosystèmes . Merci d'écouter les mouvements citoyens en faveur de la défense de notre planète et de son écosystème, non aux subventions qui favorisent la surpêche!

Florence Delcey

Je demande la suppression des subventions pour la surpêche, Le non élargissement de la définition de la pêche artisanale ainsi que Le renforcement des obligations en matière de transparence et de contrôle des fonds.

Serge Dupuy

Non à la surpêche synonyme de surexploitation des océans par une minorité. Soyez pour une fois en cohérence avec vos engagements de protection de l'environnement et de la biodiversité. L'océan doit être considéré comme un bien commun et non la propriété de quelques exploitants. Ayez le courage pour une fois de résister aux lobbies.

Carine Cazalaà

Les subventions doivent servir à promouvoir une pêche durable, artisanale, respectueuse des écosystèmes . Merci d'écouter les mouvements citoyens en faveur de la défense de notre planète et de son écosystème, non aux subventions qui favorisent la surpêche!

Francoise KAMMOUN

Il est inadmissible que la position de la France au Conseil Européen soit à ce point en discordance avec les engagements et les positions affichées officiellement. c'est une trahison surtout après les élections européennes et les soi-disant engagements écologistes le la LRM. Encore une preuve du poids des lobbys de la pêche industrielle sur la position du gouvernement française. Il y a autre chose à subventionner plutôt que ces navires-usine qui ratissent et tuent tout ce qui est vivant au fond des mers et veulent maintenant se parer du label "artisanal". On veut de la transparence et du contrôle pour s'assurer que la destination réelle des fonds ne vient pas contredire les objectifs signés et ne sont pas détournés vers les poches de destinataires indus comme les armateurs de pêche industrielle français, pratique dénoncée pour la PAC en Hongrie ou Tchéquie mais aussi à l'oeuvre en France.

joel perez

Le gouvernement Macron veut "verdir" sa politique, qu'il le prouve à cette occasion aussi, que ce ne soit pas uniquement de la "pêche" électorale! Sinon tant pis, mon prochain bulletin de vote fera sanction!!

Mario KOSTYRKA

Il serait temps que le gouvernement Macron écoute enfin les gens qui l'ont élu . Monsieur MACRON est censé représenter les français, et il décide de tout sans écouter personne. C'est un gouvernement ultra libéral qui a une vision destructrice de notre société.

CHRISTINE OLLIVIERO

Il me semble que le monde politique et économique continue sur sa lancée bien que la planète, donc l'humanité, arrive au pied du mur : les catastrophes sont pour demain. PROFIT, CONCURRENCE, c'est comme d'habitude. Les citoyens sont-ils le seul recours pour que les prises de consciences avancent et bien au-delà du recyclage quotidien ! Ce n'est actuellement pas gagné! Messieurs les décideurs, vous portez une grave responsabilité car toutes les alertes ont été lancées et depuis déjà longtemps. Il faut vous montrer à la hauteur des décisions à prendre pour enclencher le mouvement qui permettra la (sur-)vie de ceux qui vous ont fait confiance EN PENSANT QUE LA DEMOCRATIE ETAIT REELLE. Il apparait que c'est (peut-être?) une vaste fumisterie qui profite à une oligarchie, par contre, bien réelle.

Myriam Verkindère

LA FRANCE S’OPPOSE AU SEUL REMÈDE UNIVERSEL À LA SURPÊCHE! En 2015, l’ensemble des nations s’est accordé à l’ONU sur un objectif commun : éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. Mais la France a choisi de renier ses engagements internationaux en se positionnant pour la réintroduction d’aides néfastes encourageant la surcapacité des flottes et la surpêche ! La France doit changer sa position pour soutenir ENFIN les citoyens face aux appétits destructeurs des lobbies, La position honteuse de la France, déterminée dans l’opacité des institutions, n’a fait l’objet d’aucune consultation ou communication publique.

Florian BODART

Il est temps d'agir, si nous voulons que les ressources qui nous permettent de vivre sur cette terre demeurent pérennes ! De tout coeur avec Claire Nouvian.

Philippe BISSIERE

En temps que maintenant vieux Capitaine au Long Cours , cela fait des dizaines d'années que je m'inquiéte , c'est le moins que je puisse dire ,pour les générations à venir de la degradation rapide de nos océans. Il serait largement temps que nos dirigeants se préoccupent de cet immense probléme,mais je constaste , bien malheureusement que c'est loin d'étre le cas. J'essaies de rester optimiste mais ce n'est pas facile car le temps ne joue pas en notre faveur car la surpéche et les pollutions diverse, dont les plastiques en particulier, sont loin de diminuer.

martine ginestet

En 2015, l’ensemble des nations s’est accordé à l’ONU sur un objectif commun : éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. Mais la France a choisi de renier ses engagements internationaux en se positionnant pour la réintroduction d’aides néfastes encourageant la surcapacité des flottes et la surpêche ! La France s’est alliée à l’Espagne, première flotte industrielle européenne, et à l’Italie de M. Salvini pour flécher l’argent public vers l’augmentation de la capacité des flottes de pêche alors que 69% des stocks de poissons européens sont encore surexploités. Le triumvirat contre-nature France-Espagne-Italie n’ignore pas que la position européenne déterminera l’issue d’un accord multilatéral sur le seul remède universel à la surpêche : l’interdiction des subventions. Si la France ne change pas radicalement sa position pour soutenir ENFIN les citoyens face aux appétits destructeurs des lobbies, M. Emmanuel Macron portera la responsabilité de l’échec de tout l’agenda 2030 et des objectifs de développement durable au niveau international car il sera alors établi que les objectifs de développement durable n’étaient qu’un voeu pieu des nations devant l’ONU, une occasion de plus de faire de beaux discours sans rien changer aux actes. Cette position honteuse de la France, déterminée dans l’opacité des institutions, n’a fait l’objet d’aucune consultation ou communication publique. Et ceci n'est pas acceptable!

Fabienne VIGNOLA

Pourquoi continuons nous à détruire ce qui est nécessaire à notre survie ? quelle est la finalité ?

Sophie Moya

La Chine et la Malaisie viennent de dire STOP à nos containers de déchets plastiques. Nous allons nous retrouver sous des tonnes de déchets que nous n'arriverons pas à traiter. Ce retour de boomerang est bien réel et maintenant. Pourquoi vouloir pêcher plus, plus loin, plus profond alors que les poissons sont contaminés de métaux lourds. Faut il attendre une crise sanitaire de maladies neuro-dégénératives (Alzheimer, Parkinson ou Autisme) pour comprendre ? Mr Macron vous êtes un homme intelligent, formé et informé, faites preuve de courage politique et dites NON à la surpêche.

Véronique Hétier

il faut absolument éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche pour la préservation et la conservation de nos ressources hieurétiques

LUC Florquin

Les mensonges de Macron & co donnent le vertige ! Quelques soient les sujets liés à l'environnement, les décisions sont celles de vrais prédateurs sans état d'âme. Et ils osent dire 'Make our planet great again' ! Dans tous les domaines du vivant ne sont proposés que des gestes de mort, de destruction, d'intensification de production. Les autres gvts, les précédents, sont des anges à côté ! Sur la pêche : Selon les estimations actuelles, la surpêche a affecté plus de 85% des ressources halieutiques mondiales et la plupart des pêcheries sont exploitées bien au-delà de leur capacité durable. Bien que cela soit sur le point d'avoir des effets à long terme sur la consommation humaine, il existe également un certain nombre d'autres effets, tels que : • La disparition de prédateurs essentiels : les requins et le thon sont particulièrement susceptibles de faire l'objet d'une surpêche. Par conséquent, lorsqu'ils sont retirés de leurs zones de vie, les créatures marines situées tout au long de la chaîne alimentaire subissent un impact négatif. Les populations peuvent grossir et le rôle que jouent ces grandes créatures - de ce qu'elles mangent à la décomposition de leur corps - entraîne des effets potentiellement mortels pour les écosystèmes océaniques. • La fragilisation des récifs coralliens : la disparition de prédateurs (donc l’accroissement des populations marines) conduit à termes à des dégâts considérables sur les récifs coralliens et d’autres éléments de l’écosystème océanique. Les récifs sont essentiels à la vie marine et, une fois qu’ils ont été endommagés, il est difficile de réparer les dégâts, voire pas du tout. • La croissance des algues : les algues sont essentielles au développement de la vie marine. Toutefois, si elles envahissent le milieu marin, elles peuvent affecter les poissons, les récifs, etc.

Christian TANGUY

Non,non et non.

JEAN CLAUDE RAMEY

La France a choisi de renier ses engagements internationaux en se positionnant pour la réintroduction d’aides néfastes encourageant la surcapacité des flottes et la surpêche ! Elle s’est alliée à l’Espagne, première flotte industrielle européenne, et à l’Italie de M. Salvini pour flécher l’argent public vers l’augmentation de la capacité des flottes de pêche alors que 69% des stocks de poissons européens sont encore surexploités. Le triumvirat contre-nature France-Espagne-Italie n’ignore pas que la position européenne déterminera l’issue d’un accord multilatéral sur le seul remède universel à la surpêche : l’interdiction des subventions. Je demande que la France change radicalement sa position pour soutenir ENFIN les citoyens face aux appétits destructeurs des lobbies, et s’allie à la Suède et à l’Autriche contre les subventions nocives. Ma famille et moi même ainsi que nos amis seront très attentifs à la réponse donnée par les politiques en charge du dossier : si ils ne s'opposent pas à ces subventions, qu'ils ne comptent pas sur notre soutien aux prochaines élections.

Guillaume Delacourt

Bonjour Messieurs les décideurs politiques, conformez-vous aux recommandations des scientifiques et non des industriels pour la préservation de nos mers et océans. Vous me faites honte, je sais pourquoi je ne vote plus et aspire à une véritable démocratie (directe). Chaque jour m'en fait la preuve. Je ne vous salue pas.

Emmanuelle Florquin

Chaque année, environ 82 millions de tonnes de poisson sont pêchées par de gigantesques bateaux-usines. C'est quatre fois plus qu’il y a 50 ans. De nombreuses espèces sont déjà en voie d’extinction ou menacées de surpêche. Les conséquences de la surpêche sont dramatiques : 85% des effectifs exploités à des fins commerciales de par le monde sont déjà surpêchés ou risquent de l’être à très court terme. De nombreuses espèces très importantes pour le marché du poisson sont notamment touchées, comme le flétan de l’Atlantique, la limande, le cabillaud, la baudroie, la sole commune ou le turbot. Et de grands prédateurs, comme le thon rouge et différentes espèces de requins et de raies, sont même en voie d’extinction. Au cours des dernières décennies, la pêche en eau profonde s’est très fortement développée. Pour les espèces qui présentent une maturité sexuelle tardive ou un faible taux de reproduction, comme la baudroie, le sébaste ou l’empereur, cela a des conséquences dramatiques.

Brigitte Primi

Non à cette politique mortifère . Stop aux subventions attribuées aux gros exploitants tant pour la pêche que pour l'agriculture. Non à cette course au profit qui va mener l'humanité à sa perte

GILBERT VERRECHIA

Préservons et reconstituons les ressources halieutiques- les oiseaux marins crèvent de ne plus pouvoir se nourrir! - donc halte à l'augmentation des capacités des flottes et pas de double discours Monsieur le Président.

Ludovic LOSTE

La France est le 2ème pays au monde en terme de surfaces maritimes, notre responsabilité est donc immense dans la défense de notre position ! Que notre gouvernement et ses élus prennent en compte les petits pêcheurs qui sont les premiers à souffrir et à mourrir face à une concurrence subventionnée à coup de millions et qui ne fait contribuer à la surpêche des espèces. Quand élargir la définition de la pêche artisanale pourrait faire que plus de subventions seraient accordées aux pêcheurs artisanaux, cet élargissement entraînera dans le même temps l'augmentation de la capacité de pêche des bateaux quand bien même près de 70% du stock de poissons dans les eaux européennes est déjà surexploité ! Il est temps de lier les actes aux grands discours sur l'écologie, et de montrer qu'enfin, dans tous les secteurs, la France prend des engagements qui vont dans le sens de la préservation de la faune marine, et plus globalement, dans le sens de la protection de la notre planète, avec des mesures fortes ! (Un petit effort, on peut faire bien plus qu'interdire de jeter la production neuve invendue ou interdire l'usage unique du plastique !)

Marie-France DE MONES

Après le recul face aux méfaits des herbicides et insecticides, nous apprenons une nouvelle lâcheté de la partnotre gouvernement. Nous scions inlassablement la branche de la vie qui ne tient déjà plus qu'à un fil. Nier en quelques minutes le travail de milliers de défenseurs de l'océan, et de la terre, montre une fois de plus combien l'intérêt immédiat, mercantile ou politique, peut faire perdre la raison. Je suis catastrophée.

Bruno Laviron

Plongeur sous marin depuis 30 ans j'ai pu constater les effets néfastes de la pollution sur nos fonds marins avec la disparition de la flore cotière. Autre constat effectué sous l'eau, une baisse impressionnante de la faune aquatique rencontrée, inversement proportionnelle à la montée en puissance de la pêche industrielle et la fin des petits bateaux. En mer comme sur terre, même constat pitoyable !

Daniel Cohen

Stop Halte Basta comment le dire... Respecter l'océan pour l'avenir de nos enfants...

Eugène FAVREAU

Préserver la biodiversité et les ressources marines est une nécessité absolue.

Marie-Pierre Augier

Ce vote ne va pas dans le bon sens. Il faut arrêter de surexploiter la planète et aider les artisans qui la respectent à mieux vivre. A quand une vraie politique responsable en matière d'écologie !

Séverine Courtois

Monsieur, votre devoir est d'assurer, de préserver la vie des générations a venir.

Jocelyne Leger

Les poissons, les forêts, les abeilles, nos enfants.... et j'en oublie. Ce gouvernement sacrifie tout pour le pouvoir de l'argent. Que nous importe que l'économie soit relancée si c'est au prix de notre survie. L'histoire se souviendra de ce gouvernement et de ce président comme les plus nocifs de l'histoire de France, Ils ont laissé passer notre dernière chance !

GABRIELLA MARIE

Macron n'a aucune fibre environnementale. Son credo : faire allégeance aux lobbies. ll ira sans vergogne de reniement en reniement pour leur complaire. C'est un financier ne l'oublions pas. Le seul moyen de contrer la surpêche et la surexploitation des ressources de l'océan c'est de boycotter la consommation de poissons et crustacés. Le consommateur a le pouvoir un pouvoir puissant : celui de ne pas acheter de ne pas consommer un produit. Et vous verrez que les pratiques de pêche changeront rapidement. Consommateurs, la balle est dans votre camp

Claude Ecken

Une honte !

Edith Royer

Je signe

Michèle SARRAZIN

Il est navrant pour un citoyen d'avoir honte de son gouvernement. Encore une fois celui-ci, en notre nom, risque de soutenir une position gravement nuisible pour le milieu marin. Les enfants, petits-enfants et proches de décisionnaires qui ne pensent qu'à satisfaire des intérêts financiers auront, comme tout le monde, une vie délabrée dans un monde de moins en moins vivable et l'argent ne les en sauvera pas. J'espère fortement que la France renoncera à voter en faveur de subventions favorisant la pêche industrielle.

Fernand ARNAUD

Nous sommes gouvernés par des personnes dont le seul objectif est le profit immédiat,leur profit et celui de leur entourage. Il faudrait leur offrir plus d'argent pour les faire changer d'avis......mission impossible!!!

Majo Mangou

Il serait temps de faire preuve de bon sens.Nous sommes en train de tout saccager : les océans, les terres cultivables,(qui ne sont pas cultivées mais exploitées), l'air que l'on pollue etc... Quand va-t-on enfin prendre les bonnes décisions. Privilégier la pêche artisanale, l'agriculture biologique. Il est temps d'agir. Non aux subventions attribuées aux gros exploitants tant pour la pêche que pour l'agriculture.

Adrien Landa

2ème puissance maritime mondiale en terme de territoire marin, la France a une responsabilité à la hauteur de son territoire ! Il ne s'agit pas d'exploiter sans vergogne ce que l'Histoire et la Nature nous ont légué jusqu'à ce que ne restent que les yeux de nos enfants pour pleurer sur le plastique et les milliards accumulés. Au contraire, il est temps que la France se réveille et saisisse cette opportunité pour intégrer l'Océan dans l'identité de notre pays et la culture de notre peuple. Toutes et tous avons la chance de jouir des services que l'Océan nous fourni, et toutes et tous, nous avons la responsabilité de prendre soin des organismes qui les produisent. C'est pourquoi il nous faut transformer nos activités d'extraction en activités de préservation et de soutien aux écosystèmes. Car nous ne savons pas créer du poisson aussi bien que le fait l'Océan, nous sommes incapables de construire des récifs coralliens à l'échelle mondiale, nous ne pouvons créer l'oxygène dont nous dépendons, alors mettons nous au service de ceux qui le font ! Il est plus que temps de changer de paradigme et dans cette optique, le positionnement actuel de la France est intolérable, irrecevable, inoubliable et condamnable en tout point. Pour autant, le comportement de notre gouvernement actuel vis-à-vis de la pêche n'est pas surprenant, il est dans la continuité de ce qu'il a déjà entrepris en Guyane Française, et dans le secteur du nucléaire: tirer sur la corde d'un modèle détraqué et détraquant dont le nom "néo-libéralisme" donne faussement l'idée d'un renouveau et d'un futur possible. Très cher président, je vous invite donc à revoir votre position sur toute la ligne et plus urgemment sur celle du secteur de la pêche. Et n'oubliez pas que si votre âge et votre statut vous valent aujourd'hui une grande notoriété dans votre sphère, ils pourraient plus tard vous valoir bien des représailles dans la mesure où vous serez toujours quand les conséquences néfastes de vos décisions impacteront de plein fouet le peuple qui vous a élu. N'oubliez pas l'Histoire de notre pays, elle met en garde les souverains contre la tentation de se croire tout puissant et au-dessus de l'intérêt général. Or l'environnement EST l'intérêt général puisqu'il nous donne à toutes et à tous sans distinction, les fruits de son travail. Alors sortez votre slip de bain, préparez vous à l'eau froide et jetez vous à l'eau pour défendre notre Océan en changeant à 180° le positionnement actuel de la France vis-à-vis des subventions données à la pêche !

helena Aerts

Nos décideurs politiques se trouvent du côté du grand capitalisme, alors leur décision est logique pour eux. Ils ne comprennent rien du Vivant, seul l'argent compte pour eux : ils vont toujours pêcher plus loin et d'une façon plus industrielle : pour eux la fin du Monde n'existe pas, tout est à vendre, à marchander. Les 35 milliards de dollars ne leur suffisent plus, ils veulent en ajouter 6! Pour que les poissons périssent plus vite et qu'ils puissent élever à grands frais d'autres poissons = poison! Pour eux les frais sont des avantages; drôle de monde, immonde. Ils vendent des armes pour tuer des gens, civils ou pas; cela a toujours été le cas. "In Flanders Fields" du médecin et poète John Mc Crae 'Ypres 8.5.1915 (composé par Peter Aerts, en témoigne : l'orchestration de cette petite perle est à demander à Musikproduktion Höflich München; le chant : lien : http://peteraerts.website2.me/luisteren/ traductions : préface, à propos des artistes, du CD et écouter. C'est parfait aussi pour l'action "coquelicots@nousvoulonsdescoquelicots.org" car contre les pecticides et pour les poppies! Car il faut agir sur tous les fronts, tous ensemble! Ils doivent nous écouter, prima la musica. Contre la France plastifiée! Pour la mer Méditerannée, cette année! Cela aussi!

Elisabeth Coulouma

Je refuse la fuite en avant vers la surpêche. le poisson se raréfie, l'océan est atteint par la pollution, à terme c'est la survie de l'humanité qui est en jeu. Arrêt immédiat de la pêche électrique et des subventions à la pêche industrielle, c'est le minimum à faire tout de suite, le contraire sera criminel.

Ségolène Auzias

Parce que je ne veux pas entendre mes enfants et petits enfants me demander un jour innocemment: "C'était quoi les poissons? " Pensant que c'est aussi vieux que les dinosaures! Il n'en auront jamais vus..et ne les dessineront même plus pour le premier avril! Vous avez le pouvoir d'agir. Faites-le! PRESERVEZ NOS OCEANS S'IL VOUS PLAIT!!!

Ségolène Auzias

Parce que je ne veux pas entendre mes enfants et petits enfants me demander un jour innocemment: "C'était quoi les poissons? " Pensant que c'est aussi vieux que les dinosaures! Il n'en auront jamais vus..et ne les dessineront même plus pour le premier avril! Vous avez le pouvoir d'agir. Faites-le! PRESERVEZ NOS OCEANS S'IL VOUS PLAIT!!!

Gladys Kostyrka

La position que la France (ou plutôt ses dirigeant.e.s) défend actuellement encourage la surpêche et la destruction des océans, favorise les pêches non durables dont le seul but est de faire du profit, et néglige les obligations de transparence et de contrôle. Cette attitude va contre l'avis des scientifiques, contre la position des citoyen.ne.s et contre la position que la France s'est elle-même engagée à tenir au niveau international ! En cela, c'est une attaque directe à la démocratie, à l'humanité, à l'environnement et à la biodiversité. Vous ne pouvez pas agir ainsi en toute impunité : le peuple, la nature, des commissions et des organisations internationales sont vos juges, et ses juges ne vous demandent plus d'agir, ils l'exigent, au nom de la survie de votre population et de son milieu de vie. On ne peut pas préférer le profit à la survie de la population, c'est contraire à l'existence même de l'Etat, dont la principale raison d'être est de permettre aux citoyen.ne.s de survivre, et même, de mieux vivre. Vous favorisez l'argent et le profit : certes il faut de l'argent pour vivre. Mais ne raisonner qu'en termes d'argent et de profit crée un fossé entre des très riches et des très pauvres, et avoir de l'argent sur une planète invivable, quelle absurdité. Soyez raisonnables, soyez justes. Cela demande du courage face aux pressions diverses qui s'exercent sur la politique. Mais quand on est soutenu par la force du peuple, et par le raisonnement scientifique, on ne peut pas dire qu'on n'est pas aidé. Alors soyez courageux.

Aline Coutadeur

Allo cop 21?

Cécile DUBOIS

Non aux subventions et actions destructrices pour les océans et plus largement la planète, la biodiversité, l'environnement !

FLORENTINE GIRAUD

Monsieur le Président, je ne puis accepter que mon pays ose avoir une position si honteuse et aussi néfaste pour notre environnement. Comment pouvez-vous prétendre entendre les besoins de changement exprimés par vos concitoyens et renier un engagement pris avec les autres pays pour préserver les océans et la durabilité des ressources ? Faites donc correspondre vos actes avec votre discours sur l'écologie !! Changez radicalement votre position vis à vis des subventions destructrices accordées aux systèmes impliqués dans la surpêche et la destruction des océans. Et faites en sorte que ces subventions aillent vers les artisans pêcheurs (les vrais!! avec des bâteaux de taille modeste) et vers la recherche océanographique et les programmes de protection des aires marines. Merci de bien vouloir écouter les citoyens inquiets pour l'avenir du monde plutôt que les industriels soucieux de leur bénéfice à court terme.

Dominique Herman

Il est temps d'écouter les scientifiques dans les prises de décisions politiques, surtout quand il est question d'environnement et de l'évolution de notre biosphère à tous. Science based decision making is the only sensible way forwards. S'il vous plait ne cédez pas aux pressions des lobbies et faites ce qu'il faut pour préserver nos océans.

ghislaine rouanet

Il va falloir un jour arréter de réfléchir en terme de croissance...Cette course au profit va mener l'humanité à sa perte et vous aurez votre part de responsabilité Mr Macron. Vous n'êtes pas à la hauteur des enjeux... N'aimeriez vous pas apparaître dans les futurs livres d'histoire comme le président qui a réellement eu des actes (et pas que des paroles) pour changer les choses? Pensez aux réfugiés climatiques, aux pays en voie de développement pour qui la pêche artisanale est vitale. J'espère sincèrement que vous aller changer votre position le 18 juin et rejoindre les nations qui ont fait le bon choix. L'homme n'est rien sans la nature. L'homme a besoin de la nature. Respectons la. Respectons l'océan et ses habitants.

Sylvie LE BAIL

Vous devez préserver notre terre (et ses océans) simplement parce que c'est notre unique maison mais aussi notre unique garde-manger, notre pharmacie aussi et un miracle (ou hasard miraculeux). Ne coupez pas la branche sur laquelle vous êtes assis, nos enfants et nos petits enfants attendent de vous de réfléchir en dehors de toutes pressions et d'adopter des mesures de bon sens. Qu'adviendra-t'il de bateaux racleurs d'océan quand il n'y aura plus de poissons, plus d'écosystèmes marins ? Résistez Messieurs et Mesdames et pensez à la protection de vos enfants maintenant. Avec mes respectueuses salutations. Sylvie Le Bail

sabine angel

Non à ces subventions totalement incohérentes et insupportables quand on sait dans quel états sont les océans. Non à cette politique à court terme qui profite toujours aux mêmes. Quelle hypocrisie Dans quelle état laisserons nous la planète à nos enfants. Tout cela est désespérant

CATHERINE FRUGIER

Aujourd'hui on ne peut plus dire qu'on ne sait pas... La République est en marche, soit, mais sur quel chemin? Il est temps d'être cohérent et courageux, monsieur le Président !

denise blanc

interdiction totale de distribution de sacs plastiques dans tous les magasins - demander aux industriels de réduire les emballages : e'x: dans un paquet de biscuits pourquoi les biscuits sont emballés par, quatre - interdire sans délai tous les produits toxiques pour éliminer les insectes que l'on considère comme nuisibles : mouches, mous(tiques , ect ... ils toujours exister ... et avant ( j'ai 86 ans on faisait avec ????? interdire de nfumer sur les plages ( mégots de cigarette dans de sable ) actuellement la ville de Marseille vient d'interdire de fumer sur certaines plages ..... ect - ect je vous soutiens dans toutes vos actions.

Alain Blaise

En matière de pêche comme ailleurs, il est temps de revenir au bon sens: non aux subventions pour les gros armateurs, oui pour les subventions aux petits pêcheurs artisanaux.

Emmanuelle Coulomb

A quand des politiques sincères et responsables? Tout le monde sait que la pêche industrielle est dramatique pour la planète et nos élus continuent de soutenir ce massacre! Merci de nous alerter encore et encore sur ces problématiques!

jennifer TROISMOULINS

Vous attendez que la Terre soit inhabitable pour vous rendre compte de l'importance de la bonne santé des océans? Maintenant je comprends pourquoi Nicolas Hulot à claquer la porte. Vous devez prendre les bonnes décisions pour sauver la santé de nos océans. J'espère que tous nos messages vous feront réagir Cordialement

Cathy Fouquet

C'est inadmissible...j'espère que Mr Macron va se ressaisir et arrêter tout ça .

Christiane Chaussat

Nos gouvernants font semblant d'être écologistes, mais il n'y a que l'argent, le profit qui compte, c'est démoralisant. Quelle terre et quelle mer laissent-ils aux générations futures ?

Gregory Delanoy

La biodiversité c'est la vie. Quand on pense que la république en marche prétend être une alternative écologique. Ça me déchire de voir que rien n'avance et qu'on n'hésite pas à reculer...Au nom de quoi?

Valentine Ammeux

Monsieur Macron, nous vous demandons de respecter les engagements pris devant l'ONU pour agir face à l'urgence écologique à laquelle nous faisons face.

Gérard CHOUQUET

Absolument catastrophique et honteux. Il est honteux que 6000 pêcheurs pro représentant certes un CA de 1milliard et demi d'euros écrasent 2 millions 1/2 de pêcheurs plaisanciers qui eux aussi représentent un CA 2 fois plus important que les pros avec 2 milliards1/2 € Il faut arrêter de protéger des lobbies qui n'ont de cesse de scier la branche sur laquelle ils sont assis!!!! Si le gouvernement persiste dans cette voie il ne faudra pas qu'il s'étonne de perdre 2 millions1/2 de voix pour en récupérer 6000. Trop c'est trop!!!!!! il ferait mieux de prendre exemple sur l'Irlande , la Suède, La Norvège, les pêcheurs américains...... LA PRESERVATION DE L'ENSEMBLE DES RESSOURCES EST INDISPENSABLE ET PLUS QUE NECESSAIRE.

Frederick RENARD

Un bel d'absence de réflexion des pouvoirs publics et de gestion à coutre vue ! Quand il n'y aura plus de poissons commercialisables dans la mer, on mangera des méduses plastifiées...

Françoise Gonon

Merci de faire cesser le gâchis incommensurable généré par des bâtiments de pêche surarmés et d'aider les vrais artisans pécheurs qui pratiquent une pêche durable et raisonnée. Merci d'optimiser, aussi dans le sens du respect de la mer et de la durabilité de cette activité, les petites entreprises de pisciculture tout en empêchant les "gros yeux gros ventres" (les industriels) de les transformer en usines folles type "fermes de 1.000 vaches". Merci donc à monsieur Macron de respecter ses belles paroles et aussi les Français et les vrais pécheurs, en demandant l'abolition des subventions néfastes plutôt que de chercher à ramasser fissa "un pognon de dingues" pour ses amis les lobbies, avant 2021.

Emmanuel Morin

Bonjour, arrêtez d'aller toujours contre les évolutions inéluctables de la société et changez de mode de pensée. En cherchant à voir ce que va être l'avenir, on peut mieux progresser et s'adapter qu'en refusant de le voir. Alors acceptez que les subventions à la pèche industrielle qui sont néfastes pour les océans en terme de bio diversité soient supprimées et réfléchissez à quoi cette argent peut être utiliser pour préparer l'avenir de l'océan. Nous avons une des plus grandes surfaces de cotes de tous les pays du monde et nous n'avons pas de politique côtière. Tant de belles choses intelligentes politiquement restent à faire. Merci

Morgane Deschamps

En démocratie, la personne élue doit écouter la population : nous ne voulons pas de la surpêche ! Nous voulons que la France contribue au développement de l'artisanat et des petites entreprises qui agissent dans le respect de l'environnement et de la biodiversité. Ces fonds européens doivent revenir à ces travailleurs, et non pas aux grosses industries de la pêche qui détruisent les fonds marins et les espèces maritimes. Merci de respecter les engagements internationaux et la volonté des citoyen-nes.

Emmanuel Morin

Bonjour, arrêtez d'aller toujours contre les évolutions inéluctables de la société et changez de mode de pensée. En cherchant à voir ce que va être l'avenir, on peut mieux progresser et s'adapter qu'en refusant de le voir. Alors acceptez que les subventions à la pèche industrielle qui sont néfastes pour les océans en terme de bio diversité soient supprimées et réfléchissez à quoi cette argent peut être utiliser pour préparer l'avenir de l'océan. Nous avons une des plus grandes surfaces de cotes de tous les pays du monde et nous n'avons pas de politique côtière. Tant de belles choses intelligentes politiquement restent à faire. Merci

Emmanuel Morin

Bonjour, arrêtez d'aller toujours contre les évolutions inéluctables de la société et changez de mode de pensée. En cherchant à voir ce que va être l'avenir, on peut mieux progresser et s'adapter qu'en refusant de le voir. Alors acceptez que les subventions à la pèche industrielle qui sont néfastes pour les océans en terme de bio diversité soient supprimées et réfléchissez à quoi cette argent peut être utiliser pour préparer l'avenir de l'océan. Nous avons une des plus grandes surfaces de cotes de tous les pays du monde et nous n'avons pas de politique côtière. Tant de belles choses intelligentes politiquement restent à faire. Merci

ALAIN FEDERICI

Et à la fin, c'est BLOOM qui gagne! OK?

Yannick Roche

Respect des engagements internationaux, pas de subventions publiques à la surpêche industrielle, aide à la pêche artisanale, préservation des milieux maritimes et océaniques. Merci

Sophie Labrut

Soyez ceux qui osent dire aux lobbies, soyez courageux!!! Nous allons droit dans le mur (dérèglement climatique, surpêche, microplastiques, etc.. un mélange explosif!!) et vous ne freinez pas!! c'est irresponsable!!!.... Soyez ceux qui osent dire NON et nous serons enfin fiers de nos dirigeants:)

Bruno Cerrito

Véronique Borg

Planète en danger ! Stop aux décisions politiques à courte vue. Il est temps d'opter pour une décroissance et de laisser les mers et les océans respirer, se régénérer. Un peu de courage et de cohérence, mesdames et messieurs du gouvernement ! Merci

Jocelyne Bergez

Inadmissible et écoeurant!

Chloé Vos

Bonjour, Je suis de près le travail de l'association Bloom, une somme incroyable de connaissance du terrain et de propositions concrètes et applicables. Je suis atterrée de constater que vous (décideur.ses politiques) choisissiez une fois de plus la "stratégie" de l'autruche, alors que des association comme celle-ci vous fournissent quasiment clef en main des solutions durables et soutenables. Ce n'est plus un secret pour personne, les océans s'épuisent, et j'ai encore un mince espoir que vous puissiez entendre la voix des personnes qui vous ont élu.es : nous voulons un futur. Nous voulons une planète vivable, de la nourriture de qualité. Nous ne voulons pas d'un océan désert. Nous ne suivons plus la logique néo-libérale du profit à court terme, et nous avons besoin de vous, qui portez nos voix, pour peser sur la loi en ce sens. La balle est dans votre camp. Cordialement

Christiane Lamiraud

Nous devons sortir de ce modèle où l' on continue à faire pression sur les ressources naturelles comme si elles étaient inépuisables. Nous devons absolumment réfléchir pour nous et surtout les générations à venir aux enjeux de la surexploitation des réserves halieutiques. Les réponses en terme de subventions ne sont pas adaptées; elles enterrinent un fonctionnement que l' on sait destructeur et qui permettra d' obtenir la "paix social"; elle privilégient le plus "gros" et la "sur pêche", la reconduction d' un modèle atterrant en ce qui concerne la préservation du mileu marin au sens large. Oui paix sociale acheté à prix coûtant aujourd'hui! Mais demain de quelle paix sociale parlerons-nous face aux océans vidés de leurs poissons et couvert de plastiques! Heureux ceux qui six pieds sous terre échaperront à leurs responsabilité. Dès décision doivent être prise, dès maintenant pour le futur.

Alain Solanet

Non aux gâchis financé par des subventions néfastes ! Arrêtons ce saccage irresponsable des océans et des ressources marines...

maxime berger

Subventionnez la pêche locale artisanale, merci !

Marie Valentin-Auzou

Il me paraît urgent et crucial d'amorcer un mouvement d'envergure de protection de nos océans. Protéger l'océan, c'est protéger certaines espèces en danger et la pêche artisanale écrasée par l'industrie. Mais c'est aussi et surtout protéger rien de moins que la Vie tout entière ! Il n'y a pas de planète B. Je soutiens à 200% le combat de Bloom. Arrêtons les subventions délétères !

Véronique Broust

Il nous semble totalement aberrant d'encourager la pêche industrielle, alors qu'on sait qu'elle conduit à des désastres écologiques et à la raréfaction ou la disparition des espèces. Mesdames et messieurs les députés et les décideurs, soyez les protecteurs des océans devant les générations futures !

Annick MULATON

BONJOUR, je veux vous faire savoir que je dis NON à la réintroduction des subventions publiques qui de fait vont encourager la sur-pêche et qui est en contradiction avec les engagements pris par la France de les supprimer en 2020. OUI à une pêche durable pour préserver nos mers, nos océans. respectueusement, annick MULATON.

Alexandre Niveau

La France s'est engagée en 2015 à agir pour stopper les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. Il serait absolument inadmissible et honteux qu'elle revienne sur son engagement, allant de ce fait à l'encontre des recommandations des scientifiques, et ce sans aucune consultation publique. Il est plus qu'urgent de fermer la porte aux lobbies et de faire une politique dans l'intérêt des citoyens, français et européens, et non aux services des intérêts privés.

A McGregor

Non à la surpêche et aux subventions qui l'encouragent ! C'est mauvais pour l'environnement, et dans le long terme mauvais aussi pour les pêcheurs, car un océan sans vie ne profitera à personne.

France Collins

Il faut arrêter les subventions aux grandes sociétés de pêche. Ces industriels de la pêche pillent les océans et tient les petits pêcheurs artisanaux. Protégeons nos océans !

Harold Staffe

Merci à l'équipe de Bloom pour allumer une bougie dans l'obscurité abyssale des subventions toxiques.

Alain DELARUE

Toutes les décisions devraient être en faveur de la pêche artisanale et responsable, et ne pas favoriser la surpêche. Je suis de nouveau préoccupé par le dernier vote qui aurait pu favoriser une action contre la surpêche.

Catherine Thiollière

Les ressources des espaces maritimes sont précieuses. Pour les préserver, interdisons la surpêche !

Denis Berger

Halt aux subventions toxiques votées dans notre dos et financées avec notre argent...

Jocelyne PEPIN

Soutien total à la pêche artisanale et un grand merci à l'équipe de Bloom . Proverbe taoïste " On ne peut parler de l'océan à une grenouille de puits" ...

Catherine Coq

Il est temps d arrêter de se voiler la face. Comment tenir de beaux discours et agir différemment. Comment accompagner la transition y compris des industriels pour promouvoir une pêche durable pour tous. A continuer ainsi nous allons Monsieur le président tout perdre et il sera trop tard pour agir. C est d une désolante logique qu il faut enfin affronter avec raison et courage.

Shower Catherine

STOP A LA SURPECHE

Severine GAUDIN

Non aux subventions qui contribuent à détruire l'océan et des ressources ! Arrêtez le massacre !

Denis Berger

Stop aux subvent toxiques !

Chantal viva5448@yahoo.fr Vannier Vinais

Halte à la surpêche ! Il faut interdire les bateaux usine, respecter les équilibres marins.

catherine le moigne

Diriger avec discernement c'est oser faire ce qui est juste, bon et pertinent et surtout bienveillant..

Olivier GAUTRON

Mesdames, Messieurs du Gouvernement, N'avez-vous pas entendu les voix des citoyens français lors du vote des Européennes. L'Ecologie doit être désormais une idée permanente lors de l'ensemble de vos décisions et orientations politiques, d'autant plus lorsqu'il touche l'océan. Vos décisions d'augmenter des subventions pour moderniser les flottes, d'élargir la définition de la pêche artisanale et d'amoindrir les contrôles et obligations dans la transparence des fonds est INADMISSIBLE! Vous devez comprendre qu'en faisant cela vous faites preuve de négligence importante IRREVERSIBLE vis-à-vis de notre planète et mettez un peu plus en danger le futur de nos enfants. Vous devez prendre en compte les avis des scientifiques et la volonté des citoyens. Si vous ne changez pas d'avis, vous êtes irresponsables. Bien entendu, ces décisions ne sont pas d'ordre médiatique et vous n'y trouvez peut-être pas un intérêt pour votre propre personne mais arrivés à un grand âge (et peut être même avant) vous serez satisfait d'avoir pris les bonnes décisions pour la planète lorsque vous aurez autour de vous, vos enfants et petits-enfants ; cela vaut bien plus qu'une bonne image publique, si égoïste! Ne vendez pas vos âmes aux lobbies et rejoignez l'Autriche et la suède dans leur position contre les subventions nocives. Pour notre terre, prenez les bonnes décisions pour protéger nos océans et donc par conséquent, vous et nous, l'humanité

Louisette Goussin

Nous n'acceptons plus votre folie destructrice !

Ch CHIQUET

NON à la trahison par la France de notre avenir ... Cette position complaisante vis à vis des lobbies est honteuse et deshonore la France. M. Emmanuel Macron doit porter une position plus conforme aux attentes des citoyens, et respectueuse des droits des générations futures. Sans quoi, il portera la responsabilité de l’échec de tout l’agenda 2030 et des objectifs de développement durable au niveau international.

Jean-Luc BERGER

Je demande à notre gouvernement de s'expliquer sur les raisons de ses choix concernant les subventions des pratiques conduisant à la surpêche. Quelle est sa vision long terme ? Quel avenir pour les espèces marines ? J'ai besoin de cohérence entre les propos prônant l'écologie et les actes. Sinon, comment avoir confiance ?

Yves-Marie Le Lay

Toutes celles et ceux qui accordent des subventions toxiques qui accroissent la désertification des océans décrédibilisent toutes leurs déclarations en faveur de la nature, de la biodiversité et de l'humanité. Au moins, montrent-ils leur vrais visages.

jacques vallet

Les subventions doivent servir à promouvoir une pêche durable, artisanale, respectueuse des écosystèmes et de la ressource, et non pas la surpêche . D’après ses déclarations notre président de la république se dit soucieux d'écologie. Nous espérons que les actes suivent ses discours.

Marlis Ayling

Les subventions vont avoir pour effect la surpeche de l’ocean et vont garantir que nos enfants et les generations suivantes ne pourront pas manger de poisson, parce qu’il n’y a plus de poisson dans l’ocean. C’est l’obligation de notre gouvernement d’ arreter ces subventions nocives aux grandes flottes et ,en revanche, supporter la peche artinasale francaise. STOP A LA SURPECHE!!! Marlis

Annick Quinquis

NON, NON, Monsieur le Président, NON, je ne suis pas d'accord pour que l'argent public soit donné aux gros industriels qui vident les océans sans aucun discernement, mais OUI-OUI-OUI pour que ces aides aillent aux petites flottes qui peinent bien souvent à survivre, mais sont respectueuses de la mer, de la biodiversité et de l'environnement. Pour les générations futures, il faut mettre un frein définitif à ces textes et lois mortifères. Je suis atterrée par vos choix politiques, Monsieur le Président, vous privilégiez sans cesse la finance et le court terme. La démission de Monsieur Hulot ne vous aura donc rien appris ? STOP à la destruction de la planète. Et pour finir une citation du chef Indien Géronimo : "Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors le visage pâle s'apercevra que l'argent ne se mange pas"

Doris Leuenberger

s'ils ne comprennent pas l'urgence dela protection des espèces maritimes, peut être faut il leurs faire miroiter le future chômage de tous ces pêcheurs!!!! quelle tristesse!

Coline VAILLANT

M. Macron, il est de votre responsabilité envers le peuple qui vous a élu et pour les générations futures de mettre TOUT en oeuvre pour préserver nos océans. Les discours ne servent a rien si les actes ne suivent pas. Positionnez vous contre l'exploitation de nos océans, contre la surpêche et refusez de subventionner cette pêche destructrice qui anéantit toute vie dans nos océans autrefois si riches. Il n'y aura pas de retour en arrière possible, c'est maintenant que les décisions fortes doivent être prises. Jamais les luttes n'ont été aussi nombreuses pour le climat, les océans, contre l'exploitation des animaux... et ce n'est qu'un début.

Claire Rodary

Subventionnez les petits pêcheurs, interdisez les grosses flottes qui surpêchent et détruisent la mer !

Olivier Braunsteffer

Les subventions doivent servir à promouvoir une pêche durable, artisanale, respectueuse des écosystèmes et de la ressource, et non pas la surpêche et les flotilles qui vont avec. Si ce gouvernement se soucie vraiment d'écologie et d'environnement, il va falloir qu'il commence à le prouver, plutôt que de toujours satisfaire les lobbys industriels qui n'ont qu'une préoccupation, la rentabilité (souvent uniquement grâce aux subventions) et les soi-disant "emplois" à court terme. Une pêche artisanale est bien plus pourvoyeuse d'emplois que des flottes industrielles. Encore faut-il qu'elles ne subissent pas leur concurrence déloyale et destructrice.

Bernard BLANCANT

Gouverner, c'est prévoir; si nos responsables agissent en irresponsables, nous nous devons d'être responsables à leur place. Stop à la surpêche; stop à l'exploitation à outrance de nos ressources jusqu'à faire rendre gorge à la terre et aux océans. Nous courons les yeux bandés vers le mur qui se trouve au fond; nous le savons, mais nous courons quand-même. ASSEZ !!!!

Martine Vinot

En 2015, l’ensemble des nations s’est accordé à l’ONU sur un objectif commun : éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. Je ne veux pas d'aide à la surpêche industrielle au détriment des artisans pêcheurs, qui vide les océans. La France doit s'allier à l'Autriche et à la Suède contre les subventions nocives !

Jacqueline Panel

Nous exigeons que vous ayez le souci de défendre les océans et mers, et tout ce qu'ils contiennent. Que votre gestion soit guidée par des soucis autres que l'argent. Que, la surpêche s'arrête, surtout quand on sait qu'un tiers sera jeté en bout de la chaine de consommation. Nous ne voulons pas de ce monde.

Fernande Chomat

Messieurs les Présidents, Les beaux discours ne suffisent plus. Pour sauver la planète et les oceans en partculier, prenez les mesures qui s'imposent. Arrêtez les subventions pour la surpêche.

Catherine Colin

Quand on plonge, quand on achète son poisson, on voit bien qu'il y a surpêche et que la richesse des océans s'appauvrit. Et que d'énormes bateaux nous ramènent plein de poissons. Alors qu'on aimerait défendre une pêche plus artisanale, plus rémunératrice et plus locale. Oui au prélèvement des poissons, non à des subventions publiques qui encouragent des tonnages de pêche bien trop importants !

Marianne Plus

Ce gouvernement nous em...nuie. Merci pour ton engagement, Claire.

Lucie Porsain

le jour où nos chers élus comprendront que vider les océans c'est également menacer notre survie, peut être, je dis bien peut être, cesserons ils de ne penser qu'aux billets de banque et agiront ils enfin ?!. Manque de bol ce sera trop tard.

Alain MARECHAL

La France doit tenir compte des résultats de la dernière consultation des citoyens français concernant l'Europe; la pêche doit rester une activité durable; Il est urgent de prendre les bonnes décisions maintenant et ne pas se contenter de dire: on trouvera bien une solution le moment venu quand le point de non retour sera atteint.

Labigand Thierry

Il y en a plus que marre des blablas de nos politiciens qui votent le contraire de ce qu'ils nous disent; STOP au subventions pour la surpêche

Laure Quéritet

Un peu de courage messieurs et mesdames les politiques ! Arrêtez cette politique court terme encourageant la subvention des gros pêcheurs !,Les océans se meurent ! Quand il n'y aura plus de poisson, de gibier, d'eau potable, on s'apercevra que l'argent ne se mange pas... Aidez moi à penser que voter n'est pas complètement inutile Merci d'avance Laure

Monique Tournillon

Bonjour, encore une fois nous voyons la contradiction entre votre discours ( verdi pour cause électorale ) et vos actions au sein des parlements Français et Européen. Encore une fois vous vous rangez aux côtés des grands ( industriels, pécheurs etc ) qui sont ceux qui polluent et détruisent les emplois. Nous savons que les petits bateaux créent plus d'emplois que les bateaux usines. Quand allez vous enfin entendre les 3 sur 4 citoyens qui ne vous ont pas élus puisque seuls 1/4 des Français ont votés pour vous. Salutations.

Didier Samson

Je soutiens totalement l’action initiée par Bloom et ne comprends pas qu’elle ne soit pas relayée par un gouvernement qui dit avoir le souci de l’ecologie Et de l’ecosy

David Moreau

Un scandale de continuer à voter de telles lois alors que les océans asphyxient et se vident peu à peu de toute VIE!! Il faut réagir et prendre les bonnes décisions à la hauteur de la catastrophe vers laquelle nous allons et dont TOUS les scientifiques parlent! Personne ne peut plus ignorer ou contredire cette véritable catastrophe . STOP à la surpêche !!

Marie Noëlle Lallemand

L es océans ont besoin de votre aide éclairée pour préserver leur biodiversité. Mon souhait serait que vos subventions, donc la contribution des citoyens européens, soient un moyen d aider les pêcheurs artisanaux et concient et respectueux des cycles de reproductions des espèces qu' ils pêchent.

David CATTEAU

Stop au subventionnement de la pêche industrielle !

WATREMETZ SYLVIA

je souhaite un arrêt total des subventions qui encouragent la surpêche. J'aimerais encourager la pêche artisanale en invitant la CEE à dédier ces subventions aux propriétaires de bateaux dont la taille est inférieure à 12 mètres et à la protection des océans.

Jacques CHIRON

Conservons nos océans propres et poissonneux !

Valerie Bassoua

Non aux subventions massives et à la sur pêche. Oui à la pêche artisanale et à la protection des océans.

Daniel Flament

Déjà agressé par toutes les formes de pollution, l'écosystème marin ne pourra résister à un augmentation de la pression de la pêche! Que nos responsables politiques, au-delà de leur réélection, pensent enfin à l'avenir! Que vaudra l'argent quand il n'y aura plus de vie sur terre? Nous refusons que nos impots et taxes servent à détruire la vie!

Frédéric HAMEURY

La France de M. Macron, auteur du slogan "Make our Planet Great Again!", qui ne doit pas rester juste un slogan destiné aux media, doit changer radicalement sa position pour soutenir ENFIN les citoyens et la biodiversité face aux appétits destructeurs des lobbies. C'est bien par les actes et non par les mots que la biodiversité sera préservée. Quels actes ? La réponse doit être entre autres L'ARRET TOTAL DES SUBVENTIONS ENCOURAGEANT LA SUR-PECHE dans le cadre des discussions autour du Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche.

Rosemary Guy

Pour que, comme la Suède et l'Autriche, la France dise NON aux subventions nocives qui favorisent la surpêche.

claude charrier

Messieurs, mesdames les politiques et les institutionnels, arrêtez de bafouer vos engagements, soyez cohérents ! Ouvrez les yeux sur le saccage que vous encouragez par vos décisions et dont vous profitez insidieusement. Stop les subventions au "pillage", à la sur exploitation marine sous toutes ses formes, stop le lobbying ! Nos impôts doivent servir à protéger, préserver, nettoyer, sauver ! Arrêtez de détruire la mer et notre planète, écoutez la voix de vos citoyens !

Pierre LENDERS

Cher gouvernement, Assez de ce double langage - montrez-vous à la hauteur des enjeux de moyen terme. Que l'on soit goiverné par vous ou par le rassemblement national, quelle différence si la terre est devenue invivable. Il est urgent que vous compreniez qu'il en va de votre survie politique - Merci

Claire Manneville

Non aux subventions pour la surpêche qui détruit les océans! Oui aux subventions pour des associations et fondations qui œuvrent pour la protection des océans !

STELLA APEDDU

Et si nous arrêtions de manger du poisson?

Marie-Jeanne ARGUEL

Désaccord intègre sur l'utilisation des financements public pour subventionner la pêche industrielle. L'humanité, dont les français, ne peuvent pas cautionner un tel crime à leurs dépend. Aujourd'hui, la finance dans sa structure actuelle est l'ennemie de l'humanité, demain elle sera son allié grâce à la connaissance. La coopération entre humain et nature pour la survie de la biosphère est le seul remède.

laurent secco

Tout cela est dans la logique d'un président qui se croit grand mais n'est qu'un petit président sans vision intelligente de l'avenir, même pas pour lui même.

Pierre-Yves Delavalle

Non à la surpêche, non aux politiques mortifère tournée uniquement vers l'accumulation infini dans un monde fini.

isabelle Bégarra

Non à l' exploitation des océans. Oui à la préservation et au respect des eco-système.

Claude HONHON

L'ACTUEL GOUVERNEMENT N'EST ECOLOGIQUE QUE DANS SES PROMESSES ELECTORALES! ET LES PROMESSES ELECTORALES N'ENGAGENT QUE CEUX QUI Y CROIENT ( DIXIT PASQUA QUI ETAIT UN EXPERT!!!) CLAUDE HONHON

Jean Marie Guéant

Je suis indigné par la position du gouvernement français, une girouette qui virevolte au gré des coups de vent des lobbies industriels. Je suis révolté par son inconséquence dramatique.

Daniel KRIEGK

NON à la surpêche si nous voulons que nos enfants et petits-enfants continuent à pouvoir manger un peu de poisson dans le futur. NON aux subventions de surpêche

Florence Limousi

Non à la pêche industrielle ! Non à l’exploitation irresponsable et criminelle des ressources naturelles ! Non aux subventions qui servent à détruire notre planète !

Hélène Sévry

Les "fake news" n'appartient pas à Trump : L'Europe dit vert pour faire marron. Les affaires se succédant, une affaire cache l'autre, on empile une montagne d'agissements pourris et mortifères, mais en gardant un beau sourire bien gentil.. Merci pour cette information !

Frédéric Garnier

Je suis scandalisé et atterré par ces décisions qui ruinent les océans.

Danièle Carnino

Non a la surpêche. Les aides doivent cibler la pêche artisanale et aider ces pêcheurs là à vivre décemment de leur travail ! Les subventions doivent également servir à protéger les océans de nos saletés

ERIC PONSIN

Quand est ce que l' on va comprendre que si le poisson n' a plus le temps de se reproduire et que l' on continue à racler les fonds !!! il ne restera plus rien !! Ces patrons de gros bateaux , ces fossoyeurs de fonds marin qui s' enrichissent avec la complicité des gouvernements sans aucun courage , sans vision , avec une politique ã très court terme me font peur . il est grand temps d' agir !!!

Guillaume Fillon

La mobilisation citoyenne saura se faire entendre. Épargnez nous océans !

Suzanne Grimonet

A l'attention de notre gouvernement de la France En ce qui concerne la politique maritime,nous demandons ,démocratiquement,à notre notre gouvernement français qu'il cesse de privilégier le monde de la finance au détriment de la mer et de nos vies ! Nous lui demandons, fermement, de protéger la mer par l'arrêt des aides et subventions à la surpêche sous toutes ses formes !... de cesser d'urgence la surexploitation et la surcapacité de pêche ! Il en va de notre vie et notre survie à tous !......

helene fonvieille

je ne mange plus de poisson depuis bien longtemps, mais pour que les generations futures puissent encore en manger un peu, il faut gerer les ressources sur un autre critere que notre avidite instinctive. avec le nombre d'etres humains sur la planete, on doit necessairement s'autolimiter. pas facile .... je soutiens Bloom pour ca.

Héloïse Laubignat

Oui aux subventions pour nettoyer nos océans. Non aux subventions qui favorisent la surpêche.

Pascale AMET

Pour que cesse la sur pêche et les subventions qui la favorisent. Pour l’interdiction totale de la pêche électrique.

Nicole MEYER

Stop à la surpêche que nos politiques s'allient à la Suède et à l'Autriche.

Fruchard Pierre

Monsieur Macron, vous et votre gouvernement n'avez visiblement pas compris les enjeux de la crise écologique que nous traversons. Renier l'engagement pris à l'ONU en 2015 n'est pas seulement une honte au regard de l'environnement, c'est aussi profondément stupide d'un point de vue économique. Comment l'Europe continuera-t-elle à tirer profit de ses ressources halieutiques lorsque vous et vos alliés aurez tout fait pour en épuiser les stocks ? Par ce genre de politique, vous maintenez la France et l'Europe dans une course à la compétitivité mondiale qui ne peut que finir dans le mur : nous produisons trop, nous consommons trop, nous polluons trop. Et tout cela de plus en plus. Comment croyez-vous que cela finira ?

Fruchard Pierre

Monsieur Macron, vous et votre gouvernement n'avez visiblement pas compris les enjeux de la crise écologique que nous traversons. Renier l'engagement pris à l'ONU en 2015 n'est pas seulement une honte au regard de l'environnement, c'est aussi profondément stupide d'un point de vue économique. Comment l'Europe continuera-t-elle à tirer profit de ses ressources halieutiques lorsque vous et vos alliés aurez tout fait pour en épuiser les stocks ? Par ce genre de politique, vous maintenez la France et l'Europe dans une course à la compétitivité mondiale qui ne peut que finir dans le mur : nous produisons trop, nous consommons trop, nous polluons trop. Et tout cela de plus en plus. Comment croyez-vous que cela finira ?

Jean Gilbert LE GOANVIC

Transparence et contrôle stricte des fonds, pas d'élargissement de la définition de la pêche artisanale et de financements qui sont dévoyés, détournés des secteurs de la pêche et de l'aquaculture ainsi que de la protection et la connaissance du milieu marin qui à chaque fois par un tour de passe passe deviennent les parents pauvres de ces subventions Européennes.

Henri Sanchez

Nous le savions déjà mais chaque jour le confirme : Macron lance de temps en temps quelques paroles destinées à calmer les écolos, en faisant semblant de prendre des mesures écolos, mais en réalité, dans ses actes, il fait comme tous les autres présidents ont fait avant lui, participer à la destruction de la planète , sans état d'âme... ! EN FAIT, IL EST LE DIGNE REPRÉSENTANT DE L'ANCIEN MONDE

philippe skawinski

Je partage la position de BLOOM et m'associe à sa lutte pour interdire la surpêche et les subventions qui la favorisent. Je souhaîte pénaliser les techniques de pêche non sélectives ( comme les chaluts de haute mer et grands fonds ) obligeant à rejeter les poissons non commercialisables pour l'homme.

Odile Branciard

Non à la destruction de la faune océanique, à la surpêche, à tout ce qui favorise cette exploitation meurtrière pour l'humanité toute entière. Non aux subventions qui encouragent les profits des entreprises de surpêche au détriment de toutes les générations futures. Un océan mort, c'est toute la vie sur terre qui s'anéantit. S'il vous plaît, arrêtez le massacre!

michèle lallouët

NON aux subventions qui favorisent la surpêche.

Pierre Leprat

Aveuglement désespérant de nos décideurs, quand tout montre que nous courrons à la catastrophe si nous continuons à reproduire encore et encore les mêmes schémas de surconsommation et de surpêche. Ouvrez les yeux ! Vous êtes aussi concernés, vos décisions mettent en jeux votre avenir !

Sylvia Banos

Comsommer du poisson une fois de temps en temps est suffisant pour ma survie. Je veux une mer propre, vivante, sillonnée de petits bateaux, dans laquelle mes petits enfants pourront encore se baigner en croisant des dauphins, des orques, des tortues, et des multitudes de poissons. Pour la vie, Sylvia.

Frédéric DESPLANCHES

Merci Bloom pour votre engagement. Tenez bon, et continuez votre combat.

V DEROUET

Comment la France peut-elle à ce point mettre en danger la faune marine ? L'argent public, notre argent, ne doit pas servir des gros industriels qui vident les océans, mais plutôt aux petites flottes qui peinent déjà à survivre faute de poisson. Pour les générations futures et le maintien de la biodiversité, il faut mettre un frein à ces propositions.

armelle danielou

Oui à la conservation de notre milieu naturel nécessaire à la survie de tous.

JACQUES GRELOT

L'appel du 18 juin 2019 doit être un appel écologique contre la guerre environnementale. Que le gouvernement nous montre directement en quoi il est capable sur le plan écologique comme il prétend l'être après les élections européennes. On jugera sur les actes. Rendez vous le 19 juin et au delà.

BRUNO BARRE

La vie marine est aussi importante que la biodiversité terrestre, alors arrêtons de détruire les océans et la nature en général car nous allons vers notre propre auto-destruction. Maintenant nous savons, nous ne pouvons plus faire semblant d'ignorer les conséquences de notre consumérisme. Soyons lucides et responsables, mobilisons avant qu'il ne soit trop tard nous pour ne pas laisser à nos enfants un monde à l'agonie.

Gérard Christophe

Non, non, mille fois non à la surpêche!

Cécile Cunningham-Burley

Monsieur le Président Macron J'ai voté contre Mme Lepen dès le 1er tour des élections présidentielles. Relisez le message de Mr Bertrand Giraud ci-dessous, je n'y changerais pas une virgule et je pense que nous sommes très nombreux à la rejoindre. J'ai voté pour Mr Glücksman aux dernière élection européennes, car Mme Nouvian figurait sur sa liste. Je suis Bloom depuis de nombreuses années, je suis stupéfaite de tout ce que parvient à faire son association. Ma petite famille essaie de changer ses comportements au quotidien. Notre fille de 14 ans est souvent stressée de voir l'état du monde se détériorer, et cela me fend le coeur de m'entendre dire parfois "tu sais maman, je n'arriverai sans doute pas au bout de ma vie". Au-delà de nos efforts personnels, individuels ou collectifs, il en va de VOTRE responsabilité de prendre les mesures qui permettront aux peuples de survivre à défaut de mieux vivre. Au-delà de votre rôle propre, c'est à la fonction que vous incarnez qu'il incombe d'aller dans un sens et de montrer l'exemple. Merci

Mona GARGASSON

Entièrement d'accord avec Claire Nouvian. Quand le président Macron qui est pourtant jeune et intelligent, sortira-t-il de son mode de pensée du 20è siècle et comprendra-t-il que l'écologie n'est pas un argument électoraliste et un vernis à appliquer sur ses discours mais que la seule préoccupation des décideurs doit dorénavant être notre survie à tous?

Mathieu Reydet

Nous devons prendre des décisions radicales pour protéger l'environnement et en particulier les océans. Arrêtons de financer les industriels et les techniques de pêche qui surexploitent la mer et ne contribuent aucunement à un modèle durable pour la faune, la flore, les humains.

marie jose BETIER

La VIE A COMMENCE DANS L’OCÉAN IL Y A PLUSIEURS MILLIARDS d'ANNEES..... VOUS, Députés, Hommes Politiques et PRÉSIDENT, ON VOUS A ÉLUS SANS VOUS CONNAITRE... la PREUVE VOS ACTIONS DESTRUCTRICES POUR LE MONDE ENTIER et PARTICULIÈREMENT l’OCEAN.. QUAND ALLEZ VOUS SERVIR LES INTÉRÊTS de la TERRE et des HOMMES et ARRÊTEZ de VOUS VENDRE A CES LOBBYISTES QUI VOUS VONT CROIRE QUE C'EST EUX QUI FONT MARCHER LE PAYS... MAIS RÉVEILLEZ VOUS HOMMES DE PEU DE CONSCIENCE ??

Jean-Michel Parmentier

La France puissance maritime doit protéger l'Océan plus que tout autre. Non aux subventions nocives à la pêche industrielle. Non à la redéfinition de la pêche artisanale Oui à la lutte contre la pollution plastique Non à l'alliance avec Salvini et l'Espagne pour tuer les ressources halieutiques

jean-claude BRIENS

Depuis plus de 15 ans nous demandons l'arrêt de la pêche de l'espèce bar au moment de la reproduction...pêche professionnelle destructrice sur les frayères, pêche de juvéniles ...On prend des mesures quand on a détruit la ressource..En Atlantique en 2019, fin avril ,1025 tonnes avaient été "massacrées" sur les frayères (sur une limitation à 2150 tonnes pour l'année)...Comment Mr MACRON peut-il parler d'environnement et de pêche durable??????????????Incapable de tirer les conclusions de la situation dramatique des stocks en Manche (qu'il devrait connaître)...Incompétence des politiques...incompétence des "gestionnaires" qui ne raisonnent ...que sur le court terme...Bel exemple d'irresponsabilité de nos décideurs...quand admettra t'on que la pêche du bar ne devrait se pratiquer qu'à l'hameçon (hors période de reproduction)...permettant le développement d'une économie côtière prospère dans un cadre durable...ligneurs...pêche de loisir en mer...

Brian Ruellan

Je dois dire que les positions de la France, de l'Espagne et de l'Italie sont tout simplement scandaleuses. Et l'on peut voir que seule une réaction citoyenne de grande ampleur pourrait contraindre réellement les décideurs politiques au niveau européen à tenir tête aux lobbys de la pêche. (confère l’enquête de « Cash Investigation » de France 2, sur le vidage des ressources de l'Océan Indien par nos flottes françaises notamment ! cf toute l'action de Daniel Pauly, grand océanographe français installé au Canada, qui tire la sonnette d'alarme sur ce sujet depuis plus de 20 ans, etc...). C'est pourtant tout l'enjeu de la politique européenne en la matière : pouvoir réguler à grande échelle, de manière réellement contraignante, à la lumière des constats scientifiques, les abus des grands armateurs en rappelant sans cesse que les ressources doivent être préservées, ainsi que les emplois de la pêche artisanale. Mais en France, comme le rappelle Daniel Pauly dans toutes ces prises de position publiques sur le sujet, les ministres français prennent toujours le parti des pêcheurs industriels, au détriment de celui des scientifiques. C'est une position bien française que l'on va donc hélas retrouver au niveau européen. Mais il est urgent de changer de logiciel ! Il y va de la survie des espèces marines et de tous les écosystèmes océaniques, et au bout de la chaîne, de notre survie à nous, humains ! Il y va également de l'intégrité et de la hauteur de vue des décideurs politiques français d'écouter enfin les recommandations scientifiques et de remettre de la raison dans ce débat, pour réfléchir enfin de manière correcte à cette question . Sans non plus céder au « chantage à l’emploi », étant donné qu’une pêche réellement durable à l’échelle mondiale ferait vivre beaucoup plus de monde et de bien meilleure manière. En conséquence, je me joins donc à ces constats citoyens et l’action de Bloom, ONG exemplaire à mon sens, et demande à Monsieur Macron, Président de la République et à François de Rugy, Ministre de la Transition écologique et Solidaire, chargé également de la Mer, ainsi qu’à tous les décideurs politiques français qui peuvent avoir de l’impact sur ces enjeux au niveau européen, de prendre la courageuse décision d’arrêter de subventionner les grandes compagnies et leurs pratiques de pêches industrielles, désastreuses pour l’Océan, et notamment pour l’Océan Indien, et ses ressources halieutiques. Ce serait l’honneur de la France de montrer le bon chemin, encore une fois au niveau européen et d’encourager une pêche réellement durable, humaine, de proximité et respectueuse des populations qui, à travers le monde, dépendent des pêches de type artisanal.

Bruno BLUM

Libérez les poissons. On va empêcher les pêcheurs de pêcher.

CLEMENTINE CONSTANTIN

Inadmissible de piller ainsi les fonds marins et sous-marins. Qu'allons-nous laisser à nos enfants? Il faut faire marche arrière. C'est impératif et vital. Les peuples l'ont compris, que font les élus et décideurs politiques des millions de manifestants qui appellent au secours pour la préservation de la biodiversité et de la beauté de notre planète. Honte à eux qui courbent l'échine devant la force économique aveugle qui broie tout se son passage !

Sophie Chicheri-Niot

C'est la même ligne de conduite pour ce gouvernement dans tout ce qui concerne l'environnement : simplification des règlements loi sur l'eau, espaces classés, forêts et maintenant les océans....que restera-t-il après ? Ce n'est pas de cette façon que l'on va limiter la perte de la biodiversité !

Grégoire Varenne

Subventionner des activités indiscutablement destructrices tout en promouvant un cadre réglementaire éviscéré est inadmissible et inacceptable de la part d'un gouvernement qui se doit d'être à l'écoute des citoyens qui lui ont confié pour un temps le pouvoir et dont la mission doit être de promouvoir des démarches et des comportements responsables, tant à l'échelle du pays que de la planète. Satisfaire quelques lobbys sans noms et sans visages en échange de contreparties inavouées, parce que sans doute inavouables, est un expédient honteux et indigne.

Christelle Boizanté

Arrêtez de détruire les océans !

Caroline Adolphe

Une fois de plus, la France s'apprête à renier ses engagements et à ignorer le souhait d'un nombre toujours plus important d'électeurs de préserver l’environnement. Je ne veux pas que mes impôts soient utilisés pour participer à la destruction des fonds marins, dont la préservation est plus essentielle que toutes les contingences économiques

martine gaudron

La France doit changer sa position de renier ses engagements internationaux (réintroduction d’aides néfastes encourageant la surcapacité des flottes et la surpêche !) et doit s’allier à la Suède et à l’Autriche contre ces subventions nocives. NON à cette nouvelle trahison du gouvernement français qui mènera à la surpêche et à vider l’océan de ses ressources et de ses pêcheurs artisans !

Sébastien Hugon

Manifestement, malgré son intelligence politique, Emmanuel Macron n'arrive pas à comprendre qu'il existe un enjeu environnemental vital à la survie des espèces vivantes -dont nous faisons partie. Son gouvernement le suit sur cette voie. A ce niveau il est terriblement d'arrière-garde et se rend responsable, au même titre que tant d'autres personnages insignifiants au regard de l'histoire, de la destruction de notre milieu de vie sous prétexte de protéger certaines individualités surtout industrielles. Ce n'est qu'en sortant de cette mêlée qu'il existe un espoir de rendre vie au milieu qui nous entoure et de rendre la fierté à ceux qui l'entretiennent ou nous permettent d'en vivre. Ce n'est pas choisir une voie "raisonnable" que suivre les avis industriels permettant de maintenir tant que c'est encore possible, jusqu'à destruction complète du milieu vivant actuel, notre mode de vie superficiel et toxique. Oser le changement c'est avoir un peu de courage.

Veronique LUPIS

Arrêtez de détruire la planète.

ERiC SANNER

Le mensonge , l'hypocrisie et la manipulation des citoyens ne passe décidément plus très bien fasse à la connaissance de plus en plus précise et effarante des désastres que produisent dans notre dos ceux qui ont tant à cacher : les multinationales , et certains industriels de tous secteurs et leurs alliés politiques peu scrupuleux . Monsieur Macron, choisissez la VIE, c'est votre responsabilité d'être humain : vous n'êtes pas venu sur cette planète pour contribuer à la détruire !

Jack LE CUNFF

Que nos politiques demandent l'avis des pêcheurs locaux, avant qu'ils ne disparaissent, sur ce que doit être une pêche artisanale et durable. Non seulement la pêche industrielle détruit les espèces mais appauvrit la ressource pour les pêcheurs locaux des côtes d'Afrique, du Pérou, du Vietnam....... Ne mangez jamais de poisson pêché dans les grands fonds.

Julie HENRY

Il me revient en tête la chronique du petit pêcheur gaspésien. (Histoire de pêche ; Les Cowboys Fringants).

Isabelle Lemaigre Dubreuil

Le résultat des Verts aux élections européennes n'aura-t-il pas suffi? Ce gouvernement, comme les autres, continue de faire passer l'intérêt de quelques uns devant l'intérêt de tous... continue de plier devant les réseaux d'influence et les prébendes financières, QUELLE HONTE! Alors qu'il a à portée de main la possibilité de faire basculer une situation complètement perverse vers un nouveau paradygme et une spirale vertueuse. La mer est déjà complètement polluée par le plastique. Demain elle sera vide de poissons...

Daniel Pitolet

Stop au manque de respect, stop au gâchis, à la manipulation. Faire des grands discours sur la démocratie pour manipuler cyniquement dans l'ombre, donne certainement une impression de pouvoir enivrante, excitante, mais entraine l'ensemble de la planète dans des déséquilibres plus qu'inquiétants... Gouverner ne doit pas être un exercice facile, certes, mais le courage de regarder les faits, d'en voir les conséquences, est ce ce point irréaliste et utopique pour les hommes politiques d'aujourd'hui ??? Sont ils à ce point pris dans les nasses du "filet" ???

Agnès viviani

Je suis pleinement d'accord avec la Présidente de Bloom. Je sis contre l'octroi de telles subventions et la préservation de nos océans. Les dirigeants n'en ont rien faire de notre planète, que ce soit sur terre ou sur mer, seul le fric et le pouvoir comptent. Pauvre monde...

Valerie Rambaud

La surpeche altére la biodiversite et fait peser sur l'avenir de sombres effets. Le destin collectif dépend aussi de vos décisions. Je vous sollicitée entant que citoyen pour que vous puissiez mettre tout en oeuvre pour protoger ses richesses et inciter à des modes alimentaires alimentaires moins destructeurs.

valérie rameaux

NON aux subventions, NON à la surpêche, foutons la paix aux poissons, nous sommes en train de signer leur arrêt de mort !! DE QUEL DROIT ??

Marie Guitton

On ne peut plus attendre, il faut des actes et c'est urgent ! Assez de la vision à court terme de nos politiques qui repoussent toujours à plus tard en protégeant les lobbys et industriels. En sacrifiant les océans, vous sacrifiez notre avenir et notre vision de la politique.

Pouya Farrahi Far

Bonjour, Maintenir une pêche durable est une question essentielle pour l'avenir de notre nation, et à plus large titre de notre monde. Tout porte à croire que dans l'intérêt écologique ET économique, il faille maintenir un stock de poissons à son haut fixe afin de maintenir cette ressource sur de longues durées. L'ignorer est une bêtise, le cautionner est un crime. Que vous le pensiez ou non ne changera pas la donne, ce qui change la donne c'est vos décisions et les scientifiques ont tranché pour la préservation FORTE de ce milieu, à vous de faire votre travail et d'être en paix avec votre conscience et celle de vos enfants.

loueva hennequin riviere

NON a la valorisation de la surpêche et a la destruction encouragée de nos océans.

therese-marie vandenbrouccke

Dégoutée ! On y arrivera donc jamais à préserver la vie de nos petits-enfants !

Irene Verlet

Bonjour, Les faits sont là et malheureusement indéniables: nous sommes en train de vider sauvagement et égoïstement les océans et les ressources naturelles plus généralement. Mais, cette situation n'est pas inéluctable. Il est inconcevable qu'avec le niveau de connaissances que l'on a aujourd'hui, on puisse ignorer cette situation et pire, l'encourager. J'au honte de voir que la France (si prompte à donner des leçons), n'est non seulement pas capable de tenir ses engagements mais va même à leur encontre. Les citoyens sont en train d'évoluer très rapidement et favorablement en faveur de l'écologie et modifient leurs comportements. Il est grand temps que les politiques fassent de même. Non à la pêche industrielle et aux subventions qui l'encouragent.

Bertrand GIRAUD

Monsieur le Président Macron J'ai voté pour vous dès le 1er tour des élections présidentielles pour l'espoir de renouvellement et de modernisation de la politique que vous portiez. Votre programme comprenait pourtant déjà à l’époque une zone d'ombre sur l’un des thèmes essentiel à mes yeux : vos idées et convictions en matière d'écologie. Cette zone d'ombre était j'en avais conscience, significative de vos réels niveaux d’éveil et de sensibilité à ces thèmes. J'ai néanmoins pensé que votre jeunesse ainsi que les valeurs humaines et humanistes qui vous portent, permettraient de vous faire rapidement évoluer sur ces sujets. A ce titre j'ai été rassuré comme beaucoup par la nomination et le poste réservé dans votre premier gouvernement à Nicolas Hulot. Aux récentes élections européennes j'ai pourtant choisi de donner mon vote à la liste des Verts. Ce choix qui a été fait par de nombreux autres français et européens a pour but de vous faire passer un très impérieux message au terme de ces 2 premières années de mandat: assez de tergiversation et de demi-mesures. VOUS DEVEZ MAINTENANT SANS PLUS ATTENDRE VOUS HISSER AU NIVEAU DU RÔLE HISTORIQUE QUI VOUS INCOMBE. Assez des belles paroles et des leçons lancées du haut de prestigieuses tribunes à la terre entière : il est temps de montrer vos convictions réelles et votre courage politique par des actions fortes plaçant sans ambiguïté la préservation du climat et de la biodiversité au cœur de toutes vos politiques. Assez de mots, il nous faut des actes. Et des actes très forts, à la mesure des enjeux. Les peuples européens exigent l'avènement d'un projet humaniste, novateur, ambitieux, positifs, enthousiasmant bâti atours de ces thèmes. La France a le devoir de jouer son rôle historique et de montrer la voie aux autres peuples. Comprenez cela, changez d'échelle et votre nom restera dans l'histoire. Continuez votre double langage, vos demi mesures synonymes de non choix, vos calculs électoraux, et vous serez débarqué sans gloire aux prochaines élections au bénéfice je le crains des extrêmes. J'ai encore confiance en vous. Le temps nous est compté. Pour la Terre et ses habitants Pour la place de la France et de l'Europe dans le monde. Pour les français qui méritent la fierté de participer à un projet ambitieux, révolutionnaire et joyeux.

marine Depeyre

En tant que citoyenne française et européenne, je demande au gouvernement français de favoriser les mesures préservant l'océan, sa faune et la pêche artisanale.

Véronique MAIGROT

Encore une fois la France choisie de renier ses engagements internationaux en se positionnant pour la réintroduction d’aides néfastes encourageant la surcapacité des flottes et la surpêche ! A quand un gouvernement sensible aux citoyens surtout quand ceux ci apportent des réponses censées sur le devenir. Non à la destruction, non à la surpêche en attribuant des subventions aux industriels. Pensez aux enfants de demain.

Joshua, Nicolas et Philippe BREUIL

En tant que citoyens et consommateurs, nous sommes opposés aux subventions d'une pêche industrielle contraire aux respects des environnements naturels marins. Nous sommes convaincus que le progrès de notre civilisation est compatible avec le respect de la nature et qu'il y a urgence que les politiques soient à l'écoute ! "C'est tellement rare, c'est tellement improbable, c'est tellement miraculeux que c'est peut-être ça la civilisation et la culture. Rencontrer quelqu'un qui écoute". Michel Serres

Jeannise GIRONCEL

Non à la surpêche et non aux subventions qui vont à l'encontre de la protection des océans. C'est notre avenir qui est en jeu.

Claude Marcheteau

Raz le bol des beaux discours qui se transforment quelques mois après en actes inverses à ce qui a été dit à la tribune! Raz le bol d'être pris pour un c.. Je voterai "mal" la prochaine fois!

Marie-Christine Fiévet

Monsieur Macron, Vous semblez oublier que vous avez été élu sur un programme. Et votre programme annonçait notamment : "Nous accorderons une attention particulière à la protection de la biodiversité marine" (site de campagne - 2 mars 2017). Ne bafouez pas vos engagements écologiques ! Souvenez-vous de vos promesses, faites en sorte que les subventions européennes bénéficient exclusivement à la pêche artisanale et non à la pêche industrielle qui détruit la biodiversité marine.

Jérôme Le Peltier

Bonjour, il faut sans doute alléger la pression industrielle sur l'océan et encourager une pèche artisanale, respecter les pêcheurs pauvres en Afrique en arrêtant de piller leurs ressources. Bien cordialement

Charlotte Padel

Il est peut-être encore tout juste temps d'empêcher l'effondrement total de la biodiversité marine qui nous entoure... Mais si nous continuons d'aller droit dans le mur, nous n'imaginons même pas les conséquences pour les générations de vivants à venir. Une mer vide est une mer morte, et nous sommes loin d'avoir compris son rôle dans l'équilibre précaire qui permet la vie sur terre. Qu'est ce l'argent face au vivant ?

Lucile Duval

Par pitié, ouvrez les yeux ! Il faut absolument que le bien commun et l'avenir à long terme passe avant les intérêts personnels de chacun... Nous allons droit dans le mur ! Comment peut-on agir sciemment en sachant que cela condamne l'humanité toute entière ? Ce n'est pas parce qu'on ne sera plus là pour le voir que cela ne nous concerne pas... Vous rendez-vous compte que moi-même, comme des milliers de jeunes aujourd'hui, j'ai renoncé à avoir des enfants par honte de ce que j'allais pouvoir leur laisser ?

Patricie Gaudry

Je ne mange plus de poissons et de produits de la mer depuis bien longtemps, honte à ce gouvernement

francois ARIES

bonjour, la pêche industrielle est le seul secteur qui se fonde sur la notion de collecte dans la nature sans avoir la vision du renouvellement des ressources, l'agriculture cultive mais plante, la pêche et encore plus l'industriel procède à un prélèvement brut. La pêche industrielle est donc dans la logique du chasseur cueilleur du néolithique mais avec une ponction telle qu'elle tue la ressource à venir. Il est donc fondamental tant pour la préservation des espèces notamment dans les pays du tiers monde que tant pour nos enfants à venir de mettre un réel frein à ce type de pêche en arrêtant les subventions publiques à ce type d'activité.

Denis Binet

Les subventions destinées à moderniser les flottes de pêches n'ont servi qu'à accroître la puissance de pêche et la surcapacité des flottilles, entraînées dans une course à la surexploitation. Ces subventions vont totalement à l'encontre de l'objectif affiché de gestion durable des ressources halieutiques. Toute la filière pêche est largement subventionnée à de multiples niveaux par des fonds publics. Privé de ce soutien artificiel, la vérité des prix ferait chuter l'effort de pêche et diminuer la dévastation des mers. Que les fonds débloqués servent à la recherche, à la surveillance, à la protection des eaux, à la création d'Aires Marines Protégées et à la réduction de la pollution des milieux côtiers.

Jérôme CANTON

Je suis pour la pêche artisanale et contre la pêche industrielle...

OLIVIER ARMANI

Il faut dire non à la surpèche. Le gouvernement français doit prendre ne compte l'avis des scientifiques et des citoyens.

Charles Van Praet

les gouvernements successifs en France sont à la solde des grandes entreprises et n'ont aucune vision pérenne pour le bien du peuple et des ressources. cela doit changer maintenant

Serge Blanville

Bonjour, je suis breton et je suis écoeuré que la France de Macron ait tout simplement supprimé le Ministère de la Pêche comme si la France se situait au milieu de nulle part et ne possédait pas 2000 km de littoral côtier, une aberration totale, mais on n'en est pas a une prés. Les lobbies industriels se frottent les mains, s'pas?

SERGE RAMPAL

Encore une position contre nature. Le bon sens manque vraiment à certains ou le cynisme des lobbies l’emporte une fois de plus ! Quel dommage !

Francis Ogereau

Je souhaiterai que la France respecte ses engagements internationaux. Nous sommes censés être le pays des lumières alors assez d'obscurité, prenez en compte les avis des scientifiques compétents dans leur domaine. Il y a assez de sonnettes d'alarmes à l'heure actuelle, nous ne pouvons pas dire que nous ne connaissons pas les désastres que cette pêche créer. Il est urgent de cesser cette folie.

Christine LEBLANC

Honte à notre gouvernement actuel, honte à Macron qui détruit notre planète, honte à la France.

Jean-Baptiste COUZIN

Bonjour Pourquoi ( pour QUI ?) ce retour en ARRIÉRE de 15 ans d'efforts pour sauver la petite pêche sur toute la Planète et , bien sûr , celle des territoires Français d'outre-Mer .... Honte a ceux qui encouragent cette opacité . ! J'ai HONTE d'être français .

Jean-Pierre Crozet

Comme on le constate sur tous les océans, les pêcheurs artisanaux ne peuvent plus vivre de leur pêche car l'industrie de la pêche détruit tous les écosystèmes, avec même des prétextes fallacieux, comme la tradition du massacre des dauphins ou la recherche scientifique pour les baleines ou l'extermination des requins pour leur prélever des ailerons. Nos impôts n'ont pas vocation à anéantir les océans. Les instances européennes montrent leurs limites à nous protéger.

Jean-Marie COTTA

Chers décideurs politiques, Vous êtes moralement responsables des actions et des décisions que vous êtes amenées à prendre en notre nom, mais la morale chacun sait qu'elle est à géométrie variable. Posez-vous la question de savoir si vous prendriez les mêmes décisions si vous étiez pénalement et pécuniairement responsable sur votre liberté et sur vos biens personnels. Si cette règle prévalait nous n'aurions probablement pas eu tous les scandales financiers, de santé publique, sanitaires et écologiques que nous avons vu ces dernières années. Quand allez-vous prendre en compte que vos décisions engagent l'avenir collectifs et doivent dépasser l'intérêt court-termiste d'intérêts catégoriels?

Anne-Marie Daudin

Nous sommes en train d'organiser notre propre destruction, il est urgent de réagir ! Merci aux décideurs de réagir dans le bien de l'humanité

Marie Herve

Stop aux industries destructrices de l'environnement et aux discours creux en période électorale. il est grand temps d arreter les politiques à court terme ou l'océan ne s 'en remettra pas. Après avoir reculé sur tant de dossiers écologiques, malgré les belles promesses de campagnes, pour satisfaire les lobbys, faites au moins une action positive ! la pêche industrielle ne détruit pas que les fonds marins mais également des emplois. Soutenez la pêche artisanale !

Pierre Durand

NON à la Surpeche

Marie-Luce Ferrieres

STOP aux subventions pour la surpêche. Oui aux subventions pour protéger la biodiversité.

DANIELE RONJAT

Avec toutes les informations que nous possédons aujourd'hui on sait que la pêche intensive provoque la disparitions de nombreuses espèces de poissons. Alors soyez responsables ! Ayez du courage politique !

jean-paul drexler

l' avenir pour nos enfants dépend des océans ! non à la sur-pêche. les océans ont une influence importante sur la vie terrestre

Rachel ROQUE

Aujourd'hui les décideurs ne peuvent plus dire "on ne savait pas". Nos politiques doivent être courageux et responsables et AGIR pour sauver les océans.

Valerie Dereymez

Non à la surpêche et à la destruction des fonds marins . Soutien à la pêche artisanale ! Assez de ces annonces gouvernementales hypocrites en périodes électorales . A l' ère d'internet , des réseaux sociaux et des lanceurs d' alerte, les politiques continuent de nous prendre pour des imbéciles . Nous voyons très clairement leur manoeuvres , stratégies et éléments de langage pour tenter de nous faire gober n'importe quoi . N' ont-ils pas honte , pas d' amour propre ?

BRUNO CRUCIANI

Je soutiens sans réserve l'initiative citoyenne Bloom contre les subventions à la pèche industrielle destructrice des océans et demande la prise en compte de l'avis des scientifiques pour la protection des océans. Je demande le respect des engagements de la France auprès des organismes internationaux.

Caroline Pascal

Bonjour, je suis bien évidemment pour l’arrêt des subventions allouées aux flottes industrielles de pêche. Celles-ci sont en train de tuer à petit feu nos mers et nos océans, et si les océans meurent, nous les suivrons. Le gouvernement n’a qu’a utiliser cet argent pour la reconversion professionnelle des pêcheurs, qui de toute façon, si la France continue ainsi, seront bientôt au chômage.

CHEMS KHELOUFI

Quand arrêteront-ils de penser pognon quand la planète se meurt ? Tout ne s'achète pas, des espèces disparaissent et c'est tout un écosystème en déséquilibre. Il serait temps d'arrêter ce crime contre notre avenir et celui de nos enfants.

Daniel POLY

je suis effaré par le cynisme de nos dirigeants politiques en collusion évidente avec les lobbies de l'industrie de la pèches. Ces politiques vont à l'encontre du bien commun, des ressources naturelles et de la pèche artisanale. Chacun le sait mais ils continuent à faire leurs petites affaires criminelles.

Gwenaëlle LE GARREC

Non à la surpêche Privilégions la pêche artisanale des petits bateaux Protégeons la mer ....

ETIENNE LAURAS

La pêche artisanale (tout comme l'agriculture locale et BIO) doit être maintenant la NORME ! Arretons de pesner et d'agir comme avant, avec des lobbys aux commandes et des intérets financiers en priorité. Monsieur le Président, vous avez l'opinion publique derrière vous pour faire de la FRANCE et de l'Europe un MODELE nouveau, avec une pêche respectueuse et de qualité (...comme en agriculture). Une pêche qui fait vivre des hommes et femmes, et qui respecte l'océan.

Joël Fabre

Pour une pêche responsable, prenant en compte les capacités naturelles de régénération des espèces et contre une industrie sur-exploitant les océans et la planète.

Françoise MOCE

Éliminons les subventions causent majeures de la surpêche ! Il y va de l’avenir de nos mers et océans et par conséquent du nôtre !

Maud Tapie

S’il vous plaît, arrêtons de laisser les décisions aux industriels, il est grand temps de revenir à des valeurs plus respectueuses. Après, ce sera trop tard pour nous, et pour eux aussi!!! Que faut-il faire pour que vous le compreniez. Merci...

Valerie Servant

Non a la surpeche!

Christian Berger

Agissez pour une pêche responsable en préservant la survie des artisans pêcheurs,des mers et plus globalement de l'environnement et des citoyens,dans l'intérêt GENERAL donc, et non dans celui des divers lobbies défendant des intérêts(mercantiles)PARTICULIERS comme c'est trop souvent le cas.

Enzo Chauvin

C'est une énorme erreur de sur-estimer les capacités régénératrice des écosystèmes des océans en sachant qu'ils sont déjà menacer par tout un tas d'autres facteurs ( desoxygénation des océans , acidification , réchauffement climatique avec destruction des coraux ....) . Votre politique est un crime contre humanité . Nous paierons les conséquence de vos actes malheureusement ...

Paul MOFFROID

Il faut cesser cette hypocrisie qui consiste à faire de belles déclarations à fort impact électoral puis à tout mettre en œuvre, en loucedé, pour satisfaire des appétits insatiables. Nous devons censurer cette pratique éhontée du mensonge, de la tromperie, de la tricherie. Mesdames et Messieurs du gouvernement, vous n'avez donc aucune parole, aucune conscience de la gravité de la situation environnementale, et par dessus tout, pas une once d’honnêteté : "mentir pour protéger le président" = mentir tout le temps ! Vous devriez méditer sur ce passage de l'Odyssée d'Homère dans lequel Ulysse, pour ne pas succomber au chant mélodieux des sirènes, s'était fait ligoter au mât de son bateau. Un grand merci à Claire NOUVIAN et à son association pour leur excellent travail !

Marie Louise Taable

Ecoutons et soutenons les vrais scientifiques, ceux qui sont pleinement conscients de l'enjeu pour la survie de la planète. Protégeons les Océans et protégeons la Vie Marine indispensables à la VIE DE LA TERRE. Signé : une Citoyenne de la Terre

Enzo Chauvin

C'est une énorme erreur de sur-estimer les capacités régénératrice des écosystèmes des océans en sachant qu'ils sont déjà menacer par tout un tas d'autres facteurs ( desoxygénation des océans , acidification , réchauffement climatique avec destruction des coraux ....) . Votre politique est un crime contre humanité . Nous paierons les conséquence de vos actes malheureusement ...

Jean-Claude ALDEBERT

Arrêtons d'encourager la destruction de la vie dans les océans par une subvention des lobbies de la pêche industrielle. Qu'allons nous laisser aux générations futures ? Il est temps pour nos responsables de mesurer l'ampleur des dégâts avant que le phénomène ne soit irréversible.

Catherine Paillol

Et que fera l'humanité quand il ne restera plus aucune forme de vie au fond des océans? Nos politiciens, d'habitude si préoccupés des commentaires élogieux que feront les générations futures et les livres d'histoire sur leurs actions, feraient bien de s'en soucier.

Loïc Mouchard

Favorisez les artisans de la pêche et arrêter de financer la surpeche.

Laurine Janicot

Un avenir pour nos enfants ! Non à la sur-pêche

Julien Morel

Préservons nos océans pour l'équilibre de la planète et pour nos générations futures!

Valérie Lannon

Respectons nos engagements, il est temps. Nous ne voulons pas de pêche industrielle

Jean Pierre MAIRESSE

Agissez dans l'intérêt des générations à venir et non au profit des industriels de la pêche qui vident les océans . Orientez les subventions sur la pêche artisanale qui respecte la ressource. Arrêtez de ne vous servir de l'environnement que pour des fins électoralistes.

Verite Mireille

La mer , comme la Terre , ce sont nos enfants , petits enfants , qui nous l'ont PRÊTÉ POUR ASSURER LEUR AVENIR .

Edith Conte

Accorder les discours et les actes plus de surpêche plus de subventions destructrices du vivant humain et non humain si il faut encore le préciser Plus de course au dernier survivant Travaillons à une vraie transition écologique

Claude MARTROU

Il faut interdire la pêche industrielle dans le monde entier

Françoise FEUILLET

Depuis 40 ans que l'on tire la sonnette d'alarme, non à la surdité de nos politiques ! Qu'il y ait enfin une vraie cohérence entre leurs paroles et leurs actes.

Aurelio Guerrieri.

Est ce si difficile de concilier, pêche resonnèe et économie...

Marie DOUAUD

Notre planète est en train de mourir à cause d’une bande d’humains irresponsables ! Arrêtons le massacre! Non à la destruction des océans ! Votons des lois qui les protègent, c’est la seule alternative à notre survie...

Vincent Lafage

Comment nos dirigeants peuvent être aussi aveugles et court thermiste ??? Faudrait nous expliquer leur stratégie mortel...

armelle michon

De même que pour l'agriculture, ce n'est pas l'industrialisation de la pêche qui sauvera et nourrira le monde ; elle le mène même à sa perte en vidant les océans et assurant à court terme la fin des poissons ! Non à la surpêche et aux gros chalutiers, oui aux petits marins traditionnels respectueux de l'environnement et de la ressource.

Annick Vincent

Arrêtez la surpêche maintenant ! Stop aux lobbies !

Anne Marie Vernon

Cessez ce massacre !

Anthony Alexis

Make our planet great again? Sans poissons dans nos océans donc sans cétacés, sans requins, sans vie... Les livres des futures générations seront bien vides. Mais on se souviendra de vous et vous serez probablement jugés par l'Histoire. Ayez le courage de vos actes mesdames et messieurs, devenez des héros. Pour vos enfants, pour l'humanité. Ne cédez pas aux lobbies.

Delphine Tavernier

Quand notre gouvernement cessera-t-il d'encourager la surpêche et le diktat de lobbies industriels ? Nous sommes très inquiets pour l'avenir de nos enfants dans ce monde d'hypocrites qui ne respectent pas ses engagements ! La France doit rester un modèle pour le développement durable et non un état voyou !

Jean Delgado

Il serait temps de cesser de tuer la planète et notamment ses océans où le vivant est apparu, car, c'est une évidence, il n'y en a pas de rechange ... Alors stop aux subventions qui vont favoriser la surpêche ! Qui vient s'ajouter aux dégâts majeurs causés par le réchauffement climatique, le déversement massif de plastiques qui tue la vie marine etc, etc. La coupe est pleine !

Jeanine Briottet

Les océans sont essentiels pour la survie de l'humanité. Il est inacceptable que la France n'ait pas conscience de cette importance vitale. Monsieur Macron, vous allez endosser une fatale responsabilité dans la précipitation de l'équilibre de l'écosystème marin. Faites appel à votre bon sens, à votre sensibilité à l'observation de la situation catastrophique de l'équilibre de notre terre. Ne vous rangez pas parmi les destructeurs, les tueurs de l'humanité. Ayez de l'honneur.

Jérôme Le Floch

Les citoyens ne veulent pas de cette pêche écocide, et la nature ne pourra plus l'endurer très longtemps. Cette position est contraire à celle affichée dans les discours de faveur de la biodiversité. Comme toujours, un gouvernement Macron au service des acteurs économiques qui ont accès aux salons de l'Elysées.

JEAN-JACQUES CHOMAT

Après les COP 21/22/23....les grandes messes écologiques, les grands discours la main sur le coeur, les promesses à l'aube 2035; la réalité des intérèts nationaux à court terme, le poids des lobbies et le cynisme du pouvoir politique reviennent en courant;comme disait Sarkozy "il commence à y en avoir marre de l'écologie". C'est l'argent public qui va servir à détruire les ressources en poissons; c'est inacceptable, puisque le pouvoir politique ne veut pas entendre l'opinion publique, refusons d'acheter du poisson tant que le gouvernement n'aura pas changé de décision.

Thierry MARTIN

Être influencé par les lobbies industriels devrait être considéré comme de la corruption. Honte sur les politiques qui hypothèquent l'avenir de la planète en autorisant des comportements néfastes pour elle. Nos décideurs politiques doivent servir l'intérêt de la population à long terme et non pas des intérêts financiers à court terme.

Antony Porte

La France doit respecter ses engagements en stoppant les subventions pour la surpêche et protéger réellement au moins 30% de ses eaux.

HELENE SIMONNEAU-MORELOT

Arrêtons les subventions pour préserver la biodiversité de nos océans.

Christel Almar

A tous nos incapables politiques : Allez donc faire une psychanalyse : vous apprendrez que la relation d'objet avec ce qui vous entoure (je prends car c'est à MOI, je consomme jusqu'à l'écoeurement, puis je jette ce qui ne m'intéresse plus n'importe où) est un comportement infantile compréhensible jusqu'à l'âge approximatif de 7 ans. Plus tard, l'esprit critique se développant, accompagné d'une compréhension analytique et dynamique des choses, des êtres, et des événements, cette attitude disparaît progressivement au profit d'une autre, que l'on a coutume de qualifier de responsable. Un peu à la manière du renard de Saint-Exupéry, dans sa relation au Petit Prince. Si vous ne grandissez pas rapidement, mesdames et messieurs, si vous ne comprenez pas que le profit est un hochet qu'il convient de délaisser -vous avez passé l'âge-, tout ce qui est vivant ici va dépérir en presque moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Dont acte.

Bruno Jouannic

Préserver les ressources naturelles pour nous et les générations à venir

Mirabelle Quemener

Quand comprendrez-vous qu'il faut cesser de courir vers le "toujours plus"...?

Maryse RENZI

MR MACRON ! Un modèle d'arrogance et d'hypocrisie ! Vous faites la leçon à MR TRUMP , mais vous êtes PIRE que lui ! Lui, au moins , il a le COURAGE de ses actes , il dit ce qu'il fait et affronte les critiques ! Vous , vous êtes un couard , un malhonnête ... avec cette pantomime des ETATS GENERAUX DE L'ALIMENTATION , avec la nouvelle loi sur le littoral , avec ce projet de déforestation de la France ... et la chasse ... !!!! Nos agriculteurs , nos éleveurs , nos petits pêcheurs ... tout se monde se meurt sans parler de notre biodiversité : les oiseaux , les abeilles et insectes en général .... Et vous , dans tous ces domaines ( je ne parlerai pas des autres !!! ) vous précipitez la situation . Une fois de plus , vous "léchez la botte " aux lobbies . Mais quel était votre projet pour ce quinquennat : Détruire la France , détruire la Terre ? Bravo , c'est réussi ! En vous alliant à l'Espagne ( un pays de honte ! ) , à l'Italie ( qui , là , me surprend ) , vous faites honte à la FRANCE et aux Français ! En espérant un sursaut de conscience , d'honneur et de respect de vos concitoyens ....... dans un pays qui n'est pas une dictature (?) et dans lequel vous n'avez pas le droit de prendre des décisions à l'encontre de millions de gens car je ne connais pas un français qui vous suivra dans ce " MASSACRE " .... RÉFLÉCHISSEZ MR MACRON !!!!

Christiane Latombe

Je vous demande instamment de stopper les décisions favorisant la surpêche : il vous faut viser le long terme ! Je compte sur vous pour agir avec bon-sens, probité et intelligence !

Dominique Guerrée

Dans les 17 Objectifs du développement Durable un est dédié à l'océan. Au travers cet objectif la surpêche est dénoncé. Quand nos gouvernements appliqueront-il ce qu'ils signent à l'ONU ? Arrêtons la vision court termiste et électoraliste. Que la France par son gouvernement pense à demain et la vie des océan pour agir maintenant.

Sebastien Kahn

Suggestion : Diminution progressive mais significative des subventions pour les flottes de pèches accompagnée de l'utilisation de l'argent ainsi récupéré pour mettre en place des mesures incitatives fortes pour des pêches plus respectueuses et viables sur le long terme. Cela reste assez évident par ailleurs ...

jacquelin verdant

je fais parti de ce qu'on pourrait appeler des électeurs non déterminés par la droite ou la gauche ou le reste, donc "à prendre". Par contre j'ai des "valeurs". Ces valeurs sont en particulier la protection de la nature et la mon soumission au "tout fric" actuel. Monsieur Macron et son gouvernement avaient de quoi séduire, la séduction étant son fort. Mais je constate progressivement que les actes contredisent totalement les mots. Je ne vois que soumission à l'ultra libéralisme, à l'argent et des décisions qui aggravent de façon extrèmement graves la situation de la planète. A l'opposé de mes valeurs il y a ce que je déteste le plus: la trahison. Messieurs Macron et Philippe et leur équipe semblent nous trahir tous les jours un peu plus avec des discours tout en apparence. Mauvais pour eux pour les prochaines élections...trés mauvais. (un grand Merci à Claire Nouvian et toute son équipe)

Françoise DEYDIER

Stop à la surpêche, honte au gouvernement français toujours soumis aux lobbies et à l'argent. La mer est la mère de l'humanité, la vie y est née. Si nous continuons à la piller, nous allons finir dans le néant d'un océan vide. Il est plus que temps d'agir : stop à la surpêche immédiatement !

Olivier Raclet

Non aux subventions favorisant honteusement la pêche industrielle et aboutissant à la surpêche destructrice.

Marc RICHARD

Pour faire vivre une démocratie responsable et respectueuse de notre planète et de la volonté des peuples.

Marie-Christine Rumen

Arrêtez de financer la destruction de la biodiversité au nom du profit à court terme ! Protégez les océans pour que les générations futures puissent respirer !

Yves DENIAUD

Les ressources halieutiques ne sont pas inépuisables et il leur faut du temps pour se renouveler. Il faut réduire la pêche industrielle et se donner les moyens de préserver les ressources de la mer. C'est une question de survie pour l'ensemble de l'humanité.

Eliane Seite

NON à cette nouvelle trahison du gouvernement français qui mènera à la surpêche et à vider l’océan de ses ressources et de ses pêcheurs artisans.

yannick ponsot

Il est évident que nous constatons de plus en plus le côté "hors sol" de nos décideurs. Il est urgent de s'ancrer dans une démarche sensée pour le bien de l'humanité!

Alexis Doerenbecher

Non à l'augmentation de la capacité des flottes de pêche industrielle financée par de l'argent public. Non à la redéfinition du périmètre de "pêche artisanale". Non au filoutage ! Rigueur et probité, s'il vous-plaît. Vos décision influent directement sur un capital irremplaçable et qui est bien plus fragile que vous ne l'imaginez. Où est passé le champion de l'environnement auprès de l'ONU ? Quand est-ce que la logique économique utilisera des modèles basés sur la réalité du monde en mettent notamment l'environnement au passif de toute comptabilité ? Alors, stop aux subventions néfastes. Nous ne voulons plus de cette logique de profits privés issus du creusement des dettes publiques.

Philippe DURANTE

La France doit impérativement honorer ses engagements et mettre fin à la surpêche, elle doit absolument mettre fin aux subventions des flottes industrielles. La pêche artisanale est la seule solution pérenne pour sauvegarder et garantir les ressources halieutiques. Votons avec notre carte bleue en m'achetant que du poissons dont la ressource ne soit pas en danger et pêché par des artisans (petits métiers). Bannissons le poisson venant de l'étranger, pêché par les flottes industrielles et les poissons de grands fonds.

Michèle BECOUZE

En 2015, l’ensemble des nations s’est accordé à l’ONU sur un objectif commun : éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. Mais la France a choisi de renier ses engagements internationaux en se positionnant pour la réintroduction d’aides néfastes encourageant la surcapacité des flottes et la surpêche ! La France s’est alliée à l’Espagne, première flotte industrielle européenne, et à l’Italie de M. Salvini pour flécher l’argent public vers l’augmentation de la capacité des flottes de pêche alors que 69% des stocks de poissons européens sont encore surexploités. Le triumvirat contre-nature France-Espagne-Italie n’ignore pas que la position européenne déterminera l’issue d’un accord multilatéral sur le seul remède universel à la surpêche : l’interdiction des subventions. Si la France ne change pas radicalement sa position pour soutenir ENFIN les citoyens face aux appétits destructeurs des lobbies, M. Emmanuel Macron portera la responsabilité de l’échec de tout l’agenda 2030 et des objectifs de développement durable au niveau international car il sera alors établi que les objectifs de développement durable n’étaient qu’un voeu pieu des nations devant l’ONU, une occasion de plus de faire de beaux discours sans rien changer aux actes. Cette position honteuse de la France, déterminée dans l’opacité des institutions, n’a fait l’objet d’aucune consultation ou communication publique. La position de la France qui déshonore notre pays et piétine notre avenir.

Fabienne Boue-Bigne

Mr Macron, Stop aux subventions néfastes qui permettent la surexploitation et la sur-capacité de pêche dans le monde. Agissez de façons significatives pour la protection des pêches artisanales et du milieu marin. Agissez selon la promesse faite a l'ONU en 2015 pour un development durable (14.6). Salutations

Madeleine Caboche

Macron met du vert sur ses costumes , pas dans son âme J’espère que Jadot va se battre avec vous Courage et merci de ne continuer à se battre

Patricia Stahl

Je suis opposée à la politique hypocrite du gouvernement. Sauvons la vie marine.

florence gervais

Le gouvernement français commet un crime contre notre volonté. C'est une honte pour notre pays.

CHANTAL CHEVALIER

je suis opposée à la politique gouvernementale concernant la pêche. notre responsabilité est en jeu face aux générations futures et notre devoir est de respecter l'océan dont nous venons.

Annick Quenard

Cessons d alimenter les lobbies industriels et soutenons nos artisans qui travaillent dans un plus grand respect de la nature. Notre manière de consommer est aussi un acte citoyen indispensable pour faire bouger notre société.

Jean Marc Jourdain

Bonjour Il est vraiment nécessaire de limiter les subventions aux industriels de la pêche qui utilise des chaluts. Merci de votre écoute sincère. Sauvons le monde de trop d'exploitation des ressources naturelles s'il vous plais.

Claude BOURQUARD

Une pêche artisanale respectueuse de la ressource halieutique et du milieu marin est la seule qui puisse maintenir durablement des emplois. Les intérêts financiers à court terme de la pêche industrielle productiviste sont incompatibles avec les enjeux de la protection de la biodiversité et les enjeux climatiques. Financer l'effort de pêche industriel c'est aussi faire disparaître les emplois des pêcheurs artisanaux locaux dépendants de la ressource alors qu'il assurent une économie localisée et alimentent avant tout les circuits courts. C'est une logique à contre courant des travaux des chercheurs et de la demande sociétale.

YVES DANIELOU

Ne peut on bannir le chalutage, les filets dérivants qui massacrent allégrement et font vivre le "Crédit Maritime". Une balise GPS et la suspension de la licence de pêche pour tout contrevenant. Les champs d'éoliennes off shorepeuvent constituer des zone de frayères facile à faire respecter; Les palangriers et la pèche du thon à la canne... Courage pour ces combats, honneur au politique qui voit plus loin que sa réélection.

Nathalie Frossard

Depuis plus de 15 ans, on entend parler des engagements pour supprimer les subventions nuisibles à la biodiversité, que ce soit dans le secteur de la pêche, de l'agriculture, des forêts,etc. Rien n'est fait. Des groupes de travail se réunissent dans les différents ministères. Des heures perdues quand ce sont les lobbies qui décident finalement de tout. Il est temps que les citoyens se manifestent pour dire que leurs voix comptent avant tout. Seule une poignée d'individus, ceux qui vont profiter financièrement de ces subventions (directement ou grâce aux retrocommissions) en sont satifsfaits. Merci de tenir compte de la majorité !

jimmy Gambier

Stop à la surpeche

Kilian Robin

Il est indispensable de protéger l’écosystème marin et de renoncer à toutes ses mauvaises propositions Merci de suivre les recommandations de l’association Bloom qui est beaucoup concerné pr le bien commun que les lobbies de l’industrie de la pêche. Soyons à la hauteur des décisions de fond qu’on vous demande de prendre

Jean-François Vincent

Le grand écart incessant entre les beaux discours environnementalistes et les actes mine chaque jour un peu plus le peu qu'il reste de confiance entre les citoyens et le pouvoir exécutif. C'est grave. - Hélas, la destruction des océans est encore beaucoup plus grave. Comment pouvons-nous comprendre cette fatale incohérence ?

Antoine Richard

Je compte sur le gouvernement de mon pays pour réguler la peche industrielle afin de protéger les ressources des oceans

Louise LAGOUTTE

C'est une fois de plus le résultat des actions dramatiques des lobis. La démagogie des petits politiciens irresponsables incapables de résister aux pressions des acteurs soit disant économiques qui sont en réalité des toxiques . Courage cessons de consommer du poisson sauvage ou d'élevage non durable. Vous avez un pouvoir énorme votez avec votre carte bancaire . Pas de subvention pour perpétuer ce massacre .

Mélissa Baulac

Sans l océan nous ne serons plus rien dans quelque temps car tout est une question d équilibre, nous faisons partie de cette terre au même titre que les animaux.Nos chers dirigeants ont une vision très étroite de la vie et ne pensent pas a l avenir. Sauvegarder l ocean est plus que vital..

Annick Benages

Je soutiens la pétition !!

Malika Perrier

Une directive européenne est prise pour arrêter ce principe de "toujours plus" mais nous regardons ailleurs, comme si cela ne concernait que les autres... Quelle tristesse ! Nos enfants verront-ils encore des poissons dans nos mers ?!

Christophe VOREUX

La première condition de la durabilité de nos activités est d'adapter le prélèvement des ressources naturelles à son renouvellement spontané. Elle est ici outrepassée. Non à l'industrialisation outrancière de la pêche ! Pensez une nouvelle fois à l'avenir du monde, Mesdames et Messieurs les décideurs !

Michael Le Tallec

Mesdames, messieurs les dirigeant(e)s de notre pays la France, il est temps de vous rendre responsables pour nous assurer un avenir meilleur. Merci de votre compréhension. Michaël, un citoyen fatigué de toujours devoir se battre contre vos décisions

MARTIN DARGENT

Bonjour, Effectivement il y a des interêts économiques mais si nous agissons comme vous le souhaitez à court terme l'industrie de la pèche va encore plus se dégrader. Il faut préserver l'océan et limiter la surpêche.

Michelle NORAZ

Merci de nous alerter sur ce grave problème de destruction des Océans ! Quand signerons nous la MORT programmée de nos océans : poubelles,pesticides,réchauffement....

Danielle Reyssat

Réintroduire les aides encourageant la surcapacité des flottes, et donc la surpêche, revient à dire : "après moi ? Le déluge !". Quel avenir le gouvernement souhaite-t-il pour nos enfants ? Un monde où auraient disparu poissons et pêcheurs (ceux dignes de ce nom, les artisans) ? Une fois que les ressources auront été détruites, on ne pourra pas revenir en arrière et il ne nous restera que nos yeux pour pleurer. Il est temps que la France prenne ses responsabilités en mettant ses actes en conformité avec ses paroles.

Cécile Pinon

Arrêtez la voracité et la destruction organisée des mers et océans. Vos politiques relèvent de la maladie et du suicide économique et environnemental.

Gérard CHAPALAIN

Arrêter de subventionner les activités qui nuisent à l'environnement ou à la santé des hommes et de leur planète. Faites plutôt pression sur les pays qui ne respectent rien à qui vous donnez quitus avec vos subventions.

Martin Neyssensas

Cet argent ne serait il pas mieux ailleurs ?

Brigitte Gervais

Je ne veux pas que mes impôts servent à accroître encore la surpeche et la destruction des milieux marins. Monsieur Macron mettez vos actes en accord avec vos paroles!

libertad heliot

Il est temps de se mobiliser et même si les pétitions sont nécessaires pour alerter l'opinion, il serait nécessaire de trouver des modes d'action lus radicales et plus efficaces.

Dominique Bouteille

Stop aux actes contraires au discours Stop à la politique a court terme Que mangeront nos enfants ? Comment vivront les pêcheurs qui font vraiment de la pêche artisanale ?

Montserrat RODRIGUEZ

La France doit impérativement honorer ses engagements en vue de mettre fin à la surpêche qui ruine la biodiversité. La France doit impérativement oeuvrer pour la fin des subventions aux flottes industrielles, et au contraire, favoriser la pêche artisanale. Il en va de la survie de la biodiversité (et de la crédibilité du président Macron).

ANNABEL FOURCROY

Pourquoi doit-on encore accepter qu'une minorité mette en danger le reste de l'humanité?????? Un peu de courage, que diable ou alors dites-nous simplement quand vous prévoyez de nous faire tous crever que l'on puisse prendre nos dispositions. Merci d'expliquer vos positions à vos enfants, petits-enfants et à tous à qui vous laissez une planète moribonde au nom du seul moteur qui vous fait vivre : LE FRIC !

Pierre MONTAGNE

SVP, un peu de démocratie

Aurélie HOPPE

Vous ne comprenez donc pas que les choses ont changé ??? Nous, citoyens, ne voulons plus aller dans le mur vers lequel, vous, politiques, nous emmenez de force. STOP au massacre généralisé de notre planète, de nos ressources. Aujourd'hui, en 2019, en l'état actuel des connaissances, adopter ce type de position ne peut pas être de l'incompétence, c'est du SUICIDE ! Et j'espère que vous aurez un jour à répondre de vos actes.

Sophie Reyssat

Les discours doivent être suivis d'actes conformes aux engagements qui ont été pris. Faire l'inverse est schizophrène. La France ne peut pas dire une chose à l'Onu et faire son contraire au Conseil de l'Union européenne : il en va de notre crédibilité sur la scène internationale, et auprès des citoyens, à l'heure où chacun a conscience que le développement durable est la seule voie à emprunter. Le gouvernement français souhaite-t-il passer à la postérité comme celui dont l'appui aux subventions à la surpêche a précipité le déclin marin ?

florence benavent

Mesdames, messieurs les Ministres La France est un pays de droits: je ne peux croire que son gouvernement vote contre le droit à la vie de la terre entière: laisser l'océan devenir une zone de non-droit n'est pas envisageable. Nous vous prions de ne pas financer une pêche destructrice des fonds marins et de tout son écosystème et au contraire de vous allier à la Suède et à l'Autriche pour la défense des océans. En comptant sur votre sage décision, je vous prie d'agréer l'expression de mes salutations distinguées.

Marine Coupaud

Stop aux politiques de court terme en matière économique et environnementale!! Protégeons les océans

suzanne delaigue

Je souhaite ardemment pour les humains ,pour tout ce qui est vivant (faune et flore marines),des moyens pour une meilleure qualité de l'eau de mer,avec des controles effectifs. Je souhaite vivement une pèche artisanale .

Jeanne Defrain

Arrêtez le massacre de la sur pêche et le gaspillage. Manifestons le aussi avec notre bulletin de vote!!

Sophie Rouan

Arretez svp de prendre des mesures néfastes pour la planète. Pour nos enfants nous devons proteger les stocks de poissons, préserver la nature. Arretez svp de prendre des décisions contraires à vos discours et contraires aux volontes des citoyens.

Élisabeth Roulland

La pêche artisanale doit rester ARTISANALE...comme l'indique son nom . Merci pour l'Océan

Cécile Micallef

14% pour la liste du parti des écologistes aux européennes, du jamais vu. De plus en plus de Français prennent conscience qu'il faut changer notre façon de vivre, qu'il faut arrêter d'exploiter les ressources de la Terre. M. Macron, vous vouliez incarner le changement et en positionnant la France pour la poursuite des subventions favorables à la pêche industrielle, vous perpétuez un modèle économique et industriel vieux de cent ans, qui détruit notre planète, et qui n'est pas viable. Nous voulons l'arrêt de ces subventions comme cela était prévu à l'ONU 2015 et le soutien à la pêche artisanale, qui favorise le renouvellement de la faune marine. Merci à BLOOM de se battre ainsi pour un monde plus juste.

Laurence Boiteux

Nous allons vers une catastrophe: stop à la surpêche

Michel LEGAUX

Les politiques sont aux ordres des grands groupes quoi d'étonnant...

Albert Olioso

lorsqu'il n'y aura plus de poissons, on regardera nager les têtards ?

Patrick Henry

Messieurs les députés, peut-être risquez-vous un jour d'être jugés pour crime(s) contre l'humanité. Suis en total accord avec les prises de positions de BLOOM... et avec les 3500 commentaires précédents.

christine bergougnous

STOP A LA SURPECHE ! OCEANS ET MERS EN DANGER !

Dominique Detroussel

Stop à la surpêche

Baptiste Teissier

Aux décideurs : Je ne comprends pas, on vous annonce de toute part organismes citoyens indépendant/ scientifiques / associations /etc été ...) les effets néfastes des pêches industrielles/ électriques / ... Et ce que vous proposez c’est d’enfoncer le clou en leur laissant plus de pouvoir à ces industriels de la pêche (soi disant cela va sauver des emplois, etc etc mais depuis quand avez vous eu des exemples vérifiés de ce soi disant sauvetage d’emplois ? On parle des plans sociaux de général motors ? Bayer ? Et autre...) Il n’y a plus d’ignorance ... Bref à ce stade il n’y a que deux solutions soit vous êtes idiots, soit vous êtes complices. Je suis presque sûr qu’idiot vous ne l'êtes pas, alors arrêtez de vous faire complice pour un statut/ un pouvoir/ ou autre. Merci

Sandra Jubiniaux

Nous n'avons pas de planète de secours quand tout sera mort, pollué, cassé, vendu sur celle-ci. La surpêche n'est pas dans notre intérêt.

Jack Marescot

Solidaire++++

Catherine Minguet

Il est absolument honteux que le gouvernement Macron ne protège pas notre environnement ! Il n'y a rien à dire de plus à mes yeux !

Jérôme Contet

Quand le monde commence a prendre conscience que l océan n est pas inépuisable le gouvernement aide à ça destruction nos enfants se rappelleront de ca. " papa il y avait de la vie dans la mer avant" " oui mon ange mais on a tout detruis désolé mon bb"

philippe Chaplais

Arrêtons de racler les fonds !(de tiroir ? de la mer ?) . Toujours plus de technologie pour traquer les poissons jusque au dernier . Jusqu'à l'irréversible , comme la morue jamais réapparue sur les bancs de Terre Neuve ?

Jacques LEVILLAIN

Si la France ne change pas radicalement sa position pour soutenir ENFIN les citoyens face aux appétits destructeurs des lobbies, M. Emmanuel Macron portera la responsabilité de l’échec de tout l’agenda 2030 et des objectifs de développement durable au niveau international car il sera alors établi que les objectifs de développement durable n’étaient qu’un vœu pieu des nations devant l’ONU, une occasion de plus de faire de beaux discours sans rien changer aux actes. Cette position honteuse de la France, déterminée dans l’opacité des institutions, n’a fait l’objet d’aucune consultation ou communication publique.

Philippe Issanchou

Quel cynisme, quelle inconséquence, après nous le déluge... Nous allons tous dans le mur, accélérons ! Continuons de résister.

Martin Mouchard

Surpêche, pesticides, plastiques, même combat ! Les lobbies ne doivent plus dicter la politique de nos états et de l'Europe; Il en va de la survie de la planète. Que direz-vous à vos petits enfants lorsqu'il n'y aura plus de poissons, plus d'insectes, plus de vie sur la Terre ? C'est plus qu'urgent désormais !

Gérard Gaudin

Mesdames et Messieurs les décideurs vous avez été élus pour écouter avant de décider .. N'écoutez pas que l'intérêt des grands financiers car ils mènent le monde à sa perte.

Anthony Berville

Ce qui se passe dans les oceans se situe loin de nous, de nos yeux, alors il est plus simple d'agir, pour les industriels, a grande echelle dans la destruction de cette environnement. C'est ainsi que la surpeche amoindri le nombre de specimen vivant dans ce milieu avec des superficies immenses draguées tout les jours et si un equivalent etait fait sur le terre ferme nous serions tous horrifiés. Nos dirigeants doivent prouver que les oceans et les etres qui les peuple sont l'objet d'une protection necessaire souhaité par les citoyens. L'argent empoché par les lobbies ne permettra pas le rachat de la biodiversité et les poissons souffrent meme si ils n'emettent pas de son pour nous le faire comprendre. Alors je vous en prie M.Macron, cessez d'etre la honte de l'humanité et oeuvrez au respect de la planete. De plus, la communauté scientifique est clair sur la marche a suivre pour redonner a la nature ses droits, donc allier vous au pays protecteurs et non ceux avides de profit.

stephane luc

C'est une honte!! vous financez notre perte avec notre argent et aux profits de lobbys!! Aidez la pêche artisanale et créez des réserves Pensez à vos enfants !!!

Olivier Lombardo

Stop killing please... Cette façon de faire est une honte, construisons plutôt que de détruire.

Charles LAURET

Aux décideurs politiques sur la Pêche et la protection des océans. Gérer c’est anticiper. Anticiper c’est gérer. Nous vous avons donné un mandat pour gérer et anticiper en tenant compte des indicateurs sociaux-environnementaux : en ce qui concerne l’environnement les indicateurs sont au rouge.Merci de tenir compte de notre besoin de protéger ce qui appartient au bien commun, transculturel, humain. Merci de nous laisser penser que Nous sommes de plus en plus nombreux de nous soucier de ce bien sans le soumettre à des intérêts économiques non pérennes et que nous savons aussi voter, faire rester et faire partir. Cordialement.

Nicolas Delaunay

Subventions à la surpêche, subventions aux énergies fossiles, même néfaste combat: on subventionne la continuité du modèle ancien qui détruit à petit feu la capacité régénératrice de notre planète. En cohérence avec le positionnement d'Emmanuel Macron, de "Make our Planet great again", la France doit absolument changer sa position et se prononcer pour l'interdiction des subventions à la surpêche.

Yannick Heinry

Merci de continuer a nous informer des dérives réglementaires qui mettent en péril la biodiversité et favorisent les flottes de pêches industrielles.

cecile moinet

La France doit s’allier à la Suède et à l’Autriche contre les subventions nocives.

Marianne Raffin

Mettez votre intelligence au service d'un monde meilleur ! C'est ce pourquoi nous vous payons et vous n'avez pas le droit de faire autre chose. Qui peut penser et agir sur le long terme sinon vous ? C'est l'essence même de votre métier. Vive la planète bleue notre maison à tous...

Alisée Mignon

Merci de penser à nos enfants et petits enfants. ce seraient bien qu'ils connaissent le goût du poisson. On ne veut pas manger plus de poisson on veut le bien de la planète et des oceans. Merci de respecter nos désirs de citoyens.

Noelle Bese

Je soutiens cette pétition.

Alvina Fernandes

STOP!!! Nos enfants ont le droit d'avoir un futur, l'argent ne servira à rien une fois que toutes les ressources auront disparu et que la planète sera complètement polluée, si ça n'est pas déjà trop tard!

Clotilde BARBE

STOP à la surconsommation qui pollue la terre et nos mers et océans !!! Respectons la vie marine si nous voulons préserver les animaux et la biodiversité marine dans toute leur diversité. ARRETONS LE MASSACRE !!!

Corinne Guyon

Il faut agir vite

Catherine Chemin

Stop à la surpêche, à la surexploitation des océans. Protégeons nos fonds marins et nos océans avant qu’il ne soit trop tard.

Patricia DUTHEIL

La surpêche et ensuite ? Ensuite plus RIEN dans nos océan !!!

Marie gabrielle Daunizeau

On nous demande de faire des efforts pour sauver notre planète, de changer toutes nos habitudes,de s associer aux différentes manifestations et le gouvernement nous trahit en soutenant les lobbies.... C est écoeurant. Arrêter de tuer notre planète Je soutiens l association Bloom pour toutes ses initiatives et ses démarches d information. Non à la pêche industrielle,non à cette tuerie inutile... Oui à la pêche artisanale respectueuse

Aude Marchand

La république en marche subventionne la destruction du vivant, encore un déni de démocratie, nous ne sommes jamais consultés sur rien. Ils sont complètement inconscients ! Toutes les associations de protections de la nature et de l'océan en particulier devraient se regrouper en collectif contre les lobbies, nous serions peut-être ainsi représentés quelque part.

Anne Marie Perez

Je soutiens les actions de Bloom pour une pêche artisanale

Pauline Gandau

Non au pillage des océans et aux lobbys.

Goncalves Sonia

Arrêtez la surpêche et respectez les fonds marins. Nous avons l'obligation de penser aux génerations futures.

Laurienne Bernard-Mazure

Arrêtez d'obéir aux lobbies et respectez enfin le vivant (et au passage les accords passés avec l'ONU...). La mer n'est pas à notre disposition, les poissons non plus !!! Stop à la surpêche et aux subventions qui la permettent

Sylvie Dugeay

A "mon" gouvernement : nous vous élisons et ainsi vous déléguons notre pouvoir, selon des programmes précis. Vous nous avez fait apprendre, sur les bancs de l'école, que c'était cela la démocratie, et que c'était bien, et aussi que c'était le meilleur système. Interpellé, l'un d'entre vous a un jour déclaré sans vergogne que "les promesses n'engageaient que ceux qui y croyaient". Une phrase qui n'a aucun sens, à part un mépris bien affiché pour nous et pour la démocratie. Et vous continuez, sans jamais tirer de leçons des échecs récents, à soutenir lobbies et tout ce qui est à l'échelle industrielle, en écrasant les petits entrepreneurs, agriculteurs, pêcheurs, les artisans, ... . Par exemple, vous soutenez l'agrobusiness, et vous vous permettez depuis des années de ne pas verser aux petits producteurs agricoles convertis au biologique les subventions que vous avez promises. Par contre, il y a toujours de l'argent pour les mêmes trusts et quasi-monopoles : pour ceux qui polluent sans réparer ni encore moins prévenir, pour ceux qui rendent la terre infertile et morte et nous nourrissent de produits non seulement sans qualités mais toxiques, pour ceux par qui adviennent les crises financières, et qui réussissent à garder leurs profits et mutualiser leurs dettes; pour ceux qui ravagent toujours et encore des mers et océans déjà bien abîmés et dont notre pays s'entête à vouloir maintenir les subventions. Seuls les intérêts de tous ceux-là semblent compter. Un "petit" doit se débrouiller dans une jungle de normes et taxes et prouver tout seul que son projet est viable. Un "gros", qui a déjà démontré les lourdes conséquences de ses activités et qui détruit l'avenir de tous, a aussi déjà démontré qu'il n'est pas viable et de surcroît néfaste : il a besoin de subventions, et les emplois qu'il fournit et au nom de quoi il les reçoit aussi, ne permettent pas de vivre dignement (ce qui est quand même fort de café pour l'espèce dominante de la planète; et je vous épargne le chapitre sur l'exploitation éhontée des pays et des humains anciennement dits du tiers-monde). Nous n'avons qu'une vie, nous n'avons qu'une planète, nous sommes responsables du désastre qui arrive. Nous sommes indignes du pouvoir que l'évolution nous a donné. Nous ne sommes mêmes pas concernés apparemment par le futur de nos descendants. Donnons-nous, donnons-leur au moins une chance. Essayez au moins une fois. Juste pour voir ce que cela peut faire. Avec colère, avec impuissance, sans trop d'illusions, toutes mes salutations,

Florianne Gaillardin

Personne ne veut plus de la pêche industrielle et de la destruction des océans au profit d'un secteur d'activité économique. Pour une fois essayez d'écouter! C'est votre responsabilité.

Vincent BOUTOR

oui aux subventions pour les petits pécheurs locaux et la protection des fonds marins. non à la surpêche industrielle.

Laurent SEUGNET

Sans les subventions, la pêche industrielle n'est plus rentable. Si le gouvernement reconnaît qu'il y a une sur-exploitation par la flotte industrielle, avec un impact massif dur la biodiversité, il doit être logique avec sa volonté affichée de la préserver et stopper ces subventions qui contribuent à maintenir des pratiques reconnues comme destructrices. Privilégions au contraire la petite pêche locale de haute valeur ajoutée, avec des limites fixées par les meilleures données scientifiques.

christophe tardivon

Je demande une révision de la position de l'état français, pour mettre notre position en cohérence avec nos engagements écologique de la préservation écologique de la pêche. Supprimer les subvenions toxiques. Merci

Mélanie Putinier

Tenez vos engagements en éliminant d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. Un objectif, sain, cohérent dans l’intérêt Du vivant! Arrêtons de marcher sur la tête, mener toujours plus par le pouvoir et l’argent. Nous somme en train de tout tuer à petit feu, y compris nous. Sauvons ce qui peut encore l’être et reconstruisons autrement dans le respect de celle qui nous nourrit et nous abrite avec tant de générosité.

Pauline Jung

Parce qu'il y en a assez des beaux discours et des promesses non tenus, de ces politiques qui pensent avant tout à leur propre intérêt à court terme au détriment de notre environnement, notre santé et celle de la planète. Je dis NON à la position de la France encourageant la surpêche et favorisant la destruction des océans.

Florent Beau

NON à la surpêche subventionnée, OUI à la pêche artisanale locale.

Alexandra Machet

Ce serait un pas de plus vers l'effondrement...

Violette Hugo

Il est simplement temps de réaliser que notre avenir est fragile. Les lobbies n’aideront Pas à assurer notre survie quand a La planète aura été avidement vidée de ses ressources. Devoir faire union pour empêcher un tel retour en arrière est incompréhensible mais puisque que la période est folle unissons nous et tentons de faire réaliser aux politiques que c’est la première chose que nous attendons d’eux : sortir de leurs principes et magouilles archaïques pour tenter d’assurer un avenir

francois kaysen

Je constate que M. Macron prend en coulisses des décisions totalement contraires à l'attitude qu'il affichait depuis la campagne des Européennes et sa soudaine prise de conscience écologique. Une fois de plus l'intérêt à court terme des lobbies et de quelques armateurs industriels l'emporte sur l'avenir de la planète et des générations futures. La surpêche, grâce à des bateaux à la capacité surdimensionnée par rapport aux ressources, est une cause majeure de destruction de la biodiversité marine et des océans. Les scientifiques nous préviennent qu'il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans en 2050 ; il est plus qu'urgent d'arrêter cette folie. Mais hélas, le gouvernement de M. Macron continue d'appuyer sur l'accélérateur pour aller toujours plus vite dans le mur. Je m'oppose donc fermement à la position actuelle de la France dans les négociations au niveau européen à propos du Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP), position qui si elle est adoptée aura une très néfaste influence sur les océans et le milieu marin.

Alice Oplatka

Comment peut-on encore en 2019 fermer les yeux sur les conséquences de l'exploitation intensive de notre société sur l'état de l'environnement? Il nous faut prendre MAINTENANT les bonnes mesures qui permettront de sauver les espèces en voie d'extinction. La pèche intensive doit cesser au plus vite, il s'agit d'une urgence !

Nelson Do Couto

Une position encore incompréhensible de la France. Aucune vision à moyen/long terme, c'est pathétique... Quoi de plus important que la préservation de notre planète, pour notre avenir et celui de nos enfants. NON à la la surcapacité des flottes et à la surpêche ! Un grand merci à Bloom.

HELENE LE BORGNE

Stop à la mort programmée de la vie dans les mers et les océans !

LOÏC LE BORGNE

Non à la surpêche et oui aux petits pêcheurs. N'utilisez pas nos impôts pour détruire l'océan !

Annie Petitjean

Nous constatons que M. Macron prend en coulisses des décisions totalement contraires à l'attitude qu'il affichait depuis la campagne des Européennes et sa soudaine prise de conscience écologique. Une fois de plus l'intérêt à court terme des lobbies et de quelques armateurs industriels l'emporte sur l'avenir de la planète et des générations futures. La surpêche, grâce à des bateaux à la capacité surdimensionnée par rapport aux ressources, est une cause majeure de destruction de la biodiversité marine et des océans. Les scientifiques nous préviennent qu'il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans en 2050 ; il est plus qu'urgent d'arrêter cette folie. Mais hélas, le gouvernement de M. Macron continue d'appuyer sur l'accélérateur pour aller toujours plus vite dans le mur. Veut-il faire concurrence à MM. Trump et Bolsonaro ?

Louis Courtaigne

Cohérence entre les discours et les actes.

rémi sainte-marie

Je ne suis pas d'accord pour que mon pays soit dans le camp de ceux qui accentuent la pression sur le vivant et la destruction de la biodiversité en poussant les flottes à la surcapacité et en élargissent la définition de la pêche artisanale Comment des êtres doués d'intelligence en sont encore à privilégier des solutions de court terme alors que la vie agonise ?

tanguy smoes

L'océan dernière ressource dont on ignore trop souvent le massacre est évidemment la base d'un équilibre possible du système terre. Bravo bloom de nous alerter. L'artisanat, modele productif à dimension humaine est certainement un outil de la préservation de l'avenir. La parole d'un état dans l'enceinte des nations unies garde encore la valeur du dialogue des états en dehors de celui des groupes industriels. 3 fois oui pour la sauvegarde des poissons et des pêcheurs qui partent pêcher dans leur eaux... pour longtemps ! (Espoir)

Muriel Dimiccoli

Non aux subventions qui encouragent la surpêche, et surtout non aux double discours honteux sur l'écologie alors que nous sommes dans une telle urgence environnementale... Comment ces décideurs peuvent ils regarder leurs enfants dans les yeux? Je suis effarée...

Virginie Voisin

En tant que citoyenne française je refuse la surpêche, et le non respect des espèces vivants dans les océans. Les gens, le peuple s’exprime et les gouvernements n’écoutent que les lobbies !!! C’est inacceptable Monsieur le président le peuple vous a élu pour l’entendre. Soyez plus fort que ces choix économiques qui tuent notre planète. Merci.

Christine Rubin

Merci de porter à la connaissance de tous ce scandale parmi bcp d autres concernant la destruction du vivant... Bien sûr sur que je me sens indignée et je dis NON à tout cela et je souhaiterais qu'Emmanuel Macron se connecte à son humanité, ce qui l apaiserait . Mais, nous avons aussi CHACUN un moyen puissant d agir et de faire que la pêche, l elevage d animaux terrestres ou marins et la maltraitance de ceux ci ne servent à rien et cessent..., c est de ne plus se nourrrir d animaux quels qu ils soient. Et les personnes qui vivent et s enrichissent de ce commerce se reconvertiront . L urgence est telle que ns n avons plus le choix .

Véronique Delsol

Il.est urgent de sauver les fonds marins. Honte à ceux qui par leurs discours parlent d'écologie et qui en même temps décident de favoriser les lobbies de la pêche en voulant des subventions nocives qui favorisent la surpêche. Moi je veux une terre à vivre et non à exploiter pour le profit quelques uns et au détriment de tous

Alain Le Bihan

Cohérence déclarations et votes svp

Cécile Huchard

Au moment même où le gouvernement Macron affiche sur tous les tons sa volonté de mettre en oeuvre une politique écologique ambitieuse, et après avoir fait campagne sur ce thème pour les élections européennes, il soutient à Bruxelles, dans le cadre du FEAMP, une position particulièrement néfaste envers la biodiversité et les écosystèmes marins pourtant déjà exsangues. Le renouvellement des subventions à la surpêche, par la "modernisation" des flottes, l'extension de la définition de la pêche artisanale et l'assouplissement du contrôle des fonds, ne fera qu'encourager toujours plus une pêche industrielle dont la seule logique est le pillage des océans au nom d'un profit à court terme. Je refuse que mon argent, en tant que contribuable européenne, serve à la destruction de la vie marine qui est notre patrimoine commun et irremplaçable. Et en tant que citoyenne, je dois constater une fois de plus la distance qu'il y a entre les paroles et les actes du gouvernement dès qu'il est question d'écologie. Le gouvernement continue de servir les lobbies plutôt que l'intérêt général et il continue d'ignorer entièrement ce que serait une politique écologique, dont la sauvegarde de la biodiversité si gravement menacée aujourdhui devrait être l'axe majeur au même titre que le climat.

Dominique Soudet

Je soutiens bloom pour ces actions

Pierre-Yves RENAUD

L'océan se vide, la pêche artisanale disparaît, la mer brûle et vous regardez ailleurs en direction de vos complices lobbyistes ecocideurs. Votre responsabilité est grande dans cette folie criminelle. Si ce n'est pas pour vous, sauvez la mer et l'océan pour vos enfants, petits enfants, neveux, nièces qui tenterons de survivre sur une planète désertifiée par l'appât du gain. Pierre-Yves RENAUD

Marguerite Munsch

Laissez la pêche artisanale aux vrais artisans pêcheur qui ne saccagent pas les fonds marins, Osez enfin résister au fric des lobbies industriels qui rendent notre Terre invivable à nos petits enfants. Arrêtez la folie destructrice de notre belle planète

Marie-Paule Vieillard

Mais pourquoi lorsqu'il y a moyen d'essayer d'arrêter les hémorragies qui se propagent partout, la surpéche, la malbouffe, les élevages intensifs destructeurs, notre gouvernement ne met pas le " paquet" pour dire NON. Non à la surpêche, préservons ce patrimoine. Travaillons dans le bon sens...aidons les pêcheurs artisanaux.

Marie-Bernard Lefebvre

La vie vient des océans protégeons les au lieu d’achever ce qui y reste...

Clementine Catry

Non à la surpêche et oui aux petits pêcheurs.

David Léa

Profit immédiat contre avenir, une démarche suicidaire. Plus de poissons cela signifie aussi disparition de leurs predateurs : dauphins, oiseaux, manchot, phoque...une mer vide...et de toutes façons à la fin : disparition de tous les pêcheurs aussi ! Alors mettons la décision et l'argent pour sauvegarder les poissons et par conséquent sauvegarder tout le reste. Tellement élémentaire !

Sébastien Lamy

Peu d'espoir que le conseil fasse mieux que le parlement pour stopper l'hémorragie de la surpêche. C'est un véritable scandale de poursuivre une logique de surexploitation des ressources marine. Greta Thunberg décrit bien le problème quand elle parle du changement climatique, mais malheureusement ses propos sont tout à fait adaptables à d'autres destructions environnementale qui impacteront directement les jeunes génération présentes: "Vous dites que vous aimez vos enfants plus que tout mais vous détruisez leur futur devant leurs yeux".

Sarah Capon

Stop à la surpeche

Jean-François BERREVILLE

Il est indispensable que les institutions prennent réellement en compte une pêche durable capable de préserver les ressources alors que les écosystèmes sont déjà menacés de toutes part par le changement climatique, la pollution, l'artificialisation du littoral, etc..

Hélène Busidan

Je souhaite que le gouvernement français donne, d'une manière claire, d'une part, les raisons qui expliquent la position défendue par la France dans cette négociation, d'autre part, l'évaluation de l'impact de la position qu'il préconise sur la protection du milieu marin.

Bruno Lame

Non a la pêche électrique. La mer doit être sanctuarisée

marie MISLEJ

Soyons respectueux de la mer et des poissons, et aidons les pêcheurs à vivre de leur métier. Ce doit être possible.

Monique Gachet

Le seul remède universel à la surpêche est l'interdiction des subventions aux grosses flottes de pêche.Mais attribuez plus de subventions à la pêche artisanale( dans sa définition actuelle !) L'attitude de la France,actuellement, est une trahison des objectifs fixés à l'ONU en 2015; c'est honteux,inacceptable,totalement irresponsable. Il semblerait que le "trumpisme"gagne nos dirigeants!

Laurent Pillon

Je soutiens la position de l'association Bloom dans la protection du milieu marin et la défense de la pêche artisanale. Je refuse que mes impôts servent à financer une industrie de la surpêche par l'attribution de financements publiques mal distribués. J'attends des décideurs politiques qu'ils respectent la volonté du peuple français exprimée au travers de la Charte de l'Environnement, partie intégrante de notre Constituion, article 6 : "Les politiques publiques doivent promouvoir un développement durable. A cet effet, elles concilient la protection et la mise en valeur de l'environnement, le développement économique et le progrès social."

Isabelle DUPUIS BALDY

La WWF nous alerte sur la disparition très rapide des poissons due à la surpêche et à une consommation en pleine expansion. Il n'est pas responsable que la France apporte son soutien à un développement de la pêche alors qu'il faudrait à l'inverse préserver les ressources actuelles et maitriser notre consommation, pour l'avenir de notre planète et des générations futures.

Eléonore Valère-Lachky

Cher Monsieur Macron, Vous n'aurez probablement pas d'enfants, mais vous pouvez accoucher d'un monde possible, pour tout le genre humain. Que risquez vous vraiment à prendre les décisions qui s'imposent ? Sauvez nos océans, notre bio diversité, nos fôrets, nos sols, notre climat. Mettez en place les conditions nécessaires à une pêche et une agriculture durable. Soutenez les efforts de ceux qui veulent protéger les inestimables richesses de la nature, sans lesquelles nous ne sommes rien. Vous avez surement révé, enfant, qu'on se souvienne de vous. Vous avez voulu être un grand homme. Saisissez votre chance ! Nous comptons sur vous.

patrice linster

Il est urgent d'orienter toutes les aides publiques sur la connaissance de la biodiversité marine et le développement de méthodes de pêches respectueuses. Ceci veut dire qu'il ne doit pas y avoir le moindre euro dépensé pour développer ou supporter un seul engin de pêche non durable.

Josette PETIT

Monsieur le Président, réagissez "Avant que Nature ne meurre" ! Vous avez tous derrière vous : les citoyens, les scientifiques. Les pays signataires de la COP 21 vous observent !

Fanny Brullemans

Marre de voir tout ce qui se passe !

André PETIT

Encore un exemple d'incohérence entre les discours et les actes. Monsieur le Président, vous avez maintes fois fustigé le manque de courage et:la paresse de vos prédécesseurs, saurez-vous donc faire mieux ?

Marc Zecconi

Non, Non, Non à la destruction des mers et des océans par la pèche intensive non raisonnée ainsi qu'à la pollution intensive et au tourisme désordonné qui détruisent les fonds marins La France doit changer de position et adopter des positions franchement plus écologiques et détachées des lobbies Stop à l'hypocrisie et pensons une bonne fois pour toute à l'avenir de nos enfants, petits enfants et.... Elle doit arrêter de dire qu'elle va faire et faire son contraire!!!!

Marie cabane

L'argent ne permettra pas de sauver la planète et de nourrir les êtres vivants, alors svp mrs les décideurs faites les bons choix !

Marie Andrée Soudan

La France se doit de lutter contre la surpêche et l'exploitation à mort des océans. Pour ce faire elle doit respecter ses engagements de 2015 à l'ONU et voter contre la prolongation des subventions aux grosses flottes de pêche. Notre avenir et surtout celui de nos descendants est en jeu.

nicolas picault

Stop au lobbying qui détruisent nos ressources naturelles et mettent en peril l'avenir re l'humanité ! Monsieur Macron ayez le courage de resister !

Francis MARTIN

Monsieur Macron, passez enfin des beaux discours aux actes ! Le 18 juin prochain, comme de nombreux Français, je serai attentif à la position de la France sur les subventions favorisant la sur-pêche : pas à un euro ne doit aller au financement de la sur-capacité des bateaux de pêche, il est plus que temps de passer d'une économie de prédation à une économie de conservation !!!

kacho khazzar

Les experts et scientifiques ne cessent d'alerter et de tirer la sonnette d'alarme auprès des pouvoirs publics et tristement rien ne bouge ou si peu ... La défense ainsi que la préservation de ces précieuses ressources dès aujourd'hui devient plus que vital. Un peu de courage et de discernement Mesdames et Messieurs les élus !!! L'opinion publique en pleine conscience est réceptive et favorable à vous soutenir et à vous encourager dans ce combat. Alors ? Que vous faut-il de plus ? Qu'attendez-vous ?

Sébastien Gaumer

Protégeons les océans

Ruth Schmidt

Le 18 juin pourrait être un appel à la raison pour qu enfin Ce monde que nous voulons préserver pour nos enfants arrête d’être sur exploite

virginie armellin

La planète comme les océans n'attendrons pas que les humains prennent de bonnes décisions. Nous (l'humanité) allons droit dans le mur à force de tergiverser sur le court terme pour favoriser des lobbies économiques qui se disent "après nous le déluge" ! Réagissons, prenons TOUS nos responsabilité avant qu'il ne soit trop tard. Même les décideurs qui se croient au dessus de tout n'échapperons pas aux catastrophes "naturelles" qu'ils préparent !

Valérie Dellong

NON à la surpêche et à toutes les initiatives qui l'encouragent, et notamment les subventions qui sont un leurre et un pansement sur une jambe de bois ! Quand il n'y aura plus de poissons, que feront les pêcheurs ? Il est temps de penser autrement, et surtout de prendre un peu de hauteur en regardant plus loin que le bout de son nez, et en prenant des décisions à long terme qui assurent la pérennité des espèces marines que nous en train de détruire !

Annette Coupe

Il est grand temps que l'on prenne des mesures pour protéger la planète et notamment les océans pour une pêche durable et responsable en nous alliant à des pays comme l'Autriche et la Suède . C'est de notre responsabilité envers les générations futures et il n'y a pas à tergiverser la dessus

Emmanuelle Varaigne

Comment pouvons nous refuser de prendre la décision qui sauvera les océans pour les générations futures ?!?!Refusons les subventions nocives qui mènent à la surpêche et à l épuisement de nos ressources naturelles !

Véronique Deballe

Je m' oppose fermement à la réintroduction des aides européennes néfastes qui encouragent la surcapacité des flottes de pêche au détriment de la pêche artisanale. Je demande au gouvernement français de respecter les accords établis en 2015 par l’ensemble des nations à l’ONU avec pour objectif commun d'éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. Je demande au gouvernement français de prendre en compte les accords de 2015 pour la rédaction de ses propositions concernant l'utilisation du prochain Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP), qui couvrira la période 2021-2027. Et de tenir la population informée de ses choix et de ses propositions en matière de protection de la biodiversité en générale et de protections des océans en particulier. Je soutiens sans réserve l'action et les propositions de l'association Bloom en ce qui concerne ce dossier.

Annie Bon

Stop au lobbying qui détruisent nos ressources naturelles et mettent en peril l'avenir re l'humanité ! Monsieur Macron ayez le courage de resister !

Michel Larue

Il faut préserver la pêche artisanale et ses ressources. J'ai travaillé pendant 40 années avec des pêcheurs et les petits métiers (Pêche artisanale) ont de plus en plus de mal a être rentables car les ressources côtières s'amenuisent. Les bateaux vont de plus en plus loin pour trouver des zones de pêche et consomme de plus en plus de carburant. Augmenter la pression sur la ressource et consommer plus d'énergie ne va pas du tout dans le sens d'une pêche durable et écologique.

Grange-Vandra Kévin

Assez des faux discours,de façade et d'affichage ! Quand comprendrez-vous que la protection des océans en va de la survie de la planète ?!

Anne-Elisabeth Dekeyser

Arrêtons une bonne fois pour toute les subventions de la surpêche ! Finançons une pêche durable et un avenir pour notre environnement.

Franck Foussereau

il faut penser à nos enfants plus

Anne Canoville

cette surexploitation des océans est inadmissible et criminelle!!! Ayez la décence de penser aux générations futures!!!!

Alain Michaud

Il y a urgence à sortir des politiques court termistes qui détruisent les éco systèmes, alors Monsieur Macron il est temps de montrer que les mots transition écologique ont un sens et que vos appels aux écologistes se fondent sur une réelle implication pour sortir du modèle productiviste.

Axelle Bergeret

Stop à la mort programmée de la vie dans les mers et les océans !

laurence grande

Le courage politique, c'est penser l'avenir de la planète au long terme. Merci de faire cesser la surpêche, c'est la seule façon de s'assurer un devenir vivable. Il faut avoir ce courage.

Françoise Berger

Pour moi, la seule politique qui vaille est une politique résolument et courageusement en faveur de la sauvegarde de notre planète, rien ne peut être plus urgent. Quels contacts nos dirigeants ont-ils avec la nature, avec l'océan, la forêt ? Plongent-ils ? font-ils encore des balades à pied dans des forêts ou des coins de campagne ? Cherchent-ils le chant des oiseaux ? Peuvent-ils voir les évolutions ? S'ils vivent coupés de ce qui est essentiel à la vie, comment peuvent-ils respecter la vie ? Ils vivent dans les chiffres, respectent les chiffres... Il faut d'autres dirigeants maintenant, car ce qui est à sauver c'est la terre, pas les banques, pas les copinages, tout doit être au service de la terre, elle est la mère de tout humain, tout animal, tout végétal.

Lucy Austin

NON à la surpêche, NON aux subventions néfastes

Arlette PARA

Continuer dans le sens de la surpêche serait un sabordage. Faire mourir notre richesse naturelle c'est nous suicider. Messieurs les politiques, réfléchissez et agissez dans le bon sens. Merci

Françoise Berger

Pour moi, la seule politique qui vaille est une politique résolument et courageusement en faveur de la sauvegarde de notre planète, rien ne peut être plus urgent. Quels contacts nos dirigeants ont-ils avec la nature, avec l'océan, la forêt ? Plongent-ils ? font-ils encore des balades à pied dans des forêts ou des coins de campagne ? Cherchent-ils le chant des oiseaux ? Peuvent-ils voir les évolutions ? S'ils vivent coupés de ce qui est essentiel à la vie, comment peuvent-ils respecter la vie ? Ils vivent dans les chiffres, respectent les chiffres... Il faut d'autres dirigeants maintenant, car ce qui est à sauver c'est la terre, pas les banques, pas les copinages, tout doit être au service de la terre, elle est la mère de tout humain, tout animal, tout végétal.

lu lu

Allez Macron on se réveille !!!!! ce n'est plus tolérable d'aller dans le sens de la surpêche, stop aux subventions néfastes liées à cette pratique !!

isabelle quillasi

Fini le blabla ; nous voulons des actes !

Benjamin Charrier

On ne peut qu’applaudir ce décalage entre les paroles et les actes, une fois de plus. Bravo

Nade Christel

Monsieur le Président, Arrêtez de faire semblant d'être écolo! Soyez le vraiment! Je soutiens complètement BLOOM. Merci à eux!

Isabelle Girod

Essayons la décroissance.

pierre cabotte

Le gouvernement a une bonne occasion de montrer que sa récente conversion écologique n'est pas uniquement de façade !

Martial Mouqueron

Résistance jusqu'à la victoire !

FABRICE WINWA

Chi LY

Aujourd'hui je suis effrayé par l'avenir, effrayé pour l'avenir de mes enfants. Je vous somme de réagir et de cesser ce pillage des océans au profit de l'argent. Il vous faut recouvrer la raison au plus vite, c'est désormais une question de vie ou de mort.

Morena Rolland monnet

Stop aux subventions encourageant la surpêche, pensons environnement !!

Céline CHOMAT

Indignée par la position française quant à la protection des océans, j'ose encore espérer un sursaut de la part de cette nation qui sait être si grande dans les moments cruciaux de l'histoire… Prouvons-le ! Réagissez tant qu'il en est encore temps !

Odile Albasini

La position de la France est incompréhensible.

mariOn vandenbroucke

Fallait-il encore en douter ? Mais une fois de plus, quand on nous apprend de telles contradictions, insoutenables, intolérables, quelle crédibilité encore apporter à nos dirigeants (Emmanuel Macron, président de la république française, CHAMPION DU CLIMAT !!!) quand ils soutiennent de grands discours prétenduement sincèrement écologistes, humanistes, et conscients de l'urgence des enjeux. Je suis en rage. Et j'ai honte. Soyez à la hauteur des responsabilités que les citoyens français (certains...) vous ont données, les décisions que vous avez à prendre aujourd'hui sont cruciales pour les générations futures. Si vous n'êtes pas capables de penser à des intérêts autres que les vôtres, pensez au moins à vos enfants. Ce n'est ni avec votre pouvoir, ni avec votre argent, qu'ils s'en tireront mieux que les autres dans un monde dont l'environnement sera devenu invivable.

Raphael Gauthier

Mesdames et Messieurs les politiciens, qu'attendez vous pour utiliser notre argent publique dans des investissements durables, y compris sur les ressources océaniques (renseignez vous... il existe des solutions), plutôt que dans des investissements qui ne peuvent que favoriser leur disparition à court terme ! Ils feront quoi vos gros bateaux quand il n'y aura plus rien à pêcher ????? C'est bien la preuve du grand écart existant entre les beaux discours de Monsieur MACRON "je comprends les enjeux sur l'environnement, et je donne des leçons aux autres pays...." et la réelle volonté politique aussi bien en France qu'au niveau de l'Europe. Cela me conforte dans mon positionnement "Les Verts" plutôt que LREM ! Il est urgent de revoir vos priorités, entre lobbys industriels et nécessités écologiques.

billy Billard

Après le glyphosate et la triste inaction de notre pays pour la gestion des déchets notamment plastique, pourquoi pas éradiquer tous ces poissons contaminés pour être tranquille une bonne fois pour toutes ! Messieurs vous êtes de grands criminels que seule l'extinction de l'espèce humaine pourra faire oublier...

Marjorie Milonz

Chers représentants citoyen.nes, Ecoutez la voix de la raison. Ecoutez nous. Nous les citoyens et les citoyennes qui soutenont le travail précieux des scientifiques et chercheur.ses. Nous qui avons pris conscience que nous sommes la génération a qui incombe la mission de sortir du paroxysme industriel et de l'entre soi financier au détriment des citoyen.nes. Nous ne lâcherons pas. Nous sommes en force avec Bloom pour dénoncer la politique de subvention de la surpêche. Nous sommes sidéré.es d'une telle décision qui rompt avec la promesse d'un engagement de transition écologique depuis 2015 par la France. STOP A LA SURPECHE. Stop aux subventions nocives. Non à la pêche industrielle transforme les fonds marins en cimetières et engendre l'extinction des poissons et de la biodiversité. Nous voulons une transition écologique capable réconcilier les activités humaines et le mode de consommation avec l'environnement ( moins de plastique, moins de gaz à effet de serre, moins de gaspillage, moins de surconsommation). Nous voulons une pêche durable et non une pêche à la monopolisation de l'industrie.

Dominique Scholl

Surpêche, pillage des océans par chalutage de fond, bateaux usine, filets dérivants, aquaculture, stoppons tout cela et favorisons une pêche artisanale durable pour que les stocks se renouvellent. Non à ces financements qui vont favoriser des dérives incontrôlables.

Gérard Deprecq

Messieurs Emmanuel Macron et Édouard Philippe, en vous préparant à soutenir la surpêche malgré les démonstrations rationnelles qui vous sont faites des dangers de cette politique, vous prenez l'immense responsabilité de précipiter l'anéantissement de l'écosystème marin. Vous devez admettre qu'on ne triche pas avec les lois de la biologie et de la physique. Votre contribution active, volontaire, en toute connaissance, constitue une trahison de la population et démontre votre assujettissement aux seuls intérêts à court terme de votre caste. Ouvrez les yeux et élevez votre esprit ! Il est temps de respecter votre parole et contribuer à préserver l'avenir de l'humanité.

Denis Jaffré

Nos politiques ne voient plus l'avenir de Dame Nature ni de notre belle, seule et unique planète qu'ils sont prêts à dilapider sur l'autel de la "sainte croissance". Il en faudra encore des pétitions et actions de sensibilisation musclées pour arriver à leur faire comprendre que les décisions politiques d'aujourd'hui impacteront à très court terme l'humanité toute entière et l'avenir de nos enfants et petits enfants.

Jérôme Fontane

Il faut cesser les subventions nocives pour l'environnement. Mettez vos actes en accord avec vos beaux discours Monsieur Macron !

Claire Poncet

Ne gouvernez pas seulement pour aujourd'hui, vous avez la responsabilite des lendemains.

Catherine MICHEL

Non à la surpèche et aux aides qui ne maintiennent pas la biodiversité des océans. Les citoyens français vous ont clairement signifié leur condamnation du profit aux dépens de la planète lors de élections européennes avec le score écologiste. Il est temps de les écouter et d'être à la hauteur de vos paroles : "il n'y a pas de planète B" !

annie devey

Il semblerait que le diable se cache dans les détails techniques (normes, âges des bateaux, taille des bateaux …) Je soutiens votre position et pense que les avis des scientifiques devraient être mieux entendus.

jean louis Mativaud

Arretons de détruire les océans , comme pour les pécheurs plaisanciers qui ont des quotas ,des normes et des tailles à respecter faites respecter la non péche sur les frayéres de bar , arréter de donner nos subventions publiques à des industriels qui ne pensent qu'à s' enrichir au détriment des océans, de la nature et des citoyens .

Cécile Méheut

Il faut renoncer à ces choix néfastes et faire preuve de courage... Et de dignité... C'est en théorie, le rôle de nos dirigeants. C'est triste de devoir réclamer des choses qui devraient naturellement être mises en place par nos élus, on a l'impression de faire leur boulot à leur place..

Matthieu Baud

Il faut faire quelque chose! Tout doit être tenté pour stopper les dérives. L’humanité entière est en jeu.

PIERRE LERESCHE

Je suis sans doute trop naïf, mais J'ai de la peine à croire que le Président de la République et son gouvernement fassent en coulisse le contraire des engagements écologiques qu'ils ont mis en avant une fois de plus lors de la campagne des élections européennes ... Si la position de la France s'avère être, (en prêtant une oreille attentive aux instructions des lobbies) de continuer à subventionner la surpêche dans les différents océans, je crois que je ne pourrai plus accorder hélas aucun crédit aux annonces du gouvernement sur ce thème comme sur tous les autres.

monique schirck

Ces prises de position tendant à développer encore la pêche industrielle, malgré les dégâts irréversibles à la faune marine, sont inacceptables. Nous devons agir le plus rapidement possible en pensant à l'avenir de nos enfants ! Monique SCHIRCK

jean baptiste Quillasi

et encore un beau "make our planet our again". Merci Mr le President

Fanny Tesson

NON à cette nouvelle trahison du gouvernement français qui mènera à la surpêche et à vider l’océan de ses ressources et de ses pêcheurs artisans !

Delphine LAUDETTE

C'est une honte...j'ai honte de nos politiques qui ne prennent aucune décision positive pour protéger nos océans, notre planète...donc nous !

emmanuel quillasi

Encore une illustration du double discours du president de la republique (des pollueurs) et de son gouvernement. Des beaux discours (« La transition écologique, elle est partout »), et la realité (La France choisit de renier ses engagements internationaux en se positionnant pour la réintroduction d’aides néfastes encourageant la surcapacité des flottes et la surpêche)

Cécile Rvalland

La super pêche est tout simplement dénuée de bon sens et relève d'une attitude irresponsable voire criminelle !

Corinne LEFEBVRE

Monsieur le président, arrêtez de penser argent ! Aujourd'hui l'urgence est de sauver la planète et tous ceux qui y vivent, animal, végétal ou humain. Cela fait longtemps que je n'écoute plus la politique car elle est dirigée par l'argent !!! Un peu de bon sens sinon vous nous mènerez tous au chaos, ce qui est déjà bien le cas quand on voit ce que l'on doit manger comme nourriture polluée aujourd'hui et que l'on voit notre écosystème disparaitre jour après jour par la cupidité de l'homme !

Bertrand BONNET

Gouverner un pays demande aussi un peu de courage face à des lobbies. C'est sacrifier le moyen et le long terme que de couper des moyens de contrôle et de permettre des adaptations productivistes en élargissant la définition de la pêche artisanale. En fait c'est sacrifier la véritable pêche artisanale et accélérer le dépeuplement et le saccage de nos océans.

Albert BODET

Les citoyens ont le pouvoir de voter chaque jour : . en achetant bio, local, en se renseignant auprès de leur poissonnier sur la façon dont le poisson à été péché . en plaçant leurs économies dans une banque éthique, dans l'économie sociale et solidaire.... Nous avons plus de pouvoir que nous le pensons mais pour cela nous devons faire preuve de plus de cohérence

ANNE LAURE jacober

Il faut lutter contre la destruction massive des océans, contre la surpêche et la disparition des espèces. Il faut penser aux générations futures et de résister aux lobbies qui ne pensent qu'au profit à court terme. Il faut subventionner les artisans pêcheurs qui risquent leur vie pour nous nourrir ? il fait restaurer les quotas de pêche qui permettent aux poissons de se reproduire et éviter une extinction de masse.

Patrick DESFORGES

Merci de transmettre aux représentants de la France dans les négociations ma position: - Interdiction des subventions qui favorise la surpêche et notamment les financements pour le renouvellement et la modernisation des flottes, - Non à l'élargissement à la définition de la pêche artisanale et à l'amoindrissement des obligations en matière de transparence et de contrôle des fonds. Mobilisons-nous pour sauver nos mers et océans!!

Pierre-Marie François

Que dire à des "responsables" qui ne le sont pas et se moquent bien des générations futures, aux individus, du simple fonctionnaire au ministre et chef d'Etat en passant par les députés, serviles pour la plupart, qui appartiennent aux différentes instances européennes et acceptent d'être complices des lobbies en tout genre ... Par leur comportement voire leur veulerie, ils cautionnent ce néo(ultra) libéralisme résolument contraire à tout Humanisme qui a la prétention de dominer la Nature ... Ils font le lit des populismes de tout poil , ôtent toute crédibilité à leur propre travail mais surtout pervertissent l'Europe dans ses fondements même ... Fasse qu'un jour, leurs propres enfants et petits enfants leurs demandent des comptes !!...

yann bagot

J' exprime ici mon désaccord ferme et total face aux subventions publiques qui alimentent la surpêche.

Brigitte DUNAIS

Si les français consomment tant de poisson, c'est probablement qu'il est financièrement accessible parce que principalement importé de zones où les pêcheurs sont bien moins rétribués et ne reçoivent pas de subvention. C'est donc l'offre qui crée la demande, favorisant le déficit tout en soutenant une surexploitation ailleurs. Subventionner la pêche dans l'UE ne devrait pas servir à compenser les effets de cette concurrence, ni cependant pousser à pêcher davantage dans l'UE. Idéalement le prix des produits halieutiques d'importation devraient être alignés sur ceux de la production locale, avec une rétribution équivalente des pêcheurs, ce qui limiterait probablement la surconsommation. (C'est le point de vue d'une idéaliste.) Selon un récent rapport de la FAO, sans la mise en place d'une gestion durable et pérenne de la ressource halieutique, c'est tout un pan de l'alimentation mondiale qui risque de faire défaut, sans compter les dégâts colossaux sur l'environnement. Si des subventions sont allouées, c'est principalement à la gestion durable des ressources, à la lutte contre le gaspillage, à l'utilisation de navires sans potentiel dévastateur qu'elles devraient être consacrées.

sebastien godet

votre manque de conscience et de vision a long terme pour du profit a court termes a tout prix met en péril l'avenir des générations futures et de léquilibre naturelles des choses.Vous manquez profondément d'intelligence. Votre système de pensée rhétorique court à sa propre fin. Dommage que votre bêtise entrainent autant d'êtres bons et innocents dans un cahos prochain.

Delphine Mure

Pourquoi autant d’irresponsabilité ? Les hommes politiques vivent-ils vraiment sur la même planète que nous ?

BERNARD ROUSSEAU

je suis d'accord avec BLOOM

Yvonne Vacheron

Dans tous les domaines, la politique européenne est plus que jamais au service des puissances d'argent qui détruisent aveuglément les équilibres écologiques vitaux, dans une irresponsabilité d'après moi le déluge. Le travail étant tout autant sur-exploité, sur quelles forces pouvons-nous compter pour renverser la vapeur?

Vincent Bressac

Le gouvernement veut s'orienter vers l'urgence d'une politique écologique Stop au green washing, qu'il mette en cohérence le dire et le faire, on crève de cette hypocrisie, de plus en plus rapidement. L'argument de l'approche globale est un enfumage.

José Abel Gonzalez

Non aux subventions pour la surpêche

ALINE FROSINI

merci pour votre action. comme pour beaucoup de sujets, les belles paroles des politiques sont suivies d'actes contraires. Et toujours pour les enjeux financiers des plus riches passant avant les enjeux humains et sanitaires de la planète. Comme pour les dérogations accordées aux industriels pour polluer l'air, le sol, les eaux. Les lobbies industriels ne devraient pas avoir leur place dans les décisions des politiques et élus. Oui ! Certains politiques et élus sont tombés sur la tête. Seul l'instant T compte pour eux, mais demain ? leurs enfants ? Espérons que les jeunes se mobiliserons nombreux pour dénoncer toutes ces malversations.

guillaume lebreton

Pour un gouvernement qui devait faire de l'écologie une de ses priorités pour la 2è partie de son quinquennat, ça commence mal. Vous deviez changer la façon de faire de la politique, fini le copinage, fini l'influence des lobbies, l'intérêt général avant tout! Où est l'intérêt général dans cette décision? Arrêtez de gaspiller l'argent public en maintenant une industrie destructrice et polluante sous perfusion et écoutez vos citoyens!

Fanny Joly

NON à cette nouvelle trahison du gouvernement français qui mènera à la surpêche et à vider l’océan de ses ressources et de ses pêcheurs artisans !

Marie CIOSI

Non aux subventions qui détruisent nos océans!!!

Hélène Hinfray

Pas d'encouragement à la surpêche ! Aidons plutôt les pêcheurs artisanaux !

christophe mouy

Bonjour. Il n'y a qu'une seule manière d'expliquer cette prise de position française : c'est la corruption. L'Etat est gangrenné jusqu'au plus haut niveau par les intérêts privés. L'avenir de l'espèce humaine et de nombreux écosystèmes est compromis. La responsabilité de nos dirigeants est totale. Si cette position devait être maintenue, j'espère qu'ils seront un jour jugés pour les crimes commis.

Gwenola Henrio

Arrêtez de détruire la planète ! respectez vos engagements !

Olivier Raclet

Depuis la démission de Nicolas Hulot, il apparaît très clairement que le gouvernement a choisi de favoriser les lobbies industriels et financiers au détriment de la protection de l'environnement. Nous vous demandons d'écouter enfin la société citoyenne, d'agir résolument pour éviter la surpêche, de supprimer les subventions nocives et de respecter les engagements pris devant l' ONU. Assez de baratin et de greenwashing, passez aux actes ÉCOLOGIQUES ! MAKE THE PLANET GREAT AGAIN !

Hélène Martinot

Merci à Bloom de nous alerter et de ne pas baisser les bras devant ces pratiques délétères.

Catherine Dewynter

Non aux subventions aux gros bateaux, aidons les petits ...

Philippe LAVAIVRE

Comment voulez-vous que je vote pour vous alors que vous contribuez à vider les océans. Vous vous faites appeler des responsables politiques. Vous êtes des irresponsables !

Martine Leroux

S'il vous plaît, nous avons besoin d'un écosystème équilibré, respectueux de la vie. Protégeons-le ! ! !

Martine Passeri

La France doit respecter ses engagements contre les subventions nocives

Pascale Mansard

toute cette opacité pour des manœuvres contradictoires de visions à courts termes privilégiant la spéculation sur les ressources naturelles. malgré l'enjeu écologique pourtant largement reconnu en ces périodes électorales par nos gouvernements, c'est désespérant de se sentir floué. Leur insatiable appétit laissera une planète vidée de tout ce qui la rendait si précieuse à la Vie sur Terre, que penserons les futures générations de nos sociétés de tout ce gâchis...

José Leroux

A quoi sert la croissance s'il n'y a plus de futur ? Le gouvernement s'engage dans une voie suicidaire. En a t'elle le droit ?

Nathalie Sicé

En aquariophilie, lorsqu'un déséquilibre a lieu dans l'aquarium on peut parfois l'endiguer en arrivant à assainir l'eau, ou en réintroduisant de nouvelles espèces (poissons, plantes aquatiques)... Mais parfois il n'y a pas d'autre choix que de vider l'aquarium et tout recommencer à zéro. Avec les mers et océans, cela est impossible. Lorsque le point de non retour sera atteint, on ne pourra que se lamenter car on ne pourra pas se nourrir d'argent. Quand est-ce que "certains" arrêteront de "faire pipi" dans l'eau du bain !

Monique Brodie

Votre décision de gouvernement français est assujettie aux lobbies de la pêche industrielle, c'est à dire au pouvoir de l'argent et non à l'avis des scientifiques et la volonté de nous citoyens. Vous êtes coupé de l'urgence écologique maritime qui doit passer par le retour à la pêche artisanale traditionnelle. La vie a pris son origine dans l'océan, alors respectez l'océan, mesdames messieurs les gouvernants, pour sauvez nos vies !

Catherine Laronche

Arrêtez de tout détruire , n avez vous pas des enfants et petits enfants pensez à leur avenir On entend qu' il n y a plus d argent dans les caisses mais oui , pour aider les gros groupes Lamentable vous êtes lamentables j ai honte pour vous

T. LEBON BROUILLET

A quand une politique qui fait preuve de bon sens et de contre-poids à l'économie? Sortis des mêmes écoles, comment faire pour que seuls les justes puissent accéder au pouvoir politique? Un examen psychologique obligatoire? Capacité à résister aux lobbys, aux intérêts économiques à court terme? Il serait grand temps de se pencher sur la question. Les poissons meurent, la nature disparaît. Ou faut-il faire des procès 20 ans après les prises de position politique à nos hommes politiques retraités? C'est peut-être une méthode. Le court terme ne peut être éternel.

Laurent GERBAUD

C'est vrai que c'est une honte, mais comment les représentants français justifient-t-ils une telle position ? Je croyais qu'on voulait maintenir une pêche à dimension artisanale ? Les lobbies ? Mais c'est pas possible !, à l'heure ou la politique des arrangements entre copains s'est fait durement sanctionner aux dernières élections, comment certains arrivent à voter pour le bien d'une minorité contre l'avis d'une majorité de leur électeurs ? Comme font-ils ces lobbies, il leur offre des chambres avec escortgirls ?, des voitures de luxe ? Je comprends pas ?

Béatrix Geais-Detours

Mesdames, messieurs, Dans les discours officiels, vous parlez d'écologie et de biodiversité. Nous savons que celle des océans et mers est de plus en plus menacée. La France s'ennorgueillit d'avoir le 1er domaine sous maritime au monde et la seconde ZEE: cela doit lui donner une responsabilité de premier plan en ce qui concerne la préservation de l'écosystème marin. Nous espérons que nos représentants européens seront dignes de cette responsabilité pour nos enfants. La pêche artisanale doit non seulement restant en l'état, mais aussi être privilégiée en ce qui concerne la remise en état des flottes et pas les navires qui dégradent l'éco système. Plus le bateau est gros, plu c'est le cas. Vous devriez plutôt encourager une gestion responsable des milieux et des ressources comme le font par exemple les pêcheurs bretons de coquilles St Jacques. J'espère que nos responsables politiques vont prendre des décisions qui privilégient le long terme et les grands équilibres plutôt que les besoins à court terme de quelques gros pêcheurs qui se soucient de leurs profits à court terme. Ne faites pas comme dans l'agriculture où les grands propriétaires faisant de la monoculture et utilisant des produits nuisibles sont mieux subventionnés que ceux qui prennent le risque de se reconvertir en bio. Cordialement

Guillaume P

le quart des francais (sans parler des autre) qui a voté pour le gouvernement actuel ne cautionne pas et n'a pas donné mandat pour détruire notre bien commun. Si l’environnement est une priorité il faut le montrer et prendre les décision qui vont réellement vers la protection de celui-ci.

Daniel BODELET

Vu l'urgence de la situation, toutes les actions gouvernementales ayant un impact sur l'environnement doivent désormais être prises en fonction des avis des comités scientifiques et en collaboration avec les associations responsables comme Bloom.

Helen Casteleyn

Sauver les poissons et aidez les pecheurs à se reorienter

Thierry Dramard

Pillage des océans, de la forêt, des sols et de tant d'autres choses. L'industrie débridée et ceux qui la soutiennent sont les seuls coupables de l’extinction planétaire en cours .

Jean-Bernard Michel

la vie sur cette planète est menacée par l'ignorance et l'absence de vision à long terme.. merci Madame Nouvian de tous nous prévenir.

Jean Marc BRUNEEL

En 2015, l’ensemble des nations s’est accordé à l’ONU sur un objectif commun : éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. Notre pays doit soutenir le seul remède universel à la surpêche : l’interdiction des subventions !

Martine Debord

Stop aux subventions ! Surpêche = diminution voire disparition des poissons = diminution des oiseaux marins qui se nourrissent de poissons .. Aberration totale !

Baptiste Ancieaux

Je souhaite que les subventions publiques soient uniquement orientées vers la peche artisanale.

Annick SALLES

Merci à nos représentants de lutter contre la destruction massive des océans et de leur faune, contre la surpêche massive et la disparition des espèces animales, merci de laisser un monde vivable à nos enfants, aux générations futures et de résister au pouvoir de l'argent qui détruit tout pour de mauvaises raisons. Pourquoi subventionner encore les gros industriels plutôt que les artisans pêcheurs ? Pourquoi ne pas restaurer les quotas de pêche qui permettent aux poissons de se reproduire ? Pourquoi détruire massivement tous ces animaux ? Pourquoi tout ce gaspillage d'espèces vivantes pour de l'argent ! Comment pourrait-on être fiers de nos "représentants" politiques après de telles mesures ?

maryse bon marty

Ne subventionnez pas une pêche mortifère. Défendez la vraie pêche artisanale en faisant en sorte que les pêcheurs qui respectent les ressources soient dignement payés du fruit de leur travail. Comme les résultats des élections européennes ont pu vous le démontrer , une partie de votre électorat, dont je faisais partie, s'est déplacé vers les écologistes qui ont heureusement gagné des sièges. Cela en raison de multiples décisions indéfendables en matière d'environnement...vous continuez au mépris de nombreux d'entre nous ayant cru à "en marche" et à positions éclairées concernant l'avenir de la planète... comme Monsieur HULOT

Lucie Masson

La situation est déjà critique, ce n'est pas la peine d'en rajouter. Merci de penser à ceux qui démarrent dans la vie.

LOUISE FAURE

SVP Mesdames et messieurs les ReprésentantEs français, Il serait en effet cynique et honteux que vous, à l'heure du tous pourris, vous continuiez à laisser croire que ceux qui décident du sort de l'ex-bien commun se laissent acheter par les lobbies des multinationales et corrompre par l'idéologie mortifère qui les génèrent. En interdisant les subventions, vous ferez cesser le pillage et la prédation qui violentent les mers et océans, tout le bleu de la petite Planète qui commence à hurler à la mort... Et vous ferez peut-être naître chez les citoyenNEs un petit espoir que l'Humain des Décideurs n'est pas que bête, méchant et à courte vue... Merci d'avance de vous souvenir de vos enfants et de ceux des autres

LOUISE FAURE

SVP Mesdames et messieurs les ReprésentantEs français, Il serait en effet cynique et honteux que vous, à l'heure du tous pourris, vous continuiez à laisser croire que ceux qui décident du sort de l'ex-bien commun se laissent acheter par les lobbies des multinationales et corrompre par l'idéologie mortifère qui les génèrent. En interdisant les subventions, vous ferez cesser le pillage et la prédation qui violentent les mers et océans, tout le bleu de la petite Planète qui commence à hurler à la mort... Et vous ferez peut-être naître chez les citoyenNEs un petit espoir que l'Humain des Décideurs n'est pas que bête, méchant et à courte vue... Merci d'avance de vous souvenir de vos enfants et de ceux des autres

Carine Biot

N oubliez pas que notre pouvoir est dans les urnes et notre porte monnaie. Sauvons les océans !

Jean Pierre Macuglia

Après le succès remporté par le vote français aux européennes pour une politique verte et responsable, il paraîtrait inconcevable que notre gouvernement puisse encore soutenir et financer ces projets de lobbies destructeurs.

BERNARD LANNELUC-BEAUJARD

Bonjour, Je suis bien sûr opposé à la surpêche, à la pêche industrielle sous toutes ses formes, électrique, grands chaluts, grands filets, contre la pêche et l'exploitation des grands fonds marins. Je suis pour une vraie pêche artisanale, avec les contrôles nécessaires, et je pense indispensables une étude scientifique de la ressource et sa saine gestion "en bon père de famille". J'ai voté Macron et LRM mais je suis déçu de voir une politique tellement peu écologique dans les faits, sinon dans les paroles, qu'elle oblige un Hulot à quitter le gouvernement, avec notamment un lobby pro-chasse hyperactif et trop écouté (200 000 000 € de cadeau avec la baisse du permis de chasse !). Il serait très dommageable que les lobbys de la grande pêche connaissent les mêmes succès... Il est temps d'essayer de sauver ce qui peut l'être encore ! Ressaisissez-vous ! Des actes en accord avec les paroles !

christophe villedary

Il serait temps de prendre en considération les voix qui s’élèvent, il serait temps de penser aux autres à l'héritage que nous leurs devons! Il serait temps de respecter ce qui nous a été donné, cette belle planète sur laquelle certains n'hésitent pas à se moucher, ces mers remplies de cadeaux de la vie que certains n'hésitent pas à violer!

Jacqueline Delia Bremond

Suivre et appuyer Claire Nouvian et l’action de Bloom pour arrêter la honte du double langage macronien

Philippe Masson

il est tout de même surprenant de constater combien la position du gouvernement est versatile. Pour les élections, verdir le discours et sitôt celles-ci passées non pas faire comme avant mais œuvrer en sous-main pour faire pire qu'avant. Le choix paraît pourtant simple: privilégier les intérêts financiers de certains ou défendre l'intérêt vital de tous. Pour ceux qui avaient encore des doutes, que cette dernière volte-face agisse comme un catalyseur.

Jean-Claude GUISSARD

Je ne suis pas un grand activiste mais quand j’entends de telles injustices je ne peux m’empêcher de sortir de ma réserve. Je pense qu'il est urgent de respecter les vrais pêcheurs soucieux de la ressource. Non à l'élargissement de la pêche artisanal pour que les générations futures en profitent comme nous. Assez de destruction pour le profit de gens à qui ils ne manquent rien, mais qui font payer aux autres pour qu'ils en aient encore plus !

Veronique sauveplane

Je suis contre les subventions encourageant la surpêche. Stop au pillage organisé. Je soutiens cette pétition pour la protection de la nature.

Lyne Clemmer

Il est grand temps que la France utilise sa force de persuasion et sa position pour défendre notre avenir à tous, en se détachant des intérêts purement lobbyistes et financiers. Gérer les ressources marines est une urgence, pas une option.

Guillaume CHASTAING

Full support à Bloom, la surpêche doit être neutralisée en urgence !

Alain Cantais

Lors des élections Européennes les citoyens ont donné un message fort aux politiques pour la protection de l'environnement en votant massivement pour EELV, Depuis, tous les partis et en particulier celui des marcheurs d'Emmanuel Macron ont emboîté le discours écolo... Mais ce n'est que le discours car dans les faits le gouvernement actuel fait le contraire en favorisant l'économie et les lobbies à l'avenir de l'humanité. Il en est de même pour la prise de position du gouvernement Macron au niveau européen. Comme le dénonce l'association Bloomla France, donc Emmanuel Macron, s'apprête à subventionner la sur-pêche au détriment de la pêche artisanale et de la protection des milieux marins. La mer ne vous appartient pas Monsieur Macron! Elle appartient à tout ce qui y vit et à l'humanité que vous êtes en train de détruire.... Si j'étais vous, j'aurais bien du mal à m'endormir en pensant à toutes les mesures destructrices que vous prenez contre la vie sur terre ... Non il n'est pas inéluctable de piller ce que nous donne la mer et la terre... Il faut voter des lois pour protéger la vie sur terre et mettre en place un système économique qui lui aussi protège la nature et les hommes. Le système actuel qui privilégie le " profit à cour terme" conduit à notre perte. Vous avez, Monsieur Macron une lourde responsabilité vis à vis des générations futures ! "En même temps" je vous plains et je vous exhorte à plus de courage politique pour changer nos rapports à la nature et à la vie .

Jean HENARD

Une nouvelle fois,le profit dicte les décisions de nos gouvernants.Quelle hypocrisie à vouloir nous faire croire que l'écologie et la sauvegarde de notre conduit leur politique néfaste.

pascale fonty

Je soutiens l'action de Bloom et souhaite vivement que la France ait enfin une position responsable face à la catastrophe qui s'annonce et cesse de céder toujours plus aux lobbies qui n'ont que faire de l'avenir de la planète.

Karine Guerin

Je soutiens cette pétition , prenons soin des océans et évitons de surproduire pour qu'au final l'aliment aille dans des poubelles car les dates sont dépassées ... laissons le poisson dans l'océan . Adoptons des méthodes de pêche douces. Merci à Claire Nouvian .

françoise blesson

Je souhaite que la France s'associe, dans le cadre d'une politique réelle de défense de l'écologie, à la Suède et à l'Autriche pour supprimer les subventions publiques encourageant la surpèche. Une toute autre attitude du gouvernement français m'apparaitrait comme une trahison de ses objectifs affichés en matière de défense des océans.

Marie-Paule COTTIN

Au rythme où l'on va, c'est quand il n'y aura plus de poissons à pêcher que tout cela s'arrêtera... Nos politiques sont décidément toujours des gros menteurs et de grands irresponsables. Que dire de plus !

Rodolphe VALLEE

Que l'océna soit vert ou bleu, peu importe, par contre qu'en est-il de notre gourvernement?

François COURDE

En méditerranée, on met en place une pêche raisonnée du thon avec succès. Dans le Nord, il est envisagé de supprimer la pêche à court terme : sommes nous devenus fous devant les capitalistes qui détruisent sans limite la planète ? Oui à une pêche raisonnée et surtout non électrique, car celle-ci touche tous les poissons, quelle que soit leur taille; mais qu'en est-il du plancton et des autres organismes vivants ?

Jean Claude GUILLEMET

Continuons à vider la mer de ses poissons, et après le sable on mangera les galets ? Déjà certaines espèces sont en surpêche et la dimension des poissons péchés indique qu'ils n'ont pas eu le temps de se reproduire et si les bateaux de plus de 12 mètres sont artisanaux alors la SNCF est une petite entreprise familiale... Arrêtons tout et étudions ce que nos prédations sans retenue vont finir par provoquer. Même les oiseaux marins n'arrivent plus à se nourrir et crèvent de faim !

Michèle charaire

jE LE RE REGRETTE VIVEMENT; cE QUI SE PASSE DANS LES MERS ET OCEANS EST TERRIBLE.

Bernard Ferraz

Je soutiens totalement cette pétition. Le gouvernement français doit tenir ses engagements......

Joelle Mariot

La méditerranée est déjà morte, nous sommes toujours plus nombreux à être végétariens, nous pouvons manger moins de poissons, et pêcher plus raisonnablement en préservant plus de zones, les mers er océans sont nos poumons ! Triste et scandaleux

Ghislaine Joyet

Assez de paroles hypocrites ! Des actes en conformiité avec les propos ...

Alban Cousinié

Si l'on devait subventionner une industrie, le bon sens voudrait qu'il s'agisse plutôt de la pisciculture, à condition de na pas nourrir les poissons d'élevage avec du poisson sauvage. Les stocks de ressources naturelles diminuent à vive allure, mais personne n'en est comptable. A quand un ministère de la gestion durable des ressources ?

Pierre Bourillon

Les bras m'en tombent

chantal robert-laforest

Je soutiens Bloom, la position de la France est nocive.

Marianne Bianquis

Changez votre position inacceptable !

Estelle GARDETTE

Nos décideurs politiques, restent sourds face à l'urgence, et privilégient encore une fois des actions court-termistes gouvernées par les lobbies, c'est une nouvelle fois lamentable !!

Emmanuel CASTELLI

Je soutiens cette pétition pour la protection de la nature

Dominique Cariou-Ploton

Campagne présidentielle 2017 - programme Macron : "Nous défendrons la biodiversité au plan mondial. La France a une responsabilité particulière en la matière : nous avons le premier espace maritime au monde ...Nous mobiliserons les chefs d'états et les entreprises afin de créer une dynamique et une prise de conscience de même ampleur que celle engagée sur la question climatique, grâce à une conférence mondiale." Ben alors ? La biodiversité, la responsabilité tout ça, tout ça ? Tartuffe !!

Delphine Milteau

Stop à la surexploitation ! Stop aux subventions publiques pour la pêche industrielle, elles sont indéfendables, immorales, tant dans les eaux européennes qu'internationales. Encourager la pêche artisanale responsable : Il nous faut une politique qui préserve l'océan, l’avenir de la Terre et TOUS ses occupants.

Karine Lo Giudice

Non aux subventions publiques encourageant la surpêche. Non aux lobbies de la pêche qui détruisent notre avenir et notre océan. Mobilisons nous pour notre environnement et pour nos enfants.

Marie-Laure Potel

il faut protéger la mer et arrêter de la surexploiter, pour la survie de tous.

Marylène Castellanos

Le gouvernement français doit tenir ses engagements en éliminant les subventions publiques qui encouragent la surpêche.

Jean Daussant

Aucune subvention ne devra être apportée à la surpêche et à la surcapacité de pêche lors de l’attribution des fonds qui seront attribués à la pêche par le Conseil de l’Union Européenne le 18 Juin. En effet les ressources vivantes aquatiques sont en voie d’épuisement. C’est un fait scientifiquement prouvé et remarquablement expliqué par le biologiste Daniel Pauly reconnu comme l'un des plus grands spécialistes du monde des ressources marines. Nous restons très vigilants concernant la position qui sera prise par les élus de la France.

Agnès Walther

Le seul remède universel à la surpêche, c'est l’interdiction des subventions. ne pas le faire c'est trahir les engagements à préserver la nature pour nous-mêmes et nos enfants

Georges Walther

Stop à la surexploitation ! Stop aux subventions publiques pour la pêche industrielle, elles sont indéfendables, immorales, tant dans les eaux européennes qu'internationales. Encourager la pêche artisanale responsable : Il nous faut une politique qui préserve l'océan, l’avenir de nos enfants et petits enfants

Angèle Rohmer Haller

Aimee Giordano

Faut arrêtez avec ces subventions qui servent à engraisser les plus riches . Nous avons un droit de regard sur ce que vous faites puisque vous êtes le président de tous les français . Vous détruisez les océans et vous êtes pareil que mr Trump

veronique flourens

Messieurs nos gouvernants, essayez de prendre les bonnes décisions pour une fois et de songer à votre responsabilité devant les générations futures arretez de ne regarder que le court terme

Claire Sageaux

À nos gouvernants, Est-ce toujours le cynisme de l’argent qui prévaudra? Ce n’est pas pour cela que nous vous élisons, mais pour protéger l’intérêt commun de l’humanité.

Yvette Louchart

Les "responsables" et décisionnaires oublient qu'ils ne sont pas maîtres du vivant. Ils jouent aux apprentis-sorciers sans vraiment réfléchir à toutes les conséquences de leurs décisions...

ESTELLE NICOLAS

Il est temps de préserver l'océan et ses richesses trop perçues comme uniquement des ressources. Il est temps d'introduire de la transparence dans la dotation des subventions afin de ne pas revoir celles-ci attribuées à un port de pêche industrielle au thon comme l'a dénoncé cash investigation. Il est temps d'agir. Merci Bloom pour cela.

Annie Morin

Et on veut les noms des responsables et des profiteurs….!

Marie Bourdin

Merci pour cette action.

QUENTIN SOISSONS

Le futur se joue maintenant et s'il est déjà trop tard dans certains domaines, certaines mauvaises décisions doivent être évitées, non à la surpêche et l'exploitation outrancière des fonds marins

Claudine Kh

Tout se passe comme si nos dirigeants étaient persuadés qu'à défaut d'oxygène, d'arbres, d'insectes, de poissons, nous allions respirer et consommer l'argent, les avoirs bancaires, les actions et obligations. C'est de l'inconscience ou du cynisme. La France s'honorerait en prenant conscience des enjeux de sa politique halieutique et environnementale

Estelle Delavennat

Je veux encore pouvoir manger du poisson à moyen-long terme ! Sinon c'est du suicide collectif par l'assiette !

Alexandre Segard

Soyez responsable s’il vous plaît... Réfléchissez vraiment, réellement avant de prendre vos dévissions. Merci.

Jocelyne Anglade

L'idée d'utiliser les impôts citoyens pour subventionner la sur-pêche m'est insupportable ! Il est urgent pour les élus de tenir compte de l'avis des citoyens et d'aligner leurs discours politiques avec leurs actes... Encourageons la vraie pêche artisanale afin de protéger les océans avant qu'il n'y ait plus de poissons !

gérard BERTILLE

Je remercie le gouvernement d'Emmanuel Macron de nous emmener sur la voie de la sagesse, nous, simples citoyens, n'ayant pas une capacité d'analyse suffisante pour prendre les bonnes décisions. Mais, en même temps Il me vient un doute, à quoi serviront ces grands bateaux de pèche lorsqu'il ne restera, à court terme, plus de poisson. Je crois savoir : Premièrement je subventionne pour construire, puis lorsque la flotte de navires est devenu inutile, je subventionne pour détruire. Monsieur le Président devrez relire l'historique de la pêche au thon.

Elisabeth Brosseau

Vous demandons instamment d'intervenir

François CAVAYE

Le maintien ou la réintroduction de subventions pour la pêche industrielle serait une grave faute dont nos enfants et l'humanité toute entière paieront le prix. Il est grand temps de limiter les dégâts de cette industrie et de revenir à des prises soutenables en favorisant l'artisanat qui souffre d'une telle concurrence. Je vous remercie par avance de faire en sorte que ceci ne se produise pas.

Renée Blancheton

Le constat, tel qu'il est établi par les scientifiques, en ce qui concerne l'état de la planète, la dégradation des océans, permet-il de persister dans des choix de surexploitation, de surproduction, de surpêche ? L'orientation prise par le gouvernement, dans ce sens, est INACCEPTABLE, Elle est Incohérente, illogique, inconcevable pour la compréhension des citoyens que nous sommes, qui risquent fort, après leur plainte (signée par près de 2 millions de nos concitoyens) de le mettre en accusation. La planète ? Elle survivra, elle sera là bien après que nous ayons cessé de nuire. Mais, très égoïstement, alors que j'atteins la limite au delà de laquelle mon ticket de vie ne sera plus valable, c'est à MES enfants, à MES petit-enfants que je pense. (Et aux autres, à ceux que j'ai enseignés.....) Comment imaginer leur avenir, sans un hurlement très intime ? Qu'avons-nous fait de cette terre qui nous était confiée ? Comment admettre l'accaparement , l'abus des ressources aux dépens des générations qui devraient suivre ? Mesdames, Messieurs les Députés, marchez, oui, telle est votre volonté, tel est le désir des citoyens. Mais, gardez-vous bien de toute erreur de direction. Elle pourrait être fatale. L'avenir n'est plus aux lobbies, au rendement, au profit immédiat. Nous citoyens, vous appelons à peser vos responsabilités et à nous engager tous dans les seules voies possibles, celles du respect de l'environnement et de la biodiversité. Souvenez-vous d'un appel du 18 juin qui fut, lui, glorieux et responsable. Faites en sorte que nos descendants aient encore un peu envie de faire, à leur tour, des enfants.... Bravo et merci aux lanceurs d'alerte.

Martine Loquet

Le pouvoir est toujours aux lobbies . Quel gouvernement aura le courage de proposer au parlement européen une loi ,enfin responsable et garante de notre avenir ?

Claire Gattet

J'ajoute ma voix pour lutter contre cette sombre et écœurante "politique des couloirs" qui ne peut que mener notre belle planète à sa perte.

Emmanuelle FAURE

On a déjà détruit - et on continue - la terre, les espèces terrestres. On ne va pas faire la même chose avec nos océans... ARRÊTEZ CE MASSACRE

Aurore Vignarath

Pour l arret des subventions interdisant la surpêche

marie egly

quand notre gouvernement et l'Europe vont prendre conscience de l'urgence de protéger les océans? donc nous!

Oana Bonnaud

Une cause importante.

jeannette kremen

STOP à la destruction des océans. STOP à la destruction de la planète. Il faut commencer à entrer dans l'ère de la décroissance...

Jean-Claude VALFRE

Dommage de prendre une décision pareille.

MIREILLE VALFRE

Pourquoi des aides pour cette industrie destructrice ! La France doit revoir sa position!

ALAIN GUISTI

NON et NON à la réintroduction d’aides néfastes encourageant la surcapacité des flottes et la surpêche ! le seul remède universel à la surpêche : l’interdiction des subventions. il faut éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. 0 SUBVENTIONS DESTRUCTRICES

Laurence CART

Chers élus européens, nous vous demandons de dire STOP AU CARNAGE qui dévaste notre planète, notamment en matière de surpêche et de pillage des mers et océans. S'il existe des moyens respectueux des écosystèmes, non destructeurs, permettant à la nature de se régénérer et de continuer à donner à chaque espèce, dont l'humanité ce dont elle a besoin pour vivre, alors VOTRE DEVOIR est d'aller dans ce sens. Nous n'avons aucune légitimité en tant qu'être humain, d'infliger à notre planète et à tout ce qui y vit ; dont nous-même ; ce que nous leur infligeons de si destructeur. Alors dites NON AUX SUBVENTIONS NOCIVES.

Christian Chateauvieux

Non aux subventions publiques encourageant la surpêche. Mobilisons nous pour notre environnement et pour nos enfants.

Sophie Milhem

Messieurs les décideurs, quand allez-vous enfin être à la hauteur de la mission de sauvegarde, et de protection de tous qui vous incombent ? Pourquoi vos décisions vont-elles toujours dans le sens des lobbies et de l'argent ? La richesse ce n 'est pas ce que vous croyez, vous avez le devoir de préparer l'avenir, d'être visionnaire et d'inventer un nouveau paradigme. Il est possible de faire mieux sans mettre à plat les ressources naturelles, à quand une vraie politique de développement durable ? Je vous invite à regarder un film dont le titre évocateur est "nos enfants nous accuseront, tourné dans une commune française, sur cette commune, un Maire a eu le courage de s'interroger et prendre des mesures radicales, afin d'assurer un avenir aux habitants de sa commune, et par conséquent il s'est aussi fait du bien !...

Olivier Tamain

Je veux des décisions politiques qui protègent l’ocean de la surpêche, le non-rétablissement des subventions qui profitent à la pêche industrielle. Je veux des décideurs politiques qui respectent les engagements écologiques et qui contribuent par leurs actes à la protection de notre environnement . Je soutiens la position de l’organimation Bloom

Denis MULATIER

Non aux subventions publiques qui encourageant la surpêche. Stop aux subventions qui continuent de mettre en péril les ressources marines ! Il est absolument vital pour nos politiques de devenir conscients et responsables dans leurs décisions. Peut on perdre sa planète en voulant faire du profit ? A cela sert de gagner de l'argent si c'est pour y perdre la vie ?!! Denis MULATIER

élise eid

Prenez conscience de la gravité de la situation et agissez en conséquence plutôt que de ne viser que le court terme économique!

Myriam Legrand

Poisson ne s'écrit pas avec un seul "S" !!!

Denis Chaudat

Non à la pêche industrielle. Elle va vider les océans de toute vie pour nos enfants.

Stéphane Pinchon

Non aux subventions publiques encourageant la surpêche. Non aux lobbies de la pêche qui détruisent notre avenir et notre océan. Mobilisons nous pour notre environnement et pour nos enfants.

Claire Breul

Il est absolument nécessaire pour nos politiques de devenir plus conscients et plus responsables dans leurs décisions, il n'y a plus le choix, alors stop aux subventions qui continuent de mettre en péril les ressources marines!

Stéphane Erwan Pinchon

Non aux subventions publiques encourageant la surpêche. Non aux lobbies de la pêche qui détruisent notre avenir et notre océan. Mobilisons nous pour notre environnement et pour nos enfants.

Thierry Dinjeart

Il est aberrant qu'un gouvernement qui a annoncé un virage écologiste qui devait être soutenu par la liste En Marche du parlement européen soutienne une politique à l'opposé. Incompétence? Soumission aux lobbies?

Colette Fauriaux

La France prend une position grave pour l'avenir des Océans : elle ne tient pas compte des avis des spécialistes concernant la surpêche et la détérioration des fonds océaniques . Cette vision à court terme des problèmes est indigne d'un état responsable qui se dit "sensibilisé" aux problèmes écologiques .

Christian ROGER

belle stupidité française où est le bon sens ?

Maryelle Foucault

La surpêche est inacceptable dans un contexte où les ressources de la pêche diminuent : les pros de la pêche industrielle et internationale vont racler les fonds des océans à leurs profits et causer la faillite des pécheurs artisanaux. Tout cela avec de l'argent public et de façon opaque puisque le contrôle des fonds sera amoindri. Stop à l'exploitation des océans.

Grégory Guédon

Fin de la surpêche et des politiques écocides dictées par les lobbies industriels !

Harold Le Tulzo

Non à l'exploitation irrasonnable et non durable des ressources marines

Brice De Gromard

Subventionner des activités qui mènent à la surpêche me paraît irresponsable, surtout dans notre contexte où nous savons que nos ressources sont limitées. Je demande aux politiques de résister aux pressions des lobbys pour prendre des décisions dans le sens de l’intérêt général.

Fabrice Ascaso

Il faut absolument freiner le pillage des ressources marines or le gouvernement français l'encourage par ces subventions nocives. Cela est inacceptable ! L'océan n'appartient pas aux lobbies de la pêche ou de l'aquaculture ni aux gouvernants, ils n'ont aucun droits d'utiliser de l'argent public pour le saccager et encore moins de le faire dans l'opacité en sachant que les les citoyens s'y opposent.

stéphanie de kervenoael

non a la surpêche ....il est temps d'arrêter le massacre et de penser a l'avenir ....et non au profit

Sabine Guenette

En cette journée mondiale de l’océan, le gouvernement de M. Macron et son gouvernement sont en passe de porter une responsabilité inédite dans la destruction du milieu marin. Le 18 juin prochain, notre pays va entériner sa position officielle au Conseil de l’Union européenne sur une mesure d’une importance absolument capitale : l’élimination des subventions publiques encourageant la surpêche. En 2015, l’ensemble des nations s’est accordé à l’ONU sur un objectif commun : éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. Mais la France renie ses engagements internationaux en se positionnant pour la réintroduction d’aides néfastes encourageant la surcapacité des flottes et la surpêche ! La France s’est alliée à l’Espagne, première flotte industrielle européenne, et à l’Italie de M. Salvini pour flécher l’argent public vers l’augmentation de la capacité des flottes de pêche alors que 69% des stocks de poissons européens sont encore surexploités.. Si la France ne change pas radicalement sa position face aux appétits destructeurs des lobbies, M. E Macron portera la responsabilité de l’échec de tout l’agenda 2030 et des objectifs de développement durable au niveau international car il sera alors établi que les objectifs de développement durable n’étaient qu’un voeu pieu des nations devant l’ONU, une occasion de plus de faire de beaux discours sans rien changer aux actes.

Didier Sauzade

On sait depuis des décennies que ce type de politique n'a que des avantages à court terme pour les pêcheurs et les politiques qui font preuve dun grand manque de courage. A plus long terme, les effets sont catastrophiques pour l'environnement et donc les vrais pêcheurs, ce qui vivent des ressources de la mer et pas pour les subventions.

agathe lebel

Stop à la surpêche, stop à cette politique inconsciente de mépris au monde dans lequel nous vivons, préservons nos océans et mers déjà tellement fragilisés.

Jean-Marie Gimel

Nous ne pouvons accepter d'être niés dans nos choix de vie pour la planète, assez versé de subventions qui ne servent qu'à moderniser une flotte de navires qui écument et ratissent les mers et les océans, pour le plus grand profit des lobbies. Les pêcheurs éco-responsables et respectueux de la biodiversité et du peuplement marins sont écrasés par ces profiteurs cyniques. Les Nations Unies se sont prononcées contre les subventions néfastes d'ici fin 2019, la France est un pays signataire, elle ne peut se désavouer en allant à l'encontre de cette décision au sein de l'Union Européenne.Nos élus nous doivent ce respect

samuel dompeyre

Personnellement en temps que consommateur je ne mange plus de poisson depuis des années. Non pas parce que je n'aime plus ça, mais parce que je suis écoeuré par tout le gachis de la pêche industrielle qui contribue à faire disparaitre des océans sa faune pour toujours, car ce qui est déssimé l'est pour toujours. Les espèces mortes sur l'autel de la consommation pour que des lobbies fassent du fric ne reviendront jamais plus, ni dans nos assiettes ni dans nos vies. Un monde sans espèces sauvages, uniforme est scientifiquement invivable: nous sommes tous interdépendants. La rapacité des lobbies est vraiment odieuse, elle est devenue une insulte faite au vivant. Leur fric pue la mort !!!!

Maël Lemrchand

Non à la surpêche. Nous nous devons de réagir dès aujourd'hui pour limiter la catastrophe à venir. Stop a l'appât du gain.

Jean-Marc Champernau

Les subventions à la pêche industrielle sont inadmissibles dans un système libéral. Ils sont rentables ou passent la main.

Pascale de La Grandière

Non à la surpêche ! L'argent public ne doit pas servir à l'exploitation massive des ressources naturelles et en particulier marines mais à leur protection. Que la France montre l'exemple !

Virginie Mazaud

Il y a trop de bateaux et plus assez de poissons. La surpêche est un fléau ! Elle n’a pas d’avenir. Elle détruit ce qui la fait vivre. Les États devraient avoir une vision à long terme ! Non à la surpêche !

Isabelle Gimel

Les élections européennes ont validé le choix des citoyens pour une protection de l'environnement soutenue par les députés verts élus en nombre, cessez de mépriser nos souhaits! les Nations Unies ont validé l'interdiction des subventions néfastes d'ici fin 2019. le gouvernement français se doit de respecter les choix citoyens pour notre avenir, qui n'est pas celui des lobbies des gros navires de pèche, des intérêts financiers immédiatement satisfaits de quelques uns au détriment des intérêts de tous les habitants de la planète dans les années qui viennent. Et pour couvrir le tout, je souhaite un contrôle et un suivi des pratiques sur mers et océans.

ANNIE GODART

Les promesses n'engagent que ceux qui y croient! On l'a compris depuis longtemps.Aujourd'hui encore le discours du gouvernement n'est que de la com! Vous communiquez sur des actions écologiques à mettre en place comme la sauvegarde des milieux humides, des terres agricoles, la lutte contre le plastique..., sur des priorités comme la protection de la biodiversité, le développement des énergies propres et renouvelables...mais VOUS FAITES LE CONTRAIRE. La surpêche tue les océans, certaines espèces sont en grand danger de disparaître. Par vos choix iniques,vous sciez la branche sur laquelle l'humanité est assise. Vous êtes redevables de la pérennité de toutes les espèces. Si vous ne changez pas votre position de réintroduire ces subventions criminelles, l'histoire se souviendra de vous comme les responsables d'un génocide qui mènera l'humanité à sa perte. Vos enfants vous regardent!

marcelle bordes

vous serez responsables , vous les responsables politiques , envers les nouvelles générations du massacre de la planète .

Laura Touvet

Monsieur Macron vous soutenez l'ancien monde, celui des flottes industrielles qui ont mis à mal nos ressources halieutiques. Il est temps de passer à la transition écologique dans les faits et pas seulement dans le discours. Aussi, je demande au gouvernement français de refuser des financements, subventions et aides qui vont dans le sens de la surpêche et d’orienter les fonds vers des pratiques durables.

Jean-Claude PASDELOUP

Une politique de gestion et de protection des océans et des écosystèmes marines doit être menée aux plan national et européen. La France doit cesser de soutenir la pêche industrielle et doit avoir au parlement européen une position conforme à son discours en matière d'écologie.

PIERRE DUCHESNE

Nos gouvernants devraient quitter leurs fauteuils dorés que la République leur fournis pour se rendre compte de visu, et non dans des rapports, de la catastrophe vers laquelle on se dirige. Comment être aussi aveugles sauf à être désintéressés? Vite un changement de cap intelligent.

Isabelle Rondelet

Non à la sur pêche ! Subventions pour la protections du milieu marin et non son exploitation.

Mercedes Robirosa

Non aux subventions pour la sur-pêche!!! C’ est la responsabilité de notre gouvernement de défendre et protéger notre environment. A notre échelle nous le faisons déjà. N’ entendez vous pas tous ces jeunes et l’ avis des consommateurs qui veulent un avenir pour leur océan? Je soutiens pleinement le combat de Bloom. Mercedes R.

Cathy Bischoff

Montrons l'exemple! La France a assez de richesse sans avoir besoin de s'enrichir sur le dos de la planète en l'épuisant et en massacrant nature et animaux !!! Une citation bien connue à méditer Quand le dernier arbre aura été abattu quand la dernière rivière aura été empoisonnée quand le dernier poisson aura été péché on saura alors que l'argent ne se mange pas !

Brigitte Apothéloz

Le Conseil de l’Union européenne doit se prononcer sur le prochain Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP), qui couvrira la période 2021-2027. Doté d’une enveloppe de plus de 6 milliards d’euros, ce programme a vocation à soutenir financièrement les secteurs de la pêche et de l’aquaculture mais également la protection et la connaissance du milieu marin mais pas çà n’importe quel prix. En effet, le taux de pêche dans les eaux européennes dépassait de deux à trois fois le taux que la mer pouvait supporter. L’Union européenne, à un tel rythme, courait alors le risque de voir ses océans dépeuplés d’ici 2048. Conscient des problèmes de surpêche dans le monde et dans l’Union européenne, je demande au gouvernement français de refuser des financements, subventions et aides qui vont dans le sens de la surpêche et d’orienter les fonds dédiés à la pêche vers les pêcheurs qui vont clairement dans le sens de la préservation des océans.

Laurent roquebrun

Une fois de plus, le gouvernement agit à l'inverse de son discours en matière d'écologie. A l'heure où la biodiversité s'effondre et où les océans sont vidés, une politique durable doit être mise en place. Cela passe par un arrêt des subventions aux flottes industrielles. La France doit cesser de céder au lobby de la pêche industrielle et revenir à la raison.

Dominique Faure

Les paroles ne suffisent plus pour une politique dont je ne veux plus, les actes sont vitaux

Gaëlle Charlot

Pourrait-on ENFIN prendre la bonne direction, celle du sauvetage de la planète ET de la restauration de la confiance des citoyens envers ceux qui les représentent ? Trop d'hypocrisie, d'abus de paroles vides de sens, aucune réelle mesure de la situation de crise à tous les niveaux...Ras le bol !

Dominique Lefebvre Raude

Non à la sur pêche Protection de la mer

Christophe Bethmont

s'il vous plait, arrêtez le massacre de la planète

Françoise LOSCUL

Non à ce FEAMP si le président Macron veut que l'on ait encore confiance en lui et que on ne le soupçonne pas prisonnier des lobbies. Françoise LOSCUL

Bernard LOSCUL

Ce FEAMP est suicidaire et serait condamnée par les générations à venir. Je veux que mes enfants connaissent le poisson sauvage. Sur le plan social, il est impératif de préserver les emplois des pécheurs locaux. C'est ceux là qu'il faut encourager. Halte aux grossissement des entreprises qui déshumanisent la vie sociale et accroissent la distorsion des revenus au profit d'un très petit nombre et au détriment de la démocratie. Avec encore l'espoir d'avoir affaire à des décodeurs soucieux d'une avenir vivable et du long terme. Bernard LOSCUL 27930 Gravigny

Mireille Morisson

ARRÊTONS de détruire les océans et leur magnifique biodiversité ! ARRÊTONS la surpêche ! ARRÊTONS les pollutions !! Quelle planète et quel avenir laissons-nous à nos enfants ?? STOP à la bêtise !! Orientons les FEAMP vers la PROTECTION du milieu marin !

Sandrine Menuez

Non aux subventions publiques encourageant la surpêche. Non aux lobbies de la pêche qui détruisent notre avenir et notre océan. Mobilisons nous pour notre environnement et pour nos enfants.

Emilie Carrée

A l'heure actuelle, nous ne devrions même plus être en train de nous préoccuper de la surexploitation de nos ressources naturelles! Le temps qu'il ne nous reste, notre énergie et notre argent ne devraient plus être consacrés qu'à la recherche des meilleurs moyens pour réparer autant que possible ce que nous avons détruit et déséquilibré à différents de niveaux sur notre planète. Comment des responsables politiques peuvent-ils encore discuter de sujets qui ne servent pas l'intérêt commun, comment peuvent-ils voter, sans être inquiétés (!) des décisions qui vont à l'encontre de nos engagements politiques en matière d'écologie?

Marion Garnier

La france doit positivement influencer le reste de l’europe. Elle en a les moyens! Non à la surpêche! Non aux engins trainants!!

marion lombard

Les billets de banques ou les lingots d'or ou les "actions" ou les "Diamants!!!!! ne se MANGENT pas!!!!!!! en détruisant les océans, non seulement le gouvernement condamne son peuple, mais il ne semble pas comprendre qu'après le peuple, ce sont leurs propres enfants qui subiront leurs stupides actes/lois!!!! C'est insupportable d'être pris pour des "petits", alors que les supposés "grands" se mettent des oeillères et ne comprennent rien à l'enjeu de LA VIE qui se joue avec TELLEMENT DE MAUVAIS JOUEURS!!!!!

Caro PEQUIGNET

Ah! la force des lobby ! Nos gouvernants sont impuissants parce qu'ils se laissent acheter, manipuler pas les lobbys. Et ils auront notre peau (et la leur en même temps, mais ils ne voient pas plus loin que le bout de leur nez). Il est vital de protéger la faune et la flore des océans, comme il est vital de cesser de polluer notre planète. Nous seuls avons le pouvoir de résister. Pas en votant : le suivant est à la botte des lobbys comme le précédent (et les députés avec) , mais en étant consomm"acteurs". Si nous n'achetons plus ces poissons pollués et pleins de souffrances, ils arrêteront de les pêcher .... On nous tient de beaux discours sur la pollution de l'air, en culpabilisant les conducteurs, mais ils se moquent de nous ! L'élevage intensif, pollue plus que le trafic routier (camions compris) . Au point ou on peut se dire qu'un végan en 4X4, pollue moins qu'un mangeur de viande à vélo. Stop, levons nous, et montrons que nous ne sommes pas les imbéciles qu'ils pensent diriger. Nous avons tout ce qu'il faut à notre disposition pour comprendre que nous sommes les dindons de la farce si nous continuons à manger ce qu'ils veulent mettre dans nos assiettes. Non à la surpêche, provoquée par nos habitudes alimentaires Non à l'élevage intensif qui provoque pollution de l'air, des sols et des cours d'eau, provoqué par nos habitudes alimentaires. Nous voulons vivre sainement, en nous nourrissant sainement. Et honte, trois fois honte à nos "décideurs" qui ne font que des politiques à court terme. Ils nous mènent à la catastrophe. On nous parle de l'état de notre planète à l'horizon 2050, à ce moment là, les enfants qui sont sur les bancs de l'école actuellement, auront en moyenne 40 ans. est ce que ce sera enviable de vivre sur terre à ce moment là ????

Daniel Curtenelle

Il faut sauver les océans notamment la Méditerranée qui est la mer la plus menacée. Elle abrite une immense variété de poissons qui vont disparaître d’ici quelques dizaines d’années si on n’arrête pas là sur pêche et l’invasion de centaines de milliers de tonnes de déchets plastiques un véritable poison pour tous les organismes vivants. Il est encore temps d’agir pour les générations à venir. Passons à la vitesse supérieure

Colette Racois

Protégez les mers et les océans. Stop aux subventions qui favorisent la surpêche.

Christine Josselin

Nos urgences explosent, nos soignants sont au bord du burn out, nos policiers se suicident. Les moyens dont ils auraient besoin ne leur sont jamais attribués. Mais les lobbies français de la pêche industrielle sont satisfaits, le gouvernement plaide en Europe pour le maintien de subventions nocives pour une surpêche criminelle pour nos océans. Finissons-en. Protégeons les écosystèmes marins en favorisant une pêche responsable et raisonnée.

Tangi Martin

Pas de surpeche

Isabelle Denis

Stop à la sur pêche ! Prenez vos responsabilités pour sauver les océans, la planète !

nicole leila bizos

protéger la mer et toute sa formidable bio diversité c'est un devoir citoyen, la position de la France est hypocrite et cynique, qu'elle arrête ces subventions pour cette ^peche là, contraire l'ecologie des mers.

jean pierre astier

La biodiversité est aussi dans les océans, nous devons la protéger, mais nos politiques s'en moquent complètement. Ils brandissent leur fibre écologique la veille des élections, le lendemain ils ne le sont plus. Macron en est le type même. Dans une décennie le problème sera résolu, il n'y aura plus rien sur terre et dans la mer. Nos politiques en seront les principaux responsables soit parce qu'ils sont incapables de juger l'impact de leurs décisions, soit parce que corrompus par les lobbys.

Patrick Dolbachian

Même si cela peut être dur pour les pécheurs il faut arrêter de vider les océans, car après cela sera la catastrophe pour tous ! Stop aux subventions pour la pêche !

Olivier scherrer

Ne pourrions-nous pas profiter de la "marée verte" au parlement européen pour demander un moratoire sur la pêche industrielle ?

Anne-Marie Billo

Il est urgent de voir au-delà des intérêts financiers d'une minorité d'industriels, il faut enfin considérer et prendre conscience que le monde de la mer n'est pas lui aussi une richesse inépuisable dont nous disposons à l'infini. Les financements qui soutiennent la surpêche vont aggraver la désertification de nos océans déjà bien abîmés par des pollutions de toutes sortes. Il serait bien plus judicieux d'utiliser ces fonds à la réparation ce que nous avons détruit et à améliorer nos connaissances du milieu marin pour mieux le respecter.

A Vabois

N'oublions pas que la vie sur terre a débuté dans les océans et que les être humains ne peuvent vivre sur terre sans la biodiversité dans les océans. Alors nous demandons que seuls les navires de moins de douze mètres et n’utilisant pas d’engins traînants reçoivent des subventions.

Pierre Kervyn

Protégeons la mer et sa biodiversité. Halte au pillage et à la pollution des espaces marins. Halte à l'utilisation de l'argent public pour le bénéfice de quelques lobbies, sans réflexion sociétale cohérente.

A Vabois

N'oublions pas que la vie sur terre a débutée dans les océans et que les être humains ne peuvent vivre sur terre sans la biodiversité dans les océans. Alors nous demandons que seuls les navires de moins de douze mètres et n’utilisant pas d’engins traînants reçoivent des subventions.

Pauline Poreye

NON A LA SURPÊCHE! Investissons notre argent pour tenter de sauver notre planète; pas pour la détruire encore et toujours.

Hélène CHRIST

NON aux subventions néfastes qui alimentent la surpêche ! Oui aux subventions pour des activités DURABLES, dans le respect des hommes, des animaux et de l'environnement. Préservons l'océan dont nous avons tant besoin. Je m'associe au combat et aux positions de Bloom.

JENNA PARODI

Stop aux subventions contribuant à la surpêche ! La France doit protéger les ressources et respecter l'environnement !

Marie-Hélène coulet

Politiques !! Quand allez vous comprendre qu'il faut, pour le bien de l'humanité, dépasser les intérêts particuliers pour préserver ce qui nous reste encore ?? Qu'il n'y ait plus de poissons, d'oiseaux, d'humains ????

MICHELLE CHAMPION

En dépit de la mobilisation citoyenne autour du climat, en dépit du constat alarmant que lancent les scientifiques, je constate aujourd'hui que le gouvernement de mon pays, la France, ferme les yeux et s'obstine à barrer la route à tout changement qui nous permettrait de diminuer notre impact négatif sur les océans ! J'ai honte d'être représentée par un tel gouvernement qui n'écoute pas ses citoyens et qui agit contre le bon sens et les intérêts communs pour défendre le profit à tout prix et à cours terme... La défense des océans et l'arrêt de la sur-pêche est primordiale. L'avenir de nos enfants en dépend ! Ecoutez la voix de la raison ! Nous comptons encore sur votre sursaut de conscience ! Merci

Yves Clouard

Marteler les faits encore et toujours. Afficher les chiffres encore et toujours. Mettre en avant les arrières pensées peu glorieuses qui motivent nos politiques , leur manque de courage évident. S'inspirer de Greenpeace et leurs actions coup de poing.

Nathalie Bascou

Bonjour, Toute personne ayant une fonction politique, économique ou de lobbyiste qui cautionne ou s'abstient de s'opposer aux dispositifs de surpêche est à la fois moralement et juridiquement responsable des atteintes à l'environnement, et devra rendre des comptes devant un tribunal, y compris sur son patrimoine personnel.

Camille Guillon

Laissons aux générations futur le droit d'avoir un océan vivant. Ne subventionnons pas la mort des océans. Les populations de poissons baissent, les capacités de régénération diminues, mais les industrielles de la mer continuent à ratisser les fonds. Leurs enfants n'auront plus rien à détruire. Est-ce seulement là que l'on va s'arrêter ?

Max PINSARD

Puissiez-vous, Madame, Monsieur, dès à présent, vous regarder dans le miroir tel(le) que vous auriez dû être et non tel(le) que vous êtes devenu(e) ; alors, vous pourriez vous voir et fixer vos enfants sans avoir à baisser les yeux et rougir de la honte d'avoir trahi leur avenir. Est-ce trop vous demander que d'être honnête avec tous les êtres vivants de la planète, dont l'humanité toute entière ?

Leïla Grollimund

Comment se fait il que les choix de nos gouvernants soient contraires aux bien commun et soient orientés toujours sur le financiers ! Gagner toujours plus d’argent à tout pris quelles qu’en soient les conséquences Assez de tout ça !

DIDIER HARNIST

Les ressources halieutiques s 'effondrent, alors que privilégier des modes de pêche sélectifs (palangre par exemple) et surtout les repos biologiques des espèces (poissons côtiers et continentaux notamment...) permettrait à la nature de résister un peu mieux à la surpêche des armements industriels qui n'ont qu'une logique financière à trés court terme... faire un maximum de profit sur une ressource QUI NE LEUR COUTE RIEN (pas d'achat, pas de taxe foncière, pas de semis, pas d'engrais, pas de moisson..etc..!!!.) et qui , c'est le pompon, ne leur appartient pas mais est LA PROPRIETE DE TOUT LE MONDE...! Un Etat qui ne prendrait pas en compte les besoins de protection et de gestion trés contrôlée des ressources marines pour le bien de ses citoyens, mais céderait aux lobbies de la surpêche, pour maintenir des filières de construction navale dépassées dans l' esprit de l'avenir de notre planète et des profits honteux car déplacés par rapport à la fragilité même desdites ressources, cet Etat là , je n'ose penser que c'est mon pays, La France,...

Guillaume Camberlein

Je sais que les raison vous poussent (vous, ceux qui sont sensés nous représenter et prendre les décisions qui irons dans l'intérêt à long terme de l'humanité) à faire des choix aussi irresponsables que celui que vous vous apprêtez à faire, ne sont que personnelles et aveugles, et aurons des conséquences dramatiques. La seule chose que j'ose encore naïvement espérer de vous, c'est que vous prendrez conscience de vos erreurs au moment où le monde s'écroulera sur vous. Merci de nous menez à notre perte car comme l'a dit Omar Khayyâm dans ses Quatrains : "Avant notre venue, rien ne manquait au monde. Après notre départ, rien ne lui manquera".

Colette Jamet-Roussillat

La France ne doit pas revenir sur ses engagements précédents. C'est à la fois honteux sur le plan de la morale, honteux sur le plan de l'écologie marine en particulier, et honteux sur la méthode employée. Colette Jamet-Roussillat

Sylvie Rimlinger

Arrêtez de vider l’océan Respectez vos engagements ...

Maxence MURZIN

Arrêtez la surpêche, le gaspillage alimentaire, les pratiques industrielles non sélective, participer à des coutumes d un autre âge pour paraître important (ailerons de requins, où on prélève moins de 10% d une espèce clef de voûte pour faire de la soupe), la pollution à cause des rejets, la pollution plastique, de protéger le business des industriels, et surtout ARRÊTEZ VOS DISCOURS SOPORIFIQUE, VOS MENSONGES, ON VEUT DES ACTES FORTS ET ÇA MAINTENANT !!!

Denis Conil

Je m'associe au combat et aux positions de Bloom

fabiene anger

Nous sommes fatigués par les effets d'annonce et l'opportunisme publicitaire de la macronie (voir son intérêt tout neuf pour l'écologie aux élections européennes). Que le langage (politique) serve enfin la recherche de vérité, suivie de décisions programmées, vérifiables, en faveur des humains ET du non-humain. Nous voulons des actes au service de la beauté du monde, des preuves de l'amélioration de l'état de la planète et de ses habitants.

Mélanie Foucher

Le milieu marin joue un rôle clé pour la vie des êtres humains, respectons-le !

Marie-Pierre BOUVARD

MOBILISONS NOUS !!!!!!! Et faisons bloc contre toutes ces mauvaises dėcisions irrespectueuses de notre ėcosystème.

nicole egreteau

Je m'associe au combat et aux positions de Bloom! Non aux subventions nocives.

Fabienne MENAPACE

La France a négligé ses obligations face aux climats, maintenant elle renie ses engagements contre la surpêche. Ce n'est pas ainsi que cette nation, ma nation, va montrer l'exemple dans la nécessité de s'allier tous pour la lutte contre les désastres environnementaux dus à l'Homme. C'est toujours très triste quand les lobbies prennent le pas sur le bon sens. Soyons courageux.

Juliette P

M. Macron, chers eurodeputés, parlementaires et autres "grands" décideurs, n'entendez-vous pas les cris des enfants, comme Greta Thunberg et tous ceux qui l'ont suivie ? N'entendez-vous pas ceux, un peu plus vieux qui, en passe d'entrer dans le monde professionnel souhaitent donner leur force de travail à des organismes pour qui le maintient d'un environnement soutenable à long terme est important ? N'entendez-vous pas les parents qui souhaitent que ces mêmes jeunes puissent vivre dans un monde respirable, riche encore, d'une quelconque biodiversité ? N'entendez-vous pas, ne voyez-vous pas tous ceux qui souffrent déjà des décisions inconséquentes que vous et vos prédécesseurs prennent depuis des années? Vous l'entendez et vous le savez très bien. Seulement vous n'en avez rien à faire. Vous n'en avez rien à faire parce que vous savez que vous, vous aurez toujours un toujours un moyen d'esquiver, de vous échapper, parce que vous avez de l'argent, du pouvoir et un réseau. Et ce réseau vous l'alimentez justement avec ces décisions ignobles qui vous font bien voir auprès des gros poids économiques et financiers de notre cher monde. Un cercle vicieux. Alors que vous demandez à chaque citoyen riche de peu, propriétaire de peu, un petit effort pour réduire les dettes, un petit effort pour l'environnement, quel gros effort RÉELLEMENT efficace demandez-vous à ceux qui ont déjà tout, grâce à une exploitation inconsidérée et catastrophique des ressources naturelles de notre planète ? Rien. Absolument rien. Ils peuvent continuer à se goinfrer, tant qu'ils vous protègent, vous aident, vous maintiennent. Je suis encore jeune, j'ai "toute la vie devant moi". Quelle vie ? Si vous la détruisez, sciemment, à petit feu, grands incendies de forêt ou raclage de fonds marins ? Je suis jeune et je fais des efforts pour la planète, ceux qui m'entourent font des efforts pour la planète, pour leur famille, pour survivre dans ce monde fou. Nous faisons tous certainement plus d'efforts que vous n'en faites réellement. Nous faisons déjà notre part du travail. Faites celle pour laquelle vous avez été désignés. Nous ne sommes pas le même monde chers décideurs. La maison, la forêt brûlent, vous le savez mais ne vous faites rien. Parce que vous ne ressentez pas le danger ou parce que vous vous dites que de toute façon c'est beaucoup trop difficile de changer le cours de l'Histoire maintenant, alors autant profiter de ce qui vous reste. Vous avez bien raison, continuez à vous empiffrer, profitez et amusez-vous, dans votre monde à vous. Mais notre monde à nous continuera à se battre pour qu'il nous reste des miettes. Nous continuerons à vous mettre des bâtons dans les roues pour garder quelque chose de ce monde merveilleux, un peu d'air respirable, un peu d'eau potable, quelques oiseaux et quelques poissons, pour manger, ou juste pour les regarder vivre, comme ils peuvent, eux aussi. Nous continuerons à nous battre pour que vous nous écoutiez. Pour que vous respectiez vos paroles et preniez vos responsabilités devant la communauté internationale. Nous vous le demandons encore une fois démocratiquement et pacifiquement : cessez ces subventions néfastes, faites et demandez de vrais efforts écologiques.

Violette Marie

Nous voulons changer notre façon de consommer, nous ne voulons pas de la surpêche et nous ne voulons pas exploiter/vider les poissons et autres des mers et océans. Merci à nos représentants et aux « décideurs » de prendre en compte l’avis des citoyens et consommateurs. Vous nous représentez! Merci à vous de mener cette bataille!

Anna GALLAND

Je soutiens le combat de Bloom. Les décisionnaires politiques ont la responsabilité de défendre les principaux droits de la population, à savoir protéger notre terre et notre vie, et se doivent donc de refuser les revendications sans mesure et non réfléchies des grandes puissances industrielles. La France doit voter contre les subventions nocives aux océans.

Anouk Antier

Révolté contre les effets de manche et engagement réel.

Denis Laurent

Ne soyons plus les fossoyeurs de la vie animale, sachant que les océans recèlent une grande part de la biodiversité, menacée par l'acidification : toutes les mesures doivent être prises pour maintenir ou redévelopper les populations de poissons, préserver les fonds marins, et donc limiter la pêche. Aucune décision conduisant au développement des quotas de pêche, quelle que soit l'espèce, serait responsable : l'écocide est en cours dont les prochaines générations paieront le prix fort. N'en rajoutons pas : arrêtons-le !

Liliane Martini

Je ne supporte plus le rôle des lobbies sur la politique en France et les méandres du pouvoir qui rendent caduques des lois à peine votées. Je ne supporte plus les beaux discours de façade et les comportements mortifères en toile de fond. Je ne supporte plus le gaspillage, l'illogisme, l'égoïsme et le manque de communication entre politiques, institutions et citoyens. Je désire que nos élus soient poursuivis et lourdement condamnés pour leurs compromissions et choix lorsqu'il y a atteinte à l'environnement ou à la santé des citoyens. Je souhaite donc que la mer et ses ressources soient protégées et que des associations telles que BLOOM puissent mener des actions en justice contre les élus et les lobbies qui feront des choix non pérennes sur le plan écologique.

Tom Thomas Krebs

Je m'associe au combat et aux positions de Bloom.

Tom Baquerre

Un soutien de la France aux subventions pour la pêche industrielle fera de ce Gouvernement un complice de la destruction des océans et nous nous en rappellerons lorsqu'il faudra juger les coupables pour écocide !

Hélène Chevanne

Aider le secteur de la pêche en Europe, ultra concurrencé par des géants sans scrupules, ne signifie pas devenir des ogres à notre tour. Le poisson se fait plus rare alors il faut pouvoir en pêcher plus, avec de plus gros navires...?

Carole Bousquié

Messieurs Mesdames les décideurs politiques européens, pour vous, nous, nos enfants... et les vôtres, faîtes preuves de raison en choisissant l'avenir plutôt que les lobbys et leur vision mercantile à court terme. Favorisez une pèche artisanale et une gestion raisonnée des ressources. Non aux subventions des pèches industrielles qui vident nos mers et océans ! Écoutez les experts scientifiques, ne vous laissez pas influencer. Nous vous avons confié de lourdes responsabilités, montrez-vous en DIGNES ! Merci

Catherine Madzak

Je m'associe au combat et aux positions de Bloom.

Pascal FONTENEAU

Non aux subventions nocives

Danièle Paradis

Comme d'habitude on est mal informé ,voire pas informé du tout ....Manipulé c'est sûr . Je m'associe à votre combat et vos positions . Même si j'ai des doutes sur nos actions face aux lobies et pouvoirs de nos gouvernements .... Néanmoins c'est rassurant de voir que des gens se mobilisent .... C'est pourquoi je demande aux décideurs politiques d'arrêter leur musique !!! Une musicienne .

Catherine DI MARIA

Quand nos enfants et la nature deviendront-ils la priorité de nos dirigeants ? Vous avez le choix entre nos océans et le Dieu Argent : honte à vous si l’argent sort de nouveau gagnant.

Catherine FLOQUET

Quelle planète allons-nous laisser à la future génération. Comment vont-ils nous juger dans un siècle? Le monde est devenu fou . Nous citoyens ne pouvons laisser faire cela. Je propose que nous cessions de manger du poisson . C est notre seule arme en tant que consommateur.

Marianne Piantoni

Ca suffit ! Qu'est ce qu'ils n'ont pas compris quand on leur dit que les oceans sont en train de crever ? Ces "dirigeants " qui ne sont dirigés que par le fric n'ont ils pas d'enfants, de famille, d'autres êtres humains ou d'autres êtres vivants autour d'eux ? Il siront voir trois pauvres poissons dans un aquarium pour se rappeler ce que c'était la faune marine avant qu'ils ne la detruisent irrémédiablement avec leur cupidité

Yann Weyland

Se ranger du côté de Salvini c'est vraiment dire le niveau lamentable de honte sans parler bien sûr du lobbyisme pour faire que des bateaux industriels soient catégorisés en bateaux de pêche artisanale. Et après ça va s'étonner ou s'offusquer que le populisme monte après avoir pourtant semer les graines de la colère et à ne rien faire pour réduire les écarts de richesses entre les petits et les grands (pour ne pas dire qu'ils les agrandissent en fait). Que ça continue à ignorer le peuple en maniant la langue de bois et faire du lobbyisme mais faudra pas venir pleurer quand faudra rendre des comptes parce que la planète sera écologiquement compromise. À ne rien faire (sinon des inepties pareilles) on passera le point de non-retour. Suffira alors de regarder qui était au pouvoir et qu'est-ce qu'il s'est passé (ou plutôt ne s'est pas passé).

Annie Marie Emilienne Le Gloan

Comment peut-on être aussi malhonnête !!! Prendre les gens pour des imbéciles, des ignares !!! la seule pensée de ces dirigeants : 'après moi le déluge' !! N'ont-ils pas d'enfants ? j'espère de tout cœur, que notre message sera écouté et pris en compte, malheureusement notre Président et sourd et aveugle !! (pas muet !!!) Il détruit l'âme de notre pays allégrement, c'est une marionnette dans les mains des lobbyistes .. pour de l'argent il vend son âme au Diable (mais il n'est pas le seul) hélas.

Marion Pineau

Les fonds marins tout comme le reste de la planète ont leurs propres limites ! A nous de les respecter or avec ce genre de lois on ne fait qu’aggraver la situation et se rapprocher dangereusement de ces limites ! Alors NON à ce projet de loi et OUI au respect de nos océans et de leur biodiversité !

Margot Thévenin

Vous faites honte à notre pays et à ses habitant.e.s et même à toute l'humanité ! Ça ne peut pas continuer...il est temps de prendre ses responsabilités ou alors de s'en aller...

Florent Mailloux

"Lorsque l'homme aura coupé le dernier arbre, pollué la dernière goutte d'eau, tué le dernier animal et pêché le dernier poisson, alors il se rendra compte que l'argent n'est pas comestible." Merci d'avance à nos élus pour leur intégrité et leur courage politique, comptant sur leur intelligence... qui sait ?

Kévin Laymand

Je ne vais pas répéter tout ce qui a été dit quant à l'importance de la biodiversité océanique. Il faudrait vraiment le vouloir pour ne pas l'entendre. Alors je dirai juste ce NON. De grâce, soyez cohérents, arrêtez de mentir et de faire de l'électoralisme de bas étage. Dites NON, vous aussi.

Claudie Philippot

Notre gouvernement continue à faire preuve d'hypocrisie et d'inconscience, toujours au service des lobbies! Je ne comprends pas ce comportement suicidaire, comment peut -on être vénal à ce point -là?

Caroline EHRMANDRAUT

N'attendons pas qu'il n'y ai plus de poissons pour arrêter la surpêche. Il faut être inconscient ou être à la botte des lobbies. La surpêche empêche les poissons de se reproduire, sans parler de ce les pêchuers ramènenet dans leurs filets et sont obligés de rejeter à la mer, morts ! Le monde ne nous appartient pas, ce sont nos enfants qui nous le prêtent. Cordialement.

laurence MONTLAHUC

Prenons des vrais mesures pour protéger ce qu'il reste encore , en espérant que la nature soit encore assez forte pour se regener! il en va de nos vies a toutes et tous , habitants de cetts planète

Benoit Barthe

Bonjour, Je suis Benoît, un français de 34 ans. Je souhaiterais que l'Homme respecte et protège la Nature. Nous avons besoin d'elle. Les écosystèmes marins représentent la majorité de cette Nature, il faut donc la protéger. En tant que citoyen français je serai fier que la France devienne un État-modèle sur la protection environnementale. Cela passe par être irréprochable sur toutes les décisions concernant cette dernière. Je vous demande donc affectueusement de faire en sorte que les subventions allouées à la pêche servent à protéger nos écosystèmes marins européens. Cette décision permettra : à la vie aquatique de se régénérer et d'alimenter nos générations et les suivantes ; de préserver des emplois à long terme ; de lancer un message fort au monde entier que les français s'engagent, comme ils l'ont promis, envers la Nature, pour pousser des citoyens et gouvernements d'autres Nations à le faire. Faites le bon choix s'il vous plaît.

Philippe DUPONT

En 2015, les nations rassemblées à l’ONU ont décidé d'un objectif commun : éliminer les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche, décision portant effet au plus tard en 2020. A l'encontre de cette décision, la France, sans aucune consultation ou communication publique vers les citoyens, choisit de se positionner pour la réintroduction d’aides encourageant la surcapacité des flottes et la surpêche. La France renie ainsi ses engagements internationaux. L’Espagne, première flotte industrielle européenne, et l’Italie de M. Salvini souhaitent également orienter l’argent public vers une augmentation de la capacité des flottes de pêche alors que 69% des stocks de poissons européens sont encore surexploités. Un peu comme si on voyait la marque des appétits des lobbies, et comme si les engagements pris par les gouvernants notamment dans les COP n'étaient que des mots. Le seul remède universel à la surpêche : l’interdiction des subventions. La France doit changer radicalement sa position.

Eric Laroche-Joubert

Messieurs les gouvernants, Qu'est-ce qui vous rend si sensibles, si attentifs aux intérêts de la surpêche ?

Michel Bernier

A force de renier ses engagements, et de mepriser les citoyens, ce gouvernement se vide de ce qui a pu me faire esperer qu'il n'était pas que l'instrument des divers lobbies.

PHIL GILL

M. le président, Le monde aquatique, le saviez-vous, doit être sauver pas seulement pour les coraux, les poissons, et les baleines, mais aussi pour nous, les gens ! Nous avons donc un travail à faire, ensemble, pour les générations futures. Et pour le mener à bien, nous devons prendre en compte celui que font déjà des scientifiques et des associations, comme celle de Bloom. M. le président, il est temps de passer de l’ancien temps à la modernité, œuvrons tous à la RENAISSANCE DE L’OCÉAN !

Lola Turpin

Mesdames et messieurs les décideurs, je vous demande de respecter les engagements pris en 2015, tout simplement. Le besoin de retrouver la confiance entre le peuple et ses dirigeants passe avant tout par ce respect des engagements tenus. Pour que la pêche puisse se poursuivre pendant encore des siècles, ne subventionnez pas un système qui prive les océans de leurs ressources.

Isabelle MORA

Non à la pêche industrielle, protégeons nos océans!

madeleine rakocevic

J'approuve absolument l'action de Bloom contre la surpêche et contre les lobbies qui nous conduisent à détruire les océans, qui sont nos poumons les plus précieux

luc godin

Au moment des élections, tout le monde est écolo et après, c'est le monde du fric qui reprend les rênes.

Renaud Pouysegur

Quand l'Union Européenne sera conseillée par de vrais experts démocratiquement élus par les acteurs des secteurs concernés ? La guerre d'influence des lobbies choisie par L'UE est forcément néfaste. L'environnement marin risque de payer le prix cher prochainement, les ressources maritimes ne peuvent plus être considérées comme inépuisables. Le conseil de l'UE doit choisir une politique durable concernant la gestion des océans !

J-F Liné

Mesdames et messieurs les députés, élus par le peuple, Que penseront de vous vos (nos) descendants quand les océans ne pourront plus les nourrir, alors que vous aviez alors les moyens d'éviter ce désastre ?!! Votre passivité et de fait votre complicité est inconcevable face à cette catastrophe universelle annoncée... Embrassez ce combat et nous vous suivrons nombreux, car cette cause est juste et honorable pour l'amour de nos enfants. Ignorez-le entant qu'élus et vous perdrez toute dignité à nos yeux. Vous avez choisi de nous représenter, vous êtes notre dernier rempart, ne nous trahissez pas!

richard carlenc

Il est urgent et indispensable d'effectuer des choix importants qui acte d'un changement de paradigme dans notre rapport au vivant. L'interdiction des subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche fait partie de ces choix non négociables, à charge pour le Politique de mettre en place les accompagnements nécessaires.

CHRISTINE CAMBEFORT

Bonjour Mesdames & Messieurs du gouvernement, Vous n'avez toujours pas compris et ça n'est pas faute de vous le répéter depuis des années ; les scientifiques, les écologistes, le peuple ! L'argent gouverne le monde et vous avec, nous le savons. Mais quand la planète ne nous (vous) donnera plus à manger, que ce soit des poissons, de la viande, des fruits ou des légumes, vous (pas nous) n'aurez plus qu'à manger votre argent ! Et je penses que comme les enfants à qui on donne des conseils pour leur vie future, vous vous direz : "mais pourquoi ne les ais-je pas écouter ? ma vie est foutue maintenant, je vais mourir de faim, alors que j'aurais pû tous nous sauver ! " et vous pleurerez, regretterez, vous vous sentirez coupable , mais CA SERA TROP TARD ! Aucun retour en arrière ne sera possible ! Vous avez entre vos mains la VIE de tous les PEUPLES sur TERRE, mais la vôtre aussi et celle de votre famille !!!! Pensez à NOS ENFANTS, à VOS ENFANTS, nos petits-enfants, les vôtres, et les générations futures ! Il n'est plus temps de réfléchir à combien d'années il nous reste à vivre ! Il n'est plus temps de palabrer, de douter, de parler politique ! Il n'est plus temps d'attendre ! Il faut mettre TOUT L'ARGENT dans un plan de sauvetage URGENTISSIME de notre planète ! Et il faut absolument que tous les pays du monde en fassent partie ! Quand allez-vous ouvrir les yeux ? Quand allez-vous enfin ouvrir votre conscience ? Quand allez-vous ENFIN devenir HUMBLES (le pouvoir vous a CORROMPU et l'argent aussi ! ) et prendre les décisions qui s'imposent : SAUVER NOTRE PLANETE, LES PEUPLES, LES ABEILLES, LES ANIMAUX, LES ARBRES, L'AIR, LA NATURE, LES OCEANS, PAR PITIE, JE VOUS EN CONJURE : SAUVEZ-NOUS ! SAUVEZ-VOUS ! SAUVEZ NOTRE TERRE ! Merci de m'avoir lue et j'espère au plus profond de mon coeur que mon message vous aura atteint. Respectueusement Christine CAMBEFORT 13 Avenue de Verdun - 74100 ANNEMASSE - Haute-Savoie - France - MONDE

Florian Brossard

Mesdames et Messieurs les décideurs politiques, ayez l'occasion d'entrer dans l'histoire en infléchissant cette tendance à la destruction consciente de notre environnement terrestre et marin et donc en arrêtant de subventionner la pêche industrielle qui raclera les fonds marins jusqu'au dernier organisme vivant !! A titre personnel, j'ai arrêté de manger de la viande et du poisson pour des raisons éthiques, diététiques et environnementales. Soyez porteurs du slogan "Make Our Planet Great Again"! Florian Brossard

benoît camberlein

la pêche industrielle et les techniques qu'elle utilise, détruisent les réserves halieutiques. Petite question: pourquoi y a-t-il de plus de mouettes à l'intérieur des terres et de plus en plus profondément, au point que les agriculteurs utilisent des techniques parfois néfastes sur l'environnement pour protéger leurs semis? C'est le serpent qui se mord la queue!

Françoise Fournela

Messieurs, comme d'habitude, vous n'accordez en rien vos paroles et vos actes. Alors qu'il s'agit d'un enjeu pour la terre et par là même pour l'espèce humaine, vous agissez uniquement dans le but de favoriser de minables enjeux financiers. Vos raisonnements à court terme engagent l'avenir de populations entières. Comment pouvez-vous vivre avec ça ?

Françoise Fournela

Messieurs, comme d'habitude, vous n'accordez en rien vos paroles et vos actes. Alors qu'il s'agit d'un enjeu pour la terre et par là même pour l'espèce humaine, vous agissez uniquement dans le but de favoriser de minables enjeux financiers. Vos raisonnements à court terme engagent l'avenir de populations entières. Comment pouvez-vous vivre avec ça ?

Catherine Boyer

Je ne veux pas que les océans deviennent un cimetière et me faire enterrée avec. Marre des lobbies et de ces politiques véreux qui semble sys-té-ma-ti-que-ment céder à la tentation cupide.

Daniel Arslanian

La France doit être l'exemple et sur la pêche elle doit s'engager pour le développement durable. Les lobies de la surpêche doivent être combattus sans ménagement. Il en va de notre avenir et de l'intérêt commun.

lopez laetitia

Aux Politic-tac, le Temps c'est de... L'Or...Loge du Monde , est entre vos mains. Au Gouvernail du Gouvernement, Le Navire du Capital, n'est pas celui d'un Capitaine. L'Eau c'est En Vous et Nous, comme une Voie Jaillissante, Chantons et Dansons, la véritable Libération. Dirigeant ensemble le Bon Mouvement, sur la Vague d'un changement Bien-Veillant. Que les Polis-tissent La bon(ne) Danse. La Grande Heure Fertile, d'une planète vibrante et vivante.

francine laure

NON aux subventions à la surpêche !NON à la destruction des océans!

louise le jeune

NON à cette nouvelle trahison du gouvernement français qui mènera à la surpêche et à vider l’océan de ses ressources et de ses pêcheurs artisans ! Et on vient nous culpabiliser avec notre voiture. Il n'y a vraiment que le fric qui compte et le reste c'est du blabla ,de l'ipocrisie ce gouvernement n'en n'a rien à foutre de nos océans qui se vident.Après nous le déluge !!!!!!!

Camille Decourcy

Que dire à une bande de traîtres qui vendent la France et détruisent tout sans vergogne, sans voir plus loin que le bout de leur nez? Qu'ils participent à la destruction du monde? Qu'ils pensent pouvoir échapper aux carnages entres autres écologiques qu'ils mettent en oeuvre? Que dire à des personnes manquant d'intelligence qui se croient supérieures et qui obéissent comme des esclaves à des lobbys malsaines? Une seule chose me vient à l'esprit, qu'un jour des comptes leurs seront demandés dans ce monde ou dans l'autre et que les conséquences de leurs actes dépourvus de responsabilités leur reviendront à leurs figures (pour rester polie). Cela dit il n'est jamais trop tard pour bien faire ou plutôt pour ne pas mal faire,pour faire les bons choix. Mais gare à ceux qui se croient protégés par l'impunité, ceux qui servent des mauvais maîtres car la vérité les rattrapera et les débusquera et ils payeront cher.

Benoit Dahan

Il serait temps que le Gouvernement de Messieurs Macron & Philippe cesse l'hypocrisie en matière environnementale, et commence à prendre des décisions REELLES et saines pour l'écologie, au sujet de la surpêche, notamment. Un gouvernement a pour unique vocation et pour unique DEVOIR de servir le PEUPLE, SON PAYS, LA SANTE PUBLIQUE, et l'avenir commun du MONDE ENTIER. S'il ne le fait pas, A QUOI SERT LE GOUVERNEMENT ? En quoi mérite-il notre respect ? En quoi mériterait-il nos votes ??? Tout le monde doit prendre ses responsabilités, à commencer par ceux qui en ont le plus : le gouvernement. Merci d'avance.

lopez laetitia

Aux Politics-tacs le Temps c'est de ... L'Or Loge du Monde est entre vos mains Au Gouvernail du Gouvernement, Le Navire du Capital n'est pas celui du véritable Capitaine L'Eau c'est En Vous et Nous Comme une Voie Jaillissante Chantons et Dansons la vraie Libération Dirigeants ensemble le Bon Mouvement Pour Surfer joyeusement sur la Vague d'un changement Bien Veillant pour que les Polis Tissent La bon(ne) Danse, La Grande Heure Fertile d'une planète vibrante et Vivante

Florence Baldy Moulinier

Comme le dit très clairement Mme Nouvian, je refuse de participer avec nos impôts : aux financements pour le renouvellement et la modernisation des flottes, à l’élargissement de la définition de la pêche artisanale (correspondant actuellement aux navires de moins de 12 mètres et n’utilisant pas d’engins traînants) et à l'amoindrissement des obligations en matière de transparence et de contrôle des fonds. Au nom de la sauvegarde des océans et du respect du travail des artisans de la mer,

Mathieu Rousseau

En tant que citoyen je souhaite que la France s'engage pour la survie des océans et non pour la pêche industrielle.

Marie-Noëlle MARMET

Chers décideurs politiques, Vous avez certainement des enfants, des petits enfants ou des êtres que vous aimez. Même si chacun d'entre nous est responsable de ses choix, vous,, en tant que décideurs, avez la responsabilité de vos choix et décisions non seulement envers les êtres humains mais également envers toute forme de vie sur cette Terre magnifique et si maltraitée. Une fois la planète saccagée et vidée de toute vie, que se passera-t-il? Croyez-vous que ce scénario ne va jamais arriver? Je ne parle même pas de respect ici mais de logique, Vous nourrirez-vous, si vous ou votre famille vivez encore, ,de votre richesse, de votre pouvoir, de vos honneurs si passagers? Quelle eau boirez-vous si tout est contaminé à condition que l'eau existe toujours ? Où se situe la vraie richesse? Quelle petite voix allez-vous écouter dorénavant pour prendre vos décisions qui, entre parenthèses, nous concernent tous et nous conduisent soit vers la destruction massive, soit vers une conscience, une solidarité active pour essayer de redonner vie à notre belle planète et à tous ses habitants de tous les règnes (minéral, végétal, animal et humain) sans exception. Je vous remercie de méditer sur ces questions avant de de décider quoique ce soit. Nous sommes tous liés, n'oubliez pas cela! Bien à vous. Marie-Noëlle

Gaëlle Germain

En tant que citoyenne, je m'oppose aux subventions soutenant la surexploitation des fonds marins, à la redéfinition élargie de la pêche artisanale et aux amoindrissements des obligations en matière de transparence et de contrôle des fonds soutenus par la France auprès du FEAMP.

corentin durand

Les pressions exercées sur l'océan sont déjà sans précédent, notamment en Europe (pollution, intensification du trafic, surfréquentation touristique de certains lieux essentiels à l'équilibre marin...). Les scientifiques de tous les pays ne cessent d’alerter les instances décisionnaires ; je crois que les résultats de leurs études devraient être davantage pris en compte, puisque ce sont eux, les spécialistes en la matière. L'union des pays européens autour de cette question devrait les pousser à élargir les perspectives : au-delà des frontières, mais aussi au-delà des mandats, pour une action pérenne à long terme. Je refuse que mes impôts financent une catastrophe écologique qui me révolte : si la démocratie est bien le pouvoir du peuple, tenez compte de ces messages qui vous parviennent massivement. Voilà ce que j'attends de l'Europe en tant que citoyen européen. En tant que citoyen français, il me semble que mon pays devrait montrer l'exemple, comme il se targue souvent de le faire. Le pays des droits de l'homme devrait défendre les droits de tout homme à se nourrir et à survivre, aujourd'hui, mais aussi demain. N’est-ce pas le droit le plus essentiel à la vie ? Tolérer, pire, encourager une pêche dévastatrice est refuser ce droit aux hommes, quand il serait de notre devoir, au contraire, de l’étendre à toute vie, faune et flore comprises, dans une perspective durable et constructive, y compris pour nous autres. Le monde est une macrosociété : ce n’est pas simple, mais il va falloir apprendre à vivre ensemble.

Carine Raes

L'argent ne peut en aucun cas servir à tuer le milieu marin: refusons les subventions publiques encourageant la surpêche. Arrêtez vos bêtises Mr Macron et pensez une fois pour toute à notre planète, à notre avenir et celui des générations futures. Ralliez-vous à la position de l'Autriche et de la Suède!!!!

Anaïs Fleurent

Parfois j'en arrive même à me dire que c'est pas si mal que les hommes s'autodetruisent et accélèrent leur chute quand j'ai votre exemple honteux sous les yeux. Mais dans votre sillage, vous emportez avec vous d'autres espèces et tout ceux qui ont encore un peu de respect pour le monde du vivant. Je vous félicite, l'histoire retiendra de vous que vous avez participé sciemment à l'écocide mondial, avec votre grand sourire hypocrite. C'est vrai que l'argent nous sera tres utile quand nous serons en pleine guerre civile à chercher de l'eau potable et de la nourriture sous une canicule ou un ouragan ingérable.

Cécile Detroussel

Je soutiens l'action de bloom pour défendre les océans.

Philippe SERVIERES

Pourquoi soutenir l'indéfendable dans l’opacité et contre l’avis des scientifiques et la volonté des citoyens ? Qui touche des peaux de vin ? L'argent ne sauvera le monde !!!

Antoine Marques

Je soutien l'action de BLOOM

dominique durand

Bonjour! étant moi même un ancien marin pêcheur, je connais l’extrême urgence de cette prise de conscience, car depuis bien des années nos océans sont en danger, car surexploités et surtout mal gérés par des gens incompétents qui ne visent que la raison économique. si ils ne savent pas comment utiliser leurs 6 Milliards de subvention je leurs propose d'amménager la mer en créant bien plus de récifs sous marins et qu'ils coulent des épaves par centaines comme sur les cotes normandes pendant le débarquement. Habitant sur cette cote j'en connais l'extraordinaire bienfait. c' est comme pour fixer le carbone il suffit de planter des millions d'arbres et de tout végétaliser même si les autres pays le font pas! j'appelle cela l'effet parapluie. si vous êtes dans la foule sous la pluie, et le seul à avoir un pépin et bien les autres sont mouillés mais pas vous.Soyons simples et très efficaces. Dom!

Moulin Agnès

Il est absolument inadmissible qu'un pays comme le nôtre se fasse le chantre de la destruction des océans et de ses populations avec pour objectif principal d'aider les industriels de la pêche à s'enrichir au détriment de l'humanité et de l'environnement qui un bien commun à tous. J'affirme ma conviction que ceux et celles qui se vendent au plus offrant paieront cher la trahison du peuple qui les a élus et du mandat qui leur a été confié. Nous n'oublierons pas leur soumission au pouvoir de la finance!

Patrick Moite

Voila un exemple de l'augmentation de la pression sur les ressources des milieux naturels maritimes et en même temps le double langage sur l'écologie compatible avec les logiques néolibérales. Le va-et-vient des décisions sur les subventions du secteur de la pêche a été dénoncé par le grand spécialiste de la biologie marine Daniel Pauly (Un océan de combats) qui en dénonce les effets catastrophiques sur le vivant, mais dans le brouhaha médiatique ces décisions passeraient inaperçues sans des associations telles que Bloom. Vous êtes nécessaire pour une vraie démocratie indépendante des marchés et lobbyistes.

Bénédicte Williatte

Les financements doivent alimenter en priorité la protection de nos océans...nos poumons! Pensons nos océans comme un organe de notre corps car nous sommes l'océan

Jacques Francescato

Si une telle position était validée, la France, contrairement a l’ensemble des nations qui se sont accordées a l’ONU, deviendrait un champion mondial des subventions publiques encourageant la surpêche industrielle . A l'occasion des Elections Européennes , les citoyens Européens ont émis un vote clair en faveur de la defense de notre environnement et de la biodiversité . M. Macron, vous ne pouvez pas décemment porter la lourde responsabilité de l’échec de l’agenda 2030 et des objectifs de développement durable . On ne peut plus se permettre de tels égarements en faveur des lobbies industriels .

Raphaëlle Duquesnoy

obscurantisme macroniste contemporain. Et n'oubliez pas le démantèlement de l'Office National des Fôrets... Une honte ce gouvernement.

Jessie Delage

Honteuses ces décisions prises en douce, contre l'avis des citoyens et des scientifiques, et contre les engagements déjà signés. Un mandat électoral n'est pas une carte blanche. Vous perdez de plus en plus votre crédibilité, chers députés LEM. Je soutiens l'initiative de Bloom, et toutes celles prises dans le respect de la nature, de l'environnement, et de l'être humain.

jean-marie roquet

NON à la pêche industrielle. NON au raclage des fonds marins. NON à la surexploitation des ressources marines. Mers et océans sont notre bien commun à tous. Gouverner, c'est penser à l'intérêt commun.

florence orillard

Stop au soutien des industriels et à la destruction de la faune des océans

Franck GAUTHIER

La seule solution: arrêter d'acquérir du poisson pêché industriellement. Des fermes d'aquaculture existent, entre autre en FRANCE. Certains refusent la viande, au nom de X-Y-Z , bonnes âmes! Les solutions existaient avant les années 50-60, peut être parce que les privations de la guerre était encore proche? Et surtout, surtout, les intermédiaires, industriels et banquiers, ne faisaient pas la pluie et le temps (beau?) Pas de nostalgie, mais revenir au bon sens de nos anciens. Utopie, combien de nos concitoyens l'accepteront ? Y compris parmi ceux qui se réclament d'écocolologie??????? L'avenir le dira, peut être, mais nous ne seront plus là pour le voir!

Leslie RABATE

Je suis profondément révoltée de voir que nous continuons à fournir des subventions pour soutenir des entreprises non respectueuses à la fois de la pêche réellement artisanale mais aussi de la préservation des ressources halieutiques, par conséquent de la pêche en général et de l'humanité qui en dépend massivement, sans parler de l'avenir des océans dont l'équilibre est déjà fortement menacé, et pas seulement par la surexploitation. Or cet équilibre est nécessaire, entre autres, à la production d'oxygène donc à la survie de tout ce qui respire (ce n'est pas rien !). Il me paraît donc vital de viser une pêche plus sélective et plus humaine - soit l'inverse des navires à traîne, de la pêche électrique, tout aussi révoltante que la pêche à la dynamite, etc. - non une pêche industrielle qui dévaste nombre d'êtres vivants sans nécessité (y compris parmi des espèces menacées et protégées), dans le seul but de saisir plus facilement l'espèce recherchée. Tout ceci dans un but d'efficacité immédiate, donc de profit, et non de préservation des ressources, pour la pérénité de l'activité et de toutes les vies qui en dépendent.

Hélène DUBOIS

Pourriez-vous enfin orienter votre gouvernance de façon intelligente et démocratique, c'est à dire en tenant compte de l'avis des citoyens, et en l'occurence des scientifiques, pour la préservation des océans et le respect de l'écologie indispensables à une vie saine et libérée des lobbies ? Ou obéirez-vous servilement à leurs directives ? Il s'agit ici de nos impôts et nous ne voulons pas que cet argent soit employé à vider l'océan de ses ressources.

François MICHIELS

On n'en peut plus de l'incohérence des décideurs politiques français ! Stop aux subventions néfastes pour l'équilibre biologique des océans, favorables aux industriels de la pêche, et mortifères pour les artisans pêcheurs. Les objectifs de développement durables adoptés à l'ONU doivent être respectés, et toutes les décisions politiques nationales ou européennes doivent tendre vers leur réalisation. Il serait temps de se mettre au travail pour donner la priorité à ces objectifs, et cesser de succomber aux sirènes des lobbies industriels. C'est un appel en vue de l'accord du 18 juin qui devra être exemplaire.

MAGALI BLOC’H

La vie dans les océans est déjà largement en sursis, il est encore temps de la laisser reprendre ses droits en arrêtant le saccage et en dépolluant ce que l'on peut. Mesdames, Messieurs les politiciens, n'achevez pas de détruire ce qui survit à tant d'années d'industrialisation à outrance. Laissez une chance à la nature, nous sommes en 2019, nous connaissons les causes du déclin des océans, les conséquences de nos actes, les solutions pour arrêter le massacre et inverser la tendance. Ne fermez pas les yeux, réagissez, MAINTENANT!

veronique vasseur

Révisez votre position, nous voulons préserver la planète pour la biodiversité et les futures générations. C'est un scandale.

Sylvie Douard-Cojez

Quel cynisme de prendre nos impôts d'un côté et de les distribuer aux destructeurs d'une société juste et d'une planète où tous les êtres vivants sont respectés ! Je ne comprendrai jamais comment certains politiques peuvent s'endormir la conscience tranquille. En tout cas, nous, citoyens cherchant la justice sociale et la protection environnementale, nous avons quelques troubles du sommeil !!! Responsables politiques, aidez-nous à protéger la terre et l'océan qui appartiennent à toute l'humanité. Agissez en représentants, non en propriétaires...

marion martin

NON à la pêche industrielle et donc à la surpêche !! Il est vital de cesser la surexploitation et la surconsommation des ressources limitées de notre planète, sauvegardons la mer.

Aline Bouteiller

Non à la surexploitation, oui à la préservation des espèces marines et des quotas de limitation de la pêche. La France doit tenir des engagements sur le long terme et pour la préservation de la planète et des espèces, avec des techniques de pêche traditionnelles et respectueuses.

Aude Favre

M. Macron n'a pas d'enfant, mais nous oui!!! Quel monde voulez-vous pour eux? Ayez du courage!!!!

Alainm Castan

Je ne trouve pas ma participation d’hIer alors je persiste et signe : votez Yannick Jadot .

Guyot Guy

Non à la surpêche sinon la catastrophe est certaine. La ^position du gouvernement est inadmissible pour tout citoyen conscient, responsable...et informé.

Mélodie Fournier

Pour favoriser les intérêts privés, nous vidons l'océan de sa faune et de sa flore... 70% des oiseaux marins ont disparus depuis à peine 30 ans faute de nourriture! (cf: le dessous des cartes) Et quelle quantité de poissons? Nous n'en savons rien, faute d'avoir eu le temps ou les capacités pour l'étudier. Mais les manger, ça, on sait faire! Et l'homme, dans sa grande sagesse, demande toujours plus pour nourrir toujours plus de gens. Ma seule possibilité aujourd'hui est elle d'arrêter de manger du poisson? M'entendra t on ainsi? Se rendra t on compte que quelque chose ne va pas? C'est ce que ma famille et moi avons décidé de faire, mais pas par envie, nous aimions le poisson! Nous vivons sur le littoral! Et je ne comprend pas que le gouvernement ne cherche pas à nous aider en remettant un peu de vertu(?), de normalité(?), dans la chaîne alimentaire. Cette image que vous donnez à nos enfants( de futurs électeurs puisque c'est là tout ce qui vous intéresse) me semble bien misérable, honteuse même. L'homme dans son infini égoïsme a décidé que seule sa survie comptait, qu'importe les autres espèces, mais à l'instar des oiseaux, peut on vivre si on nous enlève notre nourriture? Car c'est bien ce que nous voyons aujourd'hui, moins d'insectes, d'oiseaux, de mammifères, de poissons... Décidément, je ne comprend plus rien! Que faire? Que dire? Nous expliquons à nos enfants que c'est mal, mais nos dirigeants le font quand même? Jusqu'à quand va t on accepter ces dirigeants là?...

Jean-Baptiste Cestia

Madame, Monsieur, C'est à nouveau avec une grande tristesse que je constate que la France, ce pays qui se veut en première ligne des grandes avancées humaines, n'est pas au rendez-vous lorsqu'il s'agit de réellement agir pour l'environnement. Les accords de "Paris" ont certainement fait une bonne publicité à notre pays, mais qu'en est-il des faits ?! Car c'est sur les faits que nous, citoyens, vous attendons. Pas sur les beaux discours dénués d'actions concrètes. Mais qu'attendez-vous donc pour agir pour la sauvegarde de notre planète (ou plutôt de notre espèce humaine) ? Revenir sur un engagement comme celui de la suppression des subventions nocives est un scandal ! Quelle honte pour notre pays de ratifier des engagements que nous sommes les premiers à ne pas respecter. Quel beau message sera envoyé à nos concitoyens et à la communauté internationale si vous revenez sur cet engagement. Encore une fois, vous dirigez notre pays et l'Europe dans la mauvaise direction, le tout dans une opacité la plus complète. C'est honteux. Avec espoir que vous preniez conscience de votre erreur et que vous la rectifiez en prenant la bonne décision... Citoyennement,

danielle CHEVALIER

NON à la pêche industrielle. NON au raclage des fonds marins. NON à la surexploitation des ressources marines. Mers et océans sont notre bien commun à tous. ils souffrent partout. Protégeons-les d'urgence.

Pierre Trochu

Société opulente dévoreuse tout, porte au pouvoir des Rois fous et menteurs, Ignorance de la magie des vies marines. Courant égoïste, nourri de nos égos, dessine notre chaos. Au contrôle d'un monde, dans un cri dissonant, les étouffeurs de vies Nous chantent le refrain de leur musique intime: <>

Christiane Muller

Là, j'ai honte d’être française ! A quoi pensent nos dirigeants ? Pourquoi n'arrivent-ils pas à prendre la mesure de la gravité de la situation ? Le fait que le Conseil de l'Union doive se prononcer sur le prochain fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche devrait être une chance pour tenter d'inverser -s'il en est encore temps - la destruction du milieu marin déjà largement entamée et les dirigeants européens devraient unanimement supprimer les subventions. Je ne comprends pas la position des dirigeants français, s'ils persistent, leur responsabilité devrait pouvoir être engagée pour écocide. Les associations et médias font leur travail et relaient largement les conséquences désastreuses de la surexploitation du milieu marin. Les politiques devraient faire le leur et ne jamais oublier qu'ils sont représentants du peuple et non des lobbies. Ils doivent agir pour le bien commun. STOP aux subventions, STOP à la surexploitation des océans !

Laurence David

Nous avons aujourd'hui identifié toutes les causes de la destruction de notre environnement. La première de ces causes étant le refus de nos politiques de prendre des décisions responsables. Il est temps qu'ils agissent en arrêtant d'utiliser l'argent public pour soutenir la pêche industrielle !

Alice Billon

Nous n'avons plus le temps pour les tergiversations d'un gouvernement qui se prétend écolo mais "en même temps" sape le droit de l'environnement. Non aux subventions pour la surpêche, non à la "simplification" de l'obtention de permis de construire en zone humide, non à la privatisation d'Aéroports de Paris en dépit de tout bon sens, non au projets de bétonisation mortifères comme Europacity et le terminal 4 de l'aéroport Charles de Gaulle. Cher gouvernement, vous êtes du mauvais côté de l'histoire, "en même temps" du côté du passé et du côté de l'injustice. Ressaisissez-vous.

Emmanuelle Macaluso

La vie est apparue sur terre grâce aux océans, les détruire c’est se détruire soi-même ! Il est donc primordial que nos ressources soient protégées quelques soient les conséquences économiques .

Paul Ziwny

Mesdames, Messieurs, Il est urgent de gérer raisonnablement la pèche pour préserver les espèces de l'extinction qui ne manquera pas de se produire face à la surpèche actuelle et la destruction de l'environnement marin dont se rendent responsables les grosses flottes de pèches actuellement encouragées. Quand donc la politique se souciera d'exploiter nos ressources "en bon père de famille" plutôt que d'écouter l'intérêt à cour terme de l'industrie ou de corporations qui scient la branche sur laquelle elles sont assises? N'avez-vous donc pas d'enfants? Voudrez-vous porter la responsabilité de l'extinction de l'espèce vers laquelle vous nous menez? N'êtes-vous pas sensés représenter vos électeurs plutôt que les industriels? Bien à vous

Michèle Cinquin

Eh bien, encore une fois j'ai honte, j'ai peur , j'ai mal ... Quel monde laisserons nous à nos enfants ?

Janine Tanguy

Non aux subventions qui encouragent la surpêche et donnent le droit à quelques-uns de détruire le bien commun! Nous sommes révoltés par l'attitude irresponsable de nos gouvernants, incapables de respecter leurs engagements et de prendre des décisions courageuses. Comment avoir confiance en eux, quand les beaux discours à l'ONU ne sont que du vent et que la parole publique n'engage pas ceux qui la portent? A quoi sert un Ministère de l'Ecologie dans un gouvernement qui participe à la destruction de nos ressources marines? Assez de mensonges, de mots creux, d'actions suicidaires! Un peu de courage, respectez vos engagements!

Marie-France LE PELLEC

A quoi sert de faire de grandes écoles pour gouverner si vous ne comprenez rien aux enjeux actuels ? Nous tuons la nature et donc nos ressources avec vos options incompréhensibles. Avant d'augmenter les capacités de pêche, augmentons les bonnes conditions de reproduction des poissons. Notre véritable problème, c'est que vous les politiques gérez tout en fonction de votre réélection et non en fonction des enjeux de l'humanité ! Vous êtes des "océanicides" , la HONTE sur vous !

catherine Michoulier

Pour des actes en rapport avec les promesses

Alain Crave

Mesdames et Messiers les politiques, en finançant la pêche industrielle vous participez à vous décrédibiliser au yeux des citoyens. Comment voulez-vous ainsi récupérer la confiance que vous avez perdue en privilégiant une vision pécuniaire à court termes.Si votre niveau intellectuel est incapable de comprendre les constats sur la dégradation des mieux aquatiques, faites au moins confiance aux scientifiques. Au moins, ainsi, vous ferez preuve d'un peu de morale. Morale que semblez avoir oubliée. Que valent quelques industriels comparé à des millions de citoyens?

bruno cormery

Madame, Monsieur, Vous avez la possibilité de faire en sorte que notre pays s'honore à défendre les océans comme le demande d'ailleurs la population française. Il est particulièrement décevant que la France, qui possède le deuxième espace maritime au monde, ne s'engage pas fermement à lutter contre la surpêche en utilisant de manière dévoyée l'argent public. Visiblement, pour le gouvernement actuel, les élections européennes n'ont pas été un signal suffisant, nous nous en souviendrons !

Agnès Lachard

Acceptons les bouleversements et changeons nos habitudes

Antoine Ehrhard

Bonjour, Mettez fin aux subventions nocives favorisant la surpêche. Protégeons les petits pêcheurs artisans, inventons une pêche durable et empêchons les lobbies industriels de détruire les écosystèmes marins. Je veux que mes impôts servent à une protection pas à une destruction de l'écosystème des océans et mers et fleuves et rivières. Merci de prendre en compte nos avis de citoyens responsables en étant des politiciens responsables. Antoine

gwenn allair

Vous êtes mes représentants : je vous INTERDIS de mettre en danger l'héritage de mes enfants, je vous INTERDIS d'assassiner l'océan, je vous INTERDIS de vous croire propriétaires de la Vie. Vous n'êtes EN AUCUN CAS mandatés pour prendre des décisions par vous-mêmes : vous êtes mandatés pour porter MA parole.

Erick KLEIN

Cessez d'aider à couper la branche sur laquelle nous sommes tous assis. Pour rappel, nous habitons surtout la planète mer !

Bintou Bichon

Je ne comprends toujours pas comment ces mesures sont prises sans que personne n'en soit informé. Quand il s'agit des océans et des problèmes environnementaux la population reste relativement peu voir pas informé par les institutions de même les journalistes ne nous renseignent pas sur des problèmes pourtant aussi ou même plus importants que des réformes dans des domaines différents. Il faut rappeler que la surpêche nous concerne tous et plus largement la biodiversité tout entière ( les oiseaux marins mourant affamés à cause du manque de poissons ).

Yasmine Chaumeille

Les électeurs ont manifesté leur volonté de changement pour les européennes. Si les partis verts montent, c'est que les citoyens ont envie de prendre soin de leur planète. Il est inadmissible que le gouvernement français n'entende pas cette voix du bon sens! Nos enfants ont raison d'être en colère, c'est leur avenir et l'avenir de l'humanité toute entière qui est jeu. Nous ne pouvons continuer à épuiser les ressources. La nature s'en remettra, mais sans nous! Cette vue à court terme, proche de la bêtise, n'est plus tolérable! Ne dis-ton pas : "Ne pas voir plus loin que le bout de son nez" ?

Tuija Lallemand

En 2015, l’ensemble des nations s’est accordé à l’ONU sur un objectif commun : éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. La situation est déjà alarmante. Comment est-ce possible que la France a encore 2019 l'intention de subventionner des actions qui mèneront à soutenir la surpêche ? ? ? Il est grand temps de changer de politique et protéger nos ressources !!!

Emilie Goldet

J'aimerais que le gouvernement fasse preuve de transparence et d'honnete en communiquant a qui vont les subventions actuellement et en expliquant sa position sur ce dossier.

Regine Zecconi

Nous ne sommes pas d'accord avec les mesures prises par notre gouvernement au sujet de la pêche Nous ne souhaitons pas que les subventions aillent dans un sens contraire a l' écologie dont vous vous faites par ailleurs les défenseurs Merci de tenir compte de l'opinion des citoyens

Alfred Gendry

Stop au double discours hypocrite de E.Macron qui est le pire ambassadeur de l'écologie en se parant de vert dans ses discours de façade(avant toute élection politique). Il est au service des lobbyngs de la toute puissance économique quel qu'en soit le prix. Stop à cette aberration d'attribution de subventions ; attribuez plutôt la moitié de ces subventions pour dépolluer le fond des océans. Entendez nous une fois pour toute et respectez la planète et nos intérêts à tous et toutes pour l'avenir de nos enfants.

Charlotte Ribaute

Bonjour, Il faut croire qu'une fois de plus, les décisionnaires à la tête des gouvernements donnent la priorité aux profits au détriment de la vie. C'est toujours aussi alarmant, déprimant et révoltant de constater que l'argent est un moteur suffisant pour favoriser la destruction de notre propre lieu de vie. Je m'oppose également fermement à ce que des subventions partiellement financées par mes impôts soient destinées à la surpêche et à la surcapacité de pêche. Que le gouvernement français ait au moins la décence et le bon sens de respecter ce que la communauté scientifique, ainsi que la sphère politique internationale, ont établi depuis des années : il est vital, pour l'espèce humaine et l'ensemble de la biodiversité terrestre, de cesser la surexploitation et la surconsommation des ressources limitées de notre planète, dont l'océan et sa faune font partie.

Jean Chaty

Le profit à court terme est une absurdité économique, notre système basé sur une notion de croissance infinie ne peut fonctionner car notre monde fini et ses ressources disponibles en déterminent les limites, d'où la nécessité d'établir une politique consécutive aux contraintes qu'imposent celles-ci. Merci à Bloom, l'un des derniers rempart face à l'absurdité de notre époque.

Robin Didier

HAlte à l’esprit mafieux ! Toute cette politique de destruction génocidaire de l’environnement est la Preuve que Macron est un nouveau taré comme Hitler ! Un esprit négatif qui s'auto detruira. nous sommes des milliers à le penser même si on détruit toute opposition cela ne changera rien a la réalité. Bande de fou.

Nicole Drouot

Non à la réintroduction des aides néfastes qui encourage la surpêche et la surcapacité des flottes !

yannick beillimaz

Lorsque les océans seront vides quel avenir pour l'Humain, et savoir que mes impots servent à cela ,j'ai le mal de MER.

Thomas Le Guidec

Les biologistes, ecologues, physiciens... sont désespérés. Le peuple l’est aussi et commence tout juste à réagir (à comprendre la finalité). Et ceci est clairement et de plus en plus visible par les statistiques, les manifestations, les urnes. Les quelques dizaines d’acteurs menant l’élite Financière de notre Terre doivent prendre le virage maintenant.

Samuel Juge

Nous surexploitons les océans en les vidant de leurs poissons. Nous avons pourtant le devoir de les protéger. Les subventions pour augmenter nos capacités de flottes de pêche vont à l’encontre de ce devoir.

Jean-Charles PIKETTY

Selon le scientifique Daniel PAULY, les subventions mondiales de pêche représente 35 milliards de dollars annuels et ne servent qu'à financer des pêches non rentables car la ressource diminue. Les subventions permettent d'exploiter une ressource en voie de disparition. Le Parlement européen a voté pour la reprise des subventions !!! ... Il y a donc un problème politique et démocratique. Un référendum européen serait nécessaire, oui ou non pour les subventions. Un référendum est très facile techniquement à organiser via internet, avec une campagne d'information au préalable pour évaluer les enjeux et les porter à la connaissance du public.

OLIVIER ROQUIGNY

Les problèmes sont parfaitement connus, comment nos gouvernants peuvent ils encore prôner de telles mesures ? allez vous enfin respecter la nature et la protéger au lieu de la détruire ? Avec les informations concordantes dont nous disposons sur ces mauvaises mesures, comment ces décideurs justifient ils leurs actes ?

Claudine Chereze

Messieurs les politiciens et leurs copains, les lobbies, vous ferez quoi quand il n'y aura plus de poissons ? les dessiner ? Si vous cherchez à détruire l'océan, vous avez la bonne recette : du plastique, des rejets de produits toxiques, de gros paquebots et navires de pêche. Que vont manger vos enfants...des billets de banque ?

Elyes BEN DHIA

je soutiens votre combat pour protéger nos oceans

Frances Lefever

Je demande formellement au président E.Macron, au gouvernement français et à tous les femmes et hommes politiques français d'agir contre la sur-pêche en défendant et en ne pas modifiant les mesures décidées par l'ONU pour interdire les subventions néfastes pour les océans, les poissons d'ici 2020.

Catherine GIRARD

Je suis une citoyenne exaspérée de constater que la volonté du gouvernement français ( allié aux gouvernements espagnol et italien ) soit qu'une partie de mes impôts puisse alimenter des subventions publiques qui servent à favoriser la surpêche et la surcapacité de pêche alors qu'en 2015, l'ensemble des nations s'était accordé, à l'ONU ,sur le fait d'éliminer ces subventions d'ici 2020 : en accord avec l'avis des scientifiques , solution efficace pour protéger les océans de la surpêche et garantir un avenir aux pêcheurs -artisans . Comment est-il possible que vous soyez sourds à toutes les études scientifiques , dans ce domaine comme dans d'autres et que vos discours à propos de l'écologie , ne s'accordent pas avec vos actions ?

Jérôme Lapierre

Le gouvernement français œuvre simplement contre les intérêts de son propre peuple et contre l’in International. J’espère , comme beaucoup, que l’on parviendra un jour à faire traduire ces gens là en justice, et surtout à enrayer leur actions aujourd’hui. Bravo à Bloom.

Anne Barbier

Je désire que le monde politique de notre pays et de tous les pays en général soit plus responsables et agissent EN URGENCE pour protéger PAR DES LOIS sanctionnant une utilisation irresponsable des resources. J'appelle le gouvernement Francais à revoir sa position indéfendable devant les générations à venir. Je partage et soutiens les revendications de l'Assiociation Bloom. Merci Monsieur le président Macron de tenir compte de l'avis de nombreux concitoyens!

Catherine MENANTEAU

"La destruction croissante de la terre menace la cohesion de la societe, de l'economie, des nations. L'erosion des sols conduira toujours a l'erosion des ames. Les hommes politiques, aveugles par les problemes economiques, croient que le role de la politique consiste a organiser dans le present la vie en commun des individus. Ils n'ont pas la moindre idee qu'il entre dans les obligations de la politique et des gouvernements de sauvegarder les fondements de la vie des generations futures" Extrait de la "LA DANSE AVEC LE DIABLE" Gunther SCHWAB

Roselyne Brochier

Sauvez la planète et votre honneur

Carlos Nogaledo

Stop au double discours hypocrite de E.Macron qui est le pire ambassadeur de l'écologie en se parant de vert dans ses discours de façade. Il est au service de la toute puissance économique quel qu'en soit le prix. Stop à cette aberration d'attribution de subventions. Entendez nous une fois pour toute et servez nos intérêts à tous et toutes.

laurence masson

je soutiens votre combat pour protéger les ressources halieutiques.

Françoise de Segonzac

Je désire que le monde politique de notre pays et de tous les pays en général soit plus responsables et agissent EN URGENCE pour protéger PAR DES LOIS sanctionnant une utilisation irresponsable des resources. J'appelle le gouvernement Francais à revoir sa position indéfendable devant les générations à venir. Je partage et soutiens les revendications de l'Assiociation Bloom. Merci Monsieur le président Macron de tenir compte de l'avis de nombreux concitoyens!

Christine BERODIER

C'est une véritable folie et inconséquence en ces temps d'urgence écologique de ne pas lutter contre la surpêche, la pêche industrielle qui ont déjà fait des massacres épouvantables dans nos mers et océans ! Comment peut-on encore cautionner de telles pratiques et se dire compétent dans la préservation des ressources dont dépend notre avenir collectif ? Il est urgent pour l'avenir de mettre en place la notion de "Crime contre le vivant et mise en péril de l'avenir" tant les politiques actuels ne sont pas en capacités de prendre des décisions cohérentes et justes qui vont dans le sens du bien commun. Nous vivons des temps d'effondrement dramatique de la biodiversite et des écosystèmes, où désormais chaque décision aura des conséquences dont nous n'avons pas encore pris la mesure. Le massacre des dauphins en france en toute impunité est l'un des nombreux exemples du massacre institutionnalisé de la Faune et de nos environnements. Il est urgent de penser préservation des espèces et des écosystèmes et sortir la tête du tout économie et productivisme, celà est de la responsabilité de ceux censés nous réprésenter et préserver l'avenir avec une éthique impeccable ! La conscience environnementale et une véritable maturité écologique sont désormais d'une importance capitale !

Olivier Ribot

Il y a quelques semaines le gouvernement tentait de grappiller des voix écologistes aux européennes... c'est bien triste de voir que ce n'est qu'une position électorale, que des mots. Il est temps de surveiller étroitement les positions de nos politiques pour leur montrer leurs contradictions. Merci à Bloom pour ça vigilance.

Mathieu BRUNET

On ne se lave pas les mains dans les océans....!!!! Stop aux massacres...!!!

Quentin Lacoste

Lorsque j'entendais dire, enfants, que les politiciens sont des marionnettes, je pensais que ce n'était qu'une image... Quel manque de conviction, de courage et de discernement de la part de nos politiques, petites mains sans scrupules au service des lobbys. Les preuves sont scientifiques, nombreuses, accablantes, quand çà l'urgence de protéger notre environnement. Or, loin de se contenter de ne pas agir, notre gouvernement piétine gaiement toutes les mesures préconisées et déroule le tapis rouge aux entreprises polluantes, avec un cynisme assumé. Merci et bravo aux associations comme Bloom pour le travail magnifique et précieux que vous effectuez. Nous sommes avec vous !

Bahia Mouffak

N'oubliez pas de remplacer "Liberté Égalité Fraternité" par "Neoliberalisé Privilégié Egocentré".

SEBASTIEN FOURNEAUX

Terminons en avec les subventions, elles nuisent aux initiatives locales et au petits pécheurs qui tentent de survivre par leur travail . Les subventions ne profitent qu'aux grosses flottes qui ne réinvestissent aucunement dans le milieu marin. Lorsque les poissons seront devenu absent des fonds marins, ces multinationales s'en iront projeter leur avidité sur d'autres secteurs pour les fragiliser de nouveau. Il est trop tard pour le pessimisme, l'heure est au poids que l'on veut peser dans les négociation, le combat est à mener en local et au plus haut des systèmes d'organisations. BLOOM nous représente au quotidien dans les instances ! Soutenons le mouvement. Consommons de manière réfléchie, c'est la surconsommation qui nous tue.

Frank Servais

Non aux subventions publiques qui vont encourager la surpêche au lieu de préserver la pêche artisanale . Respectons les océans et pensons à l'avenir de nos enfants . C'est un devoir et toute autre politique est un suicide.

christine lunghi

Il est plus que temps d'agir ici et maintenant, arrêtons de détruire les océans par la surpêche industrielle, subventionnons les pêches écoresponsables!

Christine Pouzache

Cash investigation avait fait un reportage édifiant. Il faut dénoncer ces détournements de fonds au profit de puissants groupes industriels. Les océans souffrent de nombreux maux. Ils iront jusqu’au bout pour tout détruire, du moment que ça rapporte. Merci à Bloom de faire entendre notre voix. Il faut soutenir les vrais pêcheurs artisans.

Cyril Passard

Stop

Colette Andro

Notre président , un être machiavélique, est intéressé par tout ce qui lui semble profitable et à lui seul . Comment voulez vous que ses décisions nous soient profitables. Non , non et non à ces subventions. Les océans sont déjà dévastés, il est grand temps de changer toutes ces politiques de fric au détriment du monde . Tous ces politiques le savent, mais ils ne voient pas plus loin que le bout du nez , et on les dit intelligent. Je suis écœurée par toutes ces magouiles . D’ici peu de temps ils auront le retour de bâton, mais nous seront tous dans la même galère , et notre si belle planète bleue sera mourante .

PATRICE LE PORT

Lorsque le dernier poisson sera pêché, vous vous rendrez compte que l'argent ne se mange pas

Céline Giraud

Ecoeurée de ce genre de nouvelles qui va toujours à l'encontre de ce que veut le peuple pour la terre et les océans. Toujours ce sentiment qu'ils ne nous écoutent pas et fonctionnent dans leur petit microcosme élitiste et géré par l'argent. Mais le peuple se soulève et commence à réagir sans l'aide des gouvernements et c'est par le peuple qu'ils y aura des changements ! Bravo par exemple à Poiscaille qui est le genre d'initiative moderne qui respecte l'homme autant que la faune et la flore du milieu marin. Mais notre vieux gouvernement n'ai pas prêt pour cette nouvelle façon d'organiser une économie intelligente. Aller gros bisous les incompétents faite au mieux.

annick MICHEL

Hélas nous sommes dans un système libéral qui ne connait que la loi de la finance et se moque bien de ruiner notre planète Terre! (nous savons d' ailleurs d' avance que macron ne changera pas d' avis car ce gouvernement est totalement sourd à toute raison)

Nicolas DRENDEL

Bonjour, Je suis professeur des écoles. J'apprends aux enfants à lire, écrire et compter. Et bien d'autres choses évidemment...Avant, j'ai moi-même été élève. Combien de générations d'élèves y-aura-t-il encore avant que des décisions politiques fortes et contraignantes soient mises en place pour la préservation des océans ? Des décisions qui vont au-delà du lendemain. Des décisions qui vont au-delà de la simple valeur marchande du monde qui nous entoure. Écoutons les scientifiques. Prenons notre destin en main. Pour nos enfants.

Marylène Maire

Voilà encore un exemple du pouvoir de nuisance et de démolition de ce capitalisme financier aux commandes en France. C’est une idéologie d’exploitation, de domination, de violence qui est, par essence, antagoniste et incompatible avec l’écologie, avec le respect de la vie sur terre, humaine et non humaine. La cible est cette fois-ci le milieu marin. Alors que les conséquences néfastes de la surexploitation sont déjà en place, mettre définitivement fin aux subventions qui alimentent la surpêche est la seule décision légitime et responsable. Subventionner la pêche industrielle pour renouveler, augmenter sa capacité de nuisance revient à subventionner un écocide. Comment peut-on penser un monde sans des océans vivants. Mais le pouvoir en place, accroché à ses récits fallacieux de légitimation au service de sa vision du monde, choisit une nouvelle fois de soutenir les puissants lobbies et le système qui l’a mis en place.

Celine Noraz

Matthieu Brillet

Nous refusons de continuer à détruire les océans qui sont déjà à l'agonie du fait de l'hybris humaine, folie de la démesure. Revenons à plus de sagesse. Il est scandaleux aujourd'hui d'allouer des subventions publiques à la pêche industrielle; étendre la notion de "pêche artisanale" à des entreprises destructrices est inacceptable. Merci pour votre attention, qui nous l'espérons sera suivie d'actes responsables et non de discours creux. La démocratie va de pair avec la durabilité.

Natalie Morel Borotra

Sidérée devant la capacité de l'être humain à tout sacrifier à son intérêt personnel... Il faut réagir et stopper la destruction de la planète : cessons d'encourager la surpêche !

sébastien BIGOT

Oui à une pêche de qualité en préservant les ressources et les océans, non à a surpêche et à la dégradation des milieux marins entraînant le gaspillage alimentaire et la disparition à terme des espèces ! Soyez courageux : des actes en cohérence avec les discours !

Martine Dupuis

Les gouvernements sont-ils si ignorants ? Comment se servent-ils de leur intelligence ? Ont-ils du bon sens ? Aiment-ils la vie dont nous faisons partie intégrante ? Savent-ils aimer et ce que cela veut dire vraiment ? Alors pourquoi, au nom seul de l'argent et du pouvoir, détruire, se détruire à courte échéance maintenant, par des pratiques désuètes, dévastatrices où le seul bénéfice est illusoire et de courte durée pour quelques humains déshumanisés, déresponsabilisés et irrespectueux de la Vie sous toutes ses formes. Pourquoi, vider de sa substance, la vie dans les mers et les océans qui est nécessaire à notre propre vie ? Nous sommes un tout cohérent ignoré par des êtres égoïstes et stupidement abêtis par leurs conneries inconscientes ! C'est par ceux-là même qui nous gouvernent que nous sommes menés à notre extinction ! Sont-ils conscients d'être gouvernés eux-même par leur avidité, leur manque de maturité, dans un bateau sans cap ni gouvernail fiables ? ces êtres ont-ils seulement une âme ? Je me pose la question sérieusement car je ne trouve pas de motifs logiques à leurs comportements !! Sommes-nous une race vraiment évoluée ?...

Robin Maltête

La mer est surexploitée, les lobbies et l’industrie détruisent tout, il faut absolument cesser ces subventions mortifères à la pêche industrielle et revenir à une pêche eco-responsable et durable.

jean-Louis Gardette

Le gouvernement français doit prouver par des actes que ses déclarations concernant l'écologie ne sont pas que des arguties démagogiques.

Alain Chamouton

Gabrielle Brault

Une honte, une énième preuve que le mandat de E. Macron n'est que beaux discours..

Nathalie Tarnus

Contrairement à ce que le gouvernement essaie de nous faire croire, ses positions sont toujours aussi anti-écologiques. Son essai de récupération ds votes écolo aux dernières élections européennes a été vain, la majorité des Français n'est plus dupe de ses agissements. Il se rend complice de la destruction des fonds marins et de tant d'autres espèces animales et végétales en s'acoquinant avec des lobbyistes en tout genre que seul les profits importent, quel qu'en soient les conséquences pour l'Humanité. A croire que toutes ces personnes n'ont pas d'enfants ou qu'elles se foutent de leur Avenir...

Nathalie Castelli

Bravo pour votre implication citoyenne

Luci Landragin

Cqfd...

Régine LAUDETTE

Bonjour, C'est une honte ! Nos politiques marchent sur la tête ! ce qui engendre un monde qui marche lui-même sur la tête ! C'est ça l'écologie ? c'est ça la protection de notre terre ? On nous demande faire des efforts ...et eux ?? leur exemple est à vomir. Les citoyens en ont assez des intérêts financiers...qui oublient l’homme et la nature . Nous nous suicidons ! J'ai 73 ans. Si j'étais jeune, je ne sais pas si j'aurais des enfants . J'espère que mes nombreuses signatures serviront à quelque chose . Cordialement.

Anne-Marie NIOBE

Complètement démunie devant cet avenir qui attend mes petits enfants !

Diego Torres Sarroi

Soutien à cet initiative ! Il ne faut pas de ces subventions nocives.

Yves Vallon

Ouvrez enfin les yeux.Tout est presque foutu dans cette nature et sur cette terre que l’ on méprise.

Sylvie CASCALES

Je suis contre la surpêche et les subventions nocives qui sont allouées aux plus riches exploitants pêcheurs qui ratissent les Océans avec des méthodes scandaleuses. Les poissons de tous types et tailles sont pris dans les filets spéciaux et bien souvent rejetés à la mer sans état d’âme. Pour la pêche aux thons, les bateaux Français sont sous pavillon Seychellois; pêchent les thons de toutes les tailles alors qu'il y a un règlement stricte et tout cela participe à la fortune de la marque "Petits Navires". Et lorsque la cale des bateaux débordent , le surplus de poissons morts évidemment est rejeté tout simplement. Aucune transparence dans ce type de pêche, sauf , certains documentaires qui éclairent les consommateurs de ce gaspillage de nos fonds marins. Et de surcroît, les Artisans pêcheurs ne vivent plus de leurs métiers et sont malheureusement obligés de vendre leurs poisons aux gros Industriels de la Pêche en France.( Voir ce qui se passe à Sète). Je suis excédée par les positions de Notre Président de faire le contraire de ce qu'il faut pour protéger LES OCÉANS, LA TERRE, LE CLIMAT, LA BIODIVERSITÉ, LE RECYCLAGE INCOMPLET DES DÉCHETS, UNE AGRICULTURE BIO SANS GLYPHOSATE, LES ÉLEVAGES BOVINS OVINS PORCS POULETS dans des conditions concentrationnaires, alors que des méthodes sont possibles s'il y a une volonté affichée par notre GOUVERNEMENT. Actuellement existe un encouragement très fort aux CHASSEURS. Nous abattant pas mal d'Arbres qui sont expédiaient en Chine et qui reviennent chez nous en planches pour nos parquets !!!!!!Est-ce normal ?

Marie-Louise Blanquart

Non aux subventions publiques qui vont encourager la surpêche au lieu de préserver la pêche artisanale . Respectons les océans et pensons à l'avenir de nos enfants . C'EST UN DEVOIR

Guillaume Delage

La position de l’Etat français me désole. Les mesures prisent par ce dernier en ce qui concerne l’environnement sont toutes superflues, voir néfaste. Étant une des plus grande puissance mondiale et le pays des droits de l’homme, je m’attendais à ce que la France œuvre efficacement à combattre le réchauffement climatique pour le bien de l’humanité. Mais au lieu de ça, l’Etat revient sur sa promesse et plante un couteau dans le dos à tous ses citoyens. Il est encore temps pour la France de changer de position et je l’y invite. C’est maintenant qu’il faut agir pour l'environnement, et j’ai espoir que notre gouvernement finisse enfin par favoriser les mesures en sa faveur plutôt que de continuer à encourager les gros lobbies.

Marie KERBIRIOU

merci de tenir vos engagements messieurs les politiques !

Léonard Michelet

Comment pouvez-vous travailler à faire renaître des subventions néfastes comme celle de la surpêche? Vous qui parlez de rentabilité tout le temps, comment osez-vous subventionner des activités néfastes qui ne seraient pas rentable sans. Laissez ces entreprises polluantes faire faillite! Et subventionnez les pratiques vertueuses, ou carrément les plus pauvres pour qu'ils puissent se payer du poisson pêché artisanalement!

Anna le Guennec

non à la surpêche et aux gros bateaux oui à la pêche artisanale qui respecte les océans et l'avenir de cette richesse que nous avons reçue de nos parents et que nous avons l'obligation de transmettre en bon état à nos enfants et petits enfants .... Messieurs les élus , vous devez réagir et changer votre position nous comptons sur vous!

David PALPACUER

Aux politiques qui prennent de beaux engagements devant les médias et les citoyens lors des grandes réunions (ONU,COP...) : MERCI DE NE PAS FAIRE LE CONTRAIRE dans les assemblées, lorsque les citoyens (dont ce n'est pas le métier) et les médias sont moins vigilants vis à vis de vos actions.STOP AUX SUBVENTIONS A LA SURPECHE et aux surcapacités de pêche.

Marie-Laure BARBE

Encore une fois, je suis révulsée que la France puisse faire croire à l'opinion internationale qu'elle est à l'initiative de bonnes résolutions écologiques "en même temps" qu'elle participe à la dévastation des océans par la surpêche et à la pollution plastique de ces mêmes océans. Quelle honte pour notre pays !

Anne Soissong

Bonjour messieurs et mesdames nos responsables du gouvernement, Je ne comprends pas. Je ne vous comprends pas. Que vous trahissiez vos engagements de campagne en ne défendant pas ce à quoi vous vous étiez engagés, je comprends. C'est malheureusement une habitude en politique. Qu'à travers leur mandat certains d'entre vous pensent plus à leur carrière personnelle qu'au bien de leur concitoyens, je comprends. C'est malheureusement tentant en politique. Que les décisions d'un gouvernement soient plus complexes à prendre qu'on pourrait le croire, je comprends. Mais vous avez dû y réfléchir avant de faire des promesses électorales j'imagine? Oui, je comprends toutes ces mauvaises raisons, même si elles ne sont pas acceptables. Ce que je ne comprends pas , c'est que vous sacrifiez, par vos décisions, ceux que vous aimez et vous-même ! Vous préférez les jeux d'argent à la qualité de la vie. Mais comment protégerez-vous les vôtres dans le monde de demain? Dans une bulle, sur la lune ? Nous sommes tous dans le même bateau cette-fois , et ce ne sont ni l'argent ni la puissance qui mettront à l'abri les êtres qui vous sont chers dans ce monde qui va manquer d'eau, de nourriture et d'air. A l'aide!

Magali Moreau

Alors qu'on sait que notre survie dépend des la nature et donc des océans, on continue à tout détruire. Il faut arrêter, cette surproduction, faire marche arrière, revenir à une pêche artisanale. Car non content de pêcher bien trop massivement, une partie de ces pêches est rejetée et les fonds marins sont détruits et ce grâce à des gouvernements qui s'en moquent royalement tant que ses amis continuent de s'enrichir honteusement. Donc continuons à être vigilent.

LISA VENTURELLI

Un grave renoncement de plus... Quel cynisme !

Frédéric Jacquet

Il est temps de prendre des décisions politiques courageuses qui ne sont pas sous l'influence d’intérêts contraires à une gestion saine, responsable avec une vue à long terme des ressources de la mer.

armando basile

Bonjour Monsieur Le Président, cette information que j'apprends de la part de l'association de protection de la mer Bloom est une honte ! Si vous souhaitez être réélu, prenez enfin des décisions qui vont dans le sens de la vie !! Cordialement, Mr. Basile

Marie Claude Rouden

Je soutiens l'initiative de Bloom. Il est inconcevable de poursuivre cette quête effrénée du profit au mépris du vivant dans une vue à court terme. La surexploitation des mers, océans, terres conduit irrémédiablement à la destruction de la planète. Quantité de décisions sont ainsi prises sans consentement du citoyen. La terre ne nous appartient pas.

Laurence Lefebvre

Non à la surpêche. Non aux subventions favorisant la surcapacité de pêche. Sauver les océans !

Nathalie Girardon

Merci de porter ce combat ! Il est inouï que ce soit aux scientifiques et aux citoyens de se battre encore et toujours pour contrer des décisions politiques contraires à l'intérêt général (mais sans doute très avantageuses pour certains intérêts privés ) : Difficile pour moi de comprendre ce type de logique !

Céline ARTIGAU

Les poissons sont muets, ils n’ont pas de voix. Mais nous oui. Pleins. Vous les voulez ? Protégez vraiment la planète. Non à la surpêche.

Mathieu Fougeray

Monsieur le President, Défendez l'intérêt des océans, vous défendrez l'interêt de l'humanité et votre action retrouvera un peu de sens et de crédibilité, dont le manque est à l'origine du climat de défiance actuel. Et tant pis si les gens doivent payer le poisson plus cher. Il doit être vendu à son juste prix. Non aux subventions de la pêche industrielle.

Bernard PUEL

Les marins pêcheurs sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont assis aidés pour ce faire par les industriels fabricants d'engins de pêche, et par les politiques qui courent aprés les voix et résonnent comme des gamins de la maternelle surtout que l'on voit réguliérement rejeter en mer les poissons non vendus à la criée

mathilde bernard

Stop au vidage des océans.

jean luc lancelevee

consterné devant l'aveuglement français et sa faculté de céder aussi facilement aux lobbys

michel huguet

à quand " l'être humain " cessera t-il d'être stupide ? à quoi sert l'Europe qu'on où à présenté comme protectrice ? il ne faut pas s'étonner qu'ici en France les gens ne participent pas au vote européen étant donné le serment d'allégeance que font la plupart des députés envers le lobbies quels qu'ils soient et en plus nous l'avons bien remarqué , ils viennent pour prendre un mandat qu'ils n'honorent pas comme ils devraient le faire , aucune moralité.Quand les océans seront vides , on nous vendra du poisson d'élevage nourris avec je ne sais quoi et à un prix ?

Stéphane Lacoste

Stop à la destruction des océans

gerard voisin

soyez credibles ,mm les politiciens ,engagez vous, vous aussi vous avez des petits enfants...........assurez leurs un monde meilleur

LAURENCE THIERY

A quand la fin des lobbys, notre planète est en danger de toute part, et on continu à financer des massacres. Quel dirigeant(e) aura le courage de dire NON aux lobbys ?

Josselin Marie

Il est primordial pour nous les chef de cuisine restaurateurs de sauver l’océan par tout les moyens possible

JACQUES LESIMPLE

je soutiens les positions de la communauté scientifique, relayées par la communauté internationale, sur les conséquences de la surpêche. En conséquence, la position française de subventionner le maintien d'un pêche industrielle est ABERRANTE , même si l'on comprend l'inquiétude des marins pêcheurs. Que tout cet argent aide à une reconversion intelligente !

Timothée MESSAGER

Préservons ces sanctuaires que sont les milieux marins ainsi que tous ses habitants! Cessons de considérer les milieux naturels uniquement en fonction de nos envies d'êtres humains à satisfaire notre appétit qui épuise les populations animales, les mammifères, les poissons… Tournons-nous vers le végétal, c'est l'avenir de nos régimes alimentaires.

Guillaume Boisanfray

La surpèche, liée à l'industrie doit cesser, l'artisanat est le seul chemin menant au respect de la mer et de ses ressources. Socialement, pour l'humain c'est aussi ce qu'il y a de mieux!!! j'en ai vraiment marre que mes impôts soient orientés vers de mauvaises pratiques, au bénéfices des quelques individuts ingrats...

Marguerite Poulet

M.Macron le pouvoir des Grands vous fait perdre le sens des réalités. Encore combien de temps et de fois faudra -t-il répéter que la planète est en en danger et qu'il faut agir maintenant ? Sur tous les plans ? Pourquoi autant d'obstination anti écologique ? C'est honteux !

guy Monneraux

je n'accepte pas que les subventions européennes aident principalement un petit nombre de sociétés (familles) industrielles de peche impactant fortement l'avenir des stocks de poissons. Courage politique:privilegier les aides à la peche artisanale !

Christine Tomada

La préservation des ressources naturelles de l'océan et de la qualité de l'eau est absolument vitale ! La préservation de la pêche artisanale l'est aussi, tant au niveau des économies locales -survie des petits pêcheurs, de leur familles… que de l'éco système marin. Stop à toutes les subventions vers la pêche industrielles et respect immédiat des engagements pris pour la planète.

GEORGETTE KORHEL

DÉMOCRATIE DURABILITÉ

Jean-François SINI

NON aux subventions nocives, NON à la surpêche, NON à la redéfinition de la pêche artisanale, NON aux subventions publiques encourageant la surpêche

Chantal Leduc

Comment détourner les électeurs des urnes? En continuant à leur mentir .... Des paroles, jamais suivies d’actes. Nous n’avons qu’une planète, et vous aussi, messieurs les décideurs.

Cecile Hilkman

Préservez nos océans. Pensez au futur de nos enfants.

Claire Le Floch

Comment peut-on avoir une vision à si court terme quand l'état actuel des ressources marines montre clairement un avenir très préoccupant. A quoi servent nos politiques ? Ne sont-ils pas d'abord là pour préserver toutes nos chances de vivre mieux, maintenant, mais aussi et surtout, demain et au-delà de demain. Comment espèrent-ils rester dans les livres d'Histoire s'ils prennent des décisions qui vont à l'encontre de tout bon sens ? Il faut sauver nos océans, et cesser la consommation à outrance de ressources qui finissent dans nos poubelles plus souvent que dans nos assiettes.

Aurelie Million

NON

nathalie sevino

Merci pour ces informations. J'espèqe que nous serons nombreux à réagir pour soutenir l'idée qu'il est temps de stopper les aides publiques et la surpêche.

Latifa Alosi

Je demande au gouvernement français d'AGIR pour l'humanité toute entière et de faire preuve du courage politique indispensable pour répondre non pas aux intérêts financiers mais à ceux de la raison et du cœur. Merci aux équipes de Bloom pour leur courage et leur détermination.

Dominique Patrice

La vie de vos descendants est entre vos mains. Écoutez votre cœur et non pas votre ego pour défendre le bon sens humain : sauvegarder son environnement . Alors ne vous laissez pas tenter par les sirènes du toujours plus mais montrez l’exemple et sauvez nos océans en préservant la pêche artisanale

guers catherine

La position française concernant l'attribution de subventions allant dans le sens de d'avantage de surpèche et scandaleuse et inadmissible. Dans un contexte où tout le monde revendique une meilleure gestion des ressources naturelles, ce positionnement est indéfendable. Il y a un double discours (discours de façade affichant des convictions écologistes et stratégies opaques facilitant les abus), qui discrédite le gouvernement et renforce la méfiance des citoyens à l'égard du monde politique. Ceci fragilise la démocratie. Nous demandons à la France de respecter ses engagements auprès de l'ONU, et de renoncer aux subventions néfastes qui profitent aux lobbies de la surpèche.

Huguette Dailly

Non à la surpeche ! Protégez les océans avant qu'il ne soit trop tard.......

jean-louis cailleaud

interdiction des financements de la surpeche industrielle qui vident les ressources des océans et des pecheurs artisanaux. La France doit changer sa position et s'allier à la Suède et à l'Autriche contre les subventions nocives

Viviane Lemaigre Dubreuil

L'heure est à la survie de l'humanité qui passe par une bonne santé des mers et des océans, c'est à dire de la qualité de l'eau et de la bonne santé de ses occupants vivants. L'heure est aussi à la nécessité de cesser les opérations opaques et destructrices de vie et de confiance. Donc : stop à la surpêche, aux financements qui la soutiennent, à l'assouplissement des règlementations qui l'encadrent, à la destruction de la pêche artisanale telle qu'elle est définie aujourd'hui, à toujours plus d'industrialisation de ce secteur et d'opacité, STOP ! Oui à la protection des écosystèmes marins et à la production locale et artisanale, créatrice de vie et d'économie locale.

Serge Elpidine

yvonne daroussin

comme le disait déjà au 19ié siècle un auteur connu : "l'argent est un mauvais maître, et un bon serviteur". tant que l'argent sera créé par des banques (privées) et contre un intérêt : y'aura un problème mathématique (comment rendre plus que ce qui est mis en circulation) et un effet cercle vicieux : un fuite en avant continuelle vers "toujours plus"; alors voilà un moyen de le mettre à sa place de serviteur : https://lhed.fr/actions-politiques/la-monnaie-du-bien-commun; à bons entendeurs notre salut... ;-)

Jean-Louis PRATZ

Je suis totalement opposé à l'élargissement des subventions européennes dédiées à la pêche artisanale permettant à des flottes de navires de plus de 12 mètres d'être subventionnés et ainsi encourager la surpêche. Il faut au contraire désarmer les trop nombreux navires européens qui ont déjà conduit à des prélèvements excessifs et aveugles conduisant à une désertification sans précédent des mers du pourtour européen pour de nombreuses espèces de poissons et une déséquilibre écologique grandissant.

genevieve david

Je soutien l'association BLOOM pour son combat contre la destruction de nos océans par une surpêche effrénée et la disparition des pécheurs artisans qui eux savent preserver leur ressources . Messieurs les politiques l ' Univers est grand mais la terre toute petite et fragile respectez la .L'humain se conduit comme un parasite qui mourra avec son hôte . Il est encore temps d'inverser la vapeur ,alors AGISSEZ et faites les bons choix .

sylvi bona

Que dire d'autres, sinon que ce gouvernement, et son soi disant ministre, qui ose se nommer de L'écologie , poursuit en toute impunité dans ce domaine et dans tous les autres, a n'obéir qu'aux intérêts des lobbies. Que de vaines cupidité et d'avidité inutiles alors que la planète meurt.....

Christian BROSSAULT

Défendons nos océans, leurs faune et leur flore, soutenons les combats de BLOOM et rejetons les politiques inacceptables de notre gouvernement en matière d'écologie.

Annie AMIRDA

les irresponsables financent la pêche industrielle . Quand comprendrons t'ils . Quand leurs petits enfants ne sauront plus ce qu'était un poisson . VOus qui êtes au pouvoir , agissez en réfléchissant aux générations futures ....

Marie-Claire Le Mercier Le Mercier

Non au financement de flotilles de pêche qui s adresse toujours au même et non pas aux artisans pêcheurs

Nathalie Pham

Je soutiens Bloom et demande que la préservation des océans et de la faune et flore marines soit considérée comme une priorité absolue sur toute autre considération.

Martine Canal totte

Olivier ROUSSEAUX

Faire de la protection des resources naturelles une priorité et favoriser uniquement une activité artisanale respectueuse des milieux doit être la position de la France pour qu’enfin les actes de ce gouvernement soient en phase avec ses discours. Non aux subventions à la pêche industrielle!

Luka Vermot

C'est horrible, encore un fois ! Montrons notre mécontentement...

MARIE GEOFFRAY

« Quand le dernier arbre aura été abattu, la dernière rivière empoisonnée et le dernier poisson péché, alors l’ homme s’apercevra que l’argent ne se mange pas ». Ils doivent savoir lire, savoir compter (ça c'est certain), ils savent bien parler et promettre, et ne plus s'en souvenir je propose qu'on leur serve à tous les repas une assiette de billets de banque saupoudrée de morceaux de plastique. Une petite mise en situation pour aider à comprendre. MON SOUTIEN A BLOOM

Maryvonne LIGERON

Des paroles, des paroles...et des actes complétement contradictoires, c'est inadmissible !! Vous, messieurs les élus, vous n'avez pas été élus pour ne pas tenir compte des citoyens et de la planète . Alors, quand peut-on vous faire confiance ? Après cette prise de décision ???

Gilles Beck

Il faut réagir; La pêche industrielle tue la vie des océans. Revenons à une pêche artisanale durable, c'est celle-ci qui doit faire l'objet de soutien financier. Le gouvernement ne doit pas céder à la pression des lobbies de cette pêche industrielle.

Etienne Di Bartolomeo

Merci de stopper le financement de la pêche industrielle. Ecoutez les scientifiques qui nous alertent depuis des décennies, arretez de soutenir une pêche qui par définition ne peut être durable. Arreter de financer la mort de nos océans.

Juliette Tallobre

Nous avons déjà atteint un point de non-retour s’agissant de la surpêche et des ressources marines. Faut-il encore fermer les yeux et s’entêter en finançant la pêche industrielle? Non! Mettons fin à cette politique soutenue par des lobbys !

Regis Pellicioli

Vous qui avez le pouvoir de dire non; qui avez été élus, respectez vos promesses.vous serez responsables de vos actes devant vos enfants.

Cécile DUVERNE

S'il faut absolument préserver et soutenir la pêche des petits bateaux et le mode de vie des artisans pêcheurs, il est criminelle continuer de soutenir la pêche industrielle en eaux profondes qui détruit un milieu qui a encore beaucoup nous apprendre et qui est nécessaire à la survie du globe, de nombreuses espèces et par là de l'espèce humaine. Réorientons les subventions sur des pratiques durables, la recherche et la préservation de la biodiversité marine comme s'y est engagé le Président Macron.

Régis Durand

Raz le bol que nos impôts servent à finir de détruire notre maison commune ! Les décideurs politiques qui prennent de tels décisions seront un jour jugé pour crimes contre la planète Terre et contre l humanité par conséquent. La recherche sans fin du pouvoir et de l argent va faire disparaître l humanité si on n arrêtes pas nos dirigeants dans leur folie....

Laure Nollet

La préservation des ressources marines est prioritaire dans un monde ou la majorité des hommes ( bien sûr les plus pauvres !) vit de la pêche. La France qui promet beaucoup mais n'a pas fait pas grand chose jusque là, doit se montrer exemplaire dans la lutte pour la sauvegarde des océans et ne pas favoriser les entreprises - dont le seul but est lucratif -destructrices de cet équilibre vital pour l'humanité !

Rémi Béderède

Stop a la pêche industrielle, aidons la pêche artisanale ....

Bernard CHATELAIN

Quel niveau de dégradation, d'urgence, de danger faut il atteindre pour que les choses changent...? Pour que la vie prenne le pas sur l'argent ? Notre défi aujourd'hui consiste à défaire les relations qui régissent nos décisions et celles de nos dirigeants entre la vie, l'argent, le pouvoir, la sécurité, le confort. Au boulot.

Sophie Masson

Décider de financer ces pratiques de surexploitation c'est honteux, irresponsable, désastreux et inacceptable ! Si vous vouliez accélérer la destruction des océans vous ne feriez pas autrement...

Annick Bourdon

Non aux lobbys de la sur peche. L Europe perd son sens en consacrant l'argent public à des politiques qui détruisent la planète, détruisent le patrimoine commun pour l'enrichissement de quelques uns.

Robert MONIER

Je soutien totalement Bloom et demande au président de la République d'appliquer sa devise : je fais ce que je dis….

christophe bronn

Les océans sont le poumon de notre planète, de quel droit nos élus peuvent ils consciemment voter des subventions d'aide à la destruction des espèces. Enlever un maillon de le chaine trophique et le déséquilibre s'installe, notre poumon disfonctionne. Merci pour les générations futurs !!!

dominique batista

Arrêtez cette destruction, arrêtez la surpêche, les subventions doivent servir à protéger les océans et la vie sous toutes ces formes, pas à servir à quelques uns pour s'enrichir. Bientôt nous n'aurons plus que l'argent à manger ! Quand arrêterez vous les doubles discours et la vision à court terme ? Réveillez-vous, éveillez-vous.

Rémy alizant

L avenir de la pêche ne pourra passer que par la protection des mes mers et des océans ainsi que par une pêche durable et protectrice des écosystèmes. L Avenir des océans, de la planète et donc des générations futures passera t il un jour avant les lobbys, l argent et les mandats politiques ???

Guy Lamy

Il est écoeurant de constater que la politique du court terme et du profit immédiat priment sur la raison. Que sera notre planète dans 30 ou 50 ans ? Un désert ravagé par la famine et les guerres ! Nous aimons commémorer les horreurs passées, mais combien de crimes, pire encore aujourd'hui qu'hier, commettons-nous contre nos enfants ?

Sybille Dubois

L'État donc les contribuables n'ont pas à payer des systèmes qui détruisent l'environnement et mettent en sursis l'avenir de nos enfants. L'état ne doit donc pas subventionner une pêche irresponsable, qui prélève plus que ce que la mer peut produire, tout ça pour alimenter une industrie agro-alimentaire déjà trop favorisée par les subventions et les législations. Oui au soutien de la pêche "paysanne" qui ne prélève que ce que la mer peut produire, voire moins !

Dominique Poulain

Notre président a une attitude irresponsable… et il n'est pas unique ! Quand les dirigeants et décideurs de tous les pays vont-ils vouloir ouvrir les yeux? Quand il sera trop tard?

MONIQUE MARTIN

Je soutien totalement l'association Bloom contre les subventions néfastes des gros industriels de la pêche qui détruisent nos océans. Nous n'avons qu'une planète et il faut la préserver.

Ludovic Chazaly

Je trouve inadmissible de ne pas approcher les règles industrielles avec plus de précaution, surtout lorsqu'il s'agit des océans (70% de la planète) et sa faune. La pêche industrielle ravage notre planète et n'alimente pas ceux qui en ont le plus besoin. Soyez responsables au gouvernement et pensez transition plutôt qu'intensification

Dominique Séna

Pratiquant la plongée sous-marine de loisirs je constate que nos côtes méditerranéennes s'appauvrissent, que la diversité des poissons se rétrécit et les populations restantes sont maigrichonnes. Je constate aussi que les travailleurs de la mer gagnent de moins en moins et que cela atteint leur dignité même. La pêche industrielle, après leur avoir volé les stocks de poissons, va maintenant leur faucher les rares subventions qu'ils ont. C'est honteux et inacceptable pour le contribuable que je suis. Je demande et même exige que l'Etat français cesse d'encourager la pêche industrielle qui étouffe la pêche respectueuse des ressources halieutiques et des hommes qui travaillent dur.

ANNIE DEMORTIERE

A quoi a servi le vote des européennes qui dit clairement que les citoyen(s)(nes) dont je suis, ne veulent plus de l'industrialisation cynique ,de ses lobbies , que ce soit de la pêche ou de l'agriculture . Elle appauvrit l'artisanat de ces milieux alors que les financements français et européens devraient les accompagner et leurs donner les moyens de bien nous nourrir et donc de mieux vivre.....peut-être pourrons ainsi sauver la planète. Quand donc,vous, les politiques, qui pour la majorité des cas ne pensez qu'a vos carrières, aurez vous un peu plus de respect pour la parole donner à ceux qui vous ont élu !!!!

Matthias Duret

Que les subventions servents a aidé le développement d’une pêche respectueuse et responsable d’accord, qu’elles servent à maintenir en vie des systèmes de peche destructeurs qui ne sont rentables que grace au subvention est honteux. Il faudra un jour que l’etat français mettent toute ses décisions dans le même sens. Il prône l’écologie et le respect de l’environnement en interdisant des produits dans l’agriculture, il augmente les taxes des énergies fossiles ect. Mais soutien d’autre système extrêmement néfaste. A quand le bon sens

Frédérique Allès

Voilà une nouvelle occasion de constater que les discours de M. Macron ne sont que des paroles destinées à nous bercer d'illusions sur un réel engagement envers l'environnement. Je soutiens depuis longtemps les combats de Bloom et de tous ceux qui par leurs actions courageuses se battent pour changer les choses. Je suis très inquiète pour la suite et réellement désespérée de tout ce que nous faisons subir aux animaux autres que nous. Quand embrasserons-nous notre part d'animalité, devenant enfin pleinement humains? Quand allons-nous renoncer aux sirènes de l'argent et du pouvoir? Il faudra peut être quelques catastrophes avant et un nouveau procès de Nuremberg. C'est désolant. Et mesdames et messieurs les décideurs politiques, cessez de nous prendre pour des idiots et retroussez-vous enfin les manches!

Gérard Berland

Nos élus cèdent sans courage devant les lobis, ils ne font pas de politique c'est à dire la gestion de la cité. Et puis toujours du développement jusqu'où...

Christian Jacq

Il est clair que ceux qui nous gouvernent se fichent complètement de la protection de notre environnement puisque les scandales de ce genre sont quotidiens. Heureusement que les associations sont là pour les dénoncer.

laurent Vaillant

A vous nos décideurs. Informez vous-indépendamment des lobbys. Soyez courageux, stopper votre défense des intérêts à cour termes et regardez plus loin pour le bien de tous. Nous nous souviendrons de vos choix et nous saurons voter pour les personnes ayant la conscience libre. Soyez honnêtes. Nous souhaitons avoir des décideurs honnêtes.

Amandine Douteau-Poiroux

Je trouve irresponsable de poursuivre la destruction de masse de la faune et de la flore marines à des stades irréversibles pour certaines espèces. Pour la survie de notre espèce, pour l'avenir de nos enfants, je vous exhorte à revoir vos décisions concernant la pêche.

Céline Barré desbois

NON aux lobbys de la surpêche en eaux profondes aux mastodontes qui massacrent et vident nos océans de toutes vies. NON au FINANCEMENT de ces tueurs ! OUI au financement de la pêche artisanale avec limite stricte de la grandeur des bateaux à10 m.

BRIGITTE PARENT

Non à la sur pêche et non aux subventions nocives qui vont continuer à tuer la faune marine Respectons les océans et soutenons le combat de Bloom !!!

Didier Hermant

STOP aux aides néfastes, subventions démesurées ayant pour conséquences une destruction irréversible des espèces et du milieu marin. STOP aux bateaux usines financés avec notre argent et responsables de la surpêche et de la désertification du milieu marin. Il n'y a pas de planète bis.

Jo Green

Il faut préserver les ressources. Laisser le temps à la nature pour qu’elle nous offre le meilleur. Et donner les moyens aux pêcheurs d’en vivre tout en pêchant mieux et en respectant ce rythme. Et bien sûr de notre côté, nous devons adapter nos comportements de consommation. Mais il faut que tous les maillons soient mobilisés. Et que les politiques s’affranchissent des lobbys et ... de la politique politicienne. Ce n’était pas le leitmotiv du gouvernement ??? Alors finis les belles paroles et passage aux actes !!!

Annick Colaianni

NON aux lobbys de la surpêche en eaux profondes aux mastodontes qui massacrent et vident nos océans de toutes vies. NON au FINANCEMENT de ces tueurs ! OUI au financement de la pêche artisanale avec limite stricte de la grandeur des bateaux à10 m. Tout comme nos Forêts qui disparaissent à la vitesse grand V pour du béton, nos Mers et Océans sont les derniers bastions de notre vie. Messieurs du gouvernement faites votre travail avec droiture et honneur et non comme des ripoux car la branche sur laquelle nous sommes tous assis et que vous sciez avec ardeur, n'est pas loin de casser et vous tomberez avec nous. Ce n'est pas l'argent que vous avez amassez qui vous sauveront ... Car la Nature, de l'argent, Elle s'en fiche totalement.

Henri Renaud Porte

Madame, monsieur, Les océans sont un état qui inquiète, la vie y est bouleversée. Depuis plusieurs années, nous observons un effondrement des populations de poissons. La réponse actuelle serait d'augmenter notre capacité de pêche grâce à des aides publiques. Or ces techniques, outre l'augmentation des prélèvements qu'elles permettent, entraînent une destruction des milieux. Je refuse que mon pays, pour satisfaire une industrie aveugle, en dépit des recommandations internationales, finance la destruction des océans pour les 30 prochaines années.

Fernand Bezes

La protection de notre planète ne sera jamais compatible avec les ultra libéraux si bien défendus par Macron et sa bande, dont la seule valeur est de faire du fic uniquement pour eux memes bien sûr. Solidarité est définitivement un gros mot pour leurs oreilles.

Didier Letainturier

Aujourd'hui nous connaissons l'urgence de la préservation des fonds marins. Ne pas prendre les dispositions nécessaires pour changer de paradigmes et assurer la survie des espèces dans les océans et purement un crime contre l'humanité et ses auteurs devront en répondre devant un tribunal compétent qui se souci de l'intérêt commun. Il est temps de ne plus considérer le vivant comme une marchandise faisant tourner les rouages de nos économies. Je reste très inquiet pour l'avenir car nous venons de voter aux élections européennes et nous avons la preuve au quotidien que nos représentants ne sont pas doués de raison. Face aux enjeux majeurs les représentants poliques restent à la merci des lobbies ce qui est totalement irresponsable, à croire que nous ne partageons pas la même planète. Il y a ceux qui la consomment et ceux qui veulent la préserver...

margarida pereire

défendre nos océans , c est préserve l avenir de nos enfants

Cornélia Kaslin

Bonjour, votre fonction comme représentant du peuple ne vous autorise pas à prendre des mesures néfastes à la survie des écosystèmes marins. les mesures que vous projettez de faire voter concernant la pêche et les subventions toxiques sont un non sens écologique. Nous en avons assez que vos intérêts financiers soient prioritaire sur la survie du plus grand nombre et de nos milieux de vie. Votre politique à court terme uniquement intéressée par la rentabilité est toxique. Alors merci de prendre vos responsabilités et de garantir l'avenir de tous sur du long terme et d'arrêter de considérer notre écosystème uniquement comme un trésor à dévaliser et à vandaliser. Il est plus que temps. Cordialement Kaslin cornélia

Cathy Garcia

Je soutien Bloom. Je dis NON aux subventions des gros industriels de la pêche qui détruisent nos océans. Je dis OUI à la pêche artisanale qui sait faire une pêche raisonnée. Nous citoyens savons moins consommer de poissons, alors je voudrais être fière de la France et qu’elle montre l’exemple pour la préservation des océans et de la planète

catherine gros

L'être humain devrait évoluer dans le bon sens : en protégeant la nature, la faune, la flore afin .de préserver son environnement. et de bénéficier du meilleur de notre planète Terre tout en la protégeant et la préservant. Notre gouvernement est sensé être représenté par des dirigeants intelligents, l'intelligence n'est pas de regarder exclusivement le profit au détriment du bien-être de tous et de la protection de notre planète. Juste temps d'évoluer avec une Véritable intelligence.

Joëlle MERLIER

Nous avons tous besoin de beaux océans et de belles mers. Ceux-ci peut-être, à la seule condition qu'ils soient pourvus de tous nos animaux marins qui font leurs réelles beautés. Ne gâchez pas ça pour des profits qui sont du vent. Laissez les vivre et nager et là nous pourrons continuer à nous baigner, proprement.

Jeanne Dacenko

la mer est en grand danger, nous dépendons d'elle au même titre que de la terre - il y a urgence à la protéger, à la respecter - nous demandons aux décideurs de prendre la mesure de l'enjeu qui nous concerne aujourd'hui et demain !

Nathalie Saudain

Soutien total contre la sur pêche

Renaud Bezard

Arrêtez de saccager la vie sur cette planète ! Elle mérite le respect que l’on se doit.

MICHEL BREIL

Des milliards d'euros ont été DONNES sur notre dos via le CICE à des entreprises qui se sont empressées d'engraisser leurs actionnaires au lieu de créer des emplois pérennes;le crédit impôt recherche ne sert qu'à l'embauche par ces entreprises de comptables spécialisés dans l'optimisation fiscale pour économiser ces milliards ,toujours sur notre dos;quid de la recherche...Et il n'y a pas de contrôles en dessous de 100 à 150000 euros de crédits faute de fonctionnaires(oups j'ai dis un gros mot)suffisamment nombreux.Dans la pêche tout comme dans l'agriculture ou les subventions sont données aux superstructures industrielles céréalières avec des "sols" épuisés gavés d'intrants chimiques,d'élevages que dis-je, de CONCENTRATION IGNOBLE de vaches,porcs,poules pondeuses et volailles(qui ne voleront jamais),et ce avec l'appui des" banques sangsues",les subventions enrichissent les gros armements et coulent les vrais artisans, les vrais professionnels qui travaillent encore avec une connaissance et le respect de leur métier.VIVRE DE SON METIER ET NON DES SUBVENTIONS ALLIENATRICES OUI!DES SUBVENTIONS POUR AIDER A S'INSTALLER DES JEUNES QUI CREENT UNE ACTIVITE PROPRE ET DURABLE OUI!DES SUBVENTIONS POUR ENGROSSER LES BANQUES PREDATRICES ET LEURS ACTIONNAIRES NON!

Laetitia MARTIAL

no more fish in my plate ! Parce que les océans sont un milieu de vie majestueux et plein de vie, nous nous devons de le protéger. Les poissons et crustacés déjà fortement atteints par nos pollutions en tout genre : plastique, chimique ... sont aussi en danger critique à cause de vos méthodes de pêche irresponsables et surconsommationnistes ! Les lobbies qui vous lèchent les bottes ne seront pas là, dans les urnes, aux prochaines élections ! Les jeunes et le vent citoyen qui se lève pour l'écologie : OUI ! Il suffit de ne réfléchir que par l'argent, maintenant il faut réfléchir par l'air que nous respirons et la nature, dans sa globalité, qui nous entoure ! Je dis NON aux financements de la surpêche, ainsi qu'aux modes de pêche destructrices de la faune et de la flore sous-marine !

Alain Laurenceau

Stop aux subventions à la pêche industrielle, électrique ou dans les grands fonds et à l'élargissement de la définition de la pêche artisanale. Privilégions une pêche qui ne conduit pas à d'énormes gaspillages, mangeons moins de poissons et achetons le mieux.

Paul Benz

soutien total

Jean-Luc LEMAITRE

Ne penser qu'aux profits nous mène à notre perte, alors oui, luttons!!

Isabelle Doury

Tendez une oreille attentive: l'océan est a l'agonie, les citoyens réclament des positions courageuses et respectueuses du vivant. Cessez de subventionner la surpeche, laissons les oceans tranquilles le temps que les stocks se reconstituent et mettons plutôt en place des amap de la peche en soutenant les artisans plutot que les mastodontes de la pêche industrielle macabre. L'ocena se vide, le plastique contamine toute la chaine alimentaire. A quoi bon subventionner la peche de poissons contamines aux nanoparticumes pr les deverser sur les marchés!!! Regardons la Terre en face et soyons responsables pour les générations à venir. La Terre s'en remettra, pas nous

Gérard Cantet

Je vous demande de mettre en accord vos actes avec vos discours. Cessez d'aider la pêche industrielle qui saccage le milieu marin et réservez les subventions à la pêche artisanale. Gérard Cantet

Christophe Fouquet

Cherchez-vous à exterminer l'humanité...!?

GENEVIEVE DARMUZEY

Il faut arrêter de laisser les industriels de la pêche piller la mer. Continuons à nous battre contre ces monstres qui la videront de toute vie !

Pedro 🇪🇸 Butler

On va au suicide écologique. Les gouvernements ont perdu la raison. Il n’y a plus de moral, les finances sont le cancer de la planète.

Anto Leb

Preservez la ressource, sauvez les emplois.

Catherine Guibert

Nous sommes malheureusement habitués à ce comportement de tartuffe . Make the planet great again! Quelle trahison!

Roselyne Duringer

Non aux subventions à la pêche industrielle ! L'océan se vide, les espèces disparaissent ou sont en grand péril, il faut d'URGENCE arrêter le massacre.

Nelly Guilbert

Sans vie dans les océans, plus de vie nulle part ! Protégeons les petits pêcheurs et finissons en avec les lobbies! Les français et les européens sont prêts ! Restent les politiciens à convaincre...

Morgane Roth

Je suis très déçue de cette position de la France. Une fois de plus la promesse écologique n'a pas été tenue. Il faut absolument protéger nos océans, nos vies en dépendent. Par pitié, écoutez les scientifiques plus que les lobbies. Seuls les états peuvent contrôler la surpêche et nous vous demandons de subventionner une pêche durable digne de ce nom. La balle est dans votre camp, cessez d'aller vers un futur que personne ne veut, sauf l'industrie (qui de toute façon s'éteindra vite si vous continuez à penser court terme).

monique kaiser

Je partage complètement la position de Bloom : stop aux subventions à la pêche industrielle et à l'élargissement de la définition de la pêche artisanale.

Claire Du Pasquier

.....

Vincent REGNIER

Les dernières élections européennes ont montré très clairement que les citoyens souhaitent une prise en charge des problèmes environnementaux par le gouvernement. Le gouvernement qui dit comprendre les enjeux écologiques ,doit arrêter de soutenir la réintroduction d’aides néfastes encourageant la surcapacité des flottes et la surpêche ! Plus de paroles teintées de vert mais des actes concrets

Michel Allot

Je finis par avoir honte d'être francais...

Nicole BROUILLETTE

Bientôt toutes ces pétitions seront inutiles car il n’y aura plus de poissons à pêcher...Quand nos dirigeants commenceront à réaliser qu’il faut une vision à long terme il sera trop tard et nous serons probablement dans l’urgence d’une catastrophe!

Marie-Françoise BONNEFOND

Le jour où la mer généreuse, à la disposition du vivant, se rebiffera, l'humanité disparaîtra.. Ne subventionnons pas ses destructeurs capitalistes et reconnaissons sa tolérance en lui rendant ce qu'elle nous offre si gratuitement. C'est la vie qu'il faut servir et financer !

Fanny Goyer

Bonjour, Je soutiens l'initiative de défense des océans de Bloom. Une politique de subvention inadaptée en faveur de la pêche industrielle alors qu'elle devrait être dirigée uniquement envers une pêche artisanale au méthode respectueuse de la ressource. Il est temps que nos politiques s'occupent des besoins des citoyens. Privilégier quelques industrielles qui détruisent plus d'emplois qu'ils créaient, en mettant en danger nos ressources et le devenir des espèces.

Jean-Noel ROCHETTE

La France est sous contrôle des lobbies il suffit de voir comment et avec quels moyens financiers ce président a été élu. Il faut se battre encore et toujours pour préserver pêche artisanale relativement respectueuse des oceans et des poissons.

Antoine Conrardy

Non aux subventions nocives qui favorisent un "système" (ici la pêche industrielle) à court terme. Celui-ci est destructeur en mettant à mal les fonds marins et les stocks de poissons. Il profite à certains en oubliant le reste de l'humanité. Quand penserons-nous réellement à nos générations futures?

Valérie DUFAU

L’urgence écologique est telle qu’aucun compromis n’est désormais acceptable. Oui à la transparence politique !

Stephane Meer

La protection du milieu marin n'est pas une option, c'est un devoir. L'argent de nos impôts doit servir à sa protection. Nous voterons pour ceux qui font ce qu'ils disent.

marianne gibert

respectez nos exigences : emplois de qualité, travail rémunérateur, pour les artisans; protection des ressources halieutiques pour les populations côtières ; zéro subventions à la pêche industrielle ; financement des recherches et de la coopération pour protéger les océans, la biodiversité et les humains ; fin du double langage et des mensonges d'Etat.

vibcent thiery

Sauvez les poissons! Il n' y aura plus de pêcheurs quand la mer sera vide...

Elisabeth BRINGER

Je suis absolument CONTRE la surpêche industrielle, CONTRE l'aide à ce type de pêche qui va continuer à vider les océans. Voulons nous des océans vides de toute vie, et pleins de plastique ???? Que la France donne l'exemple pour aller vers le respect de la notre environnent !!!! Et que de ce fait, on puisse faire confiance à nos dirigeants, et être fiers de payer des impôts qui iront à de nobles causes !!

Anaïs Gall

Il est temps de prendre une décision qui aura un réel impact sur la préservation de l'environnement ! Prenez vos responsabilités et prouvez que vos promesses de campagnes n'étaient pas que de belles paroles. Agissez cette fois en faveur des citoyens et non des lobbies !

Hanna Clairière

Il est très important de protéger les océans, fondamentales pour l’existence sur Terre pour tous les vivants. "La terre est bleue comme une orange". (P.Eluard)

Anne Lacaze

Monsieur Macron, ministres et députés de la majorité présidentielle, vous devez absolument prendre vos responsabilités et respecter vos engagements de protection de la planète et de l'environnement, pour qu'ils ne soient pas seulement un vœu pieux. Si vous votez l'accroissement des subventions à la pêche, vous serez responsables d'une disparition encore accrue de la faune marine déjà en voie d'appauvrissement ? Quand l'homme cessera-t-il de ne prendre toujours en considération son enrichissement personnel avant la sauvegarde de la vie sur terre ? Quand les fonds marins seront totalement vidés de leurs poissons, que restera-t-il à pêcher ? Du plastique ? À bonne entendeur, salut !

Edith JAMES

Sortez de cette vision à court terme et du déni ! C'est urgent. Si vous souhaitez réellement aider les travailleurs de la pêche, les priver de matière première n'est pas une solution !

jacqueline solia

Malgré leur nouveau discours, les masques tombent. Il s'agit toujours de créer des opportunités pour que la sphère financière trouve des placements juteux. NON aux subventions qui ouvrent la porte aux investisseurs qui mangent notre planète et détruisent notre monde.

Dominique Laurenceau

Il est odieux de penser que tout ce secteur de la pêche vit de subventions, alors que son impact est catastrophique pour la ressource. Que l'on aide l'industrie de main d'oeuvre qu'est la pêche artisanale, sélective et moins destructrice semble normal. Mais que l'on aide le chalut de fond, les pélagiques ou les senneurs en leur fournissant à moitié prix le carburant pour qu'ils aillent piller les frayères à bar, stériliser les rivages de l'ouest Africain ou l'océan Indien, c'est incompréhensible et inacceptable. Ces modes de pêche sont devenus incompatibles par leur capacité de nuisance avec l'état actuel de la ressource. Nous verrons à l'issue de ces négociations si les grandes déclarations sur la transition écologique et la préservation de la biodiversité auront cette fois ci été autre chose qu'un thème électoral. j'espère ne pas avoir une fois de plus honte des positions défendues par mon pays,et que la France va montrer la voie dans la bonne direction...

Marie-Odile Bavardelle

De la surpêche aux fermes aquacoles permettant la transition ... quand est ce que le gouvernement Macron comprendra la nécessité de lutter contre l'extinction des espèces ?

DIDIER PROST

Les hommes doivent désormais respecter tous les Existants. Sans cette compréhension, ils ne pourront aucunement envisager de vivre durablement sur Terre. Malheureusement, il nous faut admettre que les politiques publiques font fi de cette obligation et n'entreprennent pas les transformations nécessaires. Nous, société civile avons donc le devoir de les supplanter en élaborant une nouvelle volonté générale qui intègre la durabilité aux droits humains, quelque soit le lieu, la culture.

emmanuel ruchon

quel déni de tous les avis scientifiques sur l'état déplorable de nos océans ! nous savons qu'il y aura bientôt plus de plastiques que de poissons mais on continue à en prélever déraisonnablement. non aux aides pour la surpêche.

Aurelie Denis

J'ai honte pour mon pays...et je ne supporte plus que notre chef d'état choisisse le lobby, la monnaie et ses propres ressources plutôt que celles de la planète... il faut absolument que ça s'arrête !!!

michel lemeunier

je dis NON à cette nouvelle trahison du gouvernement français qui mènera à la surpêche et à vider l’océan de ses ressources et de ses pêcheurs artisans

Fabienne Bornes

Il faut faire arrêter d'anéantir nos ressources. Qu'allons- Nous laisser à nos enfants ? La Terre était belle il faut qu'elle le reste c'est une condition de survie pour les générations suivantes.

Dominique Laurenceau

Il est odieux de penser que tout ce secteur de la pêche vit de subventions, alors que son impact est catastrophique pour la ressource. Que l'on aide l'industrie de main d'oeuvre qu'est la pêche artisanale, sélective et moins destructrice semble normal. Mais que l'on aide le chalut de fond, les pélagiques ou les senneurs en leur fournissant à moitié prix le carburant pour qu'ils aillent piller les frayères à bar, stériliser les rivages de l'ouest Africain ou l'océan Indien, c'est incompréhensible et inacceptable. Ces modes de pêche sont devenus incompatibles par leur capacité de nuisance avec l'état actuel de la ressource. Nous verrons à l'issue de ces négociations si les grandes déclarations sur la transition écologique et la préservation de la biodiversité auront cette fois ci été autre chose qu'un thème électoral. j'espère ne pas avoir une fois de plus honte des positions défendues par mon pays,et que la France va monter la voie dans la bonne direction...

CHRISTIAN BARAT

Je dis non à cette aberration de maintenir des subventions qui vont priver nos génération d'après d'une ressource, qui nourrit de très nombreux peuples. L'Europe est honteuse de se plier ainsi aux sirènes des lobbies de la pêche. J'ai surtout honte de mon pays de fomenter à travers ce triumvirat avec l'Espagne et l'Italie la vision mercantile du toujours plus vers le pillage de notre planète. Pourtant toutes les observations scientifiques démontrent qu'il existe d'autre solutions vertueuses, et que cet état d'industrialisation de la pêche en mer, va nous priver rapidement des ressources nécessaires en autres par le non respect des formes de la reproduction des espèces marines. ""A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgence on finit par oublier l'urgence de l'essentiel.""" Edgar MORIN

Vincent Dominique

La France s'est engagée dans un mode de consommation durable . Comment se fait-il que la pêche industrielle puisse bénéficier demain encore de subventions publiques. Je ne veux pas que mes impôts participent à cette vaste foutaise.

MICHELE Ferlet

Pouvons-nous espérer que les nouveaux élus au parlement européen se sentent enfin eux aussi enfants de la planète Terre et choisissent de la protéger en commençant par les Océans en cessant de succomber aux sirènes des lobbyes qui les circonviennent ? Nous voulons un avenir souriant pour tous nos descendants!

katia kovacic

pour la défense de la biodiversité des océans

Denis BESSOU

Non aux subventions pour la pêche industrielle.

Le Gars Le Gars

C'est pourtant pas compliqué de retrouver un milieu marin riche et équilibré.

cecile JONIAUX

Pas de grands discours. J'en ai marre que le choix des lobbys industriels se fassent systématiquement au détriment des autres ( océan, forets, rivière........)

Nicolas VALY

La surpeche est en partie motivee par la surconsommation. Alors montrons l exemple et diminuons notre consommation de poisson. Soyons également vigilants sur les methodes de peche et les especes surpechees. Nos comportements doivent et peuvent changer. Les petits riens font les grands touts. Ne faisons pas comme avec les vehicules polluants dont la consommation est repartie a la hausse en France et s ecarte des objectifs europeens.

Claire LAPORTE

On veut des lois et subventions qui PROTÈGENT LES FONDS MARINS et une pêche écoresponsable qui RESPECTENT LA VIE !!! Puis un gouvernement qui respecte et protège ses citoyens aussi, accessoirement......

Alice GUILLON

Non aux subventions pour la pêche industrielle

Francoise Granger

Nos décideurs lisent-ils les dossiers dont ils sont en charge avant de prendre des décisions aussi contraires à leurs discours ? Si oui, Il est clair qu'ils se sabordent eux-mêmes, nous, et nos enfants pour répondre à des exigences folles de rentabilité immédiate. Je suis CONTRE ces subventions gravement nocives !

Jean Poignet

Un grand salut général, et particulier à Sophie Michelard dont j'apprécie la remarque, je cite....comment la France peut-elle soutenir financièrement le secteur de la pêche et également la protection du milieu marin.....décision contradictoire destinée à embobiner les citoyens........ Bien vu car la France qui se mêle de faire la Justice dans le monde entier en oubliant la sienne, devrait balayer devant sa porte....un autre exemple et pas des moindres = comment peut-on se prétendre champions de la Paix et patrie des droits de l' homme et simultanément être le troisième fournisseur d'armes de guerre au monde ?....Jean

Philippe GARCIA

Il faut rappeler aux membres du gouvernement le hiatus qui existe entre le pourcentage de voix qui les a élus et les 94% des Français qui ont bel et bien compris que la biodiversité marine est en très grand péril (sondage 2013). L'attitude actuelle du gouvernement lèse la petite pêche côtière, les emplois qu'elle représente, et les océans mais ignore aussi la prise de conscience du public qui sanctionnera, un jour prochain je l'espère, cette politique cousue de fil blanc. Le seul périmètre d'action que nos sociétés doivent autoriser aux politiques doit être impérativement délimité par les scientifiques : il faut l'inscrire dans la loi. Les scientifiques doivent cesser de se retrancher derrière leur seul rôle de simple conseiller, que l'on écouterait que d'une oreille ou pas du tout.

yves graff

nos "start up" semble être du 19° siècle ; encore un effort pour rejoindre le 21° et qu'il nous reste vivable. Sincèrement d' un vieux Baba cool.

Catherine Lesbroussart

Nous ne voulons pas de de financement toxique !!! Stop à la manipulation des textes. Que la pêche artisanale reste entre les mains des petits bâteaux inférieurs à 12 m et n'utilisant pas d'engins trainants. Nous voulons une réelle protection des fonds marins. Stop aux lobbies destructeurs

cassandre fouquart

Comment est il encore possible de nier la situation dramatique des océans et poursuivre une politique destructrice? Une telle incohérence me désespère... Agissez!

Clémentine Trolong

Non.aux subventions nocives, oui à un avenir dans lequel nos petits enfants sauront encore ce que sont le thon ou la daurade

Daniel CHEVALIER

Totalement d'accord avec le discours de BLOOM

Catherine DESPRET

Il est temps que notre gouvernement mette un peu de cohérence entre ses propos électoralistes et ses actes (écocides jusqu'à maintenant).

Anne TONNEL

Comment est il encore possible de nier la situation dramatique des océans et poursuivre une politique destructrice? Une telle incohérence me désespère... Agissez!

Mylène Montandon-Varoda

Que dirons-nous à nos enfants lorsque nous aurons vidé les océans ? Qu'il est temps que l'espèce humaine disparaisse elle aussi ? Il est plus que temps de cesser de prendre la croissance et l'argent comme but unique !! La Terre n'a pas besoin de nous, mais nous avons besoin d'elle !! Réagissez !!

Mathieu Bossaert

Merci pour votre engagement et votre vigilance.

Frédéric Rossler

Il faut encourager la création de nouvelles airs marines protégées et notamment en Méditerranée. Hors des AMP et des parcs nationaux, la faune est rare et craintive. Les fonds sont parfois déserts et tristes. Lutter contre la surpêche et favoriser la protection de la mer et de ses habitants a des effets positifs pour tous y compris pour les pêcheurs. Stop à la surpêche. Il faut mettre place de véritables mesures de protection au travers de vastes zones protégées. Les subventions doivent soutenir la protection et la restauration de la mer, non sa destruction.

Ivan Todoroff

Stop aux subventions qui servent à enrichir ceux qui surexploitent les ressources naturels ! Sur le sujet de la surpêche, les français ont donné leur avis sur plusieurs pétitions et veulent que l'on gère la ressource alors Mesdames Messieurs les députées européens il serait temps de servir les intérêts du peuple plutôt que des lobbies assoiffés de bénéfices

Béatrice Lê

La fuite en avant, toujours. Pour rester dans la course d’un marché et répondre à une demande, il faudrait imaginer vivre dans un océan sans poissons? Au stade où nous en sommes de la destruction du vivant, il devient urgent d’assumer des décisions qui prennent en compte d’autres critères que l'économie seule. La pêche industrielle telle qu’elle est pratiquée est une vision d’un autre âge, elle a déjà fait suffisamment de dégâts, merci d’avoir le courage politique nécessaire à la préservation d’un minimum de vie marine, avant que la situation ne devienne irréversible.

Caroline Chanson

La surexploitation des ressources naturelles est une des 5 grandes causes de diminution de la biodiversité. Il faut enfin lutter contre ces 5 causes et ne plus se contenter de déplorer leur existence. Le gouvernement et l'Europe ont ce pouvoir et doivent le mettre au service des citoyens et de l'intérêt général, qui reste supérieur à la somme des intérêts particuliers (Surtout du seul intérêt des lobbies de pêche industrielle en l'occurrence). Il faut arrêter de financer des industries mortifères et soutenir enfin les exploitations qui favorisent l'emploi et la régénération des stocks de poissons, il faut arrêter d'élargir des définitions et limiter les contrôles pour noyer le poisson (sans mauvais jeu de mots). Plus de bon sens, de responsabilité et de transparence, moins d'inconséquence, de court-termisme et de mensonges ! PS : n'oublions pas que la pêche industrielle est déjà responsable de prise "accidentelle" et donc de la mort de milliers de dauphins chaque année au large de nos côtes, dans la plus grande indifférence de nos institutions politiques qui surtout ne cherchent pas à obtenir de chiffres officiels... un peu comme la poussière qu'on cacherait sous le tapis. Ça fait des années que ça dure. Merci M. Macron pour ce brillant renouveau de la politique sur lequel était qd-m basé l'essentiel de votre candidature à la présidentielle.

Claudette Sturpino-Poveda

il faut interdire la pêche destructive qui racle les fonds marins. Nous allons vers la pénurie de nourriture vers la perte de vie dans les océans qui nous fournissent nourriture et sont des alliés pour le climat. Cessons de favoriser toujours les grandes entreprises de pêche ; on pourrait diminuer aussi notre consommation de poissons et n'acheter qu'à des petits pêcheurs. Nous ne faisons plus confiance à nos responsables politiques pour la protection de la vie.

Cindy Humbert

Je signe pour la protection des fonds marins des océans, de sa faune et de sa flore.

Sophie Heude

Il est temps de prendre des mesures et arrêter ce gaspillage qui vide nos océans.

Brigitte Collegno

Stop à la surpěche

mf david

"Qui sème le vent récolte la tempête. .."

Annick Charlier

Je signe pour que le gouvernement français n'encourage pas la surpêche

cecile avril

Quand commence t-on à accorder les actes et les paroles? Quand arrête -t-on d'exploiter la planète car il n'est plus question de parler de limite puisqu'elles sont déjà dépassées et qu'exploiter rime avec massacrer? Une opinion citoyenne qui a voté aux Européennes dans l'espoir que les discours entendus pendant la campagne se traduisent en réalité

ann Ledren

NON aux subventions favorisant la surpêche !

Christelle Vella

Non au subventions néfastes favorisant la surpêche!

Jeanbaptiste Parayre

Pensez futur et non présent

Philippe Bobrie

Pacta sunt servanda, comme le rappelait le président Macron lui-même il y a peu de temps ...

Thérèse Gibon

Halte à la surpeche

Isabelle Berteloot

Bonjour, j ai une simple question à poser aux décideurs politiques qui sont prêts à prendre de telles décisions. Habitez-vous sur terre ?

jean charles raust

Il est absolument nécessaire de changer le logiciel pour nos enfants et petits enfants, dans tous les domaines concernant l'eau. La pêche professionnelle est l'exemple d'un schéma à repenser, la raison doit l'emporter. Je pense tout particulièrement aux poissons amphialins de la façade atlantique, où la convention de Washington impose ses vues avec l'organisation de la pêche, alors que l'on devrait raisonner en terme de protection d’espèces en danger, convention de Berne, Que dire des institutions PLAGEPOMI, COGEPOMI, MIGRADOUR, MIGADO, INSTITUTION ADOUR ! ! ! Merci Claire de votre investissement. Jean Charles Raust responsable ANPER TOS coordination 65. (Voir programme ARA France sur l'anguille, exemple du grand n'importe quoi !)

Sylvie Doom

Il est temps de prendre conscience et de privilégier la vie à l’argent Sortez de votre bulle et agissez pour l’avenir de l’humanité et non pour votre portefeuille

Hilde Biais

Préservons les océans !

Cazaux Florine

2050 plus de plastique que de poissons... Avec des politiques pareil ça va être beaucoup plus vite. Non à la surpêche qui est un désastre écologique !

Mireille Krumb

Bonjour Je vous demande d'encourager financièrement UNIQUEMENT les méthodes de pêche respectueuses de la réserve halieutique ET des fonds marins. C'est la survie de la pêche qui en dépend. Mais également la notre, via l'oxygène généré par les algues. Cordialement

Philippe Bobrie

Des discours aux actes, il doit n'y avoir qu'une voie possible : que ceux-ci transcrivent ceux-là. Surtout quand ça va dans le bon sens !

Franck Lagarde

Pour une meilleure redistribution et une harmonie océane à venir...

sophie michelard

Comment la France peut-elle soutenir financièrement le secteur de le pêche et également la protection du milieu marin ??? Je ne comprends pas cette position. Elle me semble contradictoire et plutôt destinée à embobiner les citoyens. Je suis donc contre cette position de la France qui je le pense cède aux lobbies de la pêche.

Sabine Cristofani-Viglione

Je dis non aux décisions du gouvernement français !

Eric mariey

L'inconscience des décideurs est affligeante. Apprenez à connaître la nature en lieu et place de subir les pressions des lobbyistes.

PHILIPPE COZZI

Avez-vous conscience d'écourter la vie de l'humanité quand vous décidez de détruire la Nature à grande échelle ? Prenez le temps de lire les études des scientifiques, estimez les conséquences de vos actes. Arrêtez de nous mettre en péril. Le gain à court terme est suicidaire. Faites en sorte que l'histoire de l'humanité continue grâce à des décisions enfin sages, la folie de la cupidité n'a que trop duré. Qu'est-ce qui peut vous faire croire que les élites survivront après avoir soigneusement détruit les ressources ? Il est temps de réduire notre train de vie et de s'organiser pour que le chaos imminent soit moins douloureux.

Annick Lallier

non aux subventions publiques encourageant la surpeche.

Agnès Pradel Ashley

La surpêche est une hérésie! Comment continuer à la subventionner sans vouloir détruire toute vie dans les océans? Et s'il n'y a plus de vie il n'y aura plus d'humains. Merci à Bloom de lutter contre les "big brothers"qui ne considèrent que leur intérêt immédiat et le court terme!

Frederic Clement

Messieurs nos gouvernants. A cette vitesse un jour des poissons il n.y aura plus. Alors mieux vaudrait aider les filières a se reconvertir plutot que des les soutenir dans une voie destructrice et sans avenir. Merci pour nos enfants.

Yann Baradel

Non à la pêche aveugle

caroline vivies

Messieurs les politiques , j'ai eu une éducation qui me permet de vous dire que tout ce que la nature nous donne généreusement peut nous le reprendre tout aussi vite. Si vous avez une bonne dose de bon sens, vous comprendrez aisément qu'il est impératif de préserver ce qui nous fait vivre. Vous pensez que votre sacro-sainte croissance est infini, elle ne peut pas durer dans un monde fini. Je citerai le proverbe d'un grand chef indien " Quand nous aurons coupé le dernier arbre,pollué le dernier ruisseau, péché le dernier poisson, nous nous apercevrons que l'argent ne se mange pas". En espérant que ces quelques phrases vous inspireront , car se sont nos actions présentes qui feront notre futur.

Marie Tanguy

Comme d habitude, rien n est fait, Comme d habitude votre moteur c est l argent. Par contre de manière inhabituel nous peuple ( que vous traitez comme des idiots), nous allons agir et réagir à votre place.

Catherine REMY

Il faut absolument éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche.

Anne-Marie TOURNIER

Non à la surpêche ! Les océans sont indispensables à la vie terrestre. Soutien à Bloom.

michel normand

Non à la surpêche !

monque Krumenacker

Un changement radical dans tous les domaines s imposent et devient OBLIGATOIRE C'est pour quand au juste ???

Carole Paillart

Stop à la surpêche et à l’incohérence !

Catherine Perinet

Je dis NON aux subventions publiques encourageant la surpêche. Retrouvons le bon sens !

Jean-pierre Bressoud

Décidément il y a de quoi désespérer et de se convaincre que le collapsus global devient de plus en plus certain ...

Lise Landeau

Non à la surpeche!

Noémie Jublier

Des millions de personnes dans le monde dépendent des ressources issues de la pêche pour se nourrir. La pêche artisanale et à petites échelles emplois bien plus de personnes que la pêche industrielle, est plus sélective et pollue moins. La France devrait soutenir une vraie pêche artisanale et favoriser la protection des ressources marines qui se font de plus en plus rares. Je soutiens complètement l'initiative de BLOOM et la nécessité absolue de sortir de ce mode de subventions aux industries les plus destructrices et polluantes. La protection de l'environnement marin et de ses ressources n'est plus une option si nous voulons pouvoir continuer à manger du poisson (la ressource alimentaire n'étant pas l'unique service que nos rend les océans). Cessez de vous soumettre aux lobbies et à l'attraction d'un profit à court terme; vous savez pertinemment les enjeux de tailles liés au choix d'allocations de ces subventions et aux conséquences néfastes des décisions envisagées.

Sébastien Fontaine

Arrêtez la sur exploitation des océan, votre rôle est de protéger les et non détruire, c'est pour cela que vous avez été élus.

Corinne LUCQUIN

No comment... Mais merci Bloom de votre persévérance et courage!

mariehelene pericard

Monsieur le President, vous venez d annoncer lundi 6 mai des actions en faveur de la biodiversite "ce qui est en jeu c est d avoir une terre habitable, .. de lutter contre l émergence de nouveaux déséquilibres mondiaux".. alors pourquoi trahir ces objectifs ? l océan ne fait pas partie de la terre peut-être ? soutien total à Bloom

Maryline Savel

Nous avons besoin des océans pour vivre. Nous devons les protéger, en prendre soin. Le pouvoir de l'argent est en train de détruire le monde dans lequel nous vivons. Arrêtez de penser richesse, pensez humain.

Olivier GUEZELOT

Non à la surpêche!! Oui pour prend soin de nos océans!!! Un très grand merci à l'association BLOOM pour leur engagement!!!!

Gilles coupel

MESSIEURS LES POLITIQUES . ESSAYEZ D'ETRE HONNETES.

Ghislaine Charissou

NON à l'anéantissement des ressources des océans. Il est déjà bien tard.

Amandine Etaix

Quand allez-vous comprendre qu’il faut prendre soin des autres pour que les autres prennent soin de nous ? C’est ainsi que nous devons agir avec notre planète et nos océans !

Alexis Bodin

La France doit rentrer dans l'histoire (pour citer un ancien président) de la fin de la surconsommation des ressouces naturelles. Comment peut on encore penser autrement ?

Nelly Pierre

Je soutient l initiative de bloom

Claire Eloy

Pour le respect de la vie

Valerie Petitguyot

Non à cette politique inepte et non respectueuse de la vie marine et du futur de tous! Non à la pêche intensive, non aux lobbies de sévissant dans tous les océans. Quelle est la finalité d’une telle décision sinon celle d’un profit a tout crin.

Cécile Vandenberghe-Canevet

Monsieur Macron, est ce que votre politique du pire pour l’avenir de notre planète est due au fait que vous n’ayez pas vous même d’enfants. Non à votre position purement capitaliste qui revient à celle « Après moi, le déluge ».

Matthias Urban

La Vie sur terre est née dans l'océan. En détruisant notre propre berceau on donne la preuve que l'argent est une drogue dure et dangereuse qui mène à la destruction de la personnalité. Pour obtenir sa drogue, on est prêt à tout sacrifier.

Simon Perre

Non à la surpêche !

Mireille Chagnard

Quel héritage allons nous laisser à nos enfants?!

Sophie Langlais

Monsieur le Président, Ne revenez pas sur les engagements pris par la France auprès de l’Europe en matière d’environnement, et en particulier de protection des océans. Ne réintroduisez pas les subventions aux industriels de la pêche mais agissez positivement en protégeant la pêche artisanale. Merci.

Benoit Fournet

La France ne doit pas se défausser de ses engagement envers la protection de l'océan. Et doit tenir parole sur la suppression des subventions nocives en faveur de la surpeche. Il est inacceptable d'être informé de ce genre de décision uniquement par l'ONG Bloom et non pas par le gouvernement français lui même qui va négocier ces accords dans le dos des français. Si ce sont les lobbys qui décident à votre place, à quoi servez vous ? Laissez leur votre place dans ce cas là, qu'on soit tous au courant de la situation. S'il vous plaît, ne laisser pas cet accord partir en fumée !

Laure Ricard

Incroyable, je ne pensais pas que l’on en était encore là. J’ai honte d’apprendre que nous ne respectons pas nos engagements de protection de ce bien commun. Quelle irresponsabilité de nos dirigeants !

Sophie Giana

Stop au massacre des oiseaux

Christian Frayt

Pour notre survie

fil écolo

Il fallait s'y attendre : notre pseudo ministre de l'écologie n'a t-il pas donné le ton lors de son investiture, en prétendant vouloir allier économie et écologie (la fameuse théorie du "en même temps" prônée par son mentor). Sauf que le profit à tout prix n'a rien d'écologique, sinon ça se saurait.

Anne-Marie DECHAME

Tant qu'il y a du profit, on perpétue le saccage ? Des actions basées sur l'intérêt, le gain, l'argent au mépris de la vie, du vivant, au mépris de l'humain. Que pensez vous ? que représentera l'argent quand tout sera détruit ? Quelle est votre compréhension du Monde ? Que percevez-vous du Monde ? Quelles sont vos connaissances scientifiques ? Comment agir dans une telle contradiction, lorsque les conséquences sont si flagrantes ? Avez-vous oublié que vous êtes représentants du peuple élus, que votre responsabilité est entière ? Allez vous continuer à porter la dévastation du vivant, la dévastation de la vie et des équilibres qu'elle sous-tend au nom du profit ? Continuer à porter atteinte à la préservation des ressources, vous n'en avez humainement pas le droit.

Anne-Marie DECHAME

Tant qu'il y a du profit, on perpétue le saccage ? Des actions basées sur l'intérêt, le gain, l'argent au mépris de la vie, du vivant, au mépris de l'humain. Que pensez vous ? que représentera l'argent quand tout sera détruit ? Quelle est votre compréhension du Monde ? Que percevez-vous du Monde ? Quelles sont vos connaissances scientifiques ? Comment agir dans une telle contradiction, lorsque les conséquences sont si flagrantes ? Avez-vous oublié que vous êtes représentants du peuple élus, que votre responsabilité est entière ? Allez vous continuer à porter la dévastation du vivant, la dévastation de la vie et des équilibres qu'elle sous-tend au nom du profit ? Continuer à porter atteinte à la préservation des ressources, vous n'en avez humainement pas le droit.

christian doré

Cessez de financer la destruction des océans avec nos impôts pour satisfaire vos lobbies. Sur quelle planète vivez-vous ? Il n'y en a qu'une ! Réveillez-vous ! Sortez les oursins de vos poches ! Que faut-il pour vous faire prendre conscience ?

Céline Deletre

Une fois de plus ce gouvernement me decoit au plus haut point.... Le pessimisme quant à notre avenir sur notre belle planète bleue m'envahit de plus en plus...

Sophie Lebaud

Cessez de financer la destruction des océans avec nos impôts pour satisfaire vos lobbies. Sur quelle planète vivez-vous ? Il n'y en a qu'une ! Réveillez-vous ! Sortez les oursins de vos poches ! Que faut-il pour vous faire prendre conscience ?

Gaspard Magarinos

Quant-est-ce-que le gouvernement français honorera-t'il enfin ses propres engagements pris à Paris lors de la COP21? Il est vraiment désespérément de constater que nos décideurs persistent à vouloir utiliser de vielles recettes destructrices plutôt que d'accepter de finalement prendre les mesures bien plus radicales qui s'imposent. À bas la dictature des marchés et du gain!

Alain Pic

Il y a aujourd’hui une surpêche dans nos océans qui détruit des espèces de poissons! Alors non la France ne doit pas dire blanc à l’ONU et noir à l’Europe!!! Elle doit au contraire agir pour la biodiversité, la protection des espèces de poissons, et du climat en supprimant plus rapidement le glyphosate et autres perturbateurs endocriniens!

Anne-Gaëlle Contin

Le contenu que la France souhaite aujourdhui pour le FEAMP est en incohérence totale avec la décision de l'ONU d'éliminer les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. J'ai réduit ma consommation de poisson et quand j'en mange, je choisis des espèces sur lesquelles la pression est plus faible ou pêchées à la ligne. Je suis écoeurée que le gouvernement de mon pays prenne en catimini des décisions aussi contraires à mes convictions. Il n'y a plus le temps pour manquer de courage sur des choix qui impacteront la santé du milieu marin à grande échelle, et en fin de compte notre propre santé.

Alain Riethmuller

NON à cette nouvelle trahison du gouvernement français qui mènera à la surpêche et à vider l’océan de ses ressources et de ses pêcheurs artisans !

Sylvie Hernandez

Agissons de façon responsable ! Non à la surpeche !

Florence Aubert

Non aux subventions nocives. Nous faisons face à une 6eme extinction de masse, la situation du changement climatique est dramatique et notre gouvernement ne trouve rien de mieux à faire que d’aller droit dans le mur. Cordialement

CLAUDE MULLER

Bonjour , Je suis révolté de voir que des subventions servent à alimenter la surpêche et à la destruction des océans , c'est inacceptable .

Camille Danne

Ne faites oas une telle erreur, c'est l'avenir de nos enfants qui est en jeu ! Merci

Marie-Paule CANDILLIER

Je ne souhaite pas que des subventions encouragent la surpêche. Non aux subventions nocives qui ont pour conséquence de détruire le milieu marin. La France doit s'engager vers la protection des océans.

Gabrielle DA silva

Fermement contre les subventions favorisant la surpeche et contre la redéfinition du statut d'artisan pêcheur. Il est temps de protéger ce qui nous reste d'espace naturel il en va de l'avenir de nos enfants. «Hauts responsables» (il faut le vivre pour l'écrire!) réveillez-vous, il est temps de prendre la mesure de l'urgence écologique!

fabienne launay

CA SUFFIT!!! STOP !!!!!

NADIA LAVOYER

Stoppez ces subventions publiques qui encouragent la surpêche!

Philippe Odent

c'est juste catastrophique !!!

Myriam Adam

Je m' oppose fermement à la réintroduction des aides européennes néfastes qui encourage la surcapacité des flottes de pêche et la surpêche au détriment de la pêche artisanale. Je vous demande de ne pas renier les engagements internationaux pris. Je m'associe à l'initiative de Bloom et d'Organisations Non Gouvernementales qui se battent pour que nos dirigeants prennent leurs responsabilités et arrêtent de détruire notre planète.

Aude Lauriot

La France a pris ses engagements dans le cadre de la COP 21 face au monde Entier, et face à nous. Comment peut-elle se permettre une telle position ? Les aides publiques sont une grande perversité économique. Comment se fait-il qu'on en soit encore là ? Aider à coups d'€uros tue la réalité du terrain, que qui tue la justesse d'analyse, donc celle des décisions : il faut arrêter ces aides. 1: Le "renouvellement et la modernisation des flottes" est une bouffonnerie démontrée à plusieurs reprises récemment. 2 : que peut signifie "élargissement de la pêche artisanale" alors qu'un artisan est un artisan, une unité à échelle humaine ? 3 : "L'amoindrissement des obligations en matière de transparence et de contrôle des fonds" est INTOLERABLE, alors que la TRANSPARENCE est NON NEGOCIABLE, en particulier en matière financière. Perversité de ces propositions. Il est plus que temps d'abandonner ces modes de fonctionnements. Il plus que temps de respecter les engagements déjà pris, les accords de l'ONU contre la surpêche. Il est plus que temps de tenir parole pour l'environnement, pour changer réellement ce qui a créé le déséquilibre actuel, pour nous et nos enfants. Monsieur Macron, entendez, s'il-vous-plaît.

nicole NOUIRI

Je demande aux responsables de la France de changer leur position vis à vis de la surpêche et de la sauvegarde de l'Océan. Je demande aux responsables de la France de se positionner afin de ne pas encourager la surcapacité des flottes et la surpêche. Je demande aux responsables de la France d'interdire les aides néfastes qui conduisent a cette surpêche. Je demande aux responsables de la France de s’allier à la Suède et à l’Autriche contre les subventions nocives.

Anne Lelong

Merci à Bloom pour ses actions Je suis atterrée ...

yves humel

Non à la destruction des océans

donato bergandi

Je m' oppose fermement à la réintroduction des aides européennes néfastes qui encourage la surcapacité des flottes d.e pêche et la surpêche

Anne Papier

Ouvrez les yeux ! Nous n'avons plus beaucoup de temps pour espérer sauver la planète ! Lorsque la biodiversité sera détruite, la notion de profit n'aura plus de sens ! La priorité doit être la défense de l'environnement !

marie-claude grenaille

Je m' oppose fermement à la réintroduction des aides européennes néfastes qui encourage la surcapacité des flottes de pêche et la surpêche au détriment de la pêche artisanale. Je vous demande de ne pas renier les engagements internationaux pris. Je m'associe à l'initiative de Bloom et d'Organisations Non Gouvernementales qui se battent pour que nos dirigeants prennent leurs responsabilités et arrêtent de détruire notre planète.

Giulia Kessous

Nous sommes aujourd’hui face à trois types de personnes : - ceux qui n’ont pas conscience (et ils sont peu) - ceux qui ont conscience et qui essaient d’oublier (se déresponsabilisant, minimisant..) - ceux qui ont conscience et qui agissent (en rappelant l’existence de la perte imminente de le Terre à ceux qui essaient d’oublier) Et vous ?

Anna Laurent

Une occasion de faire l'écologie au lieu de juste en parler... svp saisissez-la!

Lisette SUDIC

Les ressources de la mer s'épuisent. Nous disons STOP! changeons e cap! Les subventions doivent aider une pêche durable et non pas détruire les réserves ! Il en va de notre survie.

Sebastien Loez

Contre

Marie-Charlotte Bertrac

Non à la surpêche Nos océans ne seront plus ce qu'ils sont sans poissons

André Métayer

J'aimerai tellement que mon pays redevienne le Phare de la Pensée qu'il a été, entraînant à sa suite les pays dans une voix noble, celle des Droits de l'Homme... Il s'agirait pour lui de se donner cette autre noble voix qui conduirait aux Droits de la Planète et des Espèces Vivantes qui l'habitent. Pas trace chez moi d'un renoncement à la consommation de poisson (ou de viande), mais pas dans ces conditions qui ne respectent ni les populations de poissons (que je refuse d'appeler "stock de poissons") seulement le souci de ne plus admettre la surpêche qui détruit les populations de poissons, les écosystèmes et prive de revenus les pêcheurs traditionnels dont on pillent les côtes. Refus aussi de l'élevage intensif qui oblige à des traitements administrés pour endiguer les maladies liées à la concentration des poissons. Marre de la course éperdue aux profit. Ceux qui la mènent étant de ce fait des "profiteurs". Nos responsables politiques sont-ils à ce point soumis, cyniques, compromis... ?

Raymond Genet

GÉRER, AU NIVEAU EUROPÉEN ... SINON, IL SERA TROP TARD. RG.

Marianne Labussière

Le cercle vicieux des subventions aux déjà gros n'est plus à démontrer, il tue les petits pêcheurs et promeut des méthodes insoutenables de mise à mort du poisson. Quelles tristes contreparties obtient notre gouvernement à maintenir cette position dévastatrice pour nos océans ? Sans doute du poisson pas cher. Ce n'est pourtant pas la réponse, ça n'est qu'une solution lâche et de facilité. Restons ambitieux !

Patrick Combis

Il est temps de mettre les actes en accord avec les paroles. Nous sommes bercés de promesses jamais suivies d'effet : fermeture de Fessenheim, fin des moteurs à combustion interne dans 20 ans (quand ils ne seront plus au pouvoir), accord de Paris non-contraignant, fin puis non-fin des épandages de glyphosate, diminution drastique des pesticides (tiens donc !, et pour quand), protection des milieux naturels (à coup de mines d'or et d'Europa City ? ). Toutes ces promesses bidon ont assez duré, prouvons qu'on peut aller au delà du verbiage écolo-bien pensant. Protégeons donc nos mers, nos rivières, nos forêts, nos haies, nos prairies. Arrêtons cette production démentielle de plastique qui finit par être encore plus polluant que le pétrole dont il vient. Arrêtons de piller les océans puis de les polluer à outrance (du coup, les poissons contiennent du plastique !). Je soutiens la lutte contre cet accord entre pilleurs des mers.

Hervé Bérard

Tout le monde sait, même les enfants, même les plus ignares et insouciants des citoyens de France, que les océans sont malades des hommes, sur tous les plans et à tous les niveaux, pollution, vidage halieutique exhaustif et totalitaire, acidification, plasitification et j'en oublie sûrement parmi tous les maux que l'homme inflige aux mers et océans du globe, sans parler des rivières où ce n'est guère mieux. Comment peut-on encore œuvrer à empirer la situation en soutenant par des subventions et déplacements règlementaires une surindustrialisation et un accroissement des moyens de pêche utilisées par les flottes de navires épurateurs qui opèrent méthodiquement au génocide et à l'éradication du patrimoine ichtien, lequel a pour conséquence également de bouleverser tout l'écosystème maritime par destruction des ressources alimentaires de tous les animaux marins. C'est juste irresponsable, et certainement digne de sanctions judiciaires à la hauteur du crime commis, les français auront un jour connaissance des actions entreprises dans ce sens et ils ne sauraient guère pardonner des décisions à ce point écocides prises en leur nom mais dans leur dos. J'invite le gouvernement français à éviter de commettre l'irréparable en ne défendant pas des positions écologiquement insoutenables en faveur du lobby de la pêche industrielle lors de la réunion du Conseil de l'Union Européenne qui se tiendra le 18 Juin. Une date qui appelle plutôt à la résistance en l'occurrence.

Ruth Schmidt

joelle dupas

Honteux !

André Gracia

Encore une position scandaleuse. Nous n'avons pas besoin de pêche industrielle mais artisanale vraiment artisanale. Les intérêts industriels asphyxient l'intelligence publique et oblitèrent l'avenir de tous pou l'intérêt de bien peu. C'est un crime

Marie-Pierre CASTRIC CAMUS

Je signe sans réserve. Je soutiens la pêche artisanale. Je dénonce la tromperie de ce gouvernement et les manipulations des lobbies.

FLORENCE HIS

Pour mes enfants, mes petits enfants, une belle vie sur une planète propre et un respect de la nature, je signe sans réserve!!!!!!!!

Guy MORIN

Ça suffit! Où en est « Présence et influence de la France en Europe, le vrai, le faux » rapport d’information No 1596, présenté par Jacques FLOCH, député, délégation pour l’Union Européenne, Assemblée Nationale, mai 2004.? 15 ans déjà! Qu’a-t-on fait? Alors, Monsieur le Président, il est temps d’arrêter de se laisser enfumé, d’être cohérent, clairvoyant et vigilant par rapport à toutes ces tentatives des Lobbyistes qui ont l’art et la manière de vous présenter les choses pour qu’il vous paraisse évident d’acquiescer! Stoppez ce désastre avant qu’il ne soit trop tard. Merci! Un rien du tout.

ARMELLE DE FRONDEVILLE

Pour la protection des océans, de la faune et de la flore, NON à la surpêche!

Renaud Parent

Non à la destruction des océans

Colette BURDAIRON

Je suis absolument opposée au fait que la France - demande des financements pour le renouvellement et la modernisation des flottes, - qu'elle ait la volonté d’élargir la définition de la pêche artisanale - et qu'elle envisage un amoindrissement des obligations en matière de transparence et de contrôle des fonds. Je vous demande donc instamment de revenir sur votre décision qui entraînera fatalement une surexploitation des ressources halieutiques et obérera celles-ci pour les générations à venir.

Anne-Marie Lepage

vous avez , en tant que décideurs , une énorme responsabilité sur les épaules. Soyez donc cohérent entre vos belles paroles et beaux discours soit disant pro -écologie et vos actes. Il y a réellement le feu à la planète. C'est maintenant qu'il faut agir et il faut agir vite. et comme le dit si justement la petite Gréta Thunberg , il n'y a pas lieu d'espérer, il y a lieu de paniquer. ÉLIMINER LES SUBVENTIONS PUBLIQUES QUI ENCOURAGENT LA SURPÊCHE

Laurent Salbayre

Sur la surpêche et la surcapacité des flottes, comme dans beaucoup d'autres domaines, la France se couvre de honte. La protection de l'environnement, le développement durable ou le renouvellement naturel des espèces sont des domaines d'avenir, des biens communs, la richesse de l'humanité toute entière. Comme d'habitude, le gouvernement français entend négocier ce qui n'est pas négociable, et se coucher devant les lobbies. Ce n'est pas la première de ses turpitudes.

pascale reinhardt

Si les Océans meurent, nous mourrons. Nous faisons face à une situation sans précédent, il n'y a pas de possibilité de futur possible pour l'humanité et les espèces si la pêche industrielle continue son œuvre de destruction massive : Rien qu'en 2016, 40 millions d'heures de pêche industrielle, effectuées par des navires ayant consommé 19 milliards de Kwh et parcouru 460 millions de Kms ont mis en péril la vie des Océans et de l'ensemble des espèces vivantes... Sans un changement radical et immédiat de politique, la vie sur terre disparaîtra ! L'ignorer et l'amplifier par les mesures que vous vous apprètez à mettre en œuvre sont aussi insensées que suicidaires

Étienne Caillard

...

Anne Vonesch

Une fois de plus le gouvernement est en décalage total par rapport à l'urgence écologique et éthique. Oui, nous allons nous battre contre toutes ces subventions irresponsables et indéfendables. Je ne veux pas être complice de cet écocide cruel. Je ne mange plus de poisson.

Claudia Meissner

Toujours de belles paroles pendant les discours mais jamais de belles actions, c'est pitoyable!

Françoise Buguellou

Sensible à votre présentation claire et argumentée je vous rejoins et signe sans réserve. Françoise

Annick Gaudebert

La Terremeurt, la Mermeurt, l'océanmeurt, les Animauxmeurt , l'humainmeurt .. La poésies n'est plu, Alors que faisons Nous ? Vivre dans un Monde de destruction ???? Nous sommes QUOI pour décider de TOUT cela ?

Gilles Gauthier

Si les Océans meurent, nous mourrons. Nous faisons face à une situation sans précédent, il n'y a pas de possibilité de futur possible pour l'humanité et les espèces si la pêche industrielle continue son œuvre de destruction massive : Rien qu'en 2016, 40 millions d'heures de pêche industrielle, effectuées par des navires ayant consommé 19 milliards de Kwh et parcouru 460 millions de Kms ont mis en péril la vie des Océans et de l'ensemble des espèces vivantes... Sans un changement radical et immédiat de politique, la vie sur terre disparaîtra ! L'ignorer et l'amplifier par les mesures que vous vous apprètez à mettre en œuvre sont aussi insensées que suicidaires

Gérard Weil

Un peu de respect pour la vie!

Gilles Gauthier

Si les Océans meurent, nous mourrons. Nous faisons face à une situation sans précédent, il n'y a pas de possibilité de futur possible pour l'humanité et les espèces si la pêche industrielle continue son œuvre de destruction massive : Rien qu'en 2016, 40 millions d'heures de pêche industrielle, effectuées par des navires ayant consommé 19 milliards de Kwh et parcouru 460 millions de Kms ont mis en péril la vie des Océans et de l'ensemble des espèces vivantes... Sans un changement radical et immédiat de politique, la vie sur terre disparaîtra ! L'ignorer et l'amplifier par les mesures que vous vous apprètez à mettre en œuvre sont aussi insensées que suicidaires

sophie flammier

Il faut sauver la vie telle quon a encore la chance de la connaitre sur terre et cela passe par la protection des oceans et des lacs. Il faut tendre vers une disparition des industries de peche. Les poisons sont peches en trop grandes quantites et les consommateurs doivent se rendre qu'ils doivent limiter leur consummation de poisson.

REGIS MOZZI

Halte à la surpêche ! Quand nos "décideurs politiques" prendront-ils enfin conscience que notre planête est en danger et qu'ils cesseront d'être à la botte de puissants lobbies ? Souvenez-vous Mesdames, Messieurs, que c'est nous qui vous avons élus : c'est donc à nous que vous devez rendre des comptes. Pas de subventions pour encourager la surpêche.

daniel chardin

Grâce à notre gouvernement, le pire est toujours sûr en matière de défense de l'environnement (s'il n'y avait que cela...). Sa foi en l'idéologie libérale est totale, et continue à l'aveugler ainsi qu'une bonne partie des parlementaires européens, renforcée par les lobbies corrupteurs. Comme d'habitude, il s'agit toujours de préserver la croissance et de lutter contre le chômage. Et puis je ne vois pas pourquoi on l'exonérerait de sa duplicité ; il y a un discours officiel , affiché, "écolo", et "en même temps", c'est en réalité le contraire qui est fait. Merci pour les générations futures. Mais que faire concrètement contre ce court-termisme suicidaire ?

Chloé Serrière

Maintenant que les élections européennes sont passées, plus question de parler écologie visiblement! Le sort des pêcheurs m'importe bien sûr mais sans gestion de la ressource en poisson, leur travail risque de devenir de plus en plus difficile. Il est temps d'arrêter de considérer tous les types de pêche et de pêcheurs comme un seul bloc. Certains respectent la ressource et d'autres s'en contre fichent. Merci de mettre la préservation de l'Ocean en premier terme des critères d'attribution de ces subventions. De cette façon, ce serait faire preuve d'un peu plus de cohérence!

Germain Veronique

Inacceptable

Marie Marchand

De la cohérence Monsieur Macron.... Est il possible de la part de ce gouvernement d"avoir de l'intégrité entre les paroles et les actes.... Arrêtons la surpëche, la nature a besoin de respect , d'équilibre... Arrêtons cette politique ultra libérale qui ne connait que les lobbyes et comme unique valeur ..les finances... Non aux Subventions Nocives....

C. Baillet

L’écologie en toc des discours de façade des donneurs de leçon en chef qui nous gouvernent est proprement écœurante eu égard à la gravité des enjeux et à l’urgence des mesures à mettre en œuvre. Le mensonge et l’hypocrisie érigés en doctrine, alors que la planète se meurt et quand on sait l’importance vitale d’avoir des mers et des océans en bonne santé, où l’équilibre de la chaîne trophique est respecté, où les animaux vivent libres et heureux… Quelle catastrophe… ou quel miracle doit-il advenir pour que nos politiques prennent conscience de la détresse de la planète et s’affranchissent des calculs court-termistes pour faire enfin preuve de responsabilité, à défaut de sincérité ?

Charles Bourgault

Stop à la surpeche!

DAMIEN RAMBURE

Je soutiens la vraie pêche, celle des pêcheurs artisanaux qui m’ont nourri de petits maquereaux de lignes pendant toutes mes années d’étudiant fauché. Aujourd’hui je mange du poisson quand je suis à Katigeorgis chez mes amis grecs, et que je vois les barques des pêcheurs qui l’ont rapporté. Halte à la pêche industrielle qui détruit les ressources naturelles et humaines! Je ne mange pas de poisson de supermarché; c’est comme les fruits, les légumes: de saison et locaux, c’est meilleur pour moi, pour les producteurs, et pour la planète!

Sophie GIANA

NON à cette nouvelle trahison Mr Macron qui mènera à la surpêche et à vider l’océan de ses ressources naturelles

Lucie Cheeseman

Protégez nos océans qui sont déjà bien trop malmenés! L’heure n’est pas à plus de dégâts

Christine MANUEL

Non à la destruction des océans par la surpêche avec l'argent de nos impôts ! Respectez les engagements que vous avez pris publiquement d'arrêter les subventions aux grands groupes et lobbys ! Sinon, nous ne voterons plus pour vous lors des prochaines élections puisque vous mentez effrontément!

Michèle Morat

Non à la sur pêche, arrêtez le massacre!!!

Claire BAUD

Comment pouvez-vous encore penser à court terme et sacrifier environnement, ressources et peuples à l'économie, à la croissance et aux lobbies??? Soyez à la hauteur des enjeux, faites s'il vous plaît preuve de bon sens, ayez le courage de tenter d'infléchir la tendance! Il est insoutenable, de plus, d'envisager que l'argent du contribuable subventionne ce naufrage.

Bernard Braydabrun

Tous ensemble pour sauver les océans

Joël Lépinoux

S'il y a bien une chose qu'on ne peut pas reprocher à ce gouvernement, c'est de manquer de constance dans ses positions pour tout ce qui touche à la biodiversité. Il ne rate pas la moindre occasion de montrer qu'il n'a aucunement l'intention de freiner un tant soit peu l'hémorragie en cours. Que ce soit pour les grands carnivores et tout autre espèce sauvage qui dérange une minorité, tirons d'abord on verra bien s'il en reste encore. Alors, la mer, que personne ou presque ne voit, pourquoi s'en formaliser ? Surtout s'il y a matière à contenter un lobby ! Quid des petits pêcheurs ? Euh, vous avez un lobby ? Non, alors circulez. Finalement ce n'est plus un gouvernement mais une caisse de résonance pour lobby en tous genres. C'est une démission totale vis à vis de l'intérêt général, ce qui n'est pas recevable.

RONAN PAILLER

Un pêcheur sachant pêcher doit savoir pêcher sans chalut, sans subventions.

Michel Bertaud

Quand nous aurons mangé le dernier poisson, on s’apercevra que l'argent ne se mange pas.

Olivier DEVOILLE

Arrêtez de penser a cours terme. Prenez enfin de bonnes décisions. Vous serez responsables de la tragédie qui menace. pourquoi toujours plus ???

patricia colombani

La France DOIT se montrer digne de ses engagements Responsable du futur de ses citoyens Et penser au monde qu'elle va léguer à ses enfants Halte au subventions nocives Rallions la Suède et l'Autriche Stop à l'inconscience !

Aviva Wolf

Je demande le maintien de la pêche strictement artisanale, qui respecte la faune et la flore des mers et des océans. Je demande l'arrêt de toute pêche qui met en danger le renouvellement des espèces.

Alain CHATENET

Surprenez-nous pour une fois, respectez vos engagements ! Et quant à être "en marche", ne choisissez pas l'arrière.

Rozenn Coquio

Soyons exemplaires. Non à la pêche destructrice de la richesse de nos océans.

christiane godin

Pour que les générations futures d'êtres humains puisse continuer à vivre sur cette merveillleuse planète, s'il vous plait messieurs les décideurs, arrêtez de la détruire, en particulier le milieu marin, avec des visées à courte vue ne défendant que le royaume de l'argent. Peut-on manger de l'or ou des billets de banque ? Il serait beaucoup plus sage de conserver nos poissons en étant raisonnable et respectueux. Merci de ne plus subventionner la surpêche.

Laurence Bart

Le 18 juin prochain, La France va entériner sa position officielle au Conseil de l’Union européenne sur une mesure d’une importance absolument capitale : l’élimination des subventions publiques encourageant la surpêche. En 2015, l’ensemble des nations s’est accordé à l’ONU sur un objectif commun : éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. Mais la France a choisi de renier ses engagements internationaux en se positionnant pour la réintroduction d’aides néfastes encourageant la surcapacité des flottes et la surpêche ! La France s’est alliée à l’Espagne, première flotte industrielle européenne, et à l’Italie de M. Salvini pour flécher l’argent public vers l’augmentation de la capacité des flottes de pêche alors que 69% des stocks de poissons européens sont encore surexploités. Le triumvirat contre-nature France-Espagne-Italie n’ignore pas que la position européenne déterminera l’issue d’un accord multilatéral sur le seul remède universel à la surpêche : l’interdiction des subventions.

sabrina zerouali

Il faut subventionner la pêche artisanale et non la pêche industrielle qui est responsable de surpêche et rejette en mer des tonnes de poissons morts qui ne font pas partie des poissons "vendables" sur le marché. Arrêtons le massacre. Tout à l'heure il sera déjà trop tard. Et à ma fille, je lui dirai quoi tout à l'heure ? "Oui, il y avait du vrai et du bon poisson avant, mais ça c'était avant. Dommage pour toi !"

Alexis Ferron

L'intérêt commun est de préserver les océans. Les préserver en arrêtant la surpêche , et les subventions qui la favorise. Il faut désormais savoir entendre la voix du changement, qui est la voie d'une production plus raisonnée, d'une pêche plus respectueuse de notre environnement, cet environnement qui nous nourrit. Les décisions qui vont dans ce sens ne doivent plus être influencées par l'intérêt des industries mais par celui des citoyens, des consommateurs, qui attendent une pêche qui permette un meilleur renouvellement des ressources.

Charlotte BOTREL

À vous élus du peuple par le peuple, entendez les attentes et demandes de ce dernier. Votre responsabilité dans le développement durable est immense. Vous devez retirer ces lois/ amendements contre écologiques qui étouffent un peu plus nos mers et nos espoirs.

yves elias

encore une fois ils reculent devant la réalité, mais pour ne pas sauter, c'est une course sans fin vers le néant!, ils subventionnent la peche de gaspillage, plutot que la petite peche et ce à cause des lobbys qui agissent dans l'ombre.comme disent les jeunes, dans 50ans ils seront morts

Mireille LAFFORT

Alors que nous savons que les océans sont entrain de mourir, que la faune est entrain de disparaître, il est criminel d'encourager la surpêche et la surcapacité des flottes par des subventions qui les favorisent. La France doit tenir ses engagements et éliminer d'ici à 2020 les subventions contribuant à cette surpêche et à cette surcapacité de de la flotte.

Luc DELMOTTE

je suis scandalisé de voir nos gouvernants s'intéresser autant à leurs copinages et à l'immédiat, leur rôle étant me semble-t-il de prévoir, de gérer le lendemain. J'ai honte quand je pense à ce que diront de nous les générations qui vont nous succéder.

Dominique Biard

Mr Macron, il est plus que temps d'écouter les citoyens et les scientifiques. Vous êtes au service de la population, pas des multinationales. Cette surexploitation des ressources est inadmissible tant du point de vue des poissons que des humains qui vivent de la pêche artisanale. Si vous persistez, vous porterez la responsabilité de la disparition des poissons! Et ce n'est pas l'agent qui les ramènera, j'espère que vous en êtes conscient.

claude ISABELLA

Juste écoeuré que l'urgence ecologique n'est pas considérée à la hauteur des castrophes à venir.. Et que les règles signées ici ou là ne sont pas suivies des faits.. On attend quoi, qu'il soit trop tard !!

Charles-Henri Galmiche

Je souhaite que la France soit leaders Européen voir mondial, pour la préservation de la biodiversité et l'amélioration de l'environnement en France, en Europe et dans le mo de. A ce titre, je souhaite qu'elle s'oppose sans conditions à toutes les dispositions qui ne vont pas dans ce sens.

Jean-Germain Raveneau

Arrêtons la destruction de notre planète Arrêtons de subventionner la pêche industrielle

Annie-Edmée Portron

Stop aux subventions pour la pêche industrielle Protégeons les océans

Agnes Gautier

Bonjour ; nous ne sommes encore pas entendu par le gouvernement français et l Europe .encore une maltraitance des citoyens qui demandent une régulation au niveau de la pêche industrielle ; favoriser la pêche artisanale pourquoi restez vous sourd à l actualité catastrophique et l’ urgence qui s abattent sur nous .,? Il nous faudra manifester ; créer une immense vague de mécontentement et de révolte pour que ce gouvernement actuel comprenne...... il faut que cessent ces simulacres de politique écologique . Fausse volonté politique .dans deux ans les présidentielles ,les comptes se feront sur les véritables actions pour l écologie et l amélioration des nos conditions climatiques .

Dominique Vitart

Une fois de plus nous constatons que nous sommes gouvernés par les lobbies tant au niveau national qu'européen ! C'est inadmissible d'obérer ainsi l'avenir de nos enfants et des générations futures en organisant la destruction irrémédiable de notre planète à des fins spéculatives . Hommes politiques de tous bords ayez enfin le courage de vous opposer à cette prédation et de défendre le bien commun !

François Gaboreau

Stop. Aux subventions aux navires de plus de douze mètres pas d’aides à la sur pêche respect des accords de l’onu

Renée Luciani

Mr Macron nous vous demandons de respecter les accords de l onu concernant l arrêt des subventions, seul remede à la surpeche . Vous serez responsable de la mort des océans.

Jean-Loup RICHARD

Je sais que cela n'est pas dans vos habitudes à vous les politiques, mais pour une fois, en regard de l'importance vitale de l'enjeu, essayez de tenir vos engagements... c'est la pérennité de la planète qui est en jeu... ce qui est peut-être un peu plus important que de faire déborder les comptes bancaires de vos petits copains industriels... même si c'est eux qui vous mettent en place !

BOS Baudoin

Messieurs les décideurs, Par votre attitude équivalente à une prostitution auprès des lobbies en leur cédant le pouvoir, vous portez l'énorme responsabilité du génocide planétaire qui suivra. Nous vous accusons d'abus de pouvoir par procuration. Merci pour notre monde!!!

Yvette SOUILLART

Je n'ai plus de mots pour qualifier une telle hypocrisie ! Est-ce de l'irresponsabilité ou une volonté délibérée d'accélérer la destruction des océans ? Quand les océans seront vides à quoi serviront les bateaux ? Quand il n'y aura plus assez de ressources pour nourrir la planète, vous autoriserez le cannibalisme ?

Dominique Lefevre

Contre la surpêche. Pour une pêche durable qui respecte les océans. Pour l avenir des océans

Émilie Molinaro

Stop aux subventions qui entretiennent la surpêche.

Marie-Luc Desaga

Merci de se positionner contre les subventions nocives, et qui devraient être interdites.

Odile Blanchard

Pourquoi cette fuite en avant ? Quel est l'intérêt à long terme de la France et des autres pays à vouloir subventionner la surpêche et la sur-exploitation des océans ? L'humanité va droit dans le mur : quand il n'y aura plus de poissons dans les océans mais seulement du plastique à pêcher, il sera trop tard.

Florence Jozon

que le gouvernement respecte l’avIs des scientifiques et la volonté des citoyens et non à leur propre pouvoir

THIERRY PERES

Un scandale de plus ! NON à ces subventions qui vont favoriser la sur pêche ! Non à la destruction du milieu marin ! NON aux pratiques de pêche destructrices de la ressource marine! NON la mort des océans !

Carol Baggio

Je défends la pêche artisanale contre la razzia dans les océans. Sur le Bassin d'Arcachon, il y a de petits pécheurs qui autrefois pouvaient vivre de leur pêche c'est de plus en plus difficile. Or cela leur assure une qualité de vie proche de leurs enfants et cela offre aux consommateurs un poisson de qualité. Les petits chalutiers qui sortent permettent également cela. Mais la pêche "aux boeufs" massacre beaucoup. Si la pêche industrielle se développe dans nos régions, il n'y aura bientôt plus de poisson et plus de travail. Je m'oppose à ce que mon gouvernement soutienne ces politiques absurdes de subventions aux gros pour répondre aux lobbys. Nous ne sommes quand même pas une république bananière, un peu de courage notre gouvernement !

Sylvie FOURNIER

Oui nous voulons des actes en accord avec vos discours ! sauvez les océans !

Geneviève Favre

Non à la logique des exploiteurs et des lobbies.

Fabrice ESTEVE

Stop aux subventions qui entretiennent la surpêche

Julien Claerebout

Il est inacceptable de faire de tels coups bas après avoir fait de belles promesses. Il est temps pour le gouvernement d'arrêter de semer de la poudre de perlimpinpin, pour reprendre l'expression de notre cher Président Macron. Prenez vos responsabilités et cessez de mentir au peuple français et au peuple du monde entier. Les océans sont en train de mourir et vous en êtes grandement responsables.

Viviane Nervo

Il est urgentissime de protéger nos océans et leurs habitants. En 2015, l’ensemble des nations s’est accordé à l’ONU sur un objectif commun : éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. La France doit tenir ses engagements internationaux et refuser la réintroduction d’aides néfastes encourageant la surcapacité des flottes et la surpêche !

Edith de KHOVRINE

Les océans sont déjà assez malades avec nos déchets, le changement climatique et la pêche industrielle qu'il n'est pas envisageable de continuer une activité de pêche mortifère. C'est pourquoi je demande à la représentation française de maintenir la définition actuelle de la pêche artisanale, d'arrêter de subventionner le renouvellement et la modernisation des flottes qui ne profitent qu'à la pêche industrielle destructrice des ressources halieutiques. Je demande également que les fonds européens servent à l'étude et au contrôle des ressources halieutiques de façon à bannir la surpêche. En outre, il convient de maintenir les obligations de transparence dans la gestion des fonds et au besoin les renforcer si nécessaire.

Paul Baillot

Stop aux subventions destructrices

Martine PLATEL

Non aux subventions favorisant la surpêche! Oui à la protection de la biodiversité et de la pêche artisanale!

Benoit Gilles

Cessez de subventionner la surpêche, svp.

François Boizanté

Il s'agit bien d'entrer en résistance absolue face à la démesure et la cupidité humaine. Je demande au gouvernement Français de mettre un terme aux profits de quelques uns contre les autres et de respecter ses engagements Européens afin que la surpêche soit totalement arrêtée en 2020. Bravo à toute l'équipe de Bloom pour son engagement et son intégrité. Selon pewtrusts.org (How to End Overfishing in the EU, version Française disponible sur le site) : "près de 50% des stocks de poissons évalués en mer du Nord et en Atlantique Nord-Est sont surexploités, et plus de 90% le sont en mer Méditerranée"

Françoise Goze

L'heure n'est plus à permettre à un petit nombre de faire des profits, mais à préserver le vivant sur notre planète pour le bien de tous.

Aline LEVENT

Comme ce serait triste si les dirigeants ne prenaient pas leurs responsabilités. La politique n est ce pas œuvrer pour le bien commun ?? Ça tombe sous le sens qu il faut préserver la biodiversité de l océan pour les générations futures. Et soutenir la véritable pêche artisanale ! Ayez un peu de « couilles » comme on dit, et ne cédez pas aux tentations du profit immédiat de quelques uns, sous la pression des lobbys.

Marie Dominique Belgodere

Non aux subventions publiques favorisant la surpêche...Il faut interdire ces subventions nocives pour nos mers , nos océans et pour nous tous... Position honteuse de la France: notre gouvernement soutient les lobbies et renie ses engagement pris à L'ONU, en 2015.

Marie garnier

Je vous demande instamment d'adopter la seule position raisonnable : l’interdiction des subventions contribuant à la surpêche et à la destruction des océans.

Caroline Amigues

En total accord avec la position de Bloom. Les dirigeants européens ont le devoir de protéger les océans et de s'opposer au profit de quelques uns. Il est urgent de dire non aux lobbies !

Gonzague Lallemant

Stop aux subventions encourageant la surpêche.

Anne Ribstein

Je vous demande de respecter la confiance que nous avons mise en votre parole quand vous vous êtes engagé à protéger la planète. Nous vous demandons aussi de respecter et la parole des scientifiques et l'avis de l'ONU. Vous êtes responsable d'une décision qui engage la France, et je ne me reconnais pas dans cette décision.

Valérie ACQUART

La biodiversité des océans, une urgence invisible aux yeux des décideurs ?

Marie LAVAL

Les petits métiers de la pêche souffrent et disparaissent. On est dans la lutte du pot de terre contre le pot de fer. Le FEAMP est très fléché et ne peut leur profiter. Ouvrir le FEAMP à des navires de plus fort tonnage est une catastrophe. Les plongeurs en apnée à moins de 100 mètres des côtes constatent que les fonds sont retournés parce que les chalutiers ravagent les fonds la nuits en éteignant leur AIS. L'économique prévaut sur la protection de l'environnement. Autre exemple la loi Élan met à bas la loi littoral. Un décret est en préparation qui va autoriser des installations légères sur les plages naturelles à caractère exceptionnel. On voit ce qu'a donné l'autorisation de 6 mois voie 8 pour certaines communes sur les concessions de plages. Ce gouvernement n'est même pas en capacité de penser aux générations futures à l'image du président américain. La politique française à l'ONU n'est qu un affichage.

guylaine bouche

Il serait possible de reconvertir les destructeurs de la faune marine en nettoyeur des océans. Les chaluts pencheraient du plastique et la planète se porterait mieux. Mr macron vous etes un irresponsable.

Laure Meyrieu

Renier l'accord pris en 2015 à l’ONU d'éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche est honteux. Favoriser la pêche industrielle tout en diminuant les moyens de contrôles est une aberration. Je souhaite que la France respecte ses engagements en faveur de l'environnement. La préservation des fonds marins et de nos resources doit passer par la préservation de ce milieu, c'est d'autant plus frustrant pour nous simples citoyens car nous savons que ce serait possible via un financement massif envers la protection et la connaissance du milieu marin, via le soutien massif des artisans pêcheurs. Je rêve d'une France engagée dans le développement durable, nos ressources ne sont pas illimitées. Il me semble que ce message et cette action sont une goutte d'eau face aux lobbys existants .. Mais voilà ne rien faire est pire encore.

Yves Moatty

Préserver la nature est une priorité car c’est l'avenir de l’humanité qui en dépend.

Agnès BESANGER

Monsieur Le Président et l’ensemble des décideurs politiques, Je vous demande de respecter les accords de l’ONU de 2015 d’eliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. Respectez ces engagements de développement durable, venez en aide aux petits Artistants pêcheurs et ne cédez pas aux lobbying industriels qui detruisent nos océans. Merci

Bernard Grenier

le rôle du gouvernement est de gouverner en accord avec les citoyens!! les scientifiques ont des compétences uniques qui doivent être prises en considération

Olivier Mangion

Veuillez réviser votre position et défendre le souhait des français de transformer durablement et pour l’intérêt des générations futures l’industrie de la pêche : cesser ces subventions, faire appliquer les quotas et obligations de méthodes de pêche...

Meunier Laurence

Je ne comprends pas de telles décisions... Sauf que j'aurais envie de joindre un dessin : celui de l'homme sciant la branche sur laquelle il est assis... Sauf que je ne vois que l'égoïsme humain : pillons, pillons, et zut s'il ne reste rien pour les générations futures... Sauf que je vois que les hommes politiques ne sont capables que de réfléchir sur le court terme... Pourtant, le vote écologique des européennes montrait bien que les humains ne sont pas tous des irréfléchis, des pilleurs, des égoïstes... et qu’il est possible de penser un peu plus loin que le bout de son nez...

michèle anheim

Merci à Bloom pour sa vigilance

hélène balanant

Arrêtez de nous trahir. Nous vous avons élu avec l'espoir d'un mieux pour la planète, un espoir d'avenir meilleur pour nos enfants. Nous allons de déception en déception, vous trahissez ceux qui ont voté pour un avenir meilleur, en favorisant des intérêts financiers immédiats, sans considérer que vous tuez la vie même. Ayez enfin du courage, stoppez cette course vers la mort des océans et de l'humanité.

Agnès Bonnaud

Je n'arrive pas à comprendre comment les mauvais choix arrivent à l'emporter malgré l'évidence de la nécessité de stopper les pratiques de pêche destructrices de la ressource marine, à court terme. Irresponsabilité ? Bêtise ? Compromission ? Que les pratiques perdurent et tardent à cesser, on peut le comprendre ; que les pouvoirs publics continuent de les subventionner avec l'argent de nos impôts, c'est tout simplement scandaleux.

Danièle Carlier-Misrahi

La préservation de la mer et des océans doit être au centre de nos préoccupations Il faut renoncer à ces subventions dangereuses et s’allier aux pays du Nord qui ont bien compris le problème La France se déshonore et trahit ses engagements internationaux si elle accepte ces subventions qui vont favoriser la sur pêche

Aude Richard

Bonjour, J'ai eu connaissance de la position française sur le développement de la pêche au niveau européen. Je suis particulièrement déçue et attristée de voir que vous souteniez une pêche qui appauvrit les océans et profite aux pêcheurs qui ont des gros moyens. La pêche artisanale qui soutient les pêcheurs respectueux de préserver les espèces et qui ne saccage pas les océans devrait être une priorité. Mais sur quels principes prenez vous vos décisions ? Le fait qu'il y ait une poussée importante de l'écologie aux dernières élections européennes ne vous fait pas poser des questions sur ce qu'attendent les citoyens européens quant à un plus grand respect de l'environnement ? Pour la France si on reprend la position de Me Macron et de la république en marche sur la mer : https://en-marche.fr/emmanuel-macron/le-programme/mer, la position est très claire que les circuits courts et l'écologie. Alors si on additionne les voix république en marche et EELV aux élections européennes on obtient clairement une majorité allant dans le sens d'une pêche artisanale durable...alors assumez vos propos et soyez cohérent! Merci de m'avoir lu et de participer à un monde plus équitable. Cordialement

Jean Louis Aynie

L'océan est un bien naturel qui appartient à nous tous .Il faut le respecter .Non à la surpêche .

Edmonde NOEL

Non à la destruction du milieu marin sous prétexte d'aider la pêche artisanale par des moyens fallacieux, des subventions nocives. Oui à l'honnêteté, à la transparence pour le respect de l'océan.

André JOULIN

L'Europe ne peut pas continuer à subventionner la surpêche. Au contraire il faut limiter les quantités pêchées sinon les espèces vont disparaître complètement. Non aux subventions "électorales", oui à une politique qui prend soin de l'avenir...

Pascal Petit

Stop au green washing. Ce gouvernement, qui ne craint pas d'être dur envers les citoyens les plus humbles doit aussi être ferme face aux lobbies de la pêche industrielle.

Valérie Leclere

Non aux subventions encourageant la surpêche.

Diane Chancerelle

comment s'étonner que les français ne croient plus en nos représentations politiques quand la langue de bois est si criante ? Comment croire un Président nous berçant de jolis voeux verts et qui n'envisage pas un instant de prendre des décisions en adéquation avec la réalité écologique ? O Rage ô désespoir ...

Agnès Diasparra

Il est inimaginable, alors que les indices d'observation des environnements DONT NOUS SOMMES RESPONSABLES ET DONT NOUS DÉPENDONS sont au rouge, que les politiques persistent à élaborer et financer des actions sous influence motivées par une vision à court-terme et des stratégies d'intérêts. Et il n'est plus possible de laisser l'arrogance et le cynisme de ceux qui votent des lois artificielles qu'ils placent au dessus des lois de la nature saboter NOS vies à TOUS et le patrimoine de ceux qui nous suivront.

Ghislaine Bricourt

L'argent des contribuables doit aller à la pêche artisanale et non aux gros chalutiers qui continuent à détruire la faune des mers depuis de nombreuses années .Je demande que la pêche électrique soit interdite car elle est trop destructrice.Je demande également qu'on respecte les cycles de reproduction des poissons et que la pêche de certaines espèces soit interdite au moment de cette reproduction. Je demande à Monsieur Macron de s'engager réellement dans cette voie et de cesser de distribuer notre argent aux lobbies de la pêche industrielle.

christian magis

la pêche industrielle est aussi néfaste que tous les déchets des mers/océans, à quand des pêches raisonnées et raisonnables!....

Xavier Saint-Martin

En tant que citoyen, je refuse l'élargissement de la définition de la pêche artisanale et je refuse que mes impôts servent à soutenir la surpêche.

jean colas

Urgent ! Urgent ! cesser de Détruire ! il est nécessaire de faire notre examen de conscience collectivement ! Changer nos manières de consommer ! pour réparer la casse ! bon courage à toutes les bonnes volontés ! Pour un Monde MEILLEUR ET SOUCIEUX DE préserver l.essentiel ! LA TERRE ,LA MER, et L,AIR !

fanette brullé

Je suis entièrement d'accord avec la position de l'association Bloom. Nos dirigeants n'ont pas le droit de détruire les océans pour le profit de quelques uns. Soyez courageux et osez dire non aux lobbies !

Francis BONNET

Positionnement lamentable et inadmissible. Lâcheté des gouvernants qui agissent sournoisement de façon contraire à leurs engagements et promesses.

Francis BONNET

Positionnement lamentable et inadmissible. Lâcheté des gouvernants qui agissent sournoisement de façon contraire à leurs engagements et promesses.

Francis BONNET

Positionnement lamentable et inadmissible. Lâcheté des gouvernants qui agissent sournoisement de façon contraire à leurs engagements et promesses.

Francis BONNET

Positionnement lamentable et inadmissible. Lâcheté des gouvernants qui agissent sournoisement de façon contraire à leurs engagements et promesses.

Francis BONNET

Positionnement lamentable et inadmissible. Lâcheté des gouvernants qui agissent sournoisement de façon contraire à leurs engagements et promesses.

Brigitte Houzelle

Bonjour, La France a choisi de renier ses engagements internationaux en se positionnant pour la réintroduction d’aides néfastes encourageant la surcapacité des flottes et la surpêche. C’est totalement irresponsable et scandaleux. En agissant ainsi, la France piétine en toute conscience l’avenir de ses enfants. L’IPBES rire la sonnette d’alarme. Nous n’aurons pas de deuxième chance. Pensons à nos enfants... Cordialement, Brigitte Houzelle Paris 14

Emmanuel Brunel

Encore une fois, le gouvernement ne prend pas la mesure du problème. Les stocks de poissons sont au plus bas et on va augmenter notre capacité de pêche ! Nous aurons donc bientôt une flotte capable de nourrir 3 Europes mais plus aucun poisson à pêcher. Quand on voit comment le thon rouge est revenu après l'interdiction de sa pêche, on se dit qu'il faudrait assez peu de temps pour que l'on retrouve des océans poissonneux. Encore faut-il le vouloir.... Sachez enfin prendre les bonnes décisions tant qu'il en est encore temps !

Anne Rivière

Monsieur Macron, Pouvez-vous, s'il vous plaît, arrêter de nous décevoir tous les jours un peu plus ? Que faîtes-vous des engagements de notre pays au niveau international, concernant la lutte contre le réchauffement climatique ? La pêche industrielle détruit les fonds marins et les habitants des océans dont nous avons tous besoin pour vivre. Soyez courageux et cohérent pour une fois et empêchez que ces subventions toxiques soient une fois encore servies à des industriels de la pêche plutôt qu'aux petits artisans pêcheurs. Je compte sur vous qui êtes Notre Président !

Frédéric Barthélemy

La responsabilité des décideurs politiques est considérable pour l'avenir de notre planète. Prenez conscience de votre devoir de tenir compte de l'avis des scientifiques.

Magali ANASTAY

Priorité absolue pour préserver les richesses de l'océan en limitant la pêche industrielle et protégeant la biodiversite pour nous et les générations futures !!!

Antoine Guéron

Comportement lamentable de nos gouvernants, stipendiaires de lobbys des grands industriels de la pêche. Quand on est conscient et informé, comme l'est forcément Macron, continuer de donner des aides, financées par les contribuables, pour détruire la planète serait le comportement d'un véritable salaud. Il reste très peu de temps à Macron pour changer de comportement et ne pas se conduire comme tel. Merci à Bloom de porter la parole de la très large majorité des français de tous bords.

Daniel Deshays

STOP STOP STOP STOP STOP

Jean Michel Ecuer

M.Macron va encore noyer le poisson dans un océan de poison.

LILIANE PICHEREAU

Merci de bien vouloir respecter l'océan , sa faune et sa flore. Non à la pêche industrielle.

Anne LECLERCQ

Mais qu'est-ce que c'est que ces gens qui soutiennent un discours écologiste et qui font le contraire "en douce" de ce qu'il faut faire? Pas des courageux, en tous cas! Ni des responsables!

Dominique Mongault

Il faudra rendre des comptes aux générations à venir ! Pour les politiques "après nous la fin du monde" semble être la seule réflexion qu ils se font.. Agissons contre l absurdité et la manipulation

Marie Thérèse Misset

Il est scandaleux de subventionner la pêche industrielle qui détruit la ressource. Personnellement je boycotte Intemarche depuis des années en raison de sa flotte de pêche industrielle.

Servane Mouton

Mesdames, Messieurs, La seule explication à ce type de programme apparaissant à mes yeux, est le poids des lobbies et les enjeux financiers à court et moyen terme. Le long terme par contre... Très difficile de comprendre le raisonnement politique, qui semble justement si déraisonnable, pour notre planète, nos enfants... Une seule question: hormis le chiffre d’affaire, le PIB, toutes ces données financières que je ne maîtrise pas, quel est, quels sont les arguments en faveur de ces directives? Cordialement, Servane Mouton

ARNAUD CREUS

Stop aux subventions qui denigrent la planete et ses ressources

Fabien Nocart

Il faut que nos élus prennent leurs responsabilités en ayant une vision à long terme. Il ne faut plus étudier les problèmes du seul point électoraliste et se laisser influencer par les lobbies

Patricia legendre-Carette

mais à quoi pensent ces irresponsables qui décident ces destructions? C'est une honte absolue. De tous temps il a fallu une énorme pression pour stopper ce genre de nuisances: voir l'amiante, les dangers du plomb, les dangers des pesticides etc... On se heurte toujours à ces maudits lobbies diaboliques. C'est d'autant plus rageant qu'on peut faire autrement. Une désolation.

Helyett ALBRECHT

Stop à la pêche industrielle. Pour une fois aider les petits pêcheurs respectueux des fonds marins. Messieurs les politiques prenez pour une fois des décisions qui ne seront pas à l’encontre du bien être de vos administrés et des petits qui font tout ce qu’ils peuvent pour sauver la planète.

Laurence RICHARD

les exemples de gestion des zones de pêche limitant les prélèvements montrent leur réussite alors NON aux subventions pour la surpêche et l'augmentation des tailles des bateaux. C'est comme en agriculture, il est faux de penser que de gros bateaux ou de grosses exploitations permettent de mieux vivre, bien au contraire, ces "usines" appauvrissent l'environnement , limitent les emplois et rendent ceux qui y travaillent assujettis à toujours plus de prêts à rembourser.IL EST GRAND TEMPS D'ARRÊTER de penser que les ressources sont infinies, et il est temps de penser aux générations suivantes en sachant s'affranchir des lobbies: AYEZ DONC UN PEU DE COURAGE POLITIQUE!.

YVES MICHEL

Les ressources en poissons doivent être préservées et pas offertes à la surpêche industrielle ! Fin de la pêche électrique et ou industrielle, oui aux petits pêcheurs.

Bérangère Feyon

Non à l'exploitation intensive des ressources terrestres et marines. Est-ce qu'une fois de plus, les bonnes intentions politiques affichées - à moins qu'il ne s'agisse que d'intentions purement électoralistes - vont se heurter à l'intérêt immédiat, déraisonnable et destructeur de quelques-uns? Adolescente, j'étais déjà convaincue par les messages d'alerte exprimés en vain par Greenpeace, le commandant Cousteau ou Théodore Monod, entre autres... 40 ans plus tard, le constat est sans appel. Brutal. L'énumération de la liste des espèces en danger sur Terre serait trop long. L'état des lieux, terres, forêts et mers confondus, est désastreux, désespérant. La mondialisation industrielle et financière, cruelle, destructrice et inégalitaire, est passée par là. Je refuse le financement de la pêche industrielle. Je ne veux pas laisser à nos enfants une terre desséchée, vidée de sa biodiversité aux océans pollués et dépeuplés. Merci à Claire Nouvian pour son engagement citoyen.

Dany DURAND

Si c'est à nous les citoyens d'expliquer à nos dirigeants que les subventions qui sont généreusement distribuées aux pêcheurs sont nocives à la surexploitation de la mer, on marche sur la tête dans ce pays. Que ferons-nous quand la mer sera exsangue ? Nos dirigeants ont-ils conscience qu'ils sont directement responsables de ce désastre ?

Céline Rahoux

Il faut défendre la pêche artisanale pour qu'il y ait encore des poissons et des fruits de mer pour nos jeunes enfants, pour qu'il y ait encore de vrais pêcheurs qui défendent ce qui les fait vivre. Arrêtons de penser à court terme, soyons un peu intelligents au lieu d'agir en enfants gâtés dans un épuisement de nos ressources qui détruit notre environnement et notre vie marine. De quel droit détruire notre trésor commun, la vie marine, les océans! c'est criminel! vous êtes censés servir vos peuples et non les prendre pour des imbéciles.

Chantal Sommer

Les subventions doivent protéger la biodiversité. L'argent ne se mange pas. Stop à cette politique toxique

anne legrand

Je trouve totalement insensé que la France soutienne : les financements pour le renouvellement et la modernisation des flottes ; veuille modifier la définition de la pêche artisanale (trop de pratiques actuelles sont indignes et néfastes pour la biodiversité) et soit d'accord pour limiter les obligations de obligations de transparence et de contrôle des fonds. La voix de la France est forte : cela nous engage pour faire progresser les pratiques vers une réelle prise en compte de la sauvegarde de l'équilibre des océans!

eric zuckmeyer

Revenons à une pêche raisonnée à l'image du bio, que l'on ait pas honte de manger du poisson !

Jeanne PREVOT

Quelle hypocrisie de se dire a l'écoute de l'écologie et de prendre cette décision. Les ressources vivantes de la planète doivent être au coeur de nos préoccupations et de notre protection. Il faut éliminer les subventions pour ce type de pêche, vous utilisez l'argent des français contre leur gré et contre leurs idéaux cela mènera a des catastrophe et beaucoup de colère.

Marie Nappey

Non aux subventions! il faut arrêter d'utiliser nos impôts pour détruire l'environnement!

elsa Lebrun

STOP ! Vous attendez quoi? LA FIN? LE CHAOS? STOP STOP STOP sous prétexte d'emplois de fric de vote STOP !!!!!!!!

Pierre DEPARISSE

De grâce, préservons les océans et leur biodiversité... Il y va de nôtre survie et celle des générations futures !!!

Luc Blaise

Pitié pour la mer! Chers décideurs, prenez le risque de faire une chose vraiment utile même si elle ne rapporte pas d'élection....

Isabelle Durand

Bravo à Bloom avec Claire Nouvian de ne jamais baisser les bras et de débusquer les dysfonctionnements concernant mers et océans dès qu'ils apparaissent, même larvés. Vous avez tout mon soutien.

Lucie More

L' être humain fait partie de la Terre au même titre que la faune et la flore : s'ils meurent, nous aussi. On n'en peut plus des décisions politiques destinées à faire du fric au détriment des vivants. Cessez de scier la branche sur laquelle nous sommes tous (vous compris) assis.

Pierre HAUVILLE

IL FAUT SUPPRIMER TOUTE LES AIDES

Sylvie Faverieux

Contre la surpêche et l'exploitation des fonds marins qui "racle " tout

Guillemette Bonsirven

Signé !

Paul MAGNAN

Mesdames et messieurs les Chefs de gouvernement Arrêtez de subventiionner la pêche industrielle qui précipite le monde à sa perte en surexploitant les océans. Aidez les artisans pêcheurs d'Europe et des pays du sud qui ne prélèvent que des quantités raisonnables !

Chantal ARCHAMBAULT

Les choix qui seront faits le 18 juin par la France à propos des subventions à la pêche engageront les décideurs et leur responsabilité ; ils conditionneront les votes futurs des citoyens souhaitant protéger les océans, entre autre! Attention au retour de bâton si la France adoptait une position contraire à ce qui avait été prévu en 2015 : Eliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche.

Laurent Marcellin

Les (ir)responsables politiques étant assez peu sensibles aux considérations éthiques, mieux vaut exposer le problème sous l'angle budgétaire : dépenser des fortunes aujourd'hui pour gagner quelques voix auprès de certains lobbies au lieu d'investir dans des politiques plus vertueuses et durables est un mauvais calcul, vu que l'épuisement des ressources marines (puisque c'est en ces termes que les poissons sont considérés d'un point de vue purement économique) va nécessairement finir par mettre au chômage plus tôt et plus massivement que prévu les pêcheurs endettés et aux navires devenus inutiles, d'où des dépenses importantes à prévoir pour les indemniser ainsi que pour se débarrasser des carcasses de tous ces équipements désormais inutiles... Donc, même d'un point de vue purement financier, l'État a tout intérêt à opter plutôt pour une politique plus responsable d'un point de vue écologique, social et aussi budgétaire au bout du compte, CQFD !

dominique girault

Il est temps de restreindre fortement la pêche au lieu de l'intensifier; déjà certaines populations de poissons sont très amoindries et ne parviennent plus à se reconstituer. Pourquoi marcher à l'envers? Il sera moins coûteux d'aider les pêcheurs à se reconvertir que de céder aux exigences de la profession.

Didier Brocard

En 2015, l’ensemble des nations s’est accordé à l’ONU sur un objectif commun : éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. Que la France ne se positionne pas pour la réintroduction de telles subventions ! Quelle image donnerait-elle de la démocratie et de l'Europe ? Quelle image donnerait-elle de son engagement dans le développement durable ?

Claudine Martin

Non aux subventions qui encouragent la surpêche ; la pêche industrielle pille et saccage les océans. Aidons plutôt les petits pêcheurs.François de Rugy, montrez que vous êtes vraiment écologiste ...

danielle vialletel

Non aux subventions à la surpeche.Non à la peche industrielle.

Anne Rivière

Monsieur Macron, Pouvez-vous, s'il vous plaît, arrêter de nous décevoir tous les jours un peu plus ? Que faîtes-vous des engagements de notre pays au niveau international, concernant la lutte contre le réchauffement climatique ? La pêche industrielle détruit les fonds marins et les habitants des océans dont nous avons tous besoin pour vivre. Soyez courageux et cohérent pour une fois et empêchez que ces subventions toxiques soient une fois encore servies à des industriels de la pêche plutôt qu'aux petits artisans pêcheurs. Je compte sur vous qui êtes Notre Président !

Guy Leflaive

Messieurs les politiques, Écoutez ceux qui n’ont d’autres Intérêts que de protéger la planète et ses locataires, écoutez et analyser leurs études et rapports, regardez autour de vous et ne soyez pas aveugle devant la réalité. L’océan (et plus généralement l’écologie au sens premier) vous, nous nourri : protégez-le, protégez-vous, protégez-nous.

estelle Bertoncini

Epouvantée que l'on puisse encore prendre d'aussi mauvaises décisions politiques en ce qui concerne la santé de notre nature. J'espère que la mobilisation de nous tous servira à renverser le vote

Luc Boutonnier

Non à la surpêche industrielle. Oui à une pêche respectueuse des ressources et de l'environnement. Oui à une pêche d'artisans de qualité et riche en emplois.

Florence Favaro

Au secours ! Ne laissons ce gouvernement agir hypocritement, en se laissant dicter ses décisions par des intérêts financiers opposés à l'intérêt général !

Yves Bobon-Rault

Pourquoi pas un référendum populaire européen pour savoir ce que nous en pensons?

caroline secq

Plus de poissons morts??? pourquoi faire? A croire qu'on crève de faim A croire que tous les poissons des poissonneries sont tous achetés et mangés, et qu'à la fin de la journée aucun n'est jamais jeté sans parler de ceux rejetés morts à la mer parce que péchés par erreur... A croire que l'océan est aussi inépuisable que notre appétit A croire que rien n'a de conséquence... A croire que les conséquences ne concernent pas tout le monde, vous, moi et même et oui, les pécheurs eux même A croire que la vie ne vaut rien et que les fonds marins sont juste un fond d'aquarium posé là pour le décor A croire que nous sommes vraiment en train de perdre la boule.... C'est con, parcequ'elle s'appelle Terre

Lucien ROBERT

Messieurs les politiques pensez à vos enfants et petits enfants aidez les générations futures à vivre dans un monde meilleur.

Guillaume Leroux

Chers ministres du gouvernement français, il est temps de changer de paradigme pour la pêche comme pour nombre d’autres activités, et prendre le risque de voir des personnes et des emplois changer. Cela vaut bien mieux que de continuer à DÉTRUIRE LES ÉCOSYSTÈMES MARINS DONT NOUS DÉPENDONS TOUS SUR TERRE. Soyez sûrs qu’en continuant ainsi vous coupez la branche sur laquelle l’humanité est assise. Respectueusement vôtre, Guillaume Leroux

christiane boischot

La surpêche, déjà existante,ne doit pas être confortée par des financements qui moderniserait la flotte actuelle, déjà surdimensionnée. Il est primordiale pour notre avenir d'éliminer d'ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche.La France doit respecter les engagements de l'agenda 2030 l’agenda 2030 et les objectifs de développement durable au niveau international et ne pas se contenter de discours hypocrites, non suivis d'effets. La France doit clairement dire NON aux subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche.

Alexandre Giet

Je vous en supplie arrêtez de participer au pillage de toutes les ressources de la terre. Surtout pour ça

elisabeth Bervas Linossier

Je veux que nos politiques écoutent les citoyens qui les ont élus et non pas les lobbies. J'en ai assez qu'un petit nombre de gens détruisent sans vergogne la planète et nous mettent en peril

Jean-Yves Léger

Quand le ministre de l'écologie de M. Macron, M. de Rugy propose aux verts de s'associer avec la république en marche, c'est pour tenter de s'opposer à cette montée des verts qui eux prennent des positions claire sur la sur pêche. Bravo à Bloom...

daniele bois

Une fois de plus, les politiques s'apprêtent à prendre des décisions délétères. Contre l'avis des scientifiques, contre l'opinion des citoyens. Subventionner la surpêche industrielle est une aberration (comme subventionner l'agriculture industrielle ...). Nous, citoyens et habitants de la planète, nous insurgeons tous les jours contre toutes les pratiques qui nuisent à la planète . Combien faudra-t-il encore de marches pour le climat, de pétitions, de revendications, de manifestations pour que vous, tocards de politiciens tous plus véreux et corrompus les uns que les autres, tous à la botte des lobbies, vous décidiez à nous écouter ??!! STOP au massacre !

Jean-François Jerez

Touchera-t-on un jour le fond du fond dans la follie que l'on met à détruire la planète qui nous accueille ? Ou bien ne serait-ce qu'un puit sans fond ? La débilité des décisions de nos élus me sidère à chaque fois. Que faire face à des personnages qui ne pensent qu'à leur petite personne ? Tous happés par les lobbies, ne comptant que privilège et argent.

Bernard Hermant

Merci de prendre une décision en accord avec vos engagements publics précédents, ds le respect de la nature et des artisans, et avec, enfin, une vue à long terme!

Médard Thiry

NON au changement de règlementation concernant la pêche artisanale NON au aides qui nuisent et même détruisent des écosystèmes ... marins, continentaux et aériens. NON la surexploitation des environnements naturels créera aucun emploi ... c'est une illusion et sans lendemain !

Fabien Verfaillie

Messieurs les responsables politiques, si vous souhaitez ne pas être personellement responsables d'une situation de surpêche toujours plus grave, il est encore temps d'écouter la société civile, et les chercheurs (que vous financez, mais pour mieux vous asseoir dessus ?). Je vous engage à considérer les choix de la France sur le moyen et le long terme, on ne devrait jamais diriger une nation autrement. Je suis écologue (avec un doctorat en biologie et 9 années d'études après le BAC), je suis très certainement mieux placé que des banquiers ou députés pour avoir une opinion sur ce sujet. Avec mes plus sincères respects.

Odile Masson

Comment peut-on continuer à fermer les yeux sur l'avenir des océans et de notre planète? Quand nos dirigeants cesseront-ils d'agir selon leur bon vouloir alors que nous sommes sensés vivre en démocratie? Monsieur le président, oserez-vous enfin agir en écoutant davantage le peuple qui vous a élu plutôt que les lobbies hyper puissants qui ne pensent qu'à s'enrichir un peu plus sans se soucier des dégâts qu'ils provoquent? Il est grand temps de réagir!

Michel Geslin

La sauvegarde des écosystèmes marins ou avantager les lobbies de la pêche industrielle, que ce gouvernement choisisse clairement son cap.

Marie Christine MONTCHER

STOP aux subventions néfastes au profit de la pêche industrielle qui pille et saccage les océans. Aidons plutôt les petits pêcheurs. Le gouvernement DOIT respecter les accords et encore une fois ne PLUS céder aux lobyysts !!!!

Emilie Petit

Non aux subventions qui encouragent la surpêche. On est censé sauver notre planète et pas continuer de la ravager... putain de bordel de merde, dans quelle langue faut-il le dire!!?!!!

Lisa BOULBES

A l'heure où les scientifiques nous disent qu'il est tout juste temps de prendre en compte l'effondrement de la biodiversité pour essayer de l'enrayer, A l'heure où un grand nombre de français viennent d'apporter leur voix aux partis écologistes et, ou, respectueux du vivant aux dernières élections Européennes, que le gouvernement français puisse tenir un double discours de préservation de l'environnement en apparence et de soutient à la pêche industrielle destructrice des mers et des océans en réalité est insupportable. cette position est une honte, une telle inconscience met en danger notre avenir.

Nicole Van Laere

Je m' oppose fermement à la réintroduction des aides européennes néfastes qui encourage la surcapacité des flottes de pêche et la surpêche au détriment de la pêche artisanale. Je demande au gouvernement français de respecter les accords établis en 2015 par l’ensemble des nations à l’ONU avec pour objectif commun d'éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. Je demande au gouvernement français de prendre en compte les accords de 2015 pour la rédaction de ses propositions concernant l'utilisation du prochain Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP), qui couvrira la période 2021-2027. Je demande au gouvernement français de tenir la population bien informée de ses choix et de ses propositions concrètes en matière de protection de la biodiversité en générale et de protections des océans en particulier. Je soutiens sans réserve l'action et les propositions de l'association Bloom en ce qui concerne ce dossier.

jacqueline allard

NON aux subventions à la surpêche OUI au soutien des artisans pêcheurs Vivent les océans, les fonds marins et les êtres qui y vivent

Vero Cros

NON aux subventions qui encouragent la surpêche !! Je veux une pêche responsable et respectueuse !!

Guy Van Laere

Je m' oppose fermement à la réintroduction des aides européennes néfastes qui encourage la surcapacité des flottes de pêche et la surpêche au détriment de la pêche artisanale. Je demande au gouvernement français de respecter les accords établis en 2015 par l’ensemble des nations à l’ONU avec pour objectif commun d'éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. Je demande au gouvernement français de prendre en compte les accords de 2015 pour la rédaction de ses propositions concernant l'utilisation du prochain Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP), qui couvrira la période 2021-2027. Je demande au gouvernement français de tenir la population bien informée de ses choix et de ses propositions concrètes en matière de protection de la biodiversité en générale et de protections des océans en particulier. Je soutiens sans réserve l'action et les propositions de l'association Bloom en ce qui concerne ce dossier.

Michel Maire

Stop aux subventions publiques encourageant la surpêche

claude pataky

Continuer à détruire le paradis terrestre, les océans, les forêts... est un acte de meutrier alors que nous pouvons nous nourrir autrement.

Mireille PASCAL

Un peu d’honnêteté Monsieur Macron, la France s’est engagée pour la suppression des indemnités néfastes à 2020, nous ne sommes pas dupes !! Vos actes et décisions doivent être en accord avec vos belles paroles Merci d’écouter le peuple qui de plus en plus exprime sa volonté de consommer, produire et exploiter les ressources terrestres durablement, sans excès pour préserver l’avenir. Non aux indemnités toxiques Oui à la sauvegarde des océans et la durabilité de la pêche artisanale actuelle.

Nad Blanc

On va dans le mur Politiciens réagissaient Les mers sont des poubelles Arretez la surproduction

Marie-Laure Ecomard

En 2015, l’ensemble des nations s’est accordé à l’ONU sur un objectif commun : éliminer d’ici 2020 les subventions contribuant à la surpêche et à la surcapacité de pêche. Mais la France a choisi de renier ses engagements internationaux en se positionnant pour la réintroduction d’aides néfastes encourageant la surcapacité des flottes et la surpêche ! NON à la position de la France qui déshonore notre pays et piétine notre avenir. Le seul remède universel à la surpêche est l’interdiction des subventions. La France doit changer sa position et s’allier à la Suède et à l’Autriche contre les subventions nocives qui ne mèneraient qu'à vider l’océan de ses ressources et de ses pêcheurs artisans !

Pierre Marc

Je ne veux plus être complice de cette extinction massive reconnue, je dis non aux aides financières accordables aux pêcheurs, et je suis prêt à payer plus cher des produits sensibles ou rares comme le poisson, pour compenser les revenus des pêcheurs !

Marie-Pierre Guillot-Friedmann

NON aux subventions qui encouragent la surpêche !! Je veux une pêche responsable et respectueuse !!

Patrick Laïly

Une fois de plus les politiques de haut vol se contentent de belles paroles pour caresser l'opinion publique dans le sens du poil tout en satisfaisant les lobbies les plus puissants ( et sans doute les plus à même de leur renvoyer l'ascenseur). Les décideurs d'aujourd'hui, opportunistes et court-termistes portent une lourde responsabilité vis à vis des générations futures. Le désastre écologique s'accélère et il n'est pas impossible que les plus jeunes d'entre eux aient un jour à rendre compte de leurs agissements irresponsables devant leurs enfants ou leurs petits-enfants. Nos océans se meurent , l'urgence est là, il serait grand temps que nos dirigeants en prennent la mesure et prennent enfin des décisions intelligentes et courageuses. Pour le moment leur incurie est affligeante et révoltante.

DANIEL AUZANNEAU

tirons sur la ficelle, bientôt les pleurs.

Valérie BLANC

Bonjour, je suis une citoyenne du Sud de la France, et la vie aquatique m'intéresse depuis plusieurs années, et je trouve déplorable que les politiques qui nous représentent, ne prennent pas en compte les cris d'alarmes des écologistes et des défendeurs de la Mer. Quand ferez vous véritablement des actions concrètes pour protéger LA BIODIVERSITE DE NOS OCEANS ! Merci d'écouter Nicolas HULOT, qui est notre meilleur orateur pour vous convaincre à faire quelque chose, car c'est maintenant qu'il faut agir !

Catherine Aubron

Il existe en effet un abime océanique entre les beaux discours officiels et les intentions réelles. Notre devoir de citoyen.n.es est de rappeler à nos décideurs politiques de respecter leur parole à la tribune de l'ONU et leurs engagements. Non aux subventions par nos impôts de la surpêche industrielle qui détruit notre environnement marin, oui à une pêche raisonnée. Nous demandons une meilleure gestion halieutique pour préserver les ressources et la biodiversité marines, en conformité avec les objectifs de développement durable décrétés par les Nations Unies.

Antonio Sanna

Bonjour, En temps que gouvernement, en d’autres termes serviteurs du peuple et non l’inverse et encore moins serviteurs de lobbies, je vous ordonne de vous mettre en règle immédiatement par rapport aux engagements de l’ONU à savoir plus de subventions pour une exploitation non raisonnable et non durable de notre planète. Elle n’est pas plus la vôtre que la nôtre. Et je vous rappelle votre place: serviteur du peuple. Donc exécutez-vous immédiatement. Cordialement, Antonio SANNA

Shadi PLOYE

En ces temps de catastrophe écologique imminente, il est urgent de prendre des décisions pour le bien commun et non pour des intérêts personnels de court terme. L'argent n'achètera pas la survie de l'humanité. J'ai 22 ans et il me reste en théorie de nombreuses années à vivre, j'aimerais avoir la chance de vivre dans un monde laissé par mes aînés dans le même état que celui qu'ils ont connu... Et cela passe notamment par la sauvegarde de nos océans. Je vous en supplie, pensez à vos enfants, pensez aux enfants de manière générale, aux adultes présents et à venir, ne prenez pas de décisions qui nous mèneraient vers le chaos !

josiane legay

Je veux une pêche responsable et respectueuse . je dis non aux subventions qui encouragent la surpêche.

marie-Christine LAGRANGE

Monsieur Macron , assez de ne pas ecouter l'interet de nos mers qui bientot si cela continue ne pourront plus nourrir nos enfants. Assez ! utilisez nos voix pour faire de la peche durable et non pour servir la finance meme sur des bateaux...

Loreleï Carré

Il ne restera rien de l'avidité monnaitaire si on ne se met pas tous ensemble pour supprimer les pratiques destructrices... Laissez-nous un avenir ! Laissez-nous l'espoir de l'avenir ! On n'arrête pas s'endormir les français et les européens en étant pompeux de se croire de so grands acteurs de l'écologie... on est les PREMIERS à la saccager sans répis.. Stop. C'est écoeurant et répugnant. Honte honte honte.

Guillaume Lardon

Pour que stoppe l'hypocrisie de ce gouvernement a propos de l'écologie

Francine chaize debutte

Bravo je vous soutiens

Mona Daix

C'est une honte! Sachant qu'aujourd'hui déjà, si ce n'est depuis plusieurs années, certaines zones marines du globe sont déjà réduite à néant ! Oui dans vos discours vous proclamer votre intérêt pour le climat, la gestion des déchets polluants etc... mais de quels droits continuez-vous de pensé "Argent" "Profit" ?!! en mettant discrètement en place ce genres d'actions affreusement néfastes pour NOTRE Planète qui est également la VOTRE et celle de VOS enfants chers politiciens! C'est indécent ! La Faune et la Flore de nos environnements naturels sont bien plus précieux que vos sales euros. Je soutiens L'association BLOOM, je signe et je partage!

Emmanuelle Touzet

Stoppez cette course folle à la surpeche. Respectez la vie marine et montrez l’exemple en matière de consommation pour réveiller les consciences citoyennes!

Etienne DESAUX

Le gouvernement a déterminé sa position indéfendable dans l’opacité et contre l’avis des scientifiques et la volonté des citoyens. Nous ne laisserons pas ces politiciens obtenir de nouvelles responsabilités.

Jean claude Vibert

Effarant Mais que fond nos politiques ....? Un scandale de plus que nos députés Européens doivent faire cesser . Félicitations à toute l’equipe de Bloom

Marion Vazeille

Favorisons les petits pêcheurs au lieu des géants de la pêche qui détruisent tout sur leur passage !

Bernard GALEY

Soyons responsables vis à vis des espèces et de la planète.

Eva Ivackovic

Je m'associe à l'initiative de Bloom et d'Organisations Non Gouvernementales pour que cesse la surpêche et que les subventions ailles aux petits pêcheurs et non à la pêche industrielle, destructrice d'emploi, de biodiversité, des fonds marins etc.

Marion Ballou

La situation des océans est alarmante. Vous ne pouvez plus fermer les yeux et continuer de faire des lois favorisant la destruction de la planète. Prenez vos responsabilités et écoutez les revendications des ong telles que bloom. Arrêtez ce massacre, jamais "la course au profit" ne pourra le justifier.

Mireille Urbain

Il m'apparaît invraisemblable, alors qu'un cri d'alarme motivée est lancé sur la diminution drastique des ressources halieutiques et la nécessité de gérer la pêche en fonction de son avenir et non du profit immédiat de quelques grandes multinationales agro-alimentaires, le gouvernement français encourage la surpêche en lui versant des aides très malvenues. Cet argent est celui des contribuables français qui souhaitent que soit encouragée la pêche artisanale et les financements nécessaires mis en oeuvre pour aider les artisans-pêcheurs à moderniser leur navire si nécessaire afin de respecter maillages et quotas qui ne détruisent ni les poissons trop jeunes, ni les mammifères marins ni les fonds marins. Subventionner les navires-usines qui désertifient les mers et détruisent en même temps tout l'avenir de la pêche, mettent au chômage des centaines de marins-pêcheurs est irresponsable. La France si elle soutient une telle politique de la pêche portera la lourde responsabilité de sa mort programmée. Il reste peu de temps pour agir en inversant ce destin funeste.

Mael LE GUENNEC

Pourquoi continuer à subventionner la pêche industrielle aux dépens des organismes marins et des petits pêcheurs plus respectueux de la mer et de ses habitants? J'ose espérer que vous saurez changer de cap et tenir bon face aux lobbys de la pêche industrielle qui épuise les ressources marines. La mer ne nous appartient pas. Merci de faire preuve d'intelligence et de courage dans vos décisions.

gilbert carceles

Macron est une marionette qui devant les médias et avant les élections européennes dit se battre pour lutter pour l environnement et d'un autre côté va soutenir et faire voter des textes pour une pêche destructrice. Qui tire les ficelles Monsieur le Président ? Que représente la vie pour vous ?

Anne Lauras

Pensons à l'avenir de nos enfants et cessons la surpêche !

Marine cote

Que vos décisions et vos actions soient toujours motivées par la protection de notre planète, cela nous concerne tous! Les océans sont notre berceau, ne soyons pas stupides, préservons-les! en urgence!!

Marie Franchomme

Il n'est jamais trop tard pour agir.

Ugo Vitasse

La mer est notre mère a tous, le stress, la pollution, l'intoxication que nous lui infligeons, nous l'infligeons donc a nous même et à toutes futures générations, nos enfants, enfants de nos enfants....encore combien de temps? La mer est notre mer a tous, nous lui devons, respect, nous lui devons protection. Stop au plastique, au packaging inutile, stop a la pollution chimique, stop au détergent et autre antibactérien qui asphyxient notre mère. Stop à la pêche intensive, hyperproductive, qui vide nos océans, qui rompt l'équilibre fragile de la vie, attaquant la moindre niche écologique tel un bulldozer ignorant et arrogant. La mer, je la connais...je la connais à travers le globe, je vis toujours à ses cotés, je joue avec elle, de temps à autre je bois la tasse, elle me nourrit, elle me fait peur, elle me fait rêver...mais la mer..elle va mal..elle va très mal...elle soufre, elle s'asphyxie, les requins sont en colères, les dauphins se perdent...l'équilibre est rompu...le changement c'était hier, aujourd'hui c'est la crise...demain c'est déjà trop tard. A bon entendeur...tes enfants te regardent

VINCENT AUTRAN

IL FAUT QUE ÇA CESSE

Marie-Claude Dussol

Gouvernement, STOP à l'hypocrisie ! Que les actes correspondent aux discours !

Yves GONNORD

Mrs les responsables politiques, que voulez-vous? que veut - on?... ...Du poisson frais et naturel pour la prochaine décennie et les suivantes ou, à moyen terme, du poisson d'élevage, surgelé, peu nutritif et sans doute plus couteux que ce que la mer et les océans nous fournissent aujourd'hui... Vous qui êtes, en général, prompts à trancher les questions économiques et sociales (because, the business first!...) avec des décisions qui souvent échappent à l'entendement du citoyen, pourquoi ne pas, dés maintenant, comprendre le partenariat équitable homme/nature, qui nous évitera les catastrophes alimentaires d'un futur proche, faire entrer définitivement dans vos gros cerveaux qu'il est raisonnable de "prélever" sur la nature et non plus "d'exploiter" celle - ci à outrance, comme les pratiques industrielles le font depuis 50 ans maintenant... Bien sûr, lorsque vous ne serez plus de ce monde la question ne se posera plus pour votre santé, mais vous qui aimez la notoriété, les honneurs de la représentation etc...imaginez-vous quelle pourrait être la réaction de vos petits enfants survivants quand ils apprendront vos faiblesses passées, pour ne pas dire votre lâcheté devant la pression des lobbies de toutes espèces... Peut-être qu'alors, l'envie leur prendra, non pas de fleurir vos tombes, mais d'aller cracher dessus... SVP!... relisez Dumont, Michel Serres et tant d'autres ...

Lio Lib

Je tiens à ce que la France cesse ses politique à court-terme sur les sujets de fonds, et respecte ses engagements ! A quoi sert de vivre en démocratie si toute décision prise en accord avec les citoyens peut être annulée au bon vouloir des décideurs, eux-même à la botte de multinationales qui ne jurent que par l'argent, au détriment de la vie à long terme. Vous qui détruisez ce qui vous entoure par appât du gain, pouvez-vous m'expliquer à quoi pourra bien vous servir votre fortune si vos enfants et les enfants de vos enfants n'ont plus d'environnement potable où vivre, n'ont plus de ressources saines à manger, boire, respirer ? Pour se construire et pour fonctionner, chacune de nos cellules, chacun de nos neurones sont dépendants de ce qu'on ingère. Tout être humain, aussi puissant et riche soit-il, est pleinement dépendant de la qualité "nutritive" de son environnement. Nul argent ne pourra jamais acheter une santé véritable. Pensez-vous que vos descendants vous seront reconnaissants de savoir que vous avez contribué à leur perte, à leur souffrance chronique. Il suffit de faire preuve d'un peu de bon sens pour percevoir qu'ils eussent préféré que vous leur léguiez un monde où il fait bon vivre, plutôt qu'un monde dévasté. Peut-être pensez-vous que votre argent leur permettra de s'en sortir mieux que les autres, il n’empêche qu'un environnement vivable leur serait bien plus profitable, utile et bénéfique. Vous-même, êtes-vous heureux, êtes vous au mieux de votre forme, votre corps est-il en bonne santé, votre esprit est-il en bonne santé, ne commencez-vous pas déjà à ressentir les résultats de décennies de dégradation, votre arrière grand-père avait-il autant de problèmes de santé (physique et mentale) que votre père ? Je n'attend aucune réponse à cette question, mais soyez honnête avec vous-même en méditant à cela. Ce qui fait l'être humain est sa capacité de choix, et la teneur de ses actes. Vous êtes un être humain, quelle image de vous-même souhaitez-vous laisser à la postérité et à vos enfants ? Pouvez-vous vraiment choisir volontairement de précipiter la dégradation de la santé publique générale ? Et continuer à vous regarder en face ? Il est encore temps de changer de cap, et de penser à l'avenir de votre famille, voire de l'humanité toute entière (soyons ambitieux). Vous qui avez le pouvoir de changer les choses, faites-donc des choix dont vous pourrez être réellement fier. Des choix qui vous survivront, au lieu de tout détruire.

Michel Mangin

Fichez la paix aux poissons, les chasseurs s'occupent déjà de la biodiversité terrestre! Grrrrrr

Franca Malservisi

Bonjour et merci pour votre travail. L'argent doit aller à améliorer la vie des pêcheurs et non pa s à les inciter à la surpeche (Qui est un moyen pour vendre des bateaux, des équipements et consommer toujours plus de bien). S'il y a des aides elles doivent être pour soutenir la pêche artisanale et l'information sur l'état des écosystèmes marins.

elisabeth mortreux

Allez, on met le turbo (ne pas confondre avec le poisson le turbot, messieurs dames qui n'en avez rien à faire de l'avenir des océans et de notre planète) et on accélère la dégradation d'un écosystème pourtant si précieux pour toute vie sur terre. Honte, honte à toutes ces marionnettes qui ne voient pas plus loin que leur nez, qui ne réfléchissent pas aux conséquences qui découlent de leur décision, conséquences souvent non visibles dans l'immédiat, ou qui savent, mais ferment les yeux pour satisfaire et l'un et l'autre qui pourraient servir leurs intérêts financiers. Soyez des Sages....Ecoutez Ceux Qui Savent....je parle des scientifiques qui passent leurs journées entières à étudier....Eux, ils savent...Vous,vous vous y connaissez en finance, économie....laissez la parole aux spécialistes et surtout : "Ecoutez les !!!"

Eszter LAFFITTE

Je n’en veux pas de ces politiques destructrices

Sarah Blanc-Garin

Je m'associe à l'initiative de Bloom et d'Organisations Non Gouvernementales qui se battent pour que nos dirigeants prennent leurs responsabilités et arrêtent de détruire notre planète. Nous avons BESOIN de CHAQUE espèce présente ici sur terre ... Les articles scientifiques ne sont-ils pas parvenus aux oreilles de nos dirigeants ??

Mehdi BELHADJ-SANCHEZ

C'est incroyable quand même le grand écart, l'océan, entre les promesses (mêmes les plus réventes) et les lois concrètement adoptées ou soutenues !! Langue de bois en continue !

Florence DOMENGET

Pensez à nos enfants ! Prenez des décisions qui prennent en compte le moyen terme. Notre monde n'est pas infini, la Nature ne nous appartient pas nous en faisons partie. Merci de prendre enfin des décisions qui permettent à tous de bien vivre. Changez de paradigme. Que la France montre l'exemple !! CLIMAT, OCÉAN, BIODIVERSITE = RESPECT DE LA NATURE

Lucie Tribut

C'est indispensable de ralentir à fond l'exploitation de la nature en général et des océans. Les rapports d'experts alarmistent, doivent vous donner impérativement la ligne de conduite à suivre, développer les alternatives, supprimer les subventions illégitimes, et favoriser l'entraide. Stop aux massacres.

Suzy Joré

Contre une pêche intensive et non contrôler Que les peuples se nourrices de végétaux un peu plus pour éviter de tuer toutes les bêtes (viande comprise)

Nicole Veber

Je m'associe à l'initiative de Bloom et d'Organisations Non Gouvernementales qui se battent pour que nos dirigeants prennent leurs responsabilités et laissent un peu d'espoir à la jeune génération. M. Macron continue à nous prendre pour des enfants qui ne savent pas ce qu'est le monde des grands. Quand comprendra-t-il qu'il a été élu, non pas pour nous berner et nous mépriser, mais pour nous représenter, nous et nos enfants ; nous qui avons eu le tort de lui confier notre pays, nos vies.

Isabelle Cavé

Puisse la raison l'emporter, le gouvernement écouter l'avis des scientifiques et ne pas scier la branche sur laquelle nous sommes tous assis ensemble.

Eugénie Alessandro

Stop aux activités d’extraction halieutique anarchiques et d’accord pour exiger de nos dirigeants des mesures politiques qui assurent le respect des océans.

martine ouvrard

Macron ne dit pas ce qu'il fait et ne fait pas ce qu'il dit! C'est un menteur manipulateur! Je suis contre les subventions pour la surpêche! Et je suis pour une réelle transition écologique qui passe forcement par une décroissance! La croissance verte a coup de voitures et divers objets connectés autonomes est un gros leur! Décroissance, pas difficile pour les plus démunis d'entre nous!!!

Véronique Choppin

Au gouvernement : soyez cohérents et opposez vous aux subventions néfastes qui vont à ceux qui sur-exploitent les océans . Stop à la mort du corail et des poissons . Et soyez transparents sur vos votes !

colette cocagne

merci de nous alerter! protégeons la mer et les poissons et les ressources marines!

Pierre-Alexandre Heckly

La position de la France est consternante de manque de vision et de court termisme. Elle semble uniquement déterminé par le dogme néolibéral, au lieu de créer une politique vertueuse tenant compte de la réalité biologique et des intérêts à moyen terme des parties prenantes. Pourvu qu'il y ait encore des esprits républicains justes pour la corriger.

Hanna Grandi

Pitié ! Cessez de (laisser) massacrer notre belle planète et notre environnement à tous! Cessez de desservir l'intérêt collectif pour assouvir votre cupidité et celle des lobbies que vous représentez! Commencez à representez enfin le peuple pour changer. Puissiez-vous vous réveiller demain avec une éthique ! Amen!

Nathalie Pezzei

Le jeu se terminera quand il nostro y aura plus de poisson..

guillaume eloy

Il faut cesser de subventionner les activités et les pratiques nocives à la biodiversité et au maintien d'une pêche durable.

Chantal SIMON

Pour que soient respectées le vivant et la biodiversité des océans, que la sur-pèche et le