Partager

Analyse du vote encourageant la surpêche

Partager :

C’est donc une bien étrange alliance LR-PS-Front de Gauche-FN qui a mené le Parlement européen à voter jeudi 27 avril 2017 la réintroduction des subventions à la construction de navires de pêche. Nous faisons ici l’analyse précise des députés qui ont préféré la victoire court-termiste à la mise en oeuvre des objectifs de développement durable de l’ONU.

Lire le communiqué de BLOOM sur le résultat du vote et notre tribune « Donnez aux pêcheurs de Guyane les moyens d’une pêche durable »

Cette analyse a pu être réalisée grâce à la demande préalablement faite par les Verts européens d’avoir une procédure de « Vote par appel nominal » (Roll-call vote) qui permet de savoir qui a voté quoi.

Honneur à ceux qui se sont opposés à la réintroduction des aides à la construction

  • Honneur aux députés EELV mobilisés contre cet amendement instrumentalisé par les lobbies de la pêche.

José Bové, Karima Delli, Yannick Jadot et Pascal Durand étaient présents aux côtés de leurs collaborateurs européens pour rejeter l’amendement.

  • Saluons le courage de Dominique Riquet (UDI) qui est le seul Français du groupe ALDE à avoir rejeté l’amendement (en revanche, de nombreux députés ALDE d’autres délégations, dont leur président Guy Verhofstadt, ont voté contre)
  • Notons que pas un seul député français de la Gauche radicale, des Républicains ou des Socialistes ne s’est opposé à cette mesure.

Ceux qui ont voté avec les lobbies de la pêche

  • LES REPUBLICAINS

Comme toujours, les députés LR étaient au RV des lobbies avec une mobilisation exceptionnelle (14 députés LR sur 20 !). On aimerait voir la même détermination lorsqu’il s’agit de voter contre les pêcheurs industriels qui menacent la pêche artisanale mais il ne faut pas rêver…

Délégation Les Républicains (Groupe PPE) au complet, en gras ceux qui étaient présents et ont voté pour l’amendement :

  1. Michèle Alliot-Marie
  2. Alain Cadec
  3. Arnaud Danjean
  4. Michel Dantin
  5. Rachida Dati
  6. Angélique Delahaye
  7. Françoise Grossetête
  8. Brice Hortefeux
  9. Marc Joulaud
  10. Philippe Juvin
  11. Alain Lamassoure
  12. Jérôme Lavrilleux
  13. Constance Le Grip (rappelez-vous, celle qui avait été mise en cause par Nicole Ferroni à propos de la très cynique « Directive Secret des Affaires »)
  14. Nadine Morano
  15. Elisabeth Morin-Chartier
  16. Renaud Muselier
  17. Maurice Ponga
  18. Franck Proust
  19. Tokia SAÏFI
  20. Anne Sander
  • LES SOCIALISTES

Mobilisation record (12 députés sur 13) pour les Socialistes français, sous l’habituelle influence orientée de leur référente en pêche, Isabelle Thomas, marraine du lobby Blue Fish. Attendons-nous cependant à ce que cette délégation reporte infiniment la faute de la défection des Français vis-à-vis de leur formation politique sur un tas de facteurs, mais certainement pas leur démission impardonnable de la défense de l’intérêt général.

Délégation des Socialistes (Groupe S&D) au complet, en gras ceux qui étaient présents et ont voté pour l’amendement :

  1. Eric Andrieu
  2. Guillaume Balas
  3. Pervenche Bérès
  4. Jean-Paul Denanot
  5. Sylvie Guillaume
  6. Louis-Joseph Manscour
  7. Edouard Martin
  8. Emmanuel Maurel
  9. Gilles Pargneaux
  10. Vincent Peillon
  11. Christine Revault D’Allonnes Bonnefoy
  12. Virginie Rozière
  13. Isabelle Thomas
  • LA GAUCHE RADICALE

Trois députés sur quatre de la délégation française de la gauche radicale (réunie au sein du groupe GUE/NGL) ont voté cet amendement qui était à l’initiative du député Younous Omarjee de l’Ile de la Réunion. Jean-Luc Mélenchon, n’étant pas présent, n’a pas eu à voter un amendement qui contredit frontalement les engagements de son Livret Mer sur la mise en oeuvre des Objectifs de développement durable.

  1. Patrick Le Hyaric, Front de Gauche
  2. Jean-Luc Mélenchon, Front de Gauche
  3. Younous Omarjee, L’union pour les Outremer
  4. Marie-Christine Vergiat, Front de Gauche
  • LE FRONT NATIONAL

Délégation du Front National (Groupe ENF : « Europe of Nations and Freedom ») au complet, en gras ceux qui étaient présents et ont voté pour l’amendement, soit 12 députés du Front National sur 20 ! 

  1. Louis Aliot
  2. Marie-Christine Arnautu
  3. Nicolas Bay
  4. Dominique Bilde
  5. Marie-Christine Boutonnet
  6. Steeve Briois
  7. Mireille D’Ornano
  8. Edouard Ferrand
  9. Sylvie Goddyn
  10. Jean-François Jalkh
  11. Gilles Lebreton
  12. Marine Le Pen
  13. Philippe Loiseau
  14. Dominique Martin
  15. Joëlle Mélin
  16. Bernard Monot
  17. Sophie Montel
  18. Florian Philippot
  19. Jean-Luc Schaffhauser (Rassemblement Bleu Marine)
  20. Mylène Troszczynski

*Bruno Gollnisch et Jean-Marie Le Pen du Front National ne figurent pas dans le groupe ENF mais dans la formation des « NI », non inscrits.

  • LES CENTRISTES

Les 7 députés centristes et d’étiquettes variées (Groupe ALDE) ont été divisés sur le vote (3 pour, 1 contre). Heureusement, Marielle de Sarnez, championne de la lutte contre la surpêche, n’a pas voté l’amendement. En revanche, les députés pro-Macron J-M Cavada, Nathalie Griesbeck et Robert Rochefort l’ont adopté. Dominique Riquet l’a rejeté.

  1. Jean Arthuis (UDI – soutien d’E. Macron)
  2. Jean-Marie Cavada (Génération Citoyens – soutien d’E. Macron)
  3. Marielle de Sarnez (MoDem – soutien d’E. Macron)
  4. Sylvie Goulard (En Marche)
  5. Nathalie Griesbeck (MoDem – soutien d’E. Macron)
  6. Dominique Riquet (UDI)
  7. Robert Rochefort (MoDem – soutien d’E. Macron)

Partager :