Timothée Cook

Partager :

Docteur en écologie marine, Timothée Cook possède une longue expérience en recherche et enseignement en gestion et protection de la nature (https://sites.google.com/site/timotheecook/). Après une thèse sur l’écologie des oiseaux marins dans les Terres Australes et Antarctiques Françaises (Îles Kerguelen) au CNRS de Chizé (Université de La Rochelle), il travaille durant cinq ans en tant que chercheur au FitzPatrick Institute of African Ornithology (Université du Cap) sur les interactions entre pêcheries et prédateurs marins dans l’upwelling du Benguela. Son travail a pour but de proposer des plans de gestion permettant d’intégrer les besoins des espèces non-commerciales (oiseaux marins) dans une approche écosystémique de la pêche à la sardine, à l’anchois et à la langouste (aujourd’hui, Timothée est chercheur associé à l’Université du Cap). En parallèle, il collabore à d’autres projets comme l’étude de l’écologie de serpents marins de l’Océan Pacifique, ou l’identification d’aires marines de conservation prioritaire menacées par l’urbanisation côtière et l’exploitation pétrolière dans le Golfe Persique. De retour en France, Timothée enseigne l’écologie en licence et master à l’Université Pierre et Marie Curie (deux ans) et en BTS Gestion et Protection de la Nature à Paris (un an). Il prend ensuite la décision de s’orienter vers le milieu associatif, qui lui parait actuellement en position de faire avancer le débat public et de changer la législation dans le domaine de la protection de l’environnement. Il travaille chez BLOOM depuis 2018 en tant que chercheur associé au projet « Accords de pêche ».

Partager :

Les commentaires sont fermés.