Partager

La résistance s’organise contre la pêche électrique

Partager :

Ce samedi 3 novembre, les pêcheurs artisans organisent une marche à Boulogne-sur-Mer (départ à 14h30 du quai Gambetta) et à Nieuwpoort en Belgique (départ à 10h30 du quai de la Criée) pour se faire entendre des autorités. Ils réclament le respect du vote du Parlement européen favorable à une large majorité à une interdiction totale de la pêche électrique en Europe. Ils appellent les citoyens à les rejoindre pour renforcer leur demande. BLOOM soutient cette mobilisation et une partie de l’équipe sera présente à Nieuwpoort et à Boulogne-sur-Mer pour prêter main forte aux pêcheurs. Des élus, comme Yannick Jadot (eurodéputé Europe Ecologie Les Verts), Paul Christophe (député du Nord, UDI), des représentants de la région des Hauts-de-France et des représentants de la France Insoumise seront également présents pour appuyer les revendications des pêcheurs artisans.

Un abandon de la France et des instances de représentation

Dans son communiqué, Stéphane Pinto, représentant des fileyeurs des Hauts-de-France explique refuser « d’être les victimes d’un mutisme politique et de la partialité de la Commission européenne en faveur d’une industrie destructrice. Les Etats membres et le Parlement européen doivent tenir tête au lobbying des Pays-Bas et nous demandons à la France d’en être le leader ». Si la France a fait de multiples déclarations, le gouvernement n’a pas encore tenu ses promesses de mettre la diplomatie française à l’œuvre. Une pétition est d’ailleurs en ligne pour demander au gouvernement français de joindre les paroles aux actes.

Stéphane Pinto estime également que le Comité national des pêches maritimes et des élevages marins (CNPMEM) trahit les pêcheurs artisans par son silence. En effet, le Comité national ne s’est jamais exprimé pour demander l’interdiction totale de la pêche électrique et le représentant des fileyeurs demande des éclaircissements : « nous appelons le Comité à clarifier sa position, à savoir s’il défend l’intérêt de ses pêcheurs artisans en demandant une interdiction totale de la pêche électrique en Europe ou bien s’il préfère soutenir l’industrie néerlandaise. »

Mettons la pression le 3 novembre

Des négociations devraient avoir lieu en novembre lors du prochain trilogue entre la Commission européenne, le Parlement européen et le Conseil de l’Union pour statuer du sort de la pêche électrique. Un compromis scandaleux a déjà été rejeté le 4 octobre grâce à l’action des eurodéputés Younous Omarjee et Yannick Jadot. Stéphane Pinto conclut ainsi son communiqué : « Ce samedi 3 novembre doit être le moyen de donner écho à nos revendications pour que le lobbying citoyen triomphe face au lobbying industriel. […] Tous les citoyens alertés par notre détresse et par la destruction des écosystèmes, unissez vos forces aux nôtres, et faisons entendre nos revendications ensemble pour réclamer l’interdiction de la pêche électrique en Europe. »

BLOOM rappelle qu’une plateforme d’action collective a été lancée pour demander aux responsables politiques d’interdire définitivement la pêche électrique en Europe : http://www.stopelectricfishing.org.

Partager :