Partager

L’interdiction du chalutage profond entre en vigueur aujourd’hui

Partager :

Le nouveau règlement encadrant la pêche profonde en Europe et dictant l’interdiction du chalutage au-delà de 800 mètres de profondeur entre en vigueur ce jeudi 12 janvier 2017. Après une réforme longue et douloureuse, le règlement (UE) 2016/2336 remplace enfin le règlement (CE) 2347/2002 devenu obsolète et inopérant pour protéger les écosystèmes profonds des ravages de la pêche industrielle.

Le règlement entrant en vigueur aujourd’hui marque une nette amélioration par rapport au cadre légal précédent. BLOOM et la Deep Sea Conservation Coalition, qui ont fait campagne conjointement pour mettre fin à la destruction systématique et légale des milieux marins et des espèces profondes vulnérables, ont produit un tableau comparant l’ancien règlement au nouveau, ainsi qu’aux résolutions édictées par l’ONU pour la pêche en haute mer.

Policy Ocean Award remis à Claire Nouvian pour son combat contre le chalutage profond

Heureux hasard du calendrier : l’interdiction du chalutage profond entre en vigueur en Europe le jour même où Claire Nouvian est récompensée à Londres pour son combat contre la pêche destructrice par le prix « Ocean Award » de Boat Magazine, en partenariat avec la Blue Marine Foundation.

Cliquez ici pour voir le tableau comparant le règlement (CE) 2347/2002 d’encadrement des pêches profondes au nouveau règlement (UE) 2016/2336 ainsi qu’au cadre prescrit par les Nations Unies (extrait ci-dessous).

BLOOM a rappelé en juin 2016[1], au moment où l’accord politique fut trouvé en « trilogue » entre les trois institutions européennes, les nombreux reculs du texte par rapport à la version du Parlement européen que la rapporteure du texte aurait dû défendre mais qu’elle a bradée en raison de conflits d’intérêts et d’une prise de position ouvertement favorable aux industriels de la pêche. Les deux principales pertes sont la zone d’application du règlement qui ne concerne que les eaux européennes mais ne s’appliquera pas en eaux internationales de tout l’Atlantique Nord-Est, et l’ensemble des mesures contraignantes qui visaient à assurer une gestion durable des poissons d’eau profonde. « Le règlement conserve néanmoins toute sa valeur du point de vue de la protection des écosystèmes et des habitats d’eau profonde » commentait Claire Nouvian, Présidente de BLOOM, « ce résultat formidable est à mettre au crédit des citoyens, des chercheurs et des politiques mobilisés à nos côtés. »

Lire ici la chronologie illustrée des étapes principales de la réforme du règlement pêche profonde

[1] http://www.bloomassociation.org/lavenir-des-oceans-profonds-aux-mains-de-leur-pire-ennemi-la-socialiste-isabelle-thomas/

http://www.bloomassociation.org/leurope-interdit-enfin-chalutage-profond/

***

BLOOM remercie ses collaborateurs de la Deep Sea Conservation Coalition et The Pew Charitable Trusts sans lesquels cette campagne internationale n’aurait pas été possible.

***

Pour en savoir plus 

Le texte se limite désormais aux seules eaux européennes et aux eaux internationales de l’Atlantique Centre-Est[1] (voir notre carte) alors que la proposition initiale de la Commission européenne, renforcée par le Parlement, englobait l’ensemble des eaux internationales de l’Atlantique Nord-Est.

Lire l’actu de BLOOM sur le régime de la terreur imposé par les lobbies lors des débats sur l’interdiction du chalutage profond dans le cadre de la Loi Biodiversité en France.

Lire l’actu sur la façon dont Isabelle Thomas s’y est prise pour récupérer la responsabilité du rapport pêche profonde au Parlement européen.

Le chalutage de fond est déjà interdit dans plusieurs zones de la planète.

[1] Zone CECAF.

Partager :