Partager

Tour de Belle-Ile : une course unique en son genre

Partager :

La régate autour de Belle-Ile s’est achevée samedi soir 4 mai après que le Comité de course a décidé de réduire le parcours en arrêtant la course à la pointe des Poulains, en raison du manque de vent sur l’ensemble du parcours. La « pétole » (absence de vent) qui a caractérisé le départ de la course et le passage de la Teignouse a rendu l’épreuve très technique pour les coureurs. Ceux qui ont pris de mauvaises options ou viré trop tard à certains endroits stratégiques ont été pénalisés in fine. Ainsi Sébastien Josse, ancien vainqueur du Tour, n’est arrivé qu’en 2ème place cette année sur le multicoque de 77 pieds « Gitana ». Le premier à passer la bouée Nord des Poulains était l’équipage du skipper Yann Guichard sur le trimaran MOD70 « Spindrift ». En 3ème place, le monocoque TP52 « Paprec Recyclage » dont le skipper Stéphane Névé a salué la constance de son sponsor, Paprec Recyclage, connu depuis longtemps sur les circuits de voile français.

 

EOL, la société organisatrice du Tour de Belle-Ile a fait l’honneur à Claire Nouvian, fondatrice de BLOOM, de donner le départ de la course en mer. « Ca a vraiment du sens pour BLOOM d’être partenaire de cet événement qui se distingue d’autres manifestations sportives par un état d’esprit assez rare à trouver, un mélange de combattivité et de persévérance alliées à la simplicité et la festivité. La course est aussi bien sur l’eau qu’à terre, c’est la signature du Tour » commentait Claire Nouvian après la remise des prix le dimanche 5 mai.

 

« C’est rare de voir les grands pros de la voile mondiale courir à côté de bateaux embarquant enfants et chiens. C’est gai et convivial, du début à la fin, en alliant toutefois la compétitivité propre à une épreuve sportive » ajoutait Claire Nouvian. Le Tour de Belle-Ile permet ainsi à des enfants hospitalisés de régater et de passer une journée forte en émotions et sensations. En faisant de BLOOM un partenaire, Romain et Aurélie Pilliard, organisateurs du Tour, ont ainsi renforcé leur opération « la mer en solidaire » et offert à BLOOM l’opportunité de sensibiliser les navigants et plaisanciers aux enjeux de la conservation marine.

« Nous avons voulu faire du Tour de Belle-Ile une course à part, une fête des océans et de la voile, une manifestation solidaire et généreuse » explique Romain Pilliard, « notre régate, c’est le “tous ensemble“. Avec près de 500 bateaux inscrits, ce sont des milliers de personnes qui naviguent et d’autres encore que l’événement attire. Il était naturel pour nous que ce rendez-vous annuel soit porteur de sens et de valeurs. »

 

Pour découvrir le classement des vainqueurs par classe de bateaux ainsi que les superbes photos de l’événement, visitez le site du Tour : http://www.tourdebelleile.com

 

    

 

Partager :