Partager

La France bloque la sortie d’un règlement européen visant à protéger les océans profonds

Partager :

 

Jeudi 12 juillet, la France s’est opposée à une proposition de règlement réformant la gestion des pêches profondes en Europe. Ce texte, discuté depuis des mois par les diverses directions de la Commission européenne avait atteint un stade finalisé et devait sortir officiellement vendredi 13 juillet. Michel Barnier[1], Commissaire européen en charge du marché intérieur et des services, a fait bloquer la sortie de la proposition de règlement soutenue par le Commissaire à la pêche Maria Damanaki.

 

Cette proposition de règlement vise notamment à interdire en Europe le chalutage profond, une méthode de pêche décrite par les chercheurs comme « la plus destructrice de l’histoire ».

 

« Michel Barnier protège une dizaine de navires industriels[2] contre l’intérêt général. Pour quelqu’un qui défend haut et fort une moralisation du monde des affaires au point de vouloir faire emprisonner les banquiers corrompus, ça laisse songeur… » ajoute Claire Nouvian.

 

La majorité des captures profondes françaises est réalisée par la flotte du groupe Intermarché, basée à Lorient. « Il s’agit pour la France d’une activité résiduelle dont l’impact écologique est disproportionné par rapport à son importance socio-économique » commente Claire Nouvian, fondatrice de BLOOM. Les pêches profondes réalisées à l’aide de chaluts entrant en contact avec le fond sont en effet très consommatrices de gasoil, déficitaires et subventionnées par les contribuables.

 

« Ces pêches sont une aberration écologique, économique et sociale qui impactent lourdement les écosystèmes marins ainsi que les finances publiques. Dire qu’on cherche à protéger les équilibres socio-économiques est un prétexte politiquement correct permettant de servir en réalité des intérêts privés » analyse Claire Nouvian.

 

Le Professeur Daniel Pauly de l’Université de Colombie Britannique a dit : « avec ce genre de positions, la France sera plus connue pour sa pêche profonde que pour la profondeur de ses idées. »

 

« J’espère que les autres Commissaires ne laisseront pas leur mission hautement respectable de défense du bien commun être polluée par la prise en compte d’intérêts nationaux marginaux » conclut Claire Nouvian qui rappelle que les Commissaires prêtent serment devant la Cour Européenne de Justice lors de leur prise de fonction et s’engagent solennellement « à exercer [leurs] responsabilités en pleine indépendance, dans l’intérêt général de l’Union » et « à ne solliciter ni accepter d’instructions d’aucun gouvernement, institution, organe ou organisme. »

 

                                                             ***

 

Une pétition issue d’une proposition de Michel Barnier de mettre les banquiers corrompus en prison circule actuellement sur internet :

http://www.avaaz.org/en/bankers_behind_bars_f

 


[1]Michel Barnier a été Ministre de l’agriculture et de la pêche en France entre 2007 et 2009.

[2] Scapêche (Intermarché), Euronor et Dhellemmes.

Retombées médias

18 juillet 2012 EUROPE ECOLOGIE – LES VERTS Michel Barnier coule la pêche durable
14 juillet 2012 THE SUNDAY TIMES French scupper law to protect British sea bed
13 juillet 2012 LE MONDE La pêche en eaux profondes divise l’Europe
13 juillet 2012 LIBERATION Le chalutage en eaux profondes repéché par Michel Barnier
13 juillet 2012 NEOPLANETE Actu : l’Europe vote en faveur de la protection des grands fonds marins;
13 juillet 2012 SCOOP-IT La France bloque la sortie d’un règlement européen visant à protéger les océans profonds
13 juillet 2012 LE FIGARO NAUTISME Chalutage profond : projet d’interdiction bloqué
13 juillet 2012 MARINE OCEANS
13 juillet 2012 ACTU ENVIRONNEMENT
13 juillet 2012 ALVINET
13 juillet 2012 LE TELEGRAMME
13 juillet 2012 ROMANDIE
13 juillet 2012 20 MINUTES
13 juillet 2012 LIBERATION online
12 juillet 2012 BRETAGNE DURABLE
12 juillet 2012 LIBERATION

Partager :