Partager

Jean-François JULLIARD

Partager :

« Le chalutage profond est un « crime » caché, loin du regard du public. Une biodiversité aussi fascinante qu’étrange est détruite avant même d’être connue. Il incarne ce qui se fait de pire en matière de destruction des écosystèmes marins. En moins de 30 ans, les stocks de certaines espèces ont presque été pêchés jusqu’à l’épuisement et tous les problèmes de la pêche industrielle se retrouvent dans la pêche profonde : surcapacité, concentration entre les mains d’une poignée d’armateurs, non respect des avis scientifiques, lobbying agressif des industriels et complicité du monde politique. Si l’on veut sérieusement sauver nos océans, il faut mettre fin à cette pratique destructrice. »

 

Image de prévisualisation YouTube

Partager :