Partager

En savoir plus sur les océans profonds

Partager :

Winteria telescopa – Vise-en-l’air

Shale_P052---copie

Profondeur : 400 – 2500 m – Taille: 15 cm
Aperçu au large du Japon, de l’Australie, de la Nouvelle Zélande et d’Hawaï. Océan Indien, Golf de Guinée.

Ces énormes yeux qui ont l’air de vous regarder avec adoration sont en fait un accessoire très utile à celui qu’on appelle le vise-en-l’air. Ses yeux globuleux sont un atout fantastique qui lui permet de mieux capter la lumière, de mieux voir et donc de détecter et éviter les pièges tendus par d’éventuels prédateurs des abysses.

Paraliparis copei copei – Limace à museau noir

ShaleCN-6414

 

 

 

 

 

 

Profondeur : 200 – 1976 m – Taille: 17cm

Aperçu au large de : Açores, Cape Point (l’endroit de plus au Sud-Ouest de l’Afrique), et Afrique du Sud ainsi que dans l’Atlantique Nord.

Cet animal couvert d’écailles sait se faire passer pour une méduse aux yeux de ses prédateurs. En effet, cette limace à museau noir enroule son long corps sur elle-même jusqu’à rendre son apparence totalement méconnaissable et repoussante aux yeux de dangereux attaquants.

Saccopharynx – le grandgousier

Grandgousier

Dans les eaux sombres et profondes, les aliments sont peu fréquents. Le grandgousier a donc développé un métabolisme lui permettant de se passer de repas pendant plusieurs semaines. Cependant, grâce à des mâchoires surdimensionnées et son estomac déformable, il peut avaler toutes sortes de proies, même aussi grandes que lui.

Enypniastes eximia – Danseuse espagnole abyssale

Visuel © Lawrence Madin

 

 

 

 

 

 

La danseuse espagnole abyssale est une holothurie (concombre de mer) disposant d’un mécanisme de défense peu commun : lorsqu’elle est houspillée par un intrus, sa peau granuleuse s’illumine et se détache pour adhérer au museau de l’agresseur. Affublé d’un masque collant et bioluminescent dont il ne peut se dépêtrer, le prédateur devient alors vulnérable.

Chlamydoselachus anguineus – Requin lézard

Capture d’écran 2015-06-15 à 16.34.16

 

 

 

 

 

 

On pense que les femelles de ce requin en forme d’anguille portent leurs petits pendant trois ans et demi, une gestation presque deux fois plus longue que celle des éléphants !

Il leur arrive de se rendre dans les canyons sous-marins en surface pour mettre leurs petits au monde.

Quelques chiffres :

> Les océans profonds sont le plus grand réservoir de biodiversité au monde

> Une espèce profonde nouvelle est décrite en moyenne toutes les deux semaines

> Les espèces encore à découvrir sont estimées en dizaines de millions

> Record de longévité chez les poissons : l’empereur – 160 ans

> Record de longévité animale sur Terre : un corail profond de plus de 4 200 ans

Partager :