Partager

Comme quoi, en politique, tout peut arriver !

Partager :

Vous désespérez du règlement pêche profonde ? De ne jamais voir aboutir l’interdiction du chalutage profond ? Nous aussi ! Mais en politique européenne, il faut s’armer de patience et ne jamais lâcher le morceau…

La preuve : le Luxembourg, qui assure la présidence de l’UE jusqu’au 31 décembre 2015, a pris un virage courageux et inattendu en inscrivant le règlement pêche profonde parmi les priorités de son agenda et en proposant aux Etats membres de l’Union européenne d’interdire une fois pour toutes le chalutage profond au-delà de 800m de profondeur !

Malgré les coups tordus des lobbies de la pêche industrielle depuis plus de trois ans pour faire disparaître cette mesure-phare du règlement pêche profonde, la volonté européenne d’éliminer la méthode de pêche la plus destructrice de l’environnement et de la biodiversité marine est toujours là.

L’attitude de la France va être déterminante pour l’issue des négociations au Conseil des ministres :

  • La France peut en effet tuer le règlement en créant un blocage par un jeu d’alliances avec des nations traditionnellement néfastes pour la pêche comme l’Espagne.

Ou…

  • La France peut décider de s’allier aux pays favorables à des lois environnementales fortes tels que le Royaume-Uni, l’Allemagne et les pays nordiques.

À quelques mois des négociations sur le climat qui se tiendront à Paris lors de la COP21, encourageons la France – qui prône l’excellence environnementale – à s’appliquer les principes qu’elle défend auprès de la communauté internationale.

PRENEZ CINQ SECONDES DE VOTRE TEMPS pour envoyer dès aujourd’hui le mail ou le tweet suivants à la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal, et n’oubliez pas de faire circuler autour de vous.

Merci de prendre part à cette action, et merci pour votre soutien constant !

Twittez à Ségolène Royal :

Action concrète pr #climat #COP21 @RoyalSegolene=Soutenez proposition de Présidence Luxembourg @eu2015lu interdire #chalutage #profond >800m

2 esp. profondes s/3 menacées extinction: @RoyalSegolene urgent soutenir Présidence Luxembourg @eu2015lu interdire #chalutage #profond >800m

Courriel à adresser au cabinet de Ségolène Royal :

Destinataires principaux :
Directrice adjointe du cabinet, Cécile Bigot
cecile.bigot@developpement-durable.gouv.fr
Conseillère, Sophie Bouchet-Petersen
sophie.bouchet-petersen@developpement-durable.gouv.fr
Chef de cabinet, Guillaume Choisy
guillaume.choisy@developpement-durable.gouv.fr
Conseiller en charge de la biodiversité, Vincent Jechoux
vincent.jechoux@developpement-durable.gouv.fr
Directeur du cabinet d’Alain Vidalies, Claude Morel
claude-l.morel@developpement-durable.gouv.fr
En copie : contact@bloomassociation.org
Madame la Ministre,

L’Union internationale pour la conservation de la nature vient de classer deux des trois espèces profondes ciblées par les flottes de pêche françaises comme menacées d’extinction. Le bilan désastreux des pêches profondes s’alourdit chaque jour. N’attendez pas que le milieu marin profond soit transformé en désert pour le protéger !

Nous vous demandons, Madame la ministre, de soutenir publiquement et avec détermination la proposition de la présidence luxembourgeoise d’interdire le chalutage profond au-delà de 800 mètres. Il n’en coûtera rien à personne et vous prendrez ainsi une mesure concrète en faveur de la protection des espèces et des milieux marins les plus riches mais aussi les plus vulnérables.

En espérant que vous respecterez la volonté de près de 900 000 citoyens signataires de la pétition de BLOOM demandant à M. François Hollande d’en finir avec cette méthode de pêche absurde, je vous prie d’agréer, Madame la ministre, l’expression de mes sentiments distingués,

ajouter votre signature

Partager :