Partager

Claire Nouvian, nommée Femme de l’Environnement aux Femmes en Or 2012

Partager :

Samedi 15 décembre 2012 a eu lieu à Courchevel la 20ème édition des Trophées Femmes en Or. Créés en 1993, ils mettent en lumière des femmes d’exception qui participent à l’évolution de la société. L’événement bénéficie d’un palmarès impressionnant avec plus de 170 femmes récompensées et des partenaires de renom.

A cette occasion, Claire Nouvian a reçu la distinction de « Femme de l’Environnement 2012», parrainée par la SNCF.

 

Femme en Or ClaireNouvian

 

Claire Nouvian s’est engagée corps et âme dans la protection des océans profonds, qui représentent 64% de la planète, lorsqu’elle a découvert en 2001 le massacre environnemental perpétré par les filets de pêche à grandes profondeurs (jusqu’à 1800 mètres). L’auteure du livre à succès Abysses (Fayard, 2006) et la commissaire de l’exposition du même nom (Muséum d’Histoire naturelle de Paris, 2007) s’est alors juré de mettre fin aux méthodes de pêche destructrices, notamment le « chalutage profond » qui racle les fonds marins et ne laisse aucun survivant dans son sillage.

 

Claire Nouvian a fondé il y a huit ans l’association BLOOM qui vise à restaurer la productivité des océans à leur pleine capacité et à maintenir les équilibres socio-économiques qui en dépendent. Elle décrit l’année 2013 comme « une année historique » pour les océans profonds car la Commission européenne vient de proposer l’interdiction du chalutage profond, reconnaissant ainsi cette pratique comme une aberration environnementale et économique (les flottes de pêche ne contribuent pas à la sécurité alimentaire mais reçoivent pourtant des subventions publiques substantielles, qui ne les empêchent pas d’être déficitaires). « En comparaison de ce que l’on fait subir aux océans profonds dans le monde, la déforestation de l’Amazonie est une affaire d’enfants de chœur » commente la Femme en Or de l’environnement, « mais à la différence de la forêt, il est impossible de filmer ce qui se passe à de si grandes profondeurs. La destruction des océans profonds se fait donc dans le dos des citoyens » souligne Claire Nouvian.

 

Devenue porte-parole de ces milieux vulnérables, Claire Nouvian se bat pour protéger les victimes silencieuses des navires de pêche industrielle. « Aujourd’hui, seule la France a pris ouvertement la défense d’une méthode de pêche détruisant des coraux multimillénaires et toutes sortes d’espèces excessivement fragiles, y compris des éponges ou d’autres organismes renfermant 1001 secrets biologiques, pharmaceutiques et médicaux qui pourraient bénéficier à l’humanité entière » précise Claire Nouvian. « Dans le contexte européen, j’ai souvent honte d’être française, tant notre image à l’étranger est dégradée sur les questions de pêche profonde. Le prix que je viens de recevoir est très important pour moi : il est à la fois symbole, encouragement et reconnaissance. Ce prix me signifie clairement que les Français me soutiennent dans mon objectif, consistant à défendre le bien commun contre les intérêts privés. Je suis reconnaissante, touchée et honorée d’avoir été jugée digne de rejoindre cette famille de femmes éblouissantes. »

 

Etant donné les enjeux historiques en cours au niveau européen, la Femme en Or de l’environnement des Français vouera toute son énergie en 2013 à assurer une issue heureuse pour les océans profonds comme pour l’humanité à la réforme décennale du règlement encadrant la pêche profonde.

Partager :