Partager

BLOOM révèle le stratagème toxique d’Intermarché et sa complicité avec un chercheur de l’Ifremer pour s’assurer des avis scientifiques favorables

Partager :

Un chercheur de l’institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer) se fait nommer pour une durée de trois ans à l’organe scientifique le plus influent auprès de la Commission européenne et change de casquette pour rejoindre la flotte d’Intermarché précisément 90 jours plus tard, entrant ainsi en conflit d’intérêt flagrant avec sa position. Dans la foulée, le journal Le Monde révèle que François Théret n’a pas quitté son poste à l’IFREMER et seulement pris un congé sans solde de deux ans, le temps d’une « mission spéciale » auprès d’Intermarché pendant la délicate période d’attribution des quotas et de la réforme du régime d’encadrement de la pêche profonde en Europe.

Partager :