BLOOM fait le bilan de la campagne « pêche profonde »

Partager :

Juillet 2012

La Commission européenne propose l’interdiction progressive du chalut de fond comme méthode de pêche pour la pêche en eaux profondes. L’équipe de BLOOM va dédier l’année 2013 à compiler les données les plus rationnelles sur le sujet, éclairer le débat politique, rallier des soutiens et convaincre les députés européens de l’urgence écologique.

Drapeaux-Europe

Février 2013

BLOOM sort deux études pour tordre le cou aux idées reçues véhiculées par les lobbies de la pêche industrielle sur l’impact socio-économique des pêches profondes. Une étude sur les comptes de la Scapêche et une estimation des emplois directs et indirects générés par le secteur.

Scapêche-marins

19 février 2013

Le 19 février, Claire Nouvian participe à une audition sur la pêche profonde au Parlement européen et révèle la non viabilité économique des flottes industrielles françaises et les subventions publiques perçues. Cela donne lieu à d’âpres débats entre députés européens.

Image de prévisualisation YouTube

20 mars 2013

La commission Environnement du Parlement européen, chargée de rédiger un avis sur le règlement pêche profonde, vote à 58 votes contre 1 la fin du chalutage profond et fixe le seuil d’application à 200 mètres de profondeur.

Le lendemain, les coordinateurs de la commission Pêche – chargée de rédiger le rapport qui sera voté en session plénière – prennent la décision à huis-clos de repousser l’agenda du règlement, avec pour but inavoué de saborder l’avancée du règlement dans les rouages législatifs européens.

Parlement Strasbourg

28 mars 2013

Claire Nouvian réalise une conférence TedX , visionnée depuis plus de 30 000 fois. C’est à cette occasion qu’elle rencontre la dessinatrice Pénélope Bagieu.

Image de prévisualisation YouTube

11 avril 2013 : L’appel de Nicolas Hulot à Frédéric Cuvillier

Lors de la conférence sur la gouvernance de la haute mer organisée par le Conseil économique, social et environnemental, Nicolas Hulot interpelle spécifiquement le ministre délégué à la pêche Frédéric Cuvillier pour le presser de mettre fin au « non sens écologique et économique » qu’est la pêche en eaux profondes.

16:4:13 Nicolas Hulot

5 juin 2013

BLOOM publie un classement des supermarchés français selon leur politique d’achat « poisson durable ». Casino arrive en tête du classement (68%), suivi de près par Carrefour (61%) puis Système U (52%), tandis qu’Auchan (26%) et E. Leclerc (19%) affichent un score faible et qu’Intermarché obtient un score quasi nul (6%) en ne satisfaisant qu’un critère sur les 23 retenus.

couverture-classement-supers[1]

8 juin 2013

L’association rallie des soutiens de tous bords lors d’un appel à François Hollande, publié dans le journal Le Monde, co-signé par 14 figures politiques incontournables. Au même moment, BLOOM et la coalition d’ONG Deep Sea Conservation Coalition réunissent les signatures de plus de 300 chercheurs internationaux qui demandent l’arrêt des pratiques destructrices de pêche profonde.

C’est le moment que choisit BLOOM pour lancer une pétition adressée à François Hollande, qui va devenir la pétition environnementale la plus signée de l’Histoire de France, dépassant même le Pacte écologique de Nicolas Hulot…

petition

16 septembre 2013

La rentrée commence sur les chapeaux de roues avec un évènement organisé au Grand Palais qui réunit chercheurs, politiques, personnalités et ONG et marque le début d’une percée médiatique du sujet pêche profonde.

Image de prévisualisation YouTube

Septembre 2013

20/21 septembre : BLOOM est invitée par Les Amis de la Terre à prendre part à la Conférence environnementale, au grand dam du Ministre délégué à la pêche Frédéric Cuvillier qui préside la Table ronde « Biodiversité marine » (une provocation aux ONG). L’engagement y est pris d’établir la position française sur la pêche profonde avec les parties prenantes, y compris les ONG.

BLOOM, le WWF et Humanité & Biodiversité obtiennent l’engagement formel de la part des autorités que la position française sur la pêche profonde sera établie en accord avec les parties prenantes, notamment les ONG.

La Conférence environnementale se conclut par un discours du Premier Ministre Jean-Marc Ayrault : « Je suis favorable à ce que la France participe activement aux discussions communautaires pour mieux connaître et encadrer la pêche en eaux profondes ».

Pendant ce temps, la pêche profonde s’enlise au Parlement européen avec des pressions exercées par les parlementaires Isabelle THOMAS, Alain CADEC, Struan STEVENSON, Gabriel MATO ADROVER, Carmen FRAGA, Maria do Céu PATRÃO NEVES et alliés pour que le dossier prenne le maximum de retard et se rapproche de la date fatidique des élections européennes.

Octobre 2013

Nouveau coup médiatique : plus de 50 personnalités influentes apportent leur soutien à BLOOM et deux affiches géantes Gare du Nord interpellent les députés européens et autres voyageurs en partance pour Bruxelles.

Bloom Association

4 novembre 2013

Le règlement pêche profonde, enfin voté en Commission de la pêche du Parlement européen, a été négocié au rabais : le texte qui part pour un vote en plénière du Parlement ne comporte plus l’interdiction du chalutage profond, mais un amendement de compromis très alambiqué qui maintient cette pratique et renvoie sa réévaluation aux calendes grecques. L’industrie est soulagée. Le dossier quitte au moins la Commission PECH.

Pages de Affiches_A3_multilingue-2 - copie

18 novembre 2013

Après avoir vu la conférence TEDx de Claire Nouvian, la dessinatrice Pénélope Bagieu publie une BD savoureuse sur son blog qui dénonce le scandale du chalutage profond. Un tsunami viral déferle sur Internet : la BD compte plus de 300 000 partages sur les réseaux sociaux. La pétition de BLOOM, qui a réuni 26 000 signatures en quelques mois, gagne 100 000 signatures par jour et culmine à plus de 840 000 signatures, ce qui en fait la pétition environnementale la plus signée de l’Histoire de France.

Bandeau-BD-pour-Mail-Petition

Décembre 2013

Après plusieurs mois de discussion entre BLOOM et la grande distribution, l‘enseigne Casino arrête de commercialiser les espèces profondes. Elle est suivie par Carrefour à la veille du vote au Parlement européen, puis la Ville de Paris et enfin Auchan qui en suspend la commercialisation jusqu’à la décision finale européenne.

577495_464247750314085_488693443_n

Décembre 2013

En quelques semaines, plus de 400 articles de presse, émissions de radio et de télévisions parlent du chalutage profond et du vote au Parlement européen. La polémique créée de toutes pièces par les lobbies industriels ne tarde pas à trouver un écho parmi les journalistes qui découvrent le sujet. La polémique s’étiole enfin lors de l’audition à l’Assemblée Nationale, à laquelle BLOOM participe, lorsque l’Ifremer désavoue un document publié sur leur site, seul à parler de pêche profonde « durable » et contredisant toutes les études scientifiques qui sonnent l’alerte sur les dangers pour la biodiversité du chalutage profond.

logo-ifremer v3

10 décembre 2013

Le Parlement européen, en session plénière, vote le règlement pêche profonde. Les députés votent en faveur de l’amendement de compromis qui retire l’interdiction du chalutage profond à 342 voix contre 326. Mais la vraie surprise arrive lorsque tombent les résultats député par député : certains ont voté pour cet amendement alors qu’ils s’étaient prononcés publiquement contre le chalutage profond. Aussi insensé que cela puisse paraître, ils se sont trompés et pensaient voter pour un amendement « inoffensif », alors que celui-ci faisait « tomber » l’amendement qui interdisait le chalutage profond, sur lequel ils n’ont pas pu se prononcer. Le vote a été corrigé : 343 contre 330. Il s’agit d’une victoire… qui ne comptera que pour les archives.

Carton_parlement_BAT

11 décembre 2013

Intermarché, victime d’une crise d’e-réputation à cause de la BD de Pénélope Bagieu, tend la main aux ONG, annonce qui va donner lieu à des négociations entre les ONG et le groupe.

intermarche112

Janvier 2014

Intermarché accepte un compromis : remonter les filets de sa flotte de 1500 mètres à 800 mètres de profondeur à partir de 2015. Cet engagement ne constitue pas la victoire de notre campagne mais une étape significative.

Alors que la France bloque toujours le règlement au Conseil des Ministres européens, les initiatives et les changements sont à chercher au niveau des acteurs privés qui ont su, eux, répondre aux attentes des citoyens français.

aim1

Partager :