Partager

La bioluminescence dans l’océan : un phénomène très répandu

Partager :

Les trois quarts des animaux marins de la baie californienne de Monterey sont capables de produire leur propre lumière.

C’est le résultat surprenant d’une étude menée par deux chercheurs de l’Institut de recherche de l’Aquarium de la baie de Monterey, au sud de San Francisco. En utilisant 17 ans de vidéos prises par des sous-marins téléguidés jusqu’à 4 000m de profondeur, les chercheurs ont pu compter 350 000 organismes dont la taille excédait un centimètre dans la baie. Parmi eux, 76% étaient capables de produire leur propre lumière, mais chez certains groupes comme les cnidaires (les méduses en font partie), pratiquement tous les individus l’étaient. Chez les poissons et les céphalopodes (poulpe, calamar), seulement la moitié des individus étaient capables de produire de la lumière.

La bioluminescence est une lumière (« luminescence« ) émise par des organismes vivants (« bio« ). Elle est le résultat d’une réaction chimique transformant l’énergie chimique en énergie lumineuse.

Ce phénomène est donc très répandu au sein du règne animal marin et à toutes les profondeurs, mais Séverine Martini, co-auteur de la publication « n[‘est] pas sûre que les gens réalisent à quel point la bioluminescence est commune. » Force est de constater, selon les auteurs, qu’étant donné que « l’océan profond est le plus grand habitat sur Terre, la bioluminescence peut donc certainement être considérée comme un trait écologique majeur sur Terre« .

Siphonophores baie de Monterey – Californie. © Credit: Top image: © 2015 MBARI. Bottom image: Steve Haddock © 2017 MBARI

Sources :
https://phys.org/news/2017-04-quarters-deep-sea-animals.html
Publication d’origine :
https://www.nature.com/articles/srep45750

Partager :